Accueil > Participatif > Les campagnes j2s > Dare to Dream, les vrais Rêveurs ont rendez-vous sur Kickstarter !

Dare to Dream, les vrais Rêveurs ont rendez-vous sur Kickstarter !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 688 vues 7 minutes de lecture

Eh oui, Ôz Éditions est de retour avec un nouveau projet ludique ! Mais cette fois avec une localisation francophone pour le jeu Dare to Dream. Un chouette portage débarquant à présent sur Kickstarter ! Suivez le guide…

Ôz Éditions, c’est un éditeur qu’on suit depuis le début. Après Tiki, Kiwara, Crypt, Shy Monsters, Goblivion et bientôt Goryō, l’aventure ludique continue avec la localisation de Dare to Dream. Un jeu édité initialement en anglais par les Irlandais de Turtle Dream Games, via une campagne Kickstarter qui a rassemblé un peu plus de 1’130 contributeurs. Un an et demi plus tard, Ôz proposait une version française qui attendait son financement sur Ulule. Malheureusement en vain, cela n’a pas aboutit. Aujourd’hui, c’est une deuxième chance (une ultime chance !) qui est accordée à Dare to Dream avec une campagne portée à présent sur Kickstarter. Un « KS » uniquement destiné à produire la version francophone. Et sur ce point, l’éditeur est très clair, si le projet ne se finance pas, le jeu ne sera pas produit en français. Ainsi, inutile d’attendre une éventuelle version boutique si le financement n’est pas atteint…

Deux à quatre joueurs pourront s’essayer à Dare to Dream, dans des parties asymétriques accessibles dès dix ans. Mais alors, de quoi est-il question ? Dans ce titre, un joueur incarne les Ténèbres et dispose de cartes Cauchemars, Monstres et Actions. En face de lui, les autres joueurs incarnent des Rêveurs, protégés par leurs loyaux Gardiens, et ayant à leur disposition des cartes Objets, Protections et Actions. Durant chaque heure de la nuit, le joueur incarnant les Ténèbres va attaquer les Rêveurs dans le but de les réveiller. De leur côté, les Rêveurs devront s’organiser pour contrer les attaques des Ténèbres et rester endormis pour remporter la victoire.

Ta dixième heure pourrait bien sonner

Le jeu se déroule sur une nuit, repartie en dix heures. Les Ténèbres tentent de réveiller les Rêveurs et ces derniers vont essayer de résister aux attaques des Ténèbres. Chaque camp se munit donc de son propre deck et pioche ses cartes de départ.

On débute par une phase d’endormissement durant laquelle les Rêveurs vont pouvoir équiper leurs Gardiens d’objets et jouer une carte de protection. Quand tous les Rêveurs ont terminé, la phase de sommeil peut débuter. Alors, les Ténèbres piochent des cartes et décident soit de rôder pour endormir les Rêveurs, soit de frapper pour révéler des cartes une par une. Les cartes  Cauchemar révélées sont résolues, les Monstres restent en place et les cartes d’action sont défaussées. Ensuite, les Monstres sont attribués aux Rêveurs et ces derniers jouent leurs actions. Par la suite, les Ténèbres jouent aussi leurs actions. Finalement, on résout les combats et les Rêveurs réveillés… s’endorment. Et on recommence.

Lors de la dixième heure, commence la phase de confrontation finale. Une phase à peu près identique aux neuf premières sauf que les deux camps vont compléter leur main et leur réserve de sable (la monnaie du jeu). Les Rêveurs éveillés s’endorment et les Ténèbres auront l’obligation de frapper.

Le magicien d’Ôz a encore frappé !

Quel parti pris intéressant et surprenant pour ce jeu ! Surtout en ce qui concerne les visuels travaillés, parfois loufoques mais vraiment jolis. Chacun appréciera mais de notre côté on est d’ores et déjà séduits par le magnifique travail graphique signé Sean Malone. Une belle ambiance visuelle qui éveille inévitablement tout notre intérêt.

Côté gameplay c’est donc un jeu bien stratégique que nous propose là Ôz Éditions. Il faut dire que l’éditeur nous habitue maintenant à des jeux souvent faciles d’accès mais emplis d’une belle profondeur. Et Dare to Dream n’échappe pas à la règle. Mais on relève quand même une jolie fluidité dans les différentes actions et dans les choix, que ce soit pour les Rêveurs ou pour les Ténèbres.

Par ailleurs, l’interaction ne manque pas et ces fameux choix vont être déterminants. Et, ils ne manqueront pas de générer de belles et franches discussions !

On relève encore que Dare to Dream est un opus compétitif lorsqu’il est pratiqué à deux joueurs et semi-coopératif lorsqu’il est joué à plus de deux joueurs. Forcément, les Rêveurs jouent toujours ensemble ! Un belle subtilité qui méritait qu’on le précise et deux façons de jouer de manière différente. Pas mal du tout !

Et cette version française alors ?

C’est du côté de la plateforme Kickstarter que les choses se concentrent actuellement avec une campagne de 30 jours et un seuil de financement de 10’000 CHF. Précisons déjà que la règle française a été retravaillée et améliorée par Ôz pour qu’elle soit à présent véritablement optimale. Le document intègre également une FAQ qui avait été publiée par l’éditeur originel.

Et pour les contributeurs ayant déjà participé au financement Kickstarter du jeu en anglais, Ôz Éditions a tout prévu. Un kit de traduction français est proposé. 181 cartes traduites sont disponibles et la règle française peuvent s’acquérir via le niveau de pledge idoine. Le genre de petit détail qu’on apprécie beaucoup; penser aux contributeurs initiaux qui ont permis au jeu d’exister… c’est top !

C’est donc un jeu complet et en français que vous pourrez vous procurer pour 32 CHF (28€) avec ses 180 cartes, les sabliers en bois, deux figurines, une quarantaine de jetons en carton, un plateau de jeu et le livret des règles. Le jeu contient également deux extensions qui vous permettront d’ajuster la difficulté du jeu en faveur des Rêveurs ou des Ténèbres. Chacune de ces extensions contient 14 cartes. Et pour couronner le tout, il y a la possibilité de retirer votre pledge dans l’une des boutiques partenaires en Suisse, en France et en Belgique. Ou bien entendu de vous faire livrer votre contribution directement chez vous.

Dans tous les cas, nous connaissons suffisamment le sérieux de Ôz Éditions pour vous assurer que la qualité sera au rendez-vous et que le jeu saura tenir ses promesses !

La campagne de financement sur Kickstarter
Livret des règles en français (version non définitive)

Rédacteur de l’article : Léo

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire