Accueil > Articles > Catégorie d'age > Dès 8 ans > La Forêt des Frères Grimm, copains comme cochons !

La Forêt des Frères Grimm, copains comme cochons !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 361 vues 12 minutes de lecture
La Forêt des Frères Grimm

Cela vient de frapper à la porte. Et très fortement ! On a eu un peu peur mais on a immédiatement démasqué la supercherie. Bougre de vilain petit dévoreur ! Et ensuite, sans crier gare, une sorte de tempête a tout balayé sur son passage. Enfin non, pas tout. La demeure n’a pas bougé. Pas d’un pouce ! Hô, cela n’a pas calmé notre visiteur. Vous auriez dû le voir, il était fou de rage. Le visage rubicon, les poils dressés, il avait même de la bave qui coulait sur ses dents. D’ailleurs, on parie que le bruit que nous entendons maintenant sur le toit, c’est lui qui est de retour ? Si vous savez de quoi en parle, vous savez également qu’on va lui faire le fameux coup du chaudron ! Ah ah, on parie qu’on va bien rigoler… Ça va chauffer, et dans tous les sens du terme !

Laissons nos trois petites côtelettes sur pattes à leurs préoccupations parce qu’une belle grosse boîte n’a pas manqué de retenir notre attention. Surtout qu’elle est estampillée par les copains des canards chanceux, les « Lucky Duck Games ». Un éditeur pour lequel on a toujours plaisir à vous parler des jeux qu’il propose. Parce qu’en général, c’est fun, bien réalisé, et que ces gens ont le goût du travail bien fait. D’ailleurs, si vous ne les connaissez pas, vous aurez sans doute déjà entendu parler de leurs différents opus. Nous, on les a déjà évoqués, avec Chronicles of CrimeMutants ou Vikings Gone Wild. Pour ne citer que ceux-là.

Mais depuis quelques temps, l’éditeur s’est aussi lancé dans la localisation de différents titres. Tantôt en anglais, tantôt vers des portages francophones. Et justement, voilà que Lucky Duck Games propose dans la langue de Molière, The Grimm Forest. Un jeu qui a initialement été financé via Kickstarter et porté à bout de bras par Druid City Games. Un succès suivi par plus de 7’100 contributeurs pour une belle cagnotte de quelques 400’000 dollars collectés. C’était donc presque une évidence qu’une édition francophone voit le jour. Et la voici avec La Forêt des Frères Grimm.

Un opus pour deux à quatre joueurs, facilement accessible dès huit ans pour des parties d’environ 45 minutes. Mais alors, de quoi sera-t’il question dans La Forêt des Frères Grimm ? Vous incarnez l’un des petits héros porcins devant construire sa maison. En paille, en bois, ou bien évidemment en briques ! A chaque tour, vous vous déplacez pour récupérer des matériaux et construire des éléments de votre habitat. Le premier à construire trois maisons remporte la victoire. Par ailleurs, The Grimm Forest s’articule autour de contes des Trois Petits Cochons, mais les cartes du jeu nous font voyager dans l’univers étendu de l’imaginaire et de l’enfance. Passant ainsi de Blanche Neige, à Jack et le Haricot Magique ou même encore Pinocchio. Pour ne citer qu’eux.

On regarde immédiatement le contenu du jeu grâce à notre capsule vidéo, puis on vous en dit plus.

Y’a Koi Dedans ?

Partez mes petits, et construisez votre maison

Vous êtes un des trois petits cochons et le but du jeu est d’être le premier à avoir bâti trois maisons. En paille, en bois ou en briques, c’est vous qui décidez.

En début de partie, tous les joueurs choisissent simultanément et secrètement de se rendre soit dans les champs, soit dans la forêt, soit à la briqueterie. Le but étant de récupérer des ressources de paille, de bois ou de briques. Chaque petit cochon pourra ensuite décider de construire des sections de leurs différentes maisons, à des coûts divers, à savoir le sol, les murs ou le toit. Certains bonus pourront également être gagnés. Mais vous pourrez aussi récupérer différentes cartes qui vous donneront des effets « one shot » ou permanents et qui seront par exemple jouées avant le début du tour, face cachée. Ainsi, vous pourrez prendre l’avantage sur d’autres joueurs, faire entrer en jeu de nouveaux personnages, détruire certaines habitations adverses grâce au souffle du loup… Et bien d’autres surprises encore !

Le jeu se termine quand un joueur est parvenu en premier à construire ses trois maisons.

Tom Pouce, Robin des Bois et les Sept Nains vous attendent

La boîte est vraiment grande mais ce qui nous attire au premier regard, c’est véritablement le magnifique visuel du facing. C’est superbe ! Alors vite, regardons si de l’autre côté du couvercle, l’émerveillement est toujours au rendez-vous.A l’intérieur, quatre figurines de cochons, des figurines de loups, d’autres créatures et une figurine pour le marqueur du premier joueur. Mais ce n’est pas tout. On retrouve encore plein de figurines de maisons, en bois, en paille et en brique. Différents jetons et marqueurs en carton, des plateaux de joueur ainsi que pour les différents lieux à visiter, de nombreuses cartes, un dé et la règle du jeu.

Au niveau du matériel, La Forêt des Frères Grimm fait partie des jeux les plus impressionnants que nous avons vus. De belles figurines de personnages en plastique qui raviront les amateurs de peinture. Mais aussi des petites maisons en 3D vraiment bien réalisées. Un dé gravé, des cartes toilées, des plateaux de joueurs avec une découpe travaillée et unique à chaque plateau, du carton bien épais. Sans oublier encore le thermoformage qui nous a bluffés. Un thermo en plusieurs éléments qui permet de sortir et ranger les composants en différents groupes. Pour les maisons, il y a même de petits couvercles et chaque pièce dispose de son compartiment spécifique. Une production de toute beauté. Vraiment !

Et on ne s’arrête pas là. Parce que La Forêt des Frères Grimm a aussi été très travaillée dans ses aspects graphiques. Des illustrations dignes des plus beaux films d’animation; c’est tout simplement magnifique et tels de petits enfants, on en prend plein les mirettes ! Que ce soit sur les cartes ou les plateaux de jeu, l’artistique du titre a été travaillé et cela fait bien plaisir. Un petit retour en enfance avec beaucoup de nostalgie…

Thématiquement, ne nous y trompons pas, il ne s’agit pas complètement du jeu des Trois Petits Cochons. Certes, comme dans le conte éponyme, on incarne un cochon, on doit construire notre maison et le loup pourra venir contrer nos plans. Mais le jeu ne s’arrête pas là. Nous sommes bien dans l’univers étendu des contes des frères Grimm et plein de personnages issus de cet univers viennent pimenter notre aventure, exclusivement par le biais des nombreuses cartes et des différents effets qui leur sont rattachés. C’est donc un thème riche et très complet qui nous est proposé là. Et on prend vraiment plaisir, tout le long de la partie, à découvrir tous ces personnages et jouer avec eux. Les petits sont émerveillés et les grands se rappellent à leurs souvenirs d’enfance.

Les règles du jeu sont présentées dans un livret grand format. Un document de douze pages, richement illustré et comprenant également quelques schémas afin de comprendre correctement les mécanismes. Sur ces douze pages, les huit premières sont consacrées aux instructions et les quatre dernières expliquent les différents effets des cartes. Autant dire que le document est plutôt vite lu. Aucun problème de compréhension ; les instructions sont claires et les différents mécanismes sont bien détaillés.

La mise en place ne vous prendra guère plus de quelques minutes et la partie pourra rapidement commencer. Heureusement d’ailleurs car si vous y jouez en famille, vos petites têtes blondes trépigneront sans doute pour que le jeu débute sans tarder ! Côté prise en main du jeu, nous sommes véritablement sur un titre offrant une belle accessibilité. Il faut dire que les différentes phases de jeu sont simples mais très intuitives. On choisit un lieu, on construit sa maison, on joue des cartes et on recommence. Simple à prendre en main et simple à expliquer ! En outre, les aides de jeu sont pratiques lors d’une première partie.

Au niveau des mécanismes, La Forêt des Frères Grimm est avant tout un jeu de course. Ces petits cochons sont certes de grands bâtisseurs, mais encore faudra-t-il les mettre rapidement à l’ouvrage. A chaque action, il faudra ainsi optimiser son jeu pour être le premier à construire ses trois maisons. Par ailleurs, l’opus nous offre aussi une course dans la course avec différents bonus qui seront proposés aux premiers joueurs ayant achevé les trois types d’habitations. Plutôt malin, on a bien aimé ça ! On retrouve encore un petit mécanisme de placements avec le choix des différents lieux. De la gestion de ressources qui impliquera aussi de récupérer judicieusement des briques, du bois ou de la paille, puis de les dépenser de manière réfléchie. Rien de bien complexe on vous rassure, nous ne sommes pas du tout dans un jeu de type « euro ». Mais quand même, tout le long de la partie, vous constaterez que la compétition est rude entre les joueurs qui voudront peut être s’accaparer des mêmes matériaux. Et bien sûr, on rajoute à tout cela, une gestion de mains de cartes. Entre les « Amis » qui nous offriront des effets permanents et les cartes « Fables » pour les effets one shot, il y aura de quoi faire. Surtout que ces cartes vont permettre, pour les plus assidus, de développer un léger « pourrissage » de l’adversaire. Oui, La Forêt des Frêres Grimm propose également un gameplay « in your face » qui ne sera pas pour déplaire à certains. Mais cela ne représente pas le coeur du jeu. Quoi qu’il en soit, on a quand même fait le constat que vous pourrez jouer à la Forêt des Frères Grimm de manière conviviale et sympathique pour des parties familiales. Et, si vous le pratiquez avec des adultes ou des joueurs plus assidus, le titre vous permettra aussi de déployer quelques effets qui risquent bien d’en crisper certains et des stratégies un peu plus élaborées. Dans les deux cas, à vous de choisir le gamplay qui correspond le mieux à la situation.

Concernant le déroulement du tour de jeu, la première phase se joue de manière simultanée entre tous les joueurs. La deuxième, chacun son tour, construit sa maison et déploie ses différents effets. Ainsi, on ne reste pas longtemps à attendre et il y a toujours quelque chose à faire. Durant la partie, une agréable interaction se forme entre les joueurs. Bien sûr, on surveille constamment l’avancement des adversaires mais le jeu est vraiment propice aux échanges et à la discussion. Et comme le gameplay implique de la récupération de ressources, des constructions, des cartes à jouer, à piocher, des tuiles à distribuer etc, le jeu est constamment en mouvement. Et pour notre plus grand plaisir !

La rejouabilité du jeu repose surtout sur les cartes « Amis » et « Fables ». La course, qui est au cœur du gameplay, n’évolue pas vraiment d’une partie à l’autre et on cherche inexorablement à atteindre le plus vite possible son objectif final. D’une partie à l’autre, on retrouve donc bien ce principe. En revanche, les effets qui sont joués pendant le jeu vont modifier son déroulement et assureront le renouvellement.

La Forêt des Frères Grimm nous aura émerveillés par sa production et par ses aspects visuels vraiment aboutis. Sans doute même un cadeau génial à mettre sous le sapin pour voir briller les yeux des plus jeunes. On a là un jeu magnifique avec des maisons qui se construisent véritablement sous nos yeux au gré de la partie. Concrètement, on se prend au jeu plutôt rapidement et jouer les diverses fables proposées dans la boîte est très plaisant. Certaines cartes permettent de rajouter du matériel pendant la partie alors que d’autres vont directement influencer notre manière de jouer. La course vers la victoire apporte son lot de tension et d’empressement que les plus jeunes vivent à 200%. Et que les plus âgés essayeront d’optimiser (avant de se faire ramasser lamentablement par une carte fable jouée par le plus jeune autour de la table !). Qu’à cela ne tienne ! Chacun pourra y trouver son compte si on garde en tête qu’il s’agit bien d’un jeu « léger » où le principal est de passer un bon moment et de s’amuser autour de nos souvenirs respectifs. La Forêt des Frères Grimm assurera forcément une bonne ambiance ; à vous de l’entretenir d’une partie à l’autre. Chez Jeudéclick, on a apprécié de découvrir le jeu alors qu’il n’était encore disponible qu’en anglais. A présent, on adore le ressortir régulièrement avec cette version française qui manquait à tous les petits francophones.

Derrière un système de jeu vraiment simple, on aura définitivement apprécié le gameplay qui propose de bonnes possibilités, du challenge, mais surtout de la convivialité. En définitif, même si vous êtes végétarien, on serait prêt à parier que vous aller adorer ces excellentes cotelettes de porc… ludiques, bien entendu !

Maintenant, à vous de vous forger votre propre avis.

La règle du jeu en français (bientôt)
La fiche du jeu sur Board Game Geek
Le site de l’éditeur Lucky Duck Games

Rédacteur de l’article : Léo

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire