Accueil > Articles > Catégorie d'age > Dès 8 ans > Planetopia, ton univers impitoyable !

Planetopia, ton univers impitoyable !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 392 vues 10 minutes de lecture

Tout l’univers est en émoi. Des soucoupes multicolores arrivent des confins du cosmos. Entre vaisseaux étranges et navettes bizarroïdes, tous convergent vers un système galactique où il semblerait que les aliens soient littéralement… pulvérisés. Cela ne peut plus durer ! La résistance s’organise ! Une grosse commande de canons réducteurs a été passée à des contrebandiers à trois têtes. Ces humains ne gagneront pas la bataille et ils verront bien de quel bois on se chauffe la prochaine fois qu’ils essayeront de nous attirer à eux !

Levons un peu la tête pour admirer les étoiles… Car oui, il semblerait que tout là-haut, il y ait un sacré remue-ménage ludique ! Aliens et humains se livrent un petit duel que l’on doit à l’éditeur Mangrove Games. Une jeune maison d’édition qui s’est faite connaître avec le jeu DIG, dont on vous a déjà parlé. Il y a eu aussi DIG Dragons, Hollywood Death Race qui sera bientôt disponible, et Planetopia, le jeu qui nous intéresse aujourd’hui. Point commun entre tous ces opus : un financement participatif ! Mangrove en effet eu recours à ce mode de financement qui a permis l’édition de tous ses jeux jusqu’à ce jour. D’ailleurs, Planetopia n’a pas échappé à la règle avec un crowdfunding qui a financé le projet à 125%.

A présent sorti en boutique il y a quelques semaines, Planetopia est issu de l’imaginaire de Julien Charbonnier. Un créatif qu’on a déjà retrouvé aux commandes de DIG et qui n’est autre que le grand manitou de Mangrove Games. Aux pinceaux, Rémi Pichou qui signe là les illustrations de son premier jeu. Un jeu qui pourra être pratiqué par deux à cinq humains, ou extra-terrestres c’est à vous de voir en fonction de vos relations. Comptez 45 à 60 minutes par partie pour une accessibilité du titre à partir de huit ans.

Dans Planetopia, vous chercherez à attirer vers votre planète, des aliens aussi étranges que farfelus, venus des quatre coins de l’univers. Le but de ce jeu, principalement basé sur des cartes et sur un système de deck building, consistera à placer correctement les aliens sur votre planète afin d’accomplir des objectifs. Et le tout, avant d’atomiser certains énergumènes, débloquant ainsi des « chutes de jetons » un peu à l’image d’un Tetris.

On va vous expliquer les grandes lignes de la règle, mais avant tout, place à notre capsule vidéo afin de découvrir le contenu d’une boîte de Planetopia.

Y’a Koi Dedans ?

Un sujet abordé avec gravité

Chaque joueur a la chance d’être l’heureux possesseur d’une belle et jolie planète, très accueillante. En attirant un maximum de formes de vie sur votre planète, vous marquerez des points de prestige. 25 points de victoire et vous déclenchez la fin de partie en remportant la victoire.

Planetopia expliqué par son auteur Julien Charbonier

A votre tour, vous choisissez d’effectuer une action parmi trois. Puis une action facultative. Ainsi, vous pourrez récupérer une carte placée au centre de la table en payant son coût en jeton « atome », jouer une carte de votre main pour en appliquer l’effet, ou finalement, récupérer dans votre main toutes les cartes précédemment jouées.

Les cartes vont vous permettre de récupérer des jetons d’aliens de différentes couleurs, lesquels doivent être placés sur votre planète. Vous pourrez aussi récupérer quelques jetons aux effets particuliers. Quand une combinaison de jetons aliens correspond à l’une des cartes prestige mise en jeu, vous marquez les points de cette carte. Pour supprimer des aliens de votre planète, il vous suffira de les atomiser. Vous récupérez alors des jetons atomes et les aliens restants sur votre planète seront attirés par l’attraction et redescendront par colonne.

La partie se poursuit ainsi jusqu’à ce qu’un des joueurs ait atteint l’objectif de 25 points de prestige.

J’atomise, tu atomises, il atomise…

A l’intérieur de la boîte de Planetopia, on retrouve un plateau central en carton pour y poser les cartes, des plateaux individuels pour chaque joueur, une flopée de jetons eux-aussi en carton, une grosse étoile en bois, plus de 80 cartes et un livret de règles. On a apprécié un matériel coloré qui met en valeur de jolies illustrations dans un style cartoon. C’est frais, amusant et ce petit côté « pas sérieux » des visuels, nous plait beaucoup.

La règle du jeu se lit facilement et le document est rapidement assimilé. Au début, certains points vont vous forcer à revenir à la règle, mais rien de bien insurmontable. Sur les premières parties, on aurait peut-être aimé une petite aide de jeu surtout pour les effets spécifiques de certains jetons. Après quelques parties, tout est néanmoins assimilé. En revanche, mention spéciale pour les actions qui sont toutes indiquées sur les plateaux individuels. C’est par grand chose mais bien utile et bien pratique ! Ainsi, la prise en main s’avère grandement facilitée et ne pose pas de soucis.

Thématiquement, on se prend volontiers au jeu avec ces aliens qui semblent s’amuser à nous tirer la langue et à grimacer. Décider de les atomiser est donc une chose tout à fait logique ! Un thème bien sympa et original qui change un peu de ces nombreux jeux aux contextes parfois très (trop ?) sérieux !

Dans les mécanismes, on retrouve une bonne expérience de gestion de mains de cartes avec cette fameuse construction de deck. Tout au long de la partie, on enrichit notre main avec des effets et des possibilités d’acquisition de jetons. Puis, on exploite sa main sans forcément acquérir en permanence de nouvelles cartes. Mieux vaut une petite main bien optimisée que de multiples acquisitions de cartes qui feront perdre du temps ! En revanche, Planetopia permet d’excellents combos entre les cartes et les jetons spéciaux. Avec une règle qui ne permet basiquement que peu d’action, on se retrouve parfois avec des combinaisons redoutables si le joueur parvient à les optimiser et à les utiliser. C’est vraiment sympa ! On a retrouvé aussi les sensations d’une course. En effet, le premier joueur ayant atteint 25 points, met fin à la partie. On peut donc tout à fait essayer de prendre les autres joueurs de vitesse pour s’envoler vers la victoire et les laisser sur le carreau avec peu de points. Sur les plateaux individuels, c’est une toute autre histoire avec des placements qui doivent être optimisés. Une forme de puzzle qui va se muer finalement en un Tetris lorsque les aliens seront atomisés et que les jetons redescendent par colonne. L’ensemble fonctionne donc très bien et on a apprécié des mécanismes fluides, qui appellent à la réflexion. Un bon petit casse-tête, sans forcément que cela en devienne une salade de neurones. Ce qui laisse donc la part belle à l’amusement et à la convivialité entre les joueurs.

Les tours de jeux ne s’éternisent pas dans Planetopia. A l’image de son aspect artistique, c’est donc une belle vivacité qu’on retrouve avec peu d’actions à effectuer. Mais des actions réfléchies ! Peu d’attente entre les choix voulus par les joueurs puis le tour vous revient rapidement. Et même quand on ne joue pas, il y a toujours un petit quelque chose à faire entre des cartes à replacer ou des jetons à distribuer. On ne voit pas le temps passer. D’ailleurs, en parlant de temps, à quatre ou cinq joueurs, le système un peu répétitif du tour de jeu a tendance à produire une partie qu’on a trouvé peut être un peu longue sur la fin. On vous conseille donc de diminuer légèrement le nombre de points de victoires à atteindre dans cette configuration. Là où on aurait pu imaginer un point négatif, nous y voyons une belle adaptabilité du jeu et de sa règle qui va se claquer sur l’envie des joueurs. Vous souhaitez une partie plus courte ? Il suffit de diminuer l’objectif à atteindre. Pour une partie plus longue, rajoutez simplement quelques points aux 25 proposés par la règle ! Voilà vraiment un aspect modulaire qui nous a beaucoup plu ! Essayez pour voir !

En terme de rejouabilité, aucun souci à se faire. Les objectifs sont renouvelés et ils varient à chaque partie. La pioche est brassée et avec les choix des uns et des autres, impossible de se retrouver avec des parties similaires. Encore un bon point qu’on relève très volontiers !

Finalement, à l’intérieur de cette boîte, au matériel de jeu rehaussé de couleurs chatoyantes, c’est un univers coloré et amusant que nous propose là Mangrove Games. Des aliens à attirer et à pulvériser pour notre plus grand plaisir ! Une prise en main plutôt facile qui laisse ensuite place à un gameplay ouvert sur de belles et riches possibilités. Surtout ces combos savoureux qui se révèlent et se laissent dompter après quelques tours de jeu. Planetopia aura dans tous les cas su atteindre son but, à savoir celui de proposer un jeu accessible dont les mécanismes de deck building sont simples mais efficaces. On gardera à l’esprit un jeu vif et convivial où l’amusement aura été au centre de notre petit univers galactico-ludique. Et croyez bien qu’aucun alien ne nous fera changer d’avis !

Idéal pour passer un bon moment en famille, durant lequel chacun pourra y trouver son compte.

Maintenant, à vous de vous forger votre propre avis.

La règle du jeu en français
La fiche de Planetopia sur Board Game Geek
Le site de l’éditeur Mangrove Games

Rédacteur de l’article : Léo

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire