Articles

Iki, un cube en bois à la sauce soja


Tel le magicien d’Oz se promenant sur les petits chemins de briques jaunes, IKI propose d’arpenter les rues commerçantes et animées d’un japon féodal, mystérieux et merveilleux. A la rencontre des artisans de la Ville de Edo, aujourd’hui rebaptisée Tokyo, un doux parfum d’Asie s’emparera des joueurs autour d’un plateau de jeu directement inspiré des estampes traditionnelles du pays du soleil levant.

Un titre axé « cube en bois »

iki_4

Vue du plateau de jeu

Dans IKI – un jeu des artisans de Edo – la grande tradition japonaise se veut omniprésente pour un titre clairement axé « cube en bois ». Au travers des quatre saisons d’une année à Edo, le jeune commerçant que l’on incarne, se devra de prospérer pour ainsi devenir le meilleur « Edokko », l’enfant de Edo. Autant le mentionner tout de suite, IKI demeure pour l’instant un opus difficilement trouvable en dehors de quelques points de vente au Japon et en Asie. Néanmoins, le titre s’est clairement fait remarquer lors du salon d’Essen 2015 où il a su convaincre et apporter une réelle immersion aux « petits curieux » venus découvrir le modeste stand de son éditeur. Issu d’une campagne de financement participative sur Kickstarter, son auteur Koota Yamada, a récolté quelques 78’000 dollars grâce à la contribution de 827 soutiens. Cette étape de financement, réalisée avec succès, a ainsi permis de compléter et d’améliorer le matériel du jeu.

Côté matériel, pas besoin d’attendre l’ouverture de la boîte pour être rapidement plongé dans la thématique ! En effet, le coffret illustre une avenue traditionnelle de l’époque, fourmillant de monde où les artisans de Edo invitent au commerce et à la découverte. A l’intérieur, un grand plateau de jeu richement illustré dans la plus pure coutume nipponne représente la grande rue bordée de ses traditionnelles échoppes. Plusieurs pistes y sont également représentées, permettant ainsi aux joueurs de lutter contre les incendies, de traverser les différents mois de l’année ou encore de choisir l’ordre du tour de jeu. Chaque joueur dispose de citadins – des meeples en bois nommés « Kobun » – qu’il devra faire progresser à la rencontre des artisans. Un plot, composé de plus de 60 cartes, illustre les différents bâtiments et artisans du jeu. Le matériel est également pourvu de cylindres en bois représentant les ressources et de différents tokens pour les pièces de monnaie, les sandales et les incendies, le tout géré par le très sérieux « bureau du magistrat », comprenez par là, la banque. La règle du jeu contenue dans la boîte n’est disponible qu’en japonais ou en anglais, mais avec l’accord de l’auteur, quelques passionnés l’ont traduite, mise en page et publiée sur Internet dans la langue de Molière.

En détails…

iki_3

Quelques cartes de IKI

A son tour et après avoir choisi son ordre de déplacement, chaque joueur pourra recruter des artisans – ses artisans – qu’il pourra faire progresser au gré des différentes rencontres qu’il effectuera avec les joueurs adverses. Vous l’aurez compris, le commerce se veut l’élément central du jeu ! Mais en lieu et place de recruter un nouvel artisan, il est également autorisé à récupérer des pièces de monnaie au bureau du magistrat pour les joueurs à court de liquidité. Une fois cette première étape effectuée, la phase commerciale peut débuter. Tour à tour, les joueurs récupèrent des ressources ou des points de IKI (les points de victoire), effectuent des échanges ou progressent sur la piste de lutte contre les incendies. La subtilité du jeu consiste dans le fait qu’il s’avère possible de commercer avec tous les artisans du plateau de jeu, mais que seuls les échanges effectués avec les artisans d’un autre joueur permettent aux vôtres de progresser. Les artisans gagneront en expérience lors de chaque tour complet du plateau de jeu avant que vos fidèles employés bénéficient d’une retraite bien méritée. Un savant mélange à la « sauce soja » devra ainsi s’opérer pour évoluer dans le jeu et remporter la partie. IKI propose également d’acquérir des cartes bâtiment, des poissons traditionnels, des pipes et boîtes à tabac dans le but notamment de récupérer des points de victoire, essentiels à la fin du jeu. Trois fois durant l’année, des incendies se déclencheront aléatoirement dans les échoppes du plateau et gare aux joueurs qui ne se seront pas suffisamment préparés ! A la fin de chaque saison, les joueurs devront également nourrir leurs artisans à l’aide de sac de riz qu’ils auront préalablement récupérés ou achetés lors des échanges avec les artisans d’Edo. Une fois les douze tours de jeu effectués, un treizième tour représentant le Nouvel An ponctuera la progression des joueurs.

Pour de jolis moments ludiques entre passionnés

iki_2

La partie bat son plein

Avant même de débuter une partie de IKI, nos yeux sont immédiatement émerveillés par les superbes illustrations traditionnelles du matériel de jeu. Tout y est subtilement présenté sur des supports de très bonne facture. On prend également un réel plaisir à utiliser les termes japonais des différents éléments présents entre nos mains. Les tours de jeu, tendus, s’enchaînent de manière fluide et conviviale, permettant ainsi de mettre en place une réelle stratégie de jeu indispensable pour gagner la partie. De multiples possibilités s’offrent aux joueurs pour récupérer un maximum de point de victoire, ce qui en fait indiscutablement un riche opus doté d’une véritable profondeur de jeu. Au gré des différents tours, on manipule avec plaisir le matériel et l’on échange fréquemment avec les autres joueurs pour de jolis moments ludiques entre passionnés.

Maintenant, à vous de vous forger votre propre avis.

La fiche du jeu sur Boardgamegeek
La fiche du jeu sur TricTrac
La règle en français (mise en page par votre humble serviteur)


Informations destinées aux personnes avec un handicap

En complément à nos articles, nous transmettons ci-dessous des précisions destinées aux personnes présentant une atteinte à la santé (visuelle, auditive ou déficience intellectuelle) :

– Ce jeu demande une bonne capacité de réflexion et semble peu compatible avec une déficience intellectuelle.
– Ce jeu présente une règle complexe et semble peu compatible avec une déficience intellectuelle.
– Ce jeu semble ne présenter aucune autre limitation particulière.


View Comments
Aucun commentaire pour le moment.

*