Accueil > Articles > Coups de cœur > Les coups de coeur de la rédaction : Octobre 2018

Les coups de coeur de la rédaction : Octobre 2018

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 444 vues 11 minutes de lecture

Notre traditionnelle sélection des jeux du mois est encore fumante… Et ce mois-ci on a fait très fort !

Oui, on a fait fort ! On s’est envolé pour Jupiter, on a bâti des villages et même des civilisations, on a joué les Fangio, on a revisité l’histoire, on s’est pris pour des seigneurs de guerre… mais pas que ! Autant vous dire que cette belle brochette ludique est à déguster sans modération.

Les coups de coeur d’octobre 2018, c’est parti !

Ganymede

Coup de coeur de Léo
Les pieds sur Terre mais la tête dans les étoiles ! Alors bon, même si l’éditeur s’excuse d’être Français, il s’agit bien d’un très joli opus qui nous est proposé et qui a été édité il y a peu par Sorry we are French. Dans ce titre pour deux à quatre joueurs, nous incarnons une corporation du futur, spécialisée dans le transport de colons de la Terre vers le lointain satellite de Jupiter : Ganymede. A son tour, il faudra recruter des colons à l’aide de tuiles, avant de transporter tout ce petit monde de la Terre vers Mars, puis de Mars vers la base de lancement de Ganymede. Objectif, partir coloniser un cosmos bien lointain. Les cartes ainsi que d’autres effets disponibles en cours de partie vont nous permettre d’y arriver. Et tout le piment de ce jeu de course va consister à faire comboter les différents effets pour maximiser son tour de jeu et ses diverses actions. Recruter, se déplacer, marquer des points de victoire, interchanger ses colons, etc. il y a de quoi faire ! En fin de partie, celui qui comptabilise le plus de points de victoire l’emporte. On a véritablement adoré ces mécaniques de jeu bien pensées et réfléchies. Une règle intuitive et une prise en main agréable apportent de la fraîcheur à la première impression. Avec des actions simples et une thématique bien exploitée, le jeu offre également de belles possibilités. Optimisation et réflexion vont être les clés du succès. Mais ce n’est pas tout ! Il faudra également être opportuniste et savoir gêner ses adversaires lorsque la situation s’avèrera nécessaire. Et de fil en aiguille, on déplace nos petits meeples, on pioche des cartes, on maximise son tour et surtout, on s’envole au septième ciel avec ce jeu qui est de toute beauté ! Et avant de rejoindre le firmament, une mention toute particulière aux illustrations d’Olivier Mootoo qui parvient à nous faire voyager avec ses polygones chromatiques qui sont du plus bel effet. Alors, Ganymede, un coup de coeur ?… Non ! Plutôt un gros coup de coeur !

Orbis

Coup de coeur de Léa
Coup de cœur ce mois-ci pour Orbis, le dernier né des Space Cowboys ! Le temps d’une partie, transformez-vous en divinité et créez votre royaume ! Vous allez devoir choisir judicieusement le type de terrain que vous placerez… Vous n’aurez pas la place pour tout ! À la fois simple et stratégique, Orbis est diablement efficace et rafraîchissant. De l’optimisation, de la pose de tuiles, de la gestion de ressource : le jeu a tout ce qu’il faut pour le rendre rapidement addictif. Les magnifiques illustrations et le matériel de qualité sont autant d’aspects appréciables du jeu. Si on ajoute à tout cela la prise en main très rapide du jeu et son gameplay facile d’accès, on obtient un jeu susceptible de plaire à un public très large. En résumé, une très agréable découverte !

Charterstone

Coup de coeur d’Arthur
« Un jeu legacy de construction de village ». Cet audacieux sous-titre orne le dessus de la boîte de l’intrigant Charterstone. Sans le mot « legacy », qui signifie que le matériel de jeu sera modifié irrémédiablement, voire détruit par les joueurs, c’eût été un peu moins classe… certes. À vrai dire, je n’ai pas encore terminé le jeu mais je suis déjà conquis par certaines mécaniques qui procurent une expérience de jeu sans précédent. Le début de partie est à lui seul un choc et je dois avouer avoir été dérouté, un peu gêné même, de ne pas savoir par où ni par quoi commencer. En effet, ce jeu ne se donne pas facilement et échappera à qui n’est pas patient et ne permet pas aux auteurs de se jouer un peu de lui, de le faire tourner en bourrique. Il faut donc reprendre les éléments un par un pour bien maîtriser les quelques indications qui nous sont accordées parmi les dizaines de cases vides qui se complèteront au fur et à mesure des parties pour former le livret complet des règles de Charterstone. Puis la partie s’emballe, le village, quasi vide au départ, se remplit progressivement selon nos choix stratégiques et devient le théâtre d’un jeu de gestion complexe et agréable. Les parties durent une heure environ et chacune intègre de nouveaux évènements et de nouvelles règles qui rendent, à mon sens, le jeu de plus en plus profond et intéressant en jouant notamment sur un suspens bien maîtrisé. Notons qu’au terme des douze scénarios, nous aurons finalement créé un plateau unique sur lequel nous pourrons jouer à Charterstone comme à un jeu de gestion classique. Vivement la prochaine !

Exodus: Paris Nouveau

Coup de coeur de Patrick
Mon coup de cœur du mois d’octobre est attribué à Exodus: Paris Nouveau (EPN), un jeu à identité cachée (mon pêché mignon) sorti en 2018 et mêlant toujours aussi habilement bluff, négociation et déduction, se déroulant dans l’excellent univers dystopique de Coup. Signé Martin Wallas et édité chez Indie Boards & Cards, la trame du jeu plongera les joueurs dans une audacieuse mission de sauvetage qui en finalité, les amènera une fois de plus à douter de tout et tout le monde. Globalement, les joueurs font tous partie d’une élite de spécialistes chargés de sauver des réfugiés pris au piège dans une zone de guerre urbaine. En début de partie, les joueurs sont divisés secrètement (et évidemment au hasard) en deux équipes : les chasseurs et les sauveteurs. Le problème résidera comme d’habitude dans le fait que vous ne saurez pas lequel de vos contemporains est l’un ou l’autre. Vous allez me dire que tout cela refoule le jeu classique du genre – remarque à laquelle je répondrai Vouiménon ! Dans EPN, vous gagnerez ou perdrez uniquement en équipe. Pas individuellement. C’est en usant des différentes capacités spéciales combinées à vos talents de déductions respectives que vous aurez une chance de gagner, sachant qu’il n’existe pas moins de cinq critères pouvant mettre fin à la partie. En définitive, EPN est un jeu stressant, excitant et quand même relativement difficile qui satisfera 4 à 6 afficionados du genre, non-anglophobe, âgés de 14 et plus, pour une durée de partie au combien prenante de minimum 45 minutes.

DownForce

Coup de coeur d’Anne
Downforce est un jeu de course de voitures pour toute la famille dans lequel il faudra enchérir et parier sur des bolides de courses avant que ceux-ci ne franchissent la ligne d’arrivée et pouvoir enfin empocher le jackpot. Et tout ceci uniquement à l’aide de cartes, de petites voitures et d’un plateau de course recto-verso proposant deux circuits différents. Une partie se déroule en 3 étapes, tout d’abord, la phase d’enchères pour acquérir les six voitures de la course. Ensuite la course peut débuter en jouant les différentes cartes en main des joueurs. Des cartes « pouvoir » viendront pimenter un peu le jeu en permettant d’inverser l’ordre des déplacements, de rallonger le déplacement à certaines conditions, et bien d’autres à découvrir… Mais attention, toutes les voitures se déplacent y compris celles des adversaires. Lors des trois passages intermédiaires, chacun devra parier sur la voiture victorieuse de la course. Le joueur ayant acquis le plus d’argent entre ses gains, ses paris et ses enchères sera désigné vainqueur ! Un jeu fun, accessible également aux plus jeunes, pour 2 à 6 joueurs, dans lequel le plus rapide ne sera pas forcément le gagnant ! J’ai apprécié le fait que le suspens est garanti jusqu’à la fin. Un sprint final sur la dernière ligne droite et tout est chamboulé; impossible d’anticiper les coups pour favoriser ses voitures. Le fait de disposer de deux plateaux différents permet également une rejouabilité. Et les petites voitures 3D sont vraiment géniales ! Alors, à vos marques, prêts,… jouez !

Through the Ages

Coup de coeur de Sylvain
Ce mois-ci fut terrible car j’ai pu tester et apprécier bon nombre de jeux et mon coup de cœur ne fut pas si évident que pour les mois derniers. C’est donc à cause (ou grâce) à notre « Redac-Chef » que mon choix s’est porté sur l’excellent (et je pèse mes mots) Through The Ages, signé Vlaada Chvatil et édité chez Iello. Il est impressionnant de voir un si grand jeu de civilisation opérant qu’avec des cartes. Après la première partie, on a envie d’y revenir directement, les trois heures de jeux sont passées sans qu’on compte les minutes. Il faut bien saisir les mécanismes, construire ses moteurs générateurs de points de culture, science et ressources. Une frustration se fait vite sentir car la concurrence sur les technologies, constructions et autres merveilles est très rude. Sans compter les événements, conflits qui pimentent la partie… Ce jeu est pour moi un très bon jeu, pas loin du coup de cœur de l’année, il me donne juste envie d’y rejouer et de tenter des développements différents et dans des configurations variées de 2 à 4 joueurs. Merci Vlaada pour ce titre !

13 Jours

Coup de coeur de Laurent
Mon coup de cœur pour octobre est un jeu déjà sorti depuis quelques mois puisqu’il s’agit de 13 Jours édité par Matagot dans sa VF. Il s’agit d’un jeu hybride, historique, stratégique, calculatoire, tendu mais juste ce qu’il faut. Nous sommes en octobre 1962 dans la plus grande crise de la guerre froide, celle des missiles de Cuba. Reprenant un concept de cartes avec évènements et cubes à poser, le jeu assez rapide au demeurant est une parfaite maitrise de bluff, prise de risque, double guessing, objectifs semi-secrets, majorité et gestion de main où l’on doit obtenir des majorités de zones à objectifs tout en jonglant subtilement avec la tension sur les trois pistes de Defcon qui peuvent vous faire perdre. Voici donc un duel stratégique épuré mais profond, aux sensations ludiques équivalentes à des jeux plus costauds, jouable en quelques minutes et où les décisions vont conditionner l’escalade et la possible victoire ou défaite. Je recommande donc vivement ce mini warteau qui enfoncera quelques clous de bonheur ludique dans la grisaille de l’automne.

Huns

Coup de coeur d’Éric
Devenir le nouveau Khan pour gouverner les Huns n’est jamais chose facile. Venez prouver que vous avez les épaules pour endosser ce rôle. Il faudra vous munir d’équipements de qualité, engager des mercenaires, résister aux fléaux, lancer des razzias et trouver des trésors pour remplir vos chariots. Si vous êtes le leader recherché qui pourra succéder au précédant Khan et bien vous avez gagné la partie. Un jeu rapide sur une mécanique de draft de dés très addictif… Vraiment génial pour 2 à 4, édité chez la Boite de Jeu, pour des parties d’environ 45 minutes. Moi, j’en redemande, Huns point c’est tout !

Rendez-vous d’ores et déjà dans un mois pour notre prochaine sélection. D’ici-là, amusez-vous bien !

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire