Accueil > Participatif > Les campagnes j2s > Barrage, un Kickstarter qui turbine !

Barrage, un Kickstarter qui turbine !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 322 vues 7 minutes de lecture

Nous sommes en 1930, il n’y a plus de ressources fossiles sur la planète, les derniers bateaux remplis à peine à moitié de charbon quittent le nord de l’Europe… Pendant ce temps, quatre gigantesques explosions créent d’immenses bassins d’eau douce dans les Alpes. Ces explosions mettent fin à la Grande Guerre : Nikola Tesla, porté disparu depuis longtemps vient de refaire surface avec une technologie qui va permettre de sauver l’humanité. Il a développé un transformateur électrique à grande capacité, si puissant qu’il peut convertir autant d’électricité qu’il faut afin de répondre aux besoins d’une métropole post-industrielle…

Ceci n’est pas la quatrième de couverture du nouveau livre de Mathieu Gaborit (Ecryme) ni même le sujet d’un futur jeu de rôle mais bien le prochain titre de l’éditeur italien Cranio Creations. Un éditeur que l’on connaît bien et qui nous a déjà proposé, entre autres, l’excellent « Lorenzo le Magnifique ». On est certain que le titre évoquera de bons souvenirs aux connaisseurs. Ce prochain jeu sera donc « Barrage » et l’opus fait justement l’objet d’une campagne de financement participative via la plateforme Kickstarter. La campagne – la première sur KS pour Cranio Creations – a débuté le 17 octobre et doit durer jusqu’au 13 novembre 2018. Trois paliers de financement sont prévus : un premier à 59€ pour le jeu de base ainsi que les stretch goals, un second à 79€ ajoutant une extension et un troisième palier à 99€ ajoutant un plateau en trois dimensions. Des stretch goals sont d’ailleurs prévus seulement pour certains paliers.

Le jeu est l’œuvre de Tommaso Battista et Simone Luciani joliment illustré par Antonio De Luca. Dans ce dernier vous serez 2 à 4 industriels soutenus par les divers gouvernements mondiaux tentant de venir exploiter ce nouvel or bleu et de vous enrichir (points de victoire) grâce à son exploitation.

Nous allons vous parler un peu plus précisément de ce que promet l’opus, déjà aguicheur par sa thématique et ses illustrations, nous projetant facilement dans l’uchronie qui nous est contée.

C’est pour un chalet ou pour un barrage ?

Le jeu se divise en 4 phases : une phase de revenu, une phase d’action, une phase d’eau ainsi qu’une de scoring. Si la phase de revenu est une phase très classique où vous aurez à récupérer le revenu généré par votre compagnie ou vos bâtiments, nous allons regarder de plus près les phases actions.

Chaque joueur aura à sa disposition 3 ingénieurs qu’il va devoir utiliser pour faire deux types d’actions : des actions de construction ainsi que d’activation de bâtiments. Le premier type d’action permettra de construire votre barrage. Il y a 4 éléments pour construire cela : une base, une élévation, un conduit et une centrale. Le nombre d’ingénieurs qu’il faudra utiliser pour la construction choisie évoluera selon cette dernière (de 1 à 3 ingénieurs). Bien sûr il faudra avoir récupéré avant de pouvoir construire des excavatrices et bétonnières (vous imaginez monter un mur sans béton et sans forage ?).

L’autre type d’action est celle d’utilisation de bâtiments situés sur un plateau central commun à tous les joueurs. Le nombre d’ingénieurs que l’on doit utiliser pour tel ou tel bâtiment est là aussi variable selon ce dernier. Vous pourrez donc produire de l’énergie, faire de la maintenance (qui augmentera la vitesse de construction), acquérir des contrats, récupérer de l’argent ou encore acheter excavatrices ou bétonnières. Des actions permettant de faire venir plus d’eau dans les bassins ou faire évoluer les technologies sont également disponibles.

Après cette phase d’action vient une phase d’eau où vous verrez de l’eau couler depuis la source et stopper dans les bassins ayant un barrage. Bon d’accord, il faut imaginer ! On comprend vite que c’est avec cette eau stockée que vous pourrez créer de l’énergie et donc remplir des contrats et donc gagner des points de victoire.

En fin de tour, selon une échelle d’énergie les joueurs gagneront des points de victoire avant de passer au tour suivant. Vous enchaînerez donc ces phases dans barrage durant 5 tours. A l’issue de celui-ci, une phase de décompte final entraînera celui d’entre vous ayant le plus de points de victoire comme gagnant de la partie.

Tout cela paraît bien standard non ?

Merci d’avoir posé la question. Et bien figurez-vous que bien que ces actions, système de récupération de ressources, construction, gestion, paraissent bien standard, les créateurs de Barrage ont accompagné ce jeu – au thème étonnant – avec des mécanismes particuliers originaux ou semblables à d’autres jeux.

Le premier de ces mécanismes est la « roue de construction ». En effet, lorsqu’on doit construire un bâtiment, les joueurs mettent les ressources dans cette « roue » et celles-ci (d’ailleurs n’étant pas des ressources consommables) se retrouvent « coincées » durant la construction durant 6 étapes. A chaque fois qu’on met un projet de construction dans la roue, celle-ci avance d’une étape. L’autre façon de la faire avancer c’est l’action de maintenance. Cette mécanique qui est au cœur du jeu vous demandera donc de faire avancer la roue le plus vite possible de façon à pouvoir construire davantage (car les ressources utilisées sont récupérées à la fin du cycle de construction, parole de hamster).

La seconde mécanique intéressante est celle qui est très thématique : on doit utiliser de l’eau pour produire de l’électricité et pour ce faire, en l’absence d’un barrage, l’eau descend tranquillement sa rivière. De ce fait on va vraiment chercher à construire nos installations de façon à pouvoir récupérer durant la phase d’eau cette eau qui va nous permettre de produire des quantités d’énergie suffisantes pour répondre aux diverses demandes.

Le dernier mécanisme intéressant est que, un peu comme dans Terra Mystica, la construction de nos bâtiments nous permet de débloquer des revenus et des bonus supplémentaires.

Et de l’eau coula sous les ponts

Ce jeu semble tenir beaucoup de promesses. Il faut voir qu’il ne sera pas fait pour tout le monde. Déjà son prix de base est assez élevé. De plus, Barrage semble être un jeu costaud, velu, enfin pas vraiment fait pour les gens cherchant un party game. Cela dit, nous on aime ça, d’ailleurs c’est la raison pour laquelle on vous en parle. On espère quand même que le jeu ne sera pas un mur pour les nouveaux joueurs… (désolé on se devait de vous la faire !).

Les mécanismes de barrage attirent et le visuel très « ère industrielle » ne laisse pas indifférent.

Nous espérons qu’une version française pourra voir le jour durant la campagne sachant que les jeux de l’éditeur italien sont souvent portés en VF et que le jeu n’ayant pas de texte sur le matériel ne demande qu’une traduction de la règle.

De plus pour nos amis solistes un SG est prévu apportant un mode solo. Ce SG paraît loin à atteindre (400’000€), espérons que ce palier puisse être baissé si trop difficile à atteindre.

Un titre qui nous donne vraiment envie et que nous allons suivre avec beaucoup d’intérêt

La page de la campagne sur Kickstarter
Le site de l’éditeur Cranio Creations

Rédacteur de l’article : Sylvain

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire