Accueil > Participatif > Les campagnes j2s > P’achakuna, Lama’rique du Sud vous attend !

P’achakuna, Lama’rique du Sud vous attend !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 413 vues 7 minutes de lecture

Aujourd’hui n’est pas coutume, nous allons vous faire voyager ! Alors même si ce n’est que virtuellement, nous vous emmenons dans les hauts sommets de la Cordillère des Andes, où vous incarnerez des marchands de tissus colorés, à dos de lamas… Embarquez donc pour P’achakuna ! Un bien joli projet, porté par Treeceratops, actuellement sur Kickstarter.

P’achakuna est un jeu de « pick-up and delivery » pour deux joueurs, dont le but est de transporter des ressources de village en village à travers les montagnes escarpées des Andes, en Amérique du Sud. Proposé en campagne participative sur Kickstarter par Treeceratops, une start-up suisse qui nous a déjà charmés avec son jeu Darwin’s Choice.

Le projet P’achakuna promet des parties de 30 à 60 minutes pour des joueurs dès l’âge de 8 ans. Financé sur Kickstarter en seulement 3 heures et quelques lamas, P’achakuna allie plaisir ludique et philantropie. En effet, certains des composants du jeu sont issus du commerce équitable et une partie des fonds récoltés seront alloués à un projet humanitaire. Soyez suffisamment habile pour être le premier à posséder une ressource de chaque couleur pour remporter la partie !

C’est pas le Peru !

Un tour consiste en une série d’actions et chaque joueur joue à tour de rôle. Tout d’abord, le joueur actif peut faire pivoter une Tuile Terrain dans le sens et le degré de son choix. S’il souhaite faire pivoter une seconde Tuile, le joueur actif pourra le faire en dépensant deux ressources de sa réserve personnelle. Après avoir pivoté la tuile, le joueur actif doit déplacer chacun de ses lamas présents en jeu d’au moins une tuile, mais d’autant de cases possibles tant que le chemin est ininterrompu. Les lamas blancs se déplacent en plaine tandis que les lamas noirs ne gravitent que sur les montagnes.

Pour chaque lama qui atteint un village après un déplacement, le joueur peut procéder aux échanges de ressources. Si le lama transporte une ressource qui n’est pas indiquée sur la tuile Commande du village, il peut la vendre mais ne recevra rien en retour. En revanche, si le lama transporte une ressource qui est indiquée sur la partie inférieure ou supérieure du drapeau Commande, il recevra respectivement une ou deux ressources selon la taille du drapeau. A chaque fois que le lama honore une commande, la tuile Commande est défaussée ; le joueur ne peut effectuer qu’une seule vente par tour dans un village. Lorsque les joueurs reçoivent une ressource qu’ils ne possèdent pas encore, ils la placent dans l’une des 7 encoches situées sur le plateau de jeu. Les ressources en excédent peuvent être utilisées pour acheter des lamas supplémentaires (moyennant quatre ressources) ou les rotations de tuiles supplémentaires.

À la fin du tour, les Commandes défaussées sont remplacées par de nouvelles tuiles piochées aléatoirement et le joueur actif équipe tous ses lamas qui ont vendu leurs ressources avec une ressource de la couleur du village dans lequel ils se trouvent. Le premier joueur qui rassemble une ressource de chacune des 7 couleurs gagne la partie !

Chacun sa route, chacun son chemin…

À l’heure où nous rédigeons ces quelques lignes, la campagne de financement est toujours en cours et nous avons eu la chance de tester le jeu grâce à un prototype très abouti, qui devrait être proche du produit final. Nous avons affaire à un petit bijou ludique. Une petite boite compacte qui referme des tuiles à double niveau en carboard composite qui ressemble à s’y méprendre à du bois, pour illustrer les plaines et les montagnes. Les autres éléments du jeu, comme les lamas et les ressources, sont en bois, pour rester dans la lignée écologique et durable que les créateurs souhaitent insuffler à leurs créations. Vous ne trouverez donc pas (ou peu !) de plastique dans l’exemplaire de P’achakuna que vous aurez pledgé !

Enfin, pour ranger les pièces, vous aurez droit à un petit sac en tissu traditionnel bolivien, issu du commerce équitable. Ces éléments, ainsi que les illustrations fleurant bon la culture andine, contribuent à la thématique qui sera en total accord avec l’esprit général du jeu : une course de lamas à travers les Andes !

Les règles de jeu, qui tiennent sur deux pages A4, ont le mérite d’être faciles et rapides à assimiler. Tout comme la mise en place du jeu qui ne demande que quelques minutes seulement : on sort les tuiles, on les place en fonction du plan de pose fourni dans la boite de jeu, on pioche les tuiles Commandes que l’on place sur les villages et c’est parti !

Mais facilité ne rime pas avec gameplay simpliste : P’achakuna est un jeu à haute teneur stratégique et calculatoire ! D’ailleurs, la mécanique est suffisamment réinventée pour en faire un jeu original, notamment grâce au nombre illimité de chemins possibles à créer pour vos lamas et l’obligation d’emprunter des terrains spécifiques selon le lama. Et qui dit course dit intensité des tours : ils seront en effet rapides et intenses et vos tentatives d’anticipation seront souvent mises à mal par votre adversaire, surtout si vous accentuez le caractère offensif de vos actions. Après tout, les lamas ne sont pas connus pour être des enfants de cœur !

Evidemment, vous aurez affaire à un jeu qui implique beaucoup d’interaction ; celle-ci sera exacerbée par votre disposition à aller embêter votre adversaire en l’empêchant de créer des chemins trop faciles !

La rejouabilité sera quant à elle située dans les diverses stratégies que vous souhaiterez explorer : plutôt un seul lama ou plusieurs ? Allez-vous jouer offensif en empêchant votre adversaire de rejoindre les villages ou plutôt chacun pour soi et la victoire au plus rapide ? Après plusieurs parties à explorer le gameplay sous toutes ces coutures, nous avons eu toujours autant de plaisir à y jouer !

Quechua ferez-vous ?

Nous en sommes convaincus, P’achakuna est l’un de ces jeux qui méritent d’être mis en avant parmi la myriade de projets Kickstarter en cours. Il apporte un vent de fraicheur et d’originalité grâce une mécanique très bien exploitée dans un thème simple et efficace.

Les amateurs de jeux abstraits seront particulièrement séduits par P’achakuna qui leur promet des heures et des heures de course effrénée entre lamas ! Car il est certain que vous ne serez pas en reste après la première partie : il vous faudra jouer la revanche à l’issue de celle-ci !

P’achakuna est sans conteste le jeu qui séduira petits et grands en cette fin d’année. Surtout que l’objectif de financement a d’ores et déjà été atteint et qu’il vous en coûtera quelques 39 CHF (36€, 56 CAD) pour obtenir le jeu de base. Quelques francs suisses en plus pour le sac provenant de Bolivie; ce serait dommage de vous en priver surtout que vous faites une bonne action et que vous obtenez une petite exclusivité andine. La livraison est attendue courant juin 2021. Et finalement, mention spéciale à Treeceratops qui promet des projets à l’empreinte neutre en carbone et alliant des projets humanitaires à leurs créations !

Si on vous a convaincus, rendez-vous sur la page de financement participatif KS jusqu’au 2 décembre pour y adopter votre cheptel de lamas !

La campagne participative sur Kickstarter

Rédactrice de l’article : Warda

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire