Accueil > Articles > Clank! comme Bilbon, allons dérober le trésor du dragon !

Clank! comme Bilbon, allons dérober le trésor du dragon !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 251 vues 11 minutes de lecture

« Trevol s’avance doucement dans le tunnel, cela fait maintenant une heure qu’il est descendu par l’entrée de la tour. C’est le jour d’initiation du petit Kender qui lui permettra d’entrer dans la guilde des voleurs. Il faut réussir à dérober le plus de biens au dragon endormi dans les entrailles de la Tour du Dragon et revenir vivant. Cela doit se faire sans éveiller le Dragon qui dans sa colère, tentera d’exterminer les intrus. Au départ ils furent 4 mais Trevol se demande si les autres seront moins efficaces que lui… Ça y est, il arrive dans une salle où se trouve l’artefact qu’il convoite : l’armure magique ! Il réussit à s’en emparer et se souvient du chemin à traverser pour remonter à la surface. Il avait prévu le coup. Il a pu repérer un autre artéfact sur la route et avait acheté un sac afin de pouvoir le récupérer au passage. Cependant, il n’a pas pu trouver de clé et il faudra se dépêcher car un détour est à prévoir pour atteindre la surface. Et le Dragon gronde, il s’est réveillé ! »

Clank! est un jeu de Paul Dennen, illustré par Rayph Beisner, Raul Ramos et Nate Stormet. Il est édité par Renegade Game Studios. Ce jeu est initialement prévu pour 2 à 4 joueurs de 12 ans et plus pour des parties allant de 30 à 60 minutes. L’éditeur a eu fin nez et propose également une version solo à l’aide d’une application smartphone et/ou tablette. L’opus est un jeu de deck-building (construction de paquet de carte) où les joueurs commencent avec les mêmes cartes en début de partie et verrons au fur à mesure de la partie, leurs paquets de cartes se développer et prendre des orientations différentes des autres joueurs.

Dans Clank! de quoi est-il question ? Le but du jeu est de pouvoir descendre dans le donjon afin de récupérer un maximum de richesses puis de remonter avant que le dragon ne se réveille et cherche à exterminer les voleurs. Brwwww… ça fait peur ! Mais attention, en chemin il vous arrivera de faire du bruit : Clank! Ce bruit risque d’attirer le dragon vers le plus bruyant des intrus et il cherchera à s’en débarrasser. Le gagnant sera le joueur qui, à l’issue de la partie, aura pu récupérer le plus de richesses.

Clankez-vous, le dragon arrive !

Au départ chaque joueur choisit une couleur, son pion joueur et ses cubes « Clank! » puis on distribue un deck de départ de 10 cartes. Chaque joueur mélange son deck puis pioche 5 cartes qui composeront sa main. Un premier joueur est choisi (d’après la règle c’est le plus roublard) et en fonction de la place de son tour chacun placera 1 à 3 cubes Clank! sur le plateau dans la « Clank! Arena ».

On met en place le « Deck de Donjon » et on pioche 6 cartes face visible qui représenteront la « piste des aventures du donjon ». Les joueurs joueront ensuite chacun leur tour.

Durant son tour le joueur actif doit jouer toutes les cartes composant sa main. Les cartes comportent trois types d’icônes. Des bottes permettant d’avancer d’une case dans le donjon, une épée permettant d’infliger un dégât à un monstre, une compétence permettant d’acquérir de nouvelles cartes qu’il placera dans sa défausse. De plus, des textes peuvent indiquer une action, un évènement déclenché en plus, gagner des pièces d’or ou ajouter ou supprimer des cubes « Clank! » de la « Clank! Arena ».

Le plateau de jeu

Lors d’un déplacement, il peut y avoir des embuches. Certains couloirs sont plus complexes et il faudra alors utiliser deux bottes afin de le traverser, il peut y avoir des cadenas ou même des monstres qui infligeront des dégâts. Lorsque le joueur arrive dans une salle, si un jeton y est présent, il peut le récupérer. Pour récupérer plusieurs jetons, il faudra sortir et ré-rentrer dans la salle en question. De plus des salles « marchés » permettront de dépenser l’or acquis afin de l’échanger contre des clés, des couronnes apportant de la richesse supplémentaire ou des sacs permettant de porter des artefacts supplémentaires.

Une fois toutes les actions faites, le joueur actif défausse sa main et pioche cinq cartes de son deck. Si il n’y a plus de cartes dans le deck, il mélange sa défausse afin de constituer son nouveau deck. De plus, on va reconstituer la piste des aventures du donjon en remplaçant les cartes acquises par le joueur par celles du top du deck de donjon. Si à ce moment une carte ayant un dragon représenté à côté de l’illustration est piochée alors il y a une attaque du dragon.

Lors d’une attaque du dragon, on ajoute dans le sac prévu à cet effet les cubes Clank! de la « Clank! Arena », on mélange et on sort du sac autant de cubes que le niveau de colère du dragon (entre 2 et 5 cubes). Chaque joueur dont un cube de couleur est tiré subit alors un dégât et place le cube sorti sur la piste représentant sa barre de vie. La colère du dragon augmente dès qu’un joueur acquiert une relique ou des œufs de dragon.

La fin de partie est déclenchée dès qu’un joueur ayant au moins une relique s’enfuit du donjon. A partir de ce moment, les joueurs auront un maximum de cinq tours afin de sortir des entrailles du donjon (sous terre). Si un joueur est assommé (que sa barre de points de vie est remplie) alors s’il est dans les entrailles du donjon il est mort et a tout simplement… perdu. S’il est dans la partie haute (au-dessus du niveau de la terre) alors il sera secouru par les villageois et pourra participer au décompte du butin. Lorsqu’un joueur sort du donjon alors il recevra un bonus de 20 points de richesses. Le joueur ayant le plus de richesses gagnera la partie.

Chuuuut, il y a Eliot qui dort…

Visuellement, dès le départ, on est dans le thème. Avec le boitage, on devine immédiatement ce qui nous attend et franchement on trépigne, car on a déjà envie de vivre des aventures et de dérober un maximum de choses dans le donjon. Une chose appréciable est qu’avec le sous-titre les joueurs savent de suite que le jeu repose sur une base de Deck Building ce qui peut faciliter le choix.

A l’ouverture de la boîte, nous trouvons un plateau recto/verso représentant de part et d’autre un donjon en vue de coupe avec les divers couloirs et les salles composant son intérieur. Les deux faces comportent des schémas différents, la face de jour étant considérée comme plus facile que celle du crépuscule. En plus du plateau, il y a un certain nombre de jetons représentant des secrets mineurs et majeurs, les fameux artefacts, différents autres jetons et des pièces en cartons. Nous retrouvons également les divers pions de chaque joueur : un personnage représenté par un meeple en bois désigné spécialement pour le jeu et les cubes Clank! aux couleurs des joueurs. Un pion spécifique en bois représente le dragon magnifiquement découpé ainsi que les cubes noirs du dragon permettant d’épargner les joueurs sur les premiers tirages.

Dans cette boîte se retrouve également un petit sac de tissu noir avec le dragon du jeu représenté en rouge dessus. Du plus bel effet ! Nous avons aussi beaucoup de cartes : un peu plus de 180 cartes représentant les cartes donjons, de départ et de réserve.

Le matériel est de qualité mais il faudra tout de même protéger les cartes si vous comptez y jouer souvent et cela tombe bien car l’éditeur a offert un joli thermoformage afin de ranger tout ce matériel et il y a assez de place sur le compartiment pour ranger les cartes sleevées.

Quelques cartes…

En ce qui concerne la règle, le document est simple, aérée et avec systématiquement des exemples de faits de jeux permettant de pouvoir vraiment comprendre facilement le fonctionnement. Le jeu est simple à jouer mais sans ces exemples certains concepts pourraient être un peu compliqués à saisir à la lecture. De plus, en fin de règle nous trouvons un lexique permettant de comprendre les différents mots clés présents sur les cartes ainsi qu’un guide de référence permettant de clarifier les différents symboles présents dans le jeu. Tout est clair et on apprécie cela !

Le travail graphique est aussi à souligner avec bon nombre d’illustrations sur les cartes, qui sont très jolies et vraiment adaptées au thème du jeu. Cela permet d’ajouter de l’immersion.

On pourrait classer Clank! dans deux catégories : Deck-Building et jeu de course. Si le premier saute aux yeux, il ne faut pas oublier qu’il est également un jeu de course car il faut être le plus rapide à descendre dans le donjon afin de dérober un maximum de richesse, temporiser et accélérer car le premier sorti annonce le début de la fin du jeu alors et donc forcera les joueurs à subir la folie de la fin.

Au niveau du Deck-Building le jeu reprend les principes connus dans Thunderstone ou autre Dominion avec la particularité de la piste des aventures du donjon qui permet aux joueurs de ne pas acquérir systématiquement les mêmes jeux de cartes. Car même s’il y a des cartes communes à acquérir, il faudra choisir celles qui iront bien dans la stratégie imaginée. Il y aura donc également un peu d’opportunisme quant à la possibilité de récupérer une carte avant qu’un autre joueur s’en empare. Nous restons quand même dans un style très classique du genre mais qui reste vraiment efficace !

La prise en main quant à elle est assez simple, les divers symboles présents sur les cartes ou en jeu sont vraiment faciles à appréhender et l’opus reste facile d’accès. Le fait d’avoir deux faces de plateau avec des difficultés différentes permet d’avoir une courbe d’apprentissage et surtout offrira la possibilité à différents niveaux de joueurs de s’amuser rapidement.

Pour nous, Clank! est un petit bijou d’efficacité ! Le jeu est simple, facile à prendre en main, reprend efficacement le principe du deck-building, opportuniste et très stratégique à la fois. Et cela tourne magnifiquement bien ! Franchement, nous n’en faisons pas trop et le titre trouve sa place facilement dans une ludothèque. Surtout que le public, qu’il soit familial ou expert, appréciera facilement ce titre. De plus, Clank! offre une excellente rejouabilité car à chaque partie nous ferons des choix différents. La variété des cartes du deck de donjon permet de rarement avoir la même main sur plusieurs parties différentes.

Des extensions pour poursuivre l’aventure

A ce jour, une extension est d’ores et déjà disponible : « Trésors engloutis ». Cette extension offre un nouveau plateau recto/verso, de nouveaux secrets, de nouvelles cartes et de nouveaux systèmes de jeu avec par exemple les salles inondées qui demandent aux aventuriers de reprendre leur respiration avant de pouvoir continuer d’avancer.

Une autre extension est disponible, seulement en anglais pour l’instant : « The Mummy’s Curse » qui en plus d’un nouveau plateau recto/verso avec un donjon en forme pyramidale, des malédictions, une momie qui se déplace et plein d’autres secrets, cartes et nouvelles fonctionnalités !

Championnat de France

A l’arrivée de l’automne (2018), un championnat de France de Clank! est organisé par Renegade France dont on peut trouver des manches de qualification un peu partout en France.

Les gagnants de ces manches de qualification s’affronteront lors d’une Grande Finale durant le salon Octogone à Lyon le 07 octobre 2018. Attention cependant il n’y a que 12 boutiques organisant ces manches de qualification et seulement 16 places par manche de qualification !

Maintenant, à vous de vous forger votre propre avis.

La règle du jeu en français
Le site de l’éditeur Renegade France

Rédacteur de l’article : Sylvain

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire