Accueil > Participatif > Les campagnes j2s > Mutants, attention ça va freezer !

Mutants, attention ça va freezer !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 427 vues 8 minutes de lecture

On commence à bien les connaître les Lucky Duck Games ! Et d’autant plus si vous êtes un lecteur assidu de Jeudéclick… Et justement, les voici de retour avec « Mutants », un nouveau deckbuilding qui fera prochainement son apparition en financement participatif !

Mais avant de vous parler de ce nouveau jeu à venir, nous avons souhaité vous parler de l’éditeur.

Lucky Duck Games est un jeune éditeur qui depuis un peu plus de deux ans nous permet de s’amuser avec des jeux de société issus du jeux vidéo sur mobiles. C’est d’ailleurs la marque de fabrique de l’éditeur et… pour notre plus grand plaisir !

Vincent Vergonjeanne, le directeur et fondateur de nos canards adorés (!!), vient du monde du jeu vidéo où il a cocréé et codirigé deux sociétés depuis plus de 10 années. Il y a 3 ans, Julien, le frère de Vincent, a souhaité récupérer des visuels du jeu vidéo « Vikings Gone Wild » (sur smartphone chez Everyday I Play) pour habiller un de ses prototypes ludiques. Vincent accepte sous condition que son frère travaille sur une adaptation du jeu vidéo. Six mois plus tard, suite à un essai, Vincent tombe amoureux de ce jeu et les deux frères se lancent dans l’autoédition. Rapidement,le besoin d’une structure pour éditer ce jeu se fait ressentir et dès lors l’éditeur Lucky Duck Games voit le jour et trouve sa mission d’adapter des jeux vidéo en jeux de société. Et autant vous dire que Vikings Gone Wild est devenu une petite référence du genre dans le paysage ludique !

Après le succès de Vikings Gone Wild ou plus récemment Chronicles of Crimes en passant par Zombie Tsunami, et d’autres encore… c’est avec un plaisir non dissimulé que nous avons reçu en avance de phase, un exemplaire du prototype très abouti de leur prochain jeu, à savoir « Mutants, le jeu de cartes ». Ce jeu est un deckbuilding asymétrique prévu pour 2 à 4 joueurs pour des parties prévues de 45 à 60 minutes.

A l’ouvrage, Sen-Foong Lim et Jessey Wright et au niveau artistique, des habitués de l’éditeur, Katarzyna Kosobucka et Mateusz Komada. Et comme nous sommes très emballés par ce futur titre et que nous sommes vraiment sympas chez Jeudéclick, on va vous en parler en détails !

Fidèles à leur ligne de conduite, ce jeu de cartes est issu d’un jeu vidéo : « Mutants Genetic Gladiator » de la société Kobojo (situé en France). Dans le jeu vidéo, les joueurs doivent créer et faire évoluer des Mutants de façon à combattre des compositions de Mutants prévus dans un mode histoire ou organisés par d’autres joueurs. Nous ne nous attarderons pas sur le jeu vidéo mais bien évidemment n’hésitez pas à le télécharger pour vous faire une idée.

Des Mutants dans les manches…

Dans Mutants, le jeu de cartes, le but du jeu est qu’au bout de 5 manches, un joueur acquiert le plus de points de victoire que les autres. Pour cela les joueurs joueront 5 manches (on vous l’a déjà dit, suivez un peu !) qui se terminent lorsque tous les protagonistes ont joué les cartes qu’ils avaient en mains. Chaque joueur débute une manche avec 6 cartes en mains. A la fin de chaque manche, un décompte de points est effectué, puis un décompte final, avec en fin de partie des points pour les mutants stockés en « Freeze Zone ».

La particularité de « Mutants » est que chaque joueur dispose au début de la partie de 12 cartes qui sont identiques. En plus de ces cartes de base, les joueurs ont un deck préconstruit à leur disposition et chacun de ces decks sont uniques (il est possible de créer également ses propres decks par construction ou draft). Ces decks constituent ainsi le « Gene Pool » (Pool Génétique en français). Sur chacune des cartes sont indiqués deux effets : un effet de mise en jeu et un effet lorsque la carte quitte le jeu.

Une autre particularité concerne la mise en jeu des cartes. Sur le plateau joueur sont indiqués 3 emplacements de cartes : Le mutant actif, celui de gauche ainsi que celui de droite. Avant d’activer un nouveau mutant (carte de notre main) on doit décaler le mutant actif soit vers la droite ou la gauche. Si les deux côtés sont déjà occupés alors à ce moment-là on choisira un des mutants qui est sur un des côtés pour le sortir du jeu (dans la zone de défausse) et activer son effet de sortie.

Un tour de jeu se compose donc en deux phases : la première est de décaler le mutant actif. Pour la seconde, trois options s’offrent aux joueurs : jouer une carte de sa main en plaçant le mutant dans la zone active, défausser deux cartes pour activer un mutant disponible dans le Gene Pool ou défausser une carte pour placer un mutant du Gene Pool dans l’incubateur qui lui permettra d’arriver au sommet de la pioche lors du décompte des points.

Lors de la partie il sera possible de stocker des Mutants en Freeze Zone lors d’effets de jeux ou à chaque fois qu’on aura à mélanger la défausse. Les Mutants stockés dans cette zone apporteront des points de victoire supplémentaires en fin de partie.

Un jeu vraiment unique !

D’emblée, on a beaucoup apprécié la fluidité du jeu. On ressent beaucoup de tension et l’interaction avec les autres joueurs est assez forte également.

Ce qui retient vraiment notre attention et qui rend le titre unique et qui le démarque des autres jeux de Deck building, c’est à la fois le fait que chaque joueur ait accès à des cartes qui lui sont propres mais aussi la mécanique d’activation à l’arrivée et à la sortie d’un mutant sur le plateau de jeu.

En ce qui concerne la règle, elle est facile à appréhender, les mécanismes se comprennent facilement et de ce fait on entre aisément dans le jeu. La mise en place est simple, les premiers tours de jeux sont intuitifs et rapides. Un jeu simple mais non simpliste car en effet, la difficulté est située non pas dans la façon de jouer mais sur les choix que chaque joueur effectue pour tenter de gagner.

On relève également l’excellente idée constituant à avoir des decks de base mais aussi des cartes permettant de remanier ces decks et d’en fabriquer des nouveaux. Ainsi, cela permet à différentes catégories de joueurs de pouvoir apprécier pleinement ce jeu. Les plus néophytes pourront s’amuser avec les decks de base et progresser dans la compréhension des différents combos de façon continue. Pour les plus aguerris, une première partie avec les decks de base permet d’appréhender le système de jeu, mais il faudra rapidement remanier et chercher à construire les decks de façon à orienter les jeux autour de combos particuliers. D’ailleurs c’est là toute la richesse du jeu et c’est avec cette construction de deck que ce dernier pourra prendre un aspect bien différent d’un simple jeu de plateau. Avec la possibilité d’organiser et de créer des decks grâce aux nombreuses cartes à disposition (nous rappelons que les decks des « gene pool » ne contiennent que 12 cartes), le jeu peut rapidement prendre un aspect plus « compétitif » et donc séduire également les joueurs de JCE et JCC (jeux de cartes évolutifs et jeux de cartes à collectionner). Sur ce dernier point nous tirons un grand coup de chapeau à Lucky Duck Games pour avoir su proposer un jeu de plateau pouvant intéresser un large public : du joueur familial au compétiteur de jeux JCC.

« Mutants » est donc un jeu de deckbuilding asymétrique original et innovant en mécanisme qui est facile à prendre en mains et permet de passer des soirées agréables autour de la table de jeu ainsi que de nombreuses nuits à se triturer le cerveau pour la conception d’un deck ultime.

A venir sur Kickstarter

Comme à son habitude, Lucky Duck Games proposera son jeu via une campagne de financement participative. Un kickstarter qui débutera le 30 octobre 2018. Bien entendu le jeu sera disponible en anglais, mais aussi et surtout en français !

Plusieurs pledges seront proposés avec un ticket d’entrée à 35 dollars US (hors frais d’envoi) y compris les strechs goals débloqués durant le financement. Une version Deluxe à 49 dollars sera accompagnée d’un tapis en néoprène. Et pour les vrais fan’s (oui, toi, qui es comme un dingue derrière ton écran avec le visage déjà tout rouge !), un set Ultimate à 89 dollars qui sera également accompagné de deux extensions qui rajouteront du matériel supplémentaire, principalement sous forme de cartes, pour augmenter encore plus l’expérience de jeu.

Dans tous les cas, nous ne pouvons que vous conseiller ce très sympathique opus et nous suivrons avec attention et envie la campagne participative qui est particulièrement prometteuse ! Rendez-vous donc le 30 octobre 2018 !

La règle du jeu expliquée par Vincent (en français)
La campagne participative sur Kickstarter

Rédacteur de l’article : Sylvain

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire