Accueil > Articles > Coups de cœur > Les coups de cœur de la rédaction : Septembre 2019

Les coups de cœur de la rédaction : Septembre 2019

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 406 vues 17 minutes de lecture

Septembre c’est pour beaucoup, les préparatifs d’Essen et le rush de la rentrée. Médias, éditeurs et même joueurs affûtés, tous ont déjà la tête tournée vers octobre et la fin d’année. Mais n’oublions pas de jouer, et forcément, de désigner nos coups de cœur du mois.

Pas mal de nouveautés dans cette sélection de septembre avec des jeux qui permettront à tout public de s’y retrouver. Du moins on l’espère ! On doit dire que ces trente derniers jours ont permis de s’amuser avec des opus bien intéressants. Et même, pour certains, qu’on attendait de pied ferme depuis pas mal de temps. Nos espérances ont donc été comblées et c’est avec plaisir qu’on les partage avec vous tous !

Sans plus attendre, à la demande générale, voici nos coups de cœur du mois.

Swordcrafters

Coup de cœur de Patrick
Hardi les cœurs mes fidèles compagnons ! Le Royaume est désormais sauf et les Hordes ont définitivement déserté nos Terres. Malheureusement, l’Épée de Protection a été brisée dans la bataille ! Le Roi a fait appel aux plus talentueux Swordcrafters pour reforger celle qui fut. Et ça tombe plutôt bien, vous faites partie du club ! Dans Swordcrafters, 1 à 5 joueurs vont s’affronter férocement au tour par tour afin de façonner la meilleure arme possible en se basant sur 3 critères : sa longueur, sa qualité et son niveau magique. Chaque tour se divise en 3 phases au cours desquelles les joueurs devront d’abord scinder horizontalement ou verticalement une grille de tuiles (les tuiles étant les composantes des épées), créant ainsi des petits groupes. La seconde phase consistera à sélectionner l’un de ces groupes pour les récupérer. Le choix sera notamment motivé par le type de gemme présente sur chaque tuile, le nombre de points de victoire que ces dernières pourront rapporter une fois assemblées et évidemment leur quantité. Une dernière phase consistera à assembler « intelligemment » son épée avec les tuiles ainsi récupérées. On répètera ainsi la manœuvre 6 fois avant de procéder au calcul des points de victoire pour déterminer le vainqueur. Über-simple, innovant, visuellement attractif, expliqué en 5 minutes top chrono et pourvu d’un grand facteur de rejouabilité, Swordcrafters m’a littéralement scotché. On prend un plaisir immense à « forger » son épée en 3D à grand renfort de tuiles en tentant autant que faire se peut de mettre en place la meilleure stratégie possible. Autant vous mettre en garde tout de suite, Swordcrafters peut devenir particulièrement addictif. À jouer donc sans aucune modération !

The Artemis Project

Coup de cœur de Warda
Mon coup de cœur du mois m’a semblé évident dès ma première partie de The Artemis Project. Il faut dire que j’attendais ce projet Kickstarter depuis presque un an et je n’avais jamais joué un jeu autant de fois depuis sa réception. Dans cet eurogame de difficulté moyenne, vous êtes à la tête d’une équipe de stabilisateurs qui tentent de construire la colonie la plus prospère sur Europa, la plus grande lune de Jupiter. Vous devez donc récolter diverses ressources sous forme d’énergie et de minerai, construire des bâtiments (dans l’océan afin d’améliorer vos aptitudes et sur la glace pour gagner des points de victoire) et enfin engager et entraîner des colons qui investiront votre colonie et vous aideront dans les expéditions, le tout en six manches. L’originalité réside dans le fait que chaque joueur lance des dés et c’est le placement de ces dés à tour de rôle qui déterminera l’ordre des gains dans la phase de résolution. C’est rapide, c’est simple à prendre en main mais avec un gameplay suffisamment travaillé pour y concocter de viles stratégies. Les amateurs de belles illustrations ne seront pas en reste puisque ce jeu est tout simplement artistiquement superbe. Le matériel est sublime et de bonne facture et j’ai adoré suivre la campagne participative ; l’éditeur très réactif et à l’écoute de ses backers nous a servi une campagne aux petits oignons. Si comme moi, vous aimez les jeux de placement d’ouvriers originaux, simples et subtils, alors je vous conseille The Artemis Project. Vous ne serez pas déçus… Alors, prêts à terraformer Europa ?

L’Ile Infernale

Coup de cœur de Anne
C’est un coup de cœur parce que j’ai grandi avec les jeux MB ! Parce que forcément, ce jeu a fait miroiter mes yeux d’enfants. Et c’est avec cette même excitation que j’ai apprécié la réédition de ce grand classique des années 80. Déposé sur une île avec quelques compères, il faudra parcourir les sentiers à la recherche de trésors, en prenant des photos et en essayant de s’emparer du coeur de Vul-Kar, un rubis inestimable. Le tout, rapportant des points de victoire. Des déplacements effectués à l’aide de cartes et des effets qui permettent notamment de lancer des boules de feu sur les autres joueurs… un gameplay simple, pour un jeu familial. Certains gamers déplorent déjà la qualité de la production pour un prix assez élevé. On ne peut pas leur donner tort mais pour moi, le plaisir de retrouver ce jeu dans une version retravaillée aurait presque tendance à l’emporter. La prise en main est toute simple et le petit côté « dans ta face » rythme régulièrement les tours de jeu. De la collection d’ensemble, gestion de main de cartes, déplacements et surtout, pas mal de chance sont au menu de cette Île Infernale. Un jeu pour les geek, les geeklettes et pour les nostalgiques des opus de notre jeunesse. Les sensations de jadis sont pour moi retrouvées et j’ai passé un bon moment avec une Île Infernale qui reste toujours autant indomptable et chaotique !

Set A Watch

Coup de cœur de Léo
Je ne suis pas trop du genre à enfiler mon armure, dégainer mon épée et partir au combat. Mais parfois, il le faut ! Dans Set A Watch, vous devrez combattre une horde de créatures qui vous menacent vous et votre royaume, et qui souhaite ramener à la vie un puissant damné. Avec quatre aventuriers, vous devez explorer neufs lieux avec succès et ainsi y détruire tous les ennemis qui s’y trouvent. Puis, au final, combattre une horde; une équipe de « tous vilains pas beaux » qui ne vous veulent pas que du bien. Dans ce jeu coopératif, un aventurier reste à chaque tour au campement pour y effectuer des actions spécifiques, alors que le reste de la bande part au combat. Avec des dés, et leurs résultats respectifs, vous combattez les ennemis, assignez leurs résultats et lancez différents effets pour éliminer des morts-vivants, trolls et autres géants. Si les neuf lieux sont dépouillés des forces maléfiques, c’est gagné ! Une fois passé la délicate étape de la prise en main, Set A Watch débute son opération charme par un univers travaillé. Un tour de jeu tout simple qui propose de petits twists bien sympa notamment avec les cartes de capacités spéciales des héros qui fonctionnent aussi comme points de vie. L’utilisation des dés a bien été pensée et le gameplay fonctionne très bien pour des parties conviviales. On retrouve les sensations des jeux comme Vendredi ou Goblivion où il faut y aller par étape, un ennemi après l’autre, et parvenir à dépasser le nombre de point de force donnés pour passer à l’ennemi suivant. Un vrai challenge qui ne manque pas de réflexion, de coopération, pour un opus vraiment sympa. Et pour les solistes, Set A Watch vous met aussi au défi de manière réussie et convaincante !

Star Wars, Bordure Extérieure

Coup de cœur de Vincent
Ce mois-ci je vous emmène « dans une galaxie lointaine, très lointaine… » où les mercenaires, les contrebandiers et les chasseurs de primes font la loi. Vous l’aurez compris, dans la Bordure extérieure. Dans cette nouveauté signée FFG, vous ne jouerez pas un stormtrooper, ni un jedi en mission. Non, dans Bordure Extérieure vous jouerez un mercenaire, contrebandier ou chasseur de primes. Tous sortis (ou presque) de l’univers Star Wars. Vous y trouverez Han solo, Boba Fett et autres. Le but sera de glaner 10 points de renommée. Pour ce faire vous devrez accomplir des missions de primes, livraison de cargaison ou encore réaliser des missions spécifiques pour certaines planètes. En début de partie, vous vous sentirez peut être perdu dans la masse d’actions à effectuer, mais au final tout est simple et limpide et les tours de jeu vont s’enchainer rapidement. Très peu d’interactions entre les joueurs mais cela n’est pas du tout dérangeant vu la richesse de l’opus. Et au final, la durée de jeu de 3h est bien absorbée et vous ne verrez pas les heures passer. Avec un matériel de grande qualité (quoique petit bémol pour ma part concernant les fiches de vaisseaux), une immersion permanente dans cette univers – qui en a fait rêver plus d’un, gamin – ainsi qu’une grande rejouabilité, Star Wars Bordure Extérieure fait partie de ces jeux ou lorsque l’on finit une session, on a de suite envie d’en relancer une. En tout cas pour moi, c’est un immense coup de cœur ce mois-ci !

Kepler 3042

Coup de cœur de Sylvain
Ce mois-ci mon coup de cœur s’en va vers un jeu édité en 2016 et localisé par Renegade Games en 2018. Ce jeu n’est autre que Kepler 3042 de Simone Cerrito Sola, dans lequel vous jouez une nation participant à l’exploration et l’exploitation des planètes de la voie lactée. Vous y extrairez les précieuses énergies, matières et antimatières. De plus, vous serez en charge de la terraformation de ces planètes dans le but de les rendre habitables à l’humanité. Kepler 3042 est un jeu de gestion de ressources et course à l’optimisation. Il est prévu pour 1 à 4 joueurs pour des parties allant de 45 minutes à 90. J’y ai joué en solitaire et j’avoue que ce qui m’a le plus séduit est la recherche d’optimisation afin de tenter de réussir les missions et objectifs de la campagne. Cette réflexion constante sur les choix d’actions à effectuer pour être le plus efficace possible est vraiment très agréable. Et clairement on ne s’ennuie pas ! Si vous aimez les jeux de science-fiction et notamment de conquête spatiale, vous trouverez dans ce titre un vrai plaisir qui ne sera pas gâché par le fait que la course soit pacifique entre les joueurs. Allez, c’est reparti pour un tour dans l’espace !

Watergate

Coup de cœur de Stéphane
Il y a des jeux qui inspirent et qui n’inspirent pas. Ce n’est pas le dada de tous de s’offrir un peu d’histoire en boîte de jeu. Ce n’est pas pour tout le monde. Cependant, j’en ai découvert un, d’une gamme de jeux historico-politiques qui mérite l’attention : Watergate. De Capstone Games (publié bientôt par Iello en français). Alors, Watergate, qu’est-ce que c’est ? Un magnifique mélange de jeu de carte, d’influence et de coups bas politiques dans le contexte du scandale du Watergate Hotel et des joutes politiques entre 1972 et 1974. Un jeu compétitif très agressif qui s’adresse à deux joueurs. Le premier joue le rôle de l’administration Nixon qui tentera d’étouffer l’affaire et le second, les médias qui tentent de mettre au jour les détails du scandale. Les mécanismes, dans une version plus sobre, ressemblent beaucoup à Twilight Struggle ou de 1960 : The Making of a President, tout deux de GMT Games. Un plaisir de rejouer ces événements marquant de l’histoire américaine tout en fourberies ou en recherchant la vérité. Et vous, qui jouerez-vous ?

Root

Coup de cœur de Laurent
Mon coup de cœur du mois de septembre sera pour Root. Un jeu de plateau plutôt expert, de Cole Wehrle, sorti en francais chez Matagot. Root a vraiment tout d’un OLNI; tout d’abord car il est asymétrique avec ces quatre factions (mais jouable de 2 à 6 avec extension). Des factions qui rappèlent d’ailleurs le principe de certains jeux historiques (on en serait presque à dire qu’il s’agit d’un COIN tout public). Ensuite cette brillante asymétrie est délicieuse à souhait et très bien équilibrée. Les possibilités de points de victoire sont très variées et subtiles pour chacun, les rôles et pouvoirs sont très diffèrents entre les factions, et tout aussi intéressant les uns que les autres, ce qui rajoutent beaucoup de rejouabilité. Le thème apparaît plutôt enfantin (le contrôle de la forêt) avec ces meeples rappelant un jeu pour les plus jeunes. Mais c’est vraiment l’arbre qui cache la forêt, car derrière tout cela, se révèle peu à peu un formidable jeu de pure stratégie, de conquête, de placement, de gestion de main de cartes, d’optimisation, de construction et de blocage. Avec même un léger soupçon de jeu de rôle ! Root a donc tout pour séduire avec un matériel superbe, un thème porteur, un équilibre parfaitement bien ficelé dans un jeu finalement assez méchant où les intérêts des uns sont antagonistes des autres mais pas que. Une bien belle racine carrée à l’arrivée…

Ishtar

Coup de cœur de Marc
Attiré par la beauté de la boîte et du matériel, j’ai très rapidement rejoint la table qui n’attendait plus que moi pour commencer à fleurir les jardins de Babylone. Et je ne l’ai pas regretté ! On entrevoit très rapidement la référence au jeu de go… avec ses mécaniques de capture et de contrôle de zone. Pour marquer plus de points que vos adversaires, vous devrez en effet fertiliser le désert d’Ishtar en connectant des tuiles jardins à votre fontaine de départ. De tuiles en tuiles (de tailles différentes) votre territoire s’agrandira mais ne pourra jamais entrer en contact avec un territoire adverse. Il vous faudra vous étendre dans les espaces disponibles tout en bloquant les autres joueurs. Mais fertiliser n’est pas tout ! Vous devrez également recueillir de précieuses pierres, nécessaires pour planter des arbres, recruter des apprentis, développer vos compétences, et ainsi, augmenter vos capacités de jeu tout en restant dans la course aux points ! Avec Ishtar, Evan Singh et Bruno Cathala signent un jeu tactique et très accessible, dont le thème m’a porté agréablement durant toute la partie !

Clank!

Coup de cœur d’Eric
Un jeu qui a fait du bruit alors que le but est justement de ne pas en faire ! Un jeu basé sur le deckbuilding où le but est de chipper des trésors dans un donjon et surtout d’en ressortir… vivant. Le jeu est très accessible, bien qu’il faudra compter sur des parties d’au minimum 60-90 minutes, et tellement fun que c’est toujours un plaisir que d’y rejouer encore et encore. C’est grâce à des cartes que vous allez pouvoir vous déplacer et explorer le donjon et bien entendu acheter de nouvelles cartes pour améliorer votre jeu au fur et à mesure de la partie. Cependant, certaines cartes vous feront faire du « bruit » et lorsque c’est le cas, il faudra mettre des cubes de votre couleur dans un sac noir qui représente l’attaque du Dragon, qui est le gardien du donjon. Il y aura également des cartes qui déclencheront des évènements et surtout qui activeront le Dragon ! C’est surtout ce dernier qu’il faudra craindre le plus, car quand le Dragon s’active, il faudra piocher dans ce fameux sac, un certain nombre de cubes (selon le niveau d’attaque du dragon), qui représenteront vos points de vie perdus en fonction de la couleur des cubes piochés. Si vous recevez des dégâts qui égalent vos points de vie maximum, vous êtes mort ! Pour rappel, le but est de ressortir vivant, certes, mais aussi avec le plus de points de victoire qui seront accumulés grâce aux trésors que vous avez pu récupérés durant votre périple, ainsi qu’avec certaines cartes de votre jeu. Clank! est super fun et propose des thèmes différents pour varier les plaisirs, notamment un donjon pyramide et un donjon des profondeurs marines (qui sont les 2 premières extensions déjà disponibles). Un must have pour jouir d’un excellent jeu de deckbuilding avec des parties fluides, amusantes, doté d’un matériel de qualité et des illustrations excellentes (parfois drôles)! Mais pensez à ne pas faire trop de bruit, le Dragon pourrait vous entendre.

Et c’est de cette façon que nos coups de cœur de septembre 2019 se terminent. A dans un mois, chers amis joueurs !

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire