Accueil > Articles > Catégorie d'age > Dès 8 ans > Ice Team, suprême de dorade grillée et sa petite sauce à l’ail des ours

Ice Team, suprême de dorade grillée et sa petite sauce à l’ail des ours

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 265 vues 10 minutes de lecture

Tête bien droite, le regard fixé vers l’horizon… Et c’est parti, on plonge ! Brwwwww, elle est fraîche cette eau. Mais ce n’est pas grave, après la saison hivernale, un peu d’eau, cela revigore. Mais maintenant que le grand plongeon a été effectué, il faudrait penser à se sustenter. Et justement, voilà que deux yeux globuleux, des écailles argentées et une petite queue qui frétille, nagent innocemment à quelques centaines de mètres. Juste le temps de reprendre un peu d’air et c’est parti pour un nouveau plongeon, droit vers cette magnifique proie. Un grand coup de patte bien placé et le merlan aura été attrapé en une fraction de seconde. Encore une ou deux prises, et le retour à la maison sera d’actualité ! La vie d’ours polaire c’est quand même bien sympa…

Direction la banquise avec un jeu dans lequel vous incarnerez un ours polaire ! Ou plutôt, une équipe d’ours. Si l’idée vous paraît quelque peu saugrenue, ce n’est pourtant pas la première fois que l’éditeur The Flying Games nous propose une telle expérience animalière. Dans les deux précédents opus de la gamme, nous jouions des poissons dans Little Big Fish, puis des dinosaures dans Jurassic Snack. Alors finalement, pourquoi vous ne seriez pas des ours à présent ?

Ice Team est issu de l’imaginaire de Bruno Cathala et Matthew Dunstan. Deux auteurs de jeux qu’on ne présente plus et dont la créativité aura déjà fait merveille avec de très nombreux opus. Côté illustrations, Camille Chaussy, une jeune illustratrice de la région grenobloise qui n’en est pas à son coup d’essai. En effet, on l’a déjà retrouvée aux pinceaux sur des jeux tels que Soupe à la Grenouille, Micropolis ou Jurassic Snack. Un titre qui nous dit vaguement quelque chose, non ? Pour des parties d’environ vingt minutes, facilement accessible dès huit ans, Ice Team permettra à deux joueurs uniquement de s’affronter dans une course givrée et poissonneuse !

Course vous avez dit ? Effectivement, dans Ice Team il sera question de participer à une course avec votre équipe de quatre ours. Toute la difficulté sera de vous déplacer intelligemment entre les blocs de glace, pour attraper des poissons, et les ramener rapidement jusqu’au village d’arrivée. Les effets des tuiles viendront pimenter la partie mais heureusement, vous pourrez congeler vos plus belles prises avant que l’autre équipe n’essaie de vous voler vos poissons. Un duel glaçant en perspective !

Le jeu préféré d’Édouard « Bear » ?

Quatre ours par équipe. Et le but du jeu sera d’être l’équipe qui totalisera le plus de poissons à la fin de la partie.

A votre tour, vous pourrez effectuer deux actions de déplacement, parmi trois disponibles. Soit vous marchez et vous vous déplacez sur la tuile adjacente. Soit vous plongez et vous vous déplacez entre deux tuiles séparées par la mer. Soit vous sautez par-dessus un ou plusieurs ours. Une fois votre déplacement terminé, vous appliquez l’effet de la tuile sur laquelle vous vous arrêtez. Ainsi, vous pourrez par exemple rejouer, récolter des poissons, congeler des poissons ou même vous déplacer avec des bouts de banquise à la dérive. Puis, c’est au joueur suivant.

Précisons que lorsque vous récoltez des poissons – soit dans les igloos, soit au village d’arrivée – vous devrez lancer un ou deux dés. Les dés vous permettent de récolter davantage de poissons ou même d’en voler à l’adversaire. En voler oui, mais pas ceux qui auront été congelés !

Et la partie se poursuit jusqu’à ce qu’un des deux joueurs soit parvenu à amener ses quatre ours au village d’arrivée. Ce qui met alors fin à la partie et déclenche le décompte des poissons.

Y’a Koi Dedans ?

Givré, fondant, rafraîchissant…

Il y a quelques semaines, on avait découvert le sympathique Jurassic Snack. Même éditeur, même auteur (ou presque), même illustratrice et même gamme de jeu. Alors forcément, on a eu plaisir à s’intéresser à cette nouveauté qu’est Ice Team. A l’intérieur, on retrouve un matériel de jeu vraiment sympa ! Quatre grandes tuiles de mer, des tuiles départ et arrivée et une bonne salve de tuiles en carton bien épais. Sans oublier les jetons de poissons; sans l’odeur mais eux aussi en carton épais. Et bien sûr, huit ours en plastique, joliment peints et magnifiquement produits. Des composants de jeu qui donnent envie de rapidement se jeter à l’eau !

Surtout que les illustrations colorées de Camille Chaussy offrent une belle ambiance graphique. Des visuels style BD avec des poissons plutôt marrants et des pingouins dont on sent bien qu’ils apprécient l’humour ! Si si, ça existe on vous assure ! Quoi qu’il en soit le rendu est convivial et colle parfaitement avec l’esprit du jeu.

Diantre, on a oublié de vous parler de la règle ! Un feuillet de six pages dont la clarté et l’efficacité a ravi tous les animaux du cercle polaire. Et nous aussi au passage… Entre éléments mis en évidence et nombreuses illustrations, on a vraiment apprécié ce document qui explique parfaitement le fonctionnement du jeu. Ainsi, après une mise en place qui n’excède pas deux petites minutes, la partie peut rapidement commencer.

Aucune difficulté à prendre le jeu en main. La règle y est pour beaucoup et la simplicité du gameplay fait le reste. En revanche, il vous faudra quelques parties pour affiner et développer votre stratégie. Et cela, c’est plutôt pas mal ! Des jeux qui se laissent facilement appréhender mais qui se domptent avec le temps… nous et nos amis les ours, mêmes les plus mal léchés, on aime bien ça !

Côté mécanismes de jeu, on retrouve un ensemble cohérent et pour lequel on reconnaît bien la patte de Bruno Cathala. Ice Team est certes une course, avec le gameplay qui va avec, mais aussi un jeu de réflexion et de stratégie où le placement revêt une importance cruciale. On retrouve aussi des mécanismes de blocage de l’adversaire, de prise de risques avec la congélation – ou non – de nos poissons. Mais encore de jolis enchaînements qu’on peut effectuer avec nos ours. On se risquerait presque à dire que certaines actions peuvent même merveilleusement comboter. Un saut par-dessus un premier ours, un deuxième et même un troisième, pour arriver finalement sur une tuile nous permettant de rejouer. Et en une action, pensée et réfléchie, on progresse rapidement sur le plateau ! Quelle efficacité ! Dans Ice Team, très peu de place au hasard. Ce hasard se concrétise uniquement avec les lancés de dés qui vont nous permettre de récolter plus ou moins de poissons dans les igloos et au village d’arrivée. Mais cela n’influence absolument pas la stratégie des placements et des déplacements. C’est donc un juste milieu qu’il faudra trouver entre ces mécanismes de course, de prise de risque et de placements stratégiques. Un gameplay pour lequel, de prime abord, on ne s’attendait pas à une aussi belle richesse. Mais après quelques parties, on se rend bien compte que l’opus offre une profondeur de jeu assez incroyable.

En termes d’originalité, nos sympathiques ours en 3D, et la thématique globale du jeu, proposent une expérience rafraîchissante et plaisante dans laquelle petits et grands vont trouver leur compte. Rien de novateur dans ce jeu mais tout fonctionne bien, tout concorde et si on passe un peu de temps à réfléchir on prend surtout du plaisir à s’amuser !

Pour le tour de jeu, on retrouve beaucoup de vivacité dans les différentes actions qui s’enchaînent rapidement. Il faut dire que la banquise est un endroit plutôt frais, alors rester sans rien faire, ce n’est pas trop le genre de la maison ! Chacun y va de ses petites actions, puis c’est rapidement notre tour de rejouer. Pas de temps morts, une fluidité agréable et rien de bien complexe. Si ce n’est de devoir être pertinent et efficace dans nos choix. Mais cela, vous l’avez compris !

Un dernier mot encore sur l’interaction et la rejouabilité qui sont deux paramètres bien développés dans Ice Team. Les mécanismes du jeu sont véritablement propices aux échanges et à la discussion. Les dés vont venir jouer les troubles-faites avec des possibilités de venir « chiper » la poiscaille de l’adversaire. Et forcément, ça discute, ça babille, ça grogne… et ça rigole ! Le tout ponctué par une importante rejouabilité. Des plateaux qui peuvent être positionnés selon les envies, tournés et retournés, et des tuiles posées totalement au hasard à chaque partie. Il y a vraiment de quoi renouveler l’expérience de jeu à chaque partie. C’est bluffant !

C’est donc avec curiosité qu’on a découvert Ice Team et avec beaucoup de surprises qu’on l’a tout doucement découvert puis apprécié. Au final, on se retrouve avec un matériel de jeu magnifiquement produit qui plaît aussi bien aux petits comme aux grands. Les sensations offertes par le gamplay nous laissent en fin de bouche, un succulent goût de dorade grillée, caramélisée à l’ail des ours. Des mécanismes simples, réfléchis, tactiques, qui sont un vrai bonheur. Hô oui, si vous avez l’impression qu’on encense ce jeu, c’est vraiment qu’il le mérite amplement. Dans cette petite boîte, c’est bel et bien un concentré de banquise, vivifiant et morcelé de jolies expériences ludiques.

Là où Jurassic Snack nous avait étonnés par son efficacité, Ice Team met la barre encore plus haut pour un jeu qui mérite réellement de se retrouver dans toutes les bonnes ludothèques.

Maintenant, à vous de vous forger votre propre avis.

La règle du jeu en français
La fiche de Ice Team sur Board Game Geek
Le site de l’éditeur The Flying Games

Rédacteur de l’article : Léo

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire