Accueil > Articles > Coups de cœur > Les coups de cœur de la rédaction : Décembre 2019

Les coups de cœur de la rédaction : Décembre 2019

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 298 vues 18 minutes de lecture

Cette année aura encore une fois été riche en découvertes, en nouveautés ludiques, en parties jouées… et donc forcément, nous avons eu droit à de nouveaux coups de cœur pendant ce mois de décembre 2019.

En décembre, c’est un peu la « salade des jeux ». Se mélangent, les nouveautés qu’il nous reste à jouer en provenance d’Essen, les dernières sorties de l’année, les titres déjà présents dans nos ludothèques, et les jeux joués en familles durant les fêtes. Autant dire que le mélange n’est pas toujours très harmonieux mais il a néanmoins le mérite de nous faire jouer à des styles bien différents. Et cela se ressent clairement dans notre dernière sélection de l’année.

Alors sans plus attendre, on vous laisse découvrir les coups de cœur de décembre de notre pool rédactionnel.

Era of Tribes

Coup de cœur de Laurent
Mon coup de cœur de ce mois-ci sera pour Era of Tribes de Arne Lorenz, un jeu venant de Kickstarter et récemment arrivé dans nos boîtes aux lettres. Il s’agit d’un gros jeu de Civilisation, avec une mécanique de pose d’ouvriers, pour 1 à 4 joueurs (6 avec l’extension), avec deux longueurs de parties possibles (normale ou longue). Le tout est très thématique et se joue sur une carte de l’Europe avec également le pourtour méditerranéen. On prend en main la destinée d’une civilisation choisie parmi dix possibles pour une évolution qui va du Néolithique à la fin du Moyen-âge. Le jeu est finalement très vicieux et subtil mais aussi très jouissif et addictif. On a affaire à une course au développement de sa « Civ » mais de manière très intéressante. En effet, tout est utile et on ne peut pas tout faire mais surtout le développement ne va pas se faire de manière exponentielle, car il y a des freins intrinsèques qu’il va falloir gérer (population, taxes, moral, manque de nourriture etc…). Et si on n’y prête pas attention, le moteur d’évolution risque de caler et d’entrer dans une spirale négative et notre civilisation va en pâtir grandement, voir stagner pour toujours. C’est donc bien un jeu très exigeant mais très bien conçu et équilibré où la roue de Technologie, les déplacements terrestres / maritimes, le commerce, les prises de territoires, l’acquisition de ressources, la gestion du moral, la construction des cités, la course évolutive et le conflit avec les Barbares sont des éléments primordiaux à gérer de manière adaptée et optimale. Et il peut aussi y avoir du combat, dont la résolution est ici aussi rapide qu’originale. Voilà donc un joyau ludique qui a efficacement synthétisé toutes les idées géniales du très vieux Civilization de Avalon Hill sans en avoir ses fastidieux défauts et le tout avec en plus beaucoup d’originalité, d’imbrications, de suspens, d’interactions, et de saveur. Et de surcroit on en redemande toujours dès qu’une partie est finie, c’est bien le signe des très grands jeux !

Four Senses

Coup de cœur de Léo
Quand on me propose une version améliorée de Puissance 4 avec certes un peu de 3D, je dois avouer que l’excitation n’est de loin pas à son paroxysme. En revanche, quand l’opus impose également de jouer les yeux bandés et que voyants, mal-voyants et non-voyants disposent alors des mêmes chances pour remporter la partie, là ma curiosité est piquée. Grâce à l’éditeur Helvetiq, « Four Senses » nous met au défi d’aligner verticalement, horizontalement ou diagonalement, 4 pièces identiques, 4 pièces au même niveau ou 3 pièces en escalier, sur un plateau de jeu composé de seize emplacements. Et pour remporter la partie, chacun des joueurs ne pourra s’aider que de ses mains et de son sens du toucher. Au final, voilà un jeu qui utilise des règles simples, une prise en main quasi immédiate et surtout, qui propose une expérience singulière. Pour ne pas dire totalement déconcertante ! A l’aveugle, les sensations sont totalement bouleversées et ce qui ne peut plus être assumé par les yeux doit être remplacé par un autre sens. Les doigts prennent alors le relais et le cerveau essaie tant bien que mal de trouver de nouveaux points de repère. Ce qui n’est pas forcément évident. Surtout que le jeu n’en reste pas moins tactique et stratégique, passant par le blocage de l’adversaire ou par des placements qui doivent ne laisser aucune chance aux autres ! La 3D, avec la gestion des hauteurs pour les pièces jouées, rajoute aussi un paramètre dans l’équation, ce qui n’est pas toujours évident à maîtriser lorsque nos yeux ne peuvent voir. Au final, c’est une expérience déstabilisante mais passionnante qui nous est proposée. Et surtout un petit jeu fort sympa et addictif ! A essayer absolument.

TIME Stories Revolution, The Hadal Project

Coup de cœur de Warda
Ce mois-ci, un jeu était sur ma liste des priorités que je devais tester dès sa sortie ; il s’agit de The Hadal Project, le premier scénario de TIME Stories Revolution, la saison 2 de la saga immersive et coopérative de decksploration éditée par Space Cowboys. Un opus sorti en octobre 2019. Intitulée « Cycle Bleu », cette nouvelle saison renouvelle le genre qui a fait le succès de T.I.M.E Stories. Si la première saison est définitivement close avec le dernier scénario nommé « Madame », la saison 2 fait table rase des caractéristiques du Cycle Blanc : plus de plateau central commun à tous les scénarii, plus de dé, plus d’UT. Chaque scénario indépendant vient avec son matériel unique et nécessaire au bon déroulement de l’histoire. La mécanique du jeu reste la même : vous êtes des explorateurs dans le temps qui utilisent des réceptacles pour mener à bien des missions qui vous sont confiées. Ces missions se présentent sous la forme d’un deck que vous explorez après concertation avec votre équipe. Enfin, pour pallier au manque des dés, des cartes Destin seront là pour mitiger vos réussites ou vos défaites durant les épreuves et des cristaux remplaceront les UT. Faites en sorte de les utiliser à bon escient pour mener à bien votre mission jusqu’au bout ! Ce premier épisode du Cycle Bleu très réussi promet d’ores et déjà une suite haute en couleurs (bleues ?). La richesse du scénario est époustouflante et confirme le travail de recherche apporté par les auteurs lors du Cycle Blanc. Mention spéciale pour le côté « allégé » apporté par l’absence de plateau et moult jetons et dés qui pourraient rebuter des joueurs non-habitués à ce type de mise en place. Mais allégé ne veut pas dire « plus facile » : mon équipe de choc a tout de même pris 2h30 pour se sortir de The Hadal Project !

Les Charlatans de Belcastel

Coup de cœur de Vincent G.
L’hiver arrive et avec lui, les bonnes vieilles soupes. Quoi de plus naturel que de ressortir les marmites et même Les Charlatans de Belcastel. Le jeu créé par Wolfgang Warsh et édité chez Schmitt est un jeu de Bag Building joyeusement illustré par Denis Lohausen qui s’adresse à toute la famille à partir de 10 ans. On plonge tous ensemble nos mains dans nos sacs pour en retirer au hasard les ingrédients dont la valeur va nous permettre de progresser sur la piste de notre chaudron. Cette piste mesure la valeur de la potion en train de mijoter. Mais gare à vous si trop d’éléments instables, imposés dans le sac au début du jeu, rejoignent votre chaudron car il explosera. Vous perdrez alors les points de renommée ou l’argent qui vous est dû, tandis que vos adversaires, plus sages, progresseront. Cet argent vous permettra d’acquérir des ingrédients afin de réduire les chances de piocher les éléments instables et également de tenter des combinaisons d’ingrédients dans le chaudron afin de profiter de bonus ou de créer des potions toujours plus puissantes. Chaque joueur est libre de faire évoluer le contenu de son sac tout au long des 9 tours de jeu et les points de victoire récompensent les joueurs ayant eu le plus de flair pour exploiter les combinaisons choisies en début de partie. C’est à mon tour d’y céder et de profiter de l’extension sortie en septembre 2019 pour y jouer en famille avec l’ajout d’un 5eme joueur, d’un nouvel ingrédient et de nouvelles formules pour tenter de nouvelles combinaisons afin de réaliser des potions encore plus impressionnantes. La rapidité des parties, moins d’une heure, permet d’en enchaîner plusieurs au cours d’un après-midi ou d’une soirée pour passer un excellent moment.

Undaunted : Normandy

Coup de cœur de Stéphane
Qu’est-ce qui est long et fastidieux dans un wargame ? La mise en place ! Une heure de plaisir inavoué chaque fois. Toutefois, avec Undaunted : Normandy de Osprey Games, paru en ce troisième quart de 2019, c’est tout le contraire ! Ce wargame lite s’adressant à deux joueurs qui incarnent les forces alliées ou encore, les forces du Troisième Reich. Réalisé par Trevor Benjamin et David Thompson, ce jeu de stratégie regroupe tous les éléments de base d’un bon jeu de guerre en incluant un élément de deckbuilding des plus intéressants. En somme, les joueurs possèdent un lot de cartes déterminées par le scénario choisi ainsi qu’une réserve dans laquelle ils pigeront/piocheront selon les capacités des cartes jouées durant leur tour. Chaque unité sur le terrain est représentée par un jeton correspondant. Le but du jeu : prendre le contrôle de tuiles marquées par un certain nombre de points de victoire. Court (45-60 minutes de durée), précis et simple, Undaunted : Normandy donne le goût de se relancer dans les jeux de guerre du genre tout en restant sur un terrain contenu, celui du deckbuilding.

Roll player

Coup de cœur d’Éric
Étant grand fan de jeu de rôle, je ne pouvais pas passer à côté de Roll Player. Un jeu édité chez Intrafin pour nous rappeler à quel point c’est bon de créer un personnage dans un jeu de rôle. Sauf que dans ce cas de figure, nous allons devoir créer notre personnage de sorte à faire un maximum de points de victoire et être meilleur que nos concurrents. Un jeu qui tourne autour du système de draft de dés, qui serviront à constituer les caractéristiques de notre personnage et en fonction de notre classe, historique, antécédents, etc… Chaque joueur aura ainsi une façon unique de marquer des points de victoire avec la valeur des dés et également en fonction de la couleur. Un jeu intelligent et à mi-chemin entre stratégie et opportunisme. En somme, un excellent jeu accessible qui nous replongera dans cet univers de « rolliste » en l’espace de 45 à 60 minutes de jeu. Même si la partie prendra fin lorsque notre personnage est terminé, ce qui pourrait grandement attrister certains passionnés du genre, sachez qu’une extension existe déjà en VO pour faire entrer notre personnage en action ! Alors préparez-vous à créer des personnages loufoques comme un Elf barde excentrique ou un Orc ensorceleur narcissique (oui oui ça existe), ne passez pas votre tour et essayez Roll player.

Marvel Champions

Coup de cœur de Vincent H.
Ce mois-ci pour mon coup de cœur, je vous invite à venir avec moi à la strak exposition. On s’arrêterait sur quelques stands afin d’observer les dernières avancées technologiques avant le grand show de Tony Stark. Puis voilà que le sol se met à trembler. Et c’est Rhino qui apparaît pour rependre sa colère sur la ville. Que faites-vous ? Et bien perso je réunis les Avengers pour le combattre. Bon, vous l’aurez compris, ce mois-ci mon coup de cœur se porte sur le dernier JCE de FFG à savoir Marvel Champions. Une fois que vous aurez choisi votre héros et construit votre deck, vous devrez affronter un des méchants proposé dans le jeu. A votre tour, vous devrez taper le boss pour faire tomber ses points de vie. Une fois le tour des joueurs terminé, vient celui de l’ennemi qui tapera ou pas chacun des joueurs. Et ainsi de suite jusqu’à votre victoire ou votre défaite. Marvel Champions ne révolutionne pas le monde du JCE. En revanche, ce qui fait que ce jeu est un énorme coup de cœur pour moi, c’est sa simplicité de prise en main et son esthétisme. Reprenant les dessins des comics, cela joue sur l’immersion que le jeu peut procurer. Et je peux vous assurer qu’immergés dans le jeu vous le serez. Alors faites comme moi, mettez votre armure ou votre collant et venez combattre Rhino, Utron et autres pour sauver la planète.

Detective Club

Coup de cœur de Anne
Un jeu d’imaginaire… Un jeu de détectives… Et pourquoi pas ? Pour quatre à huit joueurs, vous devez mener l’enquête en tant qu’inspecteur, ou effacer vos traces en tant que conspirateur infiltré. A chaque tour, le joueur actif choisit un mot en rapport avec deux des six cartes qu’il possède dans sa main. Ce mot est ensuite inscrit sur des carnets qui seront distribués secrètement à chacun des autres joueurs. Cependant, un seul joueur se verra remettre un carnet sur lequel rien n’est indiqué. Pendant deux tours de jeu, tous les protagonistes choisiront ensuite, à tour de rôle, deux cartes de leur main, en lien avec le mot indiqué sur le carnet. Puis chacun expliquera son choix, y compris le conspirateur infiltré qui lui, ne connaît pas le mot défini. Au final, chacun votera pour essayer de démastiquer le conspirateur et amasser des points de victoire. Voilà un jeu qui ne manque pas d’originalité et qui fait appel à notre créativité. Surtout que les illustrations des nombreuses cartes sont magnifiques ! La règle est comprise en un tour de jeu et petits et grands pourront facilement y jouer. Mais attention, s’il faut effectivement être créatif dans nos argumentaires, il ne faudra pas non plus manquer de réactivité. Et c’est vraiment drôle d’essayer de se débrouiller à inventer rapidement une explication alors qu’on est le seul ou la seule à ne rien savoir du tour en cours. On rigole, on cogite, et surtout on s’amuse beaucoup avec cet opus vraiment original qui propose du fun et des bons moments en famille, entre amis ou même entre joueurs. J’ai apprécié cette expérience ludique alors même que je ne suis pas une grande adepte de ce type de jeu; comme quoi !

Game of Dragon Boules Dead

Coup de cœur de Patrick
En s’approchant de la fin de l’année, je me retrouve quasi systématiquement à terminer mon rally calendaire en roulant sur les jantes. C’est durant cette période que je ressens l’absolue nécessité de pouvoir m’échapper pour rire à gorge déployée. Et quand il est question de se dérider les maxillaires, quoi de mieux qu’un petit party game de derrière les fagots ! En ce mois de décembre, j’ai jeté mon dévolu sur une petite merveille de jeu d’ambiance, la quintessence même du n’importe-nawak à la sauce geek : Game of Dragon Boules Dead ! Dans ce jeu signé Davy Mourier (et si vous connaissez le bonhomme, vous avez déjà un avant-goût de ce qui peut vous attendre), une trouzaine de joueurs (mais 3 au minimum) vont s’affronter pour tenter de remporter 7 cartes (les fameuses Dragon Boules), qui leur donneront le droit d’invoquer SHENrond (le dragon pas carré. Hmmm.) et faire un vœu, que les autres joueurs devront exaucer. En gros, un joueur endossera le rôle de Maître des Boules et tirera au hasard une carte comportant une phrase avec des trous. Les autres joueurs auront la lourde tâche de choisir la ou les meilleures cartes de leur main pour proposer des mots qui viendront compléter ladite phrase. Celui qui fera le plus rire le Maître des Boules obtiendra la carte (une des 7 boules) en récompense et deviendra Maître à son tour. Autant le dire tout de suite, c’est aussi idiot que génial. Le jeu est tordant de bout en bout, pour peu bien évidemment que l’on apprécie l’humour de Davy Mourier, que l’on saisisse les allusions geeks et que l’on soit sensible au genre. Une sorte de Blanc Manger Coco sous stéroïdes…

Vindication

Coup de cœur de Sylvain
Depuis son arrivée dans ma ludothèque mi-octobre, il aura fallu prendre le temps avant de le sortir. Mais l’attente a permis d’augmenter le plaisir car mon coup de cœur va à l’excellent Vindication édité par Orange Nebula. Ce jeu de Marc Neidlinger peut être classé dans un style « Eurotrash » (comprenez à mi-chemin entre jeu de gestion et améritrash). Dans celui-ci, on incarne un aventurier qui a tout perdu et qui va chercher à regagner son honneur. Pour cela il faudra explorer le monde et vous entourer de hardis compagnons. Depuis sa réédition accompagnée d’une extension, le jeu est pourvu de variantes solitaires officielles. Cela pour le plus grand plaisir de votre serviteur. Si j’avais adoré ce titre en multijoueur, je suis ravi de retrouver les mêmes sensations ludiques en solo. D’ailleurs, plusieurs scénarios nous sont proposés avec leurs variantes simples et seulement très peu de changements par rapport au jeu de base. Les sensations sont vraiment bonnes. On se triture l’esprit à chercher comment gagner suffisamment de points de victoire afin de remporter le défi proposé. On cherche comment optimiser le moindre tour de jeu afin de finir victorieux. Si à plusieurs les parties sont assez longues (2 à 3h) en solitaire il ne vous en faudra qu’une. Cela dit, c’est très bien car ça nous permet d’en enchaîner plusieurs en testant de nouvelles choses car la rejouabilité est très forte et cela rien que sur le premier scénario… J’ai vraiment hâte de le ressortir afin de faire les scénarios suivants qui sont plus orientés aventure ! Il me reste de belles heures à parcourir sur ce titre et j’en suis le plus heureux.

A présent, rendez-vous en 2020 pour de nouveaux coups de cœur ludiques ! Belle et heureuse fin d’année à tous et à l’année prochaine !

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire