Accueil > Articles > Catégorie d'age > Moins de 8 ans > Forestia, un premier jeu de cartes… familial et évolutif !

Forestia, un premier jeu de cartes… familial et évolutif !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 422 vues 6 minutes de lecture
Forestia, un premier jeu de cartes… familial et évolutif !

Lapins, écureuils, hérissons, renards… quoi de plus ludique que d’apprendre à jouer au cœur d’une forêt habitée de sympathiques compagnons à quatre pattes. Et quand le titre se veut évolutif en fonction de l’âge, impossible de faire l’impasse sur Forestia. Le dernier né des éditions Ludomix.

En voilà une toute petite boîte, destinée aux petits, mais aussi aux plus grands. Un jeu de cartes imaginé par Pierre Lesieutre qui nous emmène au cœur de la forêt pour initier les plus jeunes aux joies du jeu de société. Un opus basé sur un système de défausse, accessible dès trois ans et qui rajoute, petit à petit, de nouvelles règles.

Sorti il y a peu, Forestia se joue de deux à six joueurs pour des parties dont on peut très facilement faire varier la durée entre cinq minutes jusqu’à… ce que vous décidiez d’arrêter ! Vraiment idéal pour apprendre à jouer tout en douceur ! Et en plus, dans une ambiance colorée qui a pris vie sous les pinceaux de Régis Torres. Un créatif qui s’est déjà illustré avec des titres comme Trapwords, When I Dream ou le bien connu King of New York.

Sans plus tarder, juste après un Y’a Koi Dedans, on vous explique de quoi il est question…

Y’a Koi Dedans ?

Une, deux, trois, quarte, cinq cartes…

Le but de ce jeu de défausse est tout simple. Celui qui arrive à se débarrasser de ses cinq cartes remporte la manche. Deux ou trois manches gagnées – en fonction du nombre de joueurs – et la partie est remportée !

Tous les joueurs reçoivent cinq cartes et jouent à tour de rôle. Chacun place une carte en essayant de faire correspondre la couleur ou le petit animal sur la carte précédemment jouée. Certaines cartes peuvent être jouées sur n’importe quelle couleur, d’autres permettent exceptionnellement d’en jouer deux tandis que les cartes noires ajoutent des malus et font piocher le prochain joueur. Mais bien entendu, il est possible de se défaire d’un malus. 

Et la partie continue ainsi jusqu’à ce qu’un joueur atteigne la condition de victoire.

Tu joues avec nous mon lapin ?

Le côté évolutif du jeu, facilement accessible et son visuel frais et coloré a éveillé notre curiosité. A l’intérieur d’une boîte de Forestia, on retrouve 8 jetons en carton, un deck de 42 cartes et la règle du jeu disponible en deux langues dont le français. Parmi les 42 cartes, 6 sont des jokers et comportent un effet spécial d’impression qui la rend multicolore. Le matériel est de bonne facture mais on vous conseille impérativement de protéger vos cartes. Avec de jeunes enfants c’est impératif si vous souhaitez prolonger la vie du jeu, surtout que le deck est constamment manipulé.

La règle tient en neuf pages et les indications sont bien expliquées. La prise en main est vraiment facile, immédiate et très intuitive même si au début il est parfois utile de se référer à la règle surtout en ce qui concerne la carte malus. Précisons que cette carte, tout comme d’autres d’ailleurs, peut ne pas être immédiatement introduite afin de rendre la partie plus accessible aux tous petits.

Visuellement, on est bien dans le thème de la forêt avec de sympathiques petits animaux qui rendent le jeu extrêmement ludique. Les couleurs des cartes sont franches et il n’y a pas moyen de se tromper. Surtout que des pictogrammes sont aussi présents sur le matériel de jeu et facilitent ainsi l’accès aux personnes qui présentent une atteinte visuelle. C’est le genre de petit détail qu’on apprécie fortement et qui est bien pensé !

On vous l’a dit, Forestia est un jeu de défausse et tout le gameplay du jeu est centré sur ce mécanisme. Avec les cartes comportant des effets spécifiques, on note également une légère gestion de main qui impliquera que le joueur utilise ses cartes à effet au bon moment. Mais ce n’est vraiment pas compliqué et tout le système de jeu a bel et bien été pensé pour conquérir les plus jeunes.

En lui même, le jeu n’est pas novateur mais repose sur un système de jeu efficace pour apprendre en s’amusant. En premier pour identifier les couleurs, puis pour associer des visuels et finalement pour compter jusqu’à trois. Les effets sont ajoutés ensuite à la partie en fonction de l’évolution du ou des joueurs et on a apprécié cette manière intelligente de s’amuser tout en apprenant graduellement.

Comme pour n’importe quel jeu de défausse, la rejouabilité ne pose aucun problème. On prend aussi plaisir à commenter le jeu et la partie en générale. Ainsi, Forestia apporte sa petite dose d’interaction entre les joueurs.

On retiendra que le jeu est un excellent compagnon pour apprendre en s’amusant. Bien plus riche qu’un traditionnel UNO, qu’on a tendance à voir fleurir dans les familles lorsque il est question d’un premier jeu cartes, Forestia offre une plus grande originalité. Et surtout, son côté adaptatif nous a beaucoup plu. Les petits animaux présents sur les cartes amènent un côté ludique et immersif qui plaît beaucoup aux petits.

Par ailleurs, si votre junior est quelque peu habitué à s’amuser avec ses parents joueurs, nul doute que vous pourrez utiliser l’ensemble du deck très rapidement. L’éditeur conseille dès 6 ou 7 ans, mais dès 5 ans cela ne pose aucun problème, expérience faite !

Voilà donc une jolie expérience ludique et une excellente référence pour apprendre à s’amuser en famille ! Bien joué Ludomix, vous avez su créer un joli outil pédagogique.

Maintenant, à vous de vous forger votre propre avis.

Le site de l’éditeur Ludomix

Rédacteur de l’article : Léo

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire