Accueil > Articles > Catégorie d'age > Moins de 8 ans > Little Panic Island, c’est pas mignon, c’est cro-maaaagnon !

Little Panic Island, c’est pas mignon, c’est cro-maaaagnon !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 396 vues 7 minutes de lecture
Little Panic Island, c’est pas mignon, c’est cro-maaaagnon !

Hô oui ! Il est de retour… Antonin Boccara nous avait décontenancés avec Panic Island, et voici qu’il nous revient avec « Little Panic Island ». Un jeu tout autant déganté, édité chez Oldchap, et qui devrait rendre hystérique même les plus jeunes. Que Gouga nous vienne en aide !

Souvenez-vous, il y a plus d’un an, en janvier 2018, on évacuait frénétiquement notre île au soleil. S’installer au pied d’un volcan, n’était peut-être pas l’idée du siècle ! Quoi qu’il en soit, on a pris nos clics et nos claques, une dernière petite prière au Dieu local, et zou ! On s’est carapatés ! Et en deux minutes, top chrono. Si vous ne vous en souvenez pas, consultez les souvenirs. Mais alors, quitter une île paradisiaque pour les charmes d’une autre île recouverte par la jungle… Idée de génie ou idée de singe ?

Et justement, dans le nouveau Panic Island, vlà ti pô que c’est la fête à Gouga ! Pour les infidèles, on rappelle que Gouga n’est autre que la divinité locale. Le grand pharaon tropical de tout notre joyeux bazar ! Celui avec le visage très sérieux taillé dans un marbre de plus de deux mètres à l’entrée du village, avec la guirlande LED qui clignote. Ne dites pas que vous ne l’avez pas vu en arrivant ? Bref, pour la fête, les enfants ont préparé un super gâteau sans huile de palme mais les coquins sont allés jouer dans la jungle. Et pendant ce temps, les singes farceurs se préparent à dévorer le gâteau ! Il y a donc peu de temps pour retrouver les dodos et les cro-magnons et revenir au village…

« Little Panic Island » est prévu pour un à huit petits malins dès quatre ans et pour des parties de deux minutes. Mais deux minutes intenses ! En effet, vous aurez 120 secondes pour retourner les tuiles du jeu, retrouver vos paires d’amis et éviter les pièges.

Y’a Koi Dedans ?

Complètement Gouga !

Dans Little Panic Island, vous placez les tuiles face cachée au centre de la table. Vous avez maintenant deux minutes – pas une seconde de plus – pour retrouver tous vos amis, les dodos et les cro-magnons, et aller manger le gâteau. Et avant les singes !

Chacun joue à son tour et retourne deux tuiles. Le but étant de retrouver les paires. Mais si une des tuiles, ou les deux, ne sont pas des dodos ou des cro-magnons, tous les joueurs en appliquent les effets. Puis les tuiles sont reposées à la même place. Chaque effet aura pour but de vous faire perdre du temps. Il faudra par exemple réagir à la découverte d’une crotte, prononcer le nom de Gouga, ou même vous lever de votre chaise (pour faire le singe ?). A noter qu’une tuile vide vous permettra même d’inventer votre propre piège.

A la fin des deux minutes, vous comptabilisez les amis rassemblés autour du gâteau et vous évaluez quelle type de fête il vous sera possible de célébrer. De la petite fête à la Gouga fête, en fonction de votre résultat.

En deux minutes, c’est pas du gâteau !

On avait beaucoup apprécié l’expérience de Panic Island. Alors une version « little », impossible de résister. A l’intérieur du boîtage, 24 tuiles en carton, 1 sablier, 1 gâteau en 3D à assembler et un petit feuillet de règles. Un matériel tout meuuugnon, coloré, avec des tuiles bien solides pour les enfants, c’est parfait !

Un petit mot rapide sur un élément qui n’est pas contenu dans la boîte du jeu mais qui se trouve sur le site de l’éditeur : la bande son ! Totalement dispensable puisque le jeu est livré avec son sablier de deux minutes, mais véritablement indispensable si vous disposez à portée de main d’un PC, d’une tablette,… d’un mégaphone ou de Florent Pagny ! Oops désolé. Quoi qu’il en soit, la bande son rajoute vraiment une ambiance géniale au jeu et petits et grands vivent ainsi plus intensément l’expérience. Ne vous en privez surtout pas.

Une prise en main facile grâce à une règle claire et précise. On serait presque tenté de vous dire que c’est un jeu d’enfant, mais… non on ne le fera pas ! La partie peut donc débuter rapidement.

Au niveau des mécanismes de jeu, nous sommes clairement sur une base de memory. Voilà, c’est dit ! Mais vous vous en doutez, le jeu ne s’arrête pas là. Bien au contraire. Les tuiles comportent des pièges et différents effets dont le but est clairement de vous déstabiliser dans ce que vous essayer de retenir. Et de surcroît, de vous faire perdre du temps. De la rapidité, de la réflexion, de l’adresse… il y a de quoi s’entraîner pour que votre junior devienne un vrai petit singe ! Et ne nous dites pas qu’il en est déjà un !

On a beaucoup aimé les illustrations qui apportent un vrai plus à l’immersion mais surtout à la convivialité du jeu. C’est frais et les enfants adorent. Surtout la tuile de la crotte ! Oui, oui… la crotte ! Et bien entendu à peine la partie terminée qu’il faut en refaire une. Mais alors, au-delà de son aspect sympa pour les plus jeunes, est-ce que les plus grands y trouvent aussi leur compte ? La réponse est oui ! Il s’agit d’un jeu d’ambiance pour lequel il faut obligatoirement se laisser porter par la bonne humeur. Ne pas se prendre au sérieux, faire le zouave, partir du principe qu’on est là pour rigoler et l’affaire est dans le sac !

En lui-même, le jeu n’est pas très compliqué. Il dispose néanmoins de la particularité de se rendre évolutif avec des tuiles de piège que l’on peut ajouter petit à petit en fonction de l’apprentissage des plus jeunes. Et cela c’est toujours très appréciable. Mais rapidement, vous constaterez que vous pourrez profiter de Little Panic Island avec toutes les tuiles. C’est tellement mieux !

Au final, on retrouve bien la « patte » de l’auteur. Sur une base simple, les mécanismes ont été travaillés et au final le côté convivial l’emporte. Les parties courtes, d’une durée de deux minutes, en font un titre très flexible et qui peut être joué dans de nombreuses occasions. Par ailleurs, en solo, vous avez un défi à relever et cela fonctionne très bien. Mais c’est bien en multi-joueurs que l’opus révèle tout son potentiel.

A présent, filez dans la jungle, les singes sont déjà en train de vous regarder du coin de l’œil. Et que Gouga vous accompagne dans cette belle expérience ludique dont on ne se lasse pas de jouer et rejouer.

Maintenant, à vous de vous forger votre propre avis.

La règle du jeu en français et la bande son
Le fiche du jeu sur Board Game Geek
Le site de l’éditeur Oldchap Games

Rédacteur de l’article : Léo

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire