Accueil > Articles > Coups de cœur > Les coups de coeur de la rédaction : Novembre 2018

Les coups de coeur de la rédaction : Novembre 2018

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 385 vues 13 minutes de lecture

Qui dit nouveau mois, dit forcément nouveaux coups de cœur. Novembre, c’est le retour d’Essen, avec ses nouveautés et ses découvertes. Bien entendu, le quotidien d’un ludiste, ce n’est pas uniquement de s’amuser avec des nouveautés. Loin de là ! En pour ce mois de novembre, il y aura donc un joli panel, entre dernières sorties et jeux que nous apprécions depuis quelques temps déjà.

Cette sélection de jeux « coups de cœur » nous plaît tout particulièrement car les titres qui y sont présentés nous plaisent énormément et confirment que le secteur du jeu produit bel et bien de petites pépites. C’est donc avec beaucoup de plaisir que nous vous proposons cette sélection… Accrochez vos ceintures, c’est parti !

Dice City

Coup de cœur de Anne
Dice City est mon coup de cœur de novembre. Même s’il paraît très classique dans sa mécanique de récolte de ressources, construction pour produire davantage ou générer des points de combat ou victoire, il propose une approche intéressante et originale. Chaque joueur dispose de 5 dés, chacun d’une couleur différente, il les jette et les place, en fonction des résultats, à l’endroit correspondant sur son plateau individuel. Le plateau est en fait une cité qui comprend 5 lignes correspondant à chaque couleur de dé et 6 colonnes pour chaque valeur de dé. On réalise ensuite l’action de la case sur laquelle se trouve le dé. Au début, les cases sont prédessinées mais évoluent ensuite en fonction des différentes cartes acquises grâce aux ressources. Après avoir activé tous les dés à son tour, il sera possible d’acquérir des ressources supplémentaires, des points de victoire ou des points de combat pour attaquer ses adversaires en leur faisant défausser une carte ou des ressources par exemple. J’ai beaucoup apprécié ce système plutôt malin même si le hasard du lancé de dés occupe une place importante dans le choix possible des actions à effectuer. Heureusement, on peut faire progresser la cité en acquérant de nouvelles constructions qui augmenteront le pouvoir des cartes et obtenir des points bonus. Le matériel est de très bonne qualité et les illustrations sont bien jolies et donnent envie d’y jouer ou d’y rejouer ! (NDLR : On vous en parle dans cet article complet)

Chronicles of Crime

Coup de cœur de Eric
A vos Smartphones, petits et grands détectives en herbe et venez vous plonger dans l’univers de Chronicles of Crime ! Des enquêtes bien ficelées via une application gratuite et à l’aide de QR codes vous allez pouvoir ramasser des objets, interroger des suspects ou témoins, inspecter les scènes de crimes. Il faut impérativement résoudre l’énigme avant le temps imparti. C’est une vraie course contre le crime. Il faudra bien inspecter les scènes de crime avec son téléphone en « réalité virtuelle » et y trouver le maximum d’indices ! On s’y croirait presque ! Ambiance et casse-têtes garantis, édité par nos canards préférés, les Lucky Duck Games. Mais que le temps passe vite ! On se retrouve à la Police Scientifique de Londres sans plus tarder ! Une sombre histoire de meurtre s’est déroulée pendant que vous lisiez ces quelques lignes, nous avons besoin de vous maintenant ! Un jeu passionnant et prenant basé sur des scénarios bien ficelés. Appris en quelques minutes et doté d’un très joli matériel de jeu, on se laisse vite prendre par les enquêtes et on ne voit pas le temps passer. Juste excellent !

Par Odin 

Coup de cœur de Léa
Je n’aime pas les mathématiques, n’ai pas d’attrait spécifique pour les jeux solos, ne suis pas fan des énigmes logiques, bref… Par Odin (comme dirait l’autre), il n’y avait donc vraiment aucune raison pour que mon coup de cœur du mois soit sur un jeu qui combine tout ça à la fois ! Et pourtant ! Lors de mon passage au FLIP cet été, la même question m’était souvent posée : as-tu eu le temps de passer tester le nouveau jeu de chez Old Chap, ça s’appelle Par Odin, et c’est vachement bien, mais si vas-y tu verras ! J’y suis allée, j’ai vu… j’ai été (con)vaincue ! Par Odin c’est un jeu qui en quelques dés vous retourne les neurones, vous occupe 5 minutes ou une heure selon votre envie, s’emmène partout. En fait, ce n’est que du bonheur (et pas mal de jurons, selon la difficulté de l’énigme). Le principe est des plus simple : vous avez un certain nombre de dés devant vous, ils ont chacun une certaine valeur (de 1 à 3 en passant par – 1 ou par « le nombre de dés d’un certain type présent parmi les autres dés »), et il faut réussir à composer deux équipes de dés d’une valeur identique. Dit comme ça, ça a l’air enfantin. En pratique, accrochez-vous à vos cerveaux ! Pour ne rien ôter au plaisir, le matériel est magnifique (les dés gravés sont de toute beauté) et les énigmes portées par des extraits de mythologie forts appréciables. Et il y a même un mode infini et un mode duel pour quand vous parvenez au bout des 50 énigmes. En résumé… foncez tester ! (NDLR : On vous en parle dans cet article complet)

Brass Birmingham

Coup de cœur de Laurent
Mon coup de cœur pour novembre est à nouveau Brass, mais cette fois-ci, il s’agit de Brass Birmingham. Le jeu est sorti en même temps que la nouvelle édition de Brass, Brass Lancashire, édité par Roxley Games. Brass Birmingham est une sorte de spin-off de Brass et il se situe au centre de l’Angleterre du XIXème siècle, loin de toutes mers. Brass Birmingham est à la fois un Brass, les règles sont similaires et les joueurs de Brass n’auront aucun problème pour jouer de suite. Cependant des nouveautés bouleversent un peu la Brassitude habituelle et apportent un vent de fraicheur sur la mécanique. Ce qui change c’est premièrement la disparition de l’élément aléatoire du marché extérieur, remplacé ici par des sites extérieurs apportant des bonus au premier qui exporte. Une course effrénée à l’export est plus importante que dans Brass puisque les bonus sont vitaux en début de jeu. De plus, ces lieux sont spécifiques pour le type de matériel exporté (coton, poterie, caisses) et donc rend la planification d’un réseau encore plus stratégique. On notera donc aussi la présence d’une nouvelle ressource, la bière, indispensable pour exporter et construire un double rail. De nouveaux bâtiments avec les fours à poterie (dont les emplacements sur le plateau sont ultra limités), les fabriques de caisses, et les brasseries (des brasseries dans Brass… yeah…). Tous ces éléments interagissent et rendent le jeu un brin plus complexe et brise-neurones au premier abord. D’autant que les coûts/gains de construction ne sont plus linéaires mais cycliques. Ce qui veut dire qu’au lieu de développer et enlever certaines constructions, il est préférable de les construire pour prendre position et empêcher les autres d’avoir ce lieu. Ne vous fiez pas à la première partie qui est somme toute assez déroutante mais persévérez et vous verrez que ce Brass Birmingham est vraiment un jeu extrêmement bien pensé et jouissif de stratégies alternatives. Nous sommes ici toujours dans un puissant jeu de stratégie économique avec vision stratégique, construction d’un moteur économique, adaptation aux adversaires, aux cartes reçues et aux lieux disponibles et opportunisme du moment très poussé aussi. Brass Birmingham est donc un Brass 2.0, et en ces temps d’engagement contre le réchauffement climatique venez brûlez du charbon bien noir et sans scrupules, vous ne le regretterez pas.

Pulp Detective

Coup de cœur de Léo
Le studio ludique d’Alban Viard nous plonge au cœur des années 30, dans la peau d’un détective devant résoudre des enquêtes. Dans Pulp Detective, il faudra à chaque tour, choisir des cartes pour suivre une piste, interroger des informateurs, ou subir un coup de théâtre. Vous lancerez des dés pour obtenir des succès et progresser dans le jeu en fonction de vos choix. Mais attention, le temps vous sera compté ! Après avoir récupéré quatre indices, vous pourrez enfin affronter le criminel… Un petit jeu aussi beau que thématique doté d’une très bonne rejouabilité. Les mécanismes sont simples et le gameplay permet de nombreux choix. Il faudra bien sûr composer avec le facteur chance même si Pulp Detective offre des nombreuses façons de s’en arranger. Addictif, bien scénarisé et franchement amusant, on se prend vite pour l’enquêteur, mais surtout, on s’amuse véritablement tout en essayant d’optimiser son jeu. Un joli opus que l’on peut sortir facilement et simplement pour passer un bon moment ludique en solo. Aussi en duo mais le jeu semble quand même taillé pour un joueur. Vraiment sympa mon cher Sherlock ! (NDLR : On vous en parle dans les prochains jours, dans un article complet)

Robinson Crusoe, Aventures sur l’île Maudite

Coup de cœur d’Arthur
Ce mois-ci, j’ai enfin eu l’occasion de m’essayer à Robinson Crusoé ! Un jeu de plateau coopératif, jouable en solo, de craft et de survie, sur une île déserte et qui prend place dans un des bouquins d’aventure qui a forgé mon imaginaire, j’étais conquis d’avance, je le confesse. Réédité et localisé par Edge en septembre dernier (2018), ce jeu créé par les Polonais de Portal était sorti en 2013, avait été récompensé et avait connu un vif succès. Je passe sur le livret de règles… et vous conseille simplement le visionnage d’une règle en vidéo ! La force de ce titre qui le distingue d’un simple kubenbois, c’est d’avoir sept scénarios à suivre, de difficultés croissantes. Chaque histoire se déroule en un nombre de jours donné et le jeu se déroule en phases successives (évènements, moral, récolte, construction, etc…) qui composent le quotidien de Robinson. Le matériel est superbe (mention spéciale pour les bananes en bois) et l’immersion totale dans ce coop sans pitié qui vous donnera de belles sueurs froides !

Blackout, Hong Kong

Coup de cœur de Sylvain
Il y a des mois où dès les premiers jours, on tient immédiatement notre coup de cœur ! C’est presque dommage car ce mois-ci, avec le retour d’Essen notamment, j’ai pu tester pas mal de jeux que j’ai fortement apprécié. Mais mon coup de cœur va vers une pépite d’Essen, un jeu dont on n’avait pas beaucoup entendu parler avant la grande messe, il s’agit du nouveau/prochain Pfister : Blackout, Hong Kong ! Ce jeu qui sera édité prochainement par Plan B (Eggertspiele) nous embarque dans un Hong Kong connaissant une panne électrique généralisée. Il est un mélange de deckbuilding et gestion de ressources ou chaque tour les joueurs doivent utiliser des cartes afin de récupérer des ressources dans le but de débloquer des objectifs. Le jeu est vraiment malin, assez intense et avec une part d’interactions non punitive assez intéressante. Pour moi le meilleur jeu de l’auteur ! Un aspect aussi sympathique est que le jeu est directement prévu pour la vente. Et cela fait plaisir de constater qu’un bon jeu n’a pas toujours besoin d’une plateforme participative pour exister ! Vivement sa sortie dans le commerce

Gnomes & Associates

Coup de cœur de Patrick
Mon coup de coeur de novembre est pour Gnomes & Associates, un jeu de figurines familial et décalé. Conçu par le binôme Mohamed Ait-Mehdi & Damien Rocroy, illustré par Romain Gaschet et édité par Happy Games Factory, le jeu a bénéficié d’une campagne de financement participative dans le courant 2016 et fut distribué dans les chaumières en 2018. Dans Gnomes & Associates, les joueurs prennent le contrôle d’une guilde des Contrées Fabuleuses (il en existe 8) pour tenter d’en faire la plus influente. Comprenez celle qui possèdera le plus de pièces d’or. Pour ce faire, il leur faudra manipuler joyeusement 2 (ou 4) figurines à travers les fumeuses Contrées pour tenter de réaliser les objectifs de leur Guilde ; la réalisation d’objectifs et de leur mission secondaire leur permettra justement de remporter des Pièces d’Or. Mais les contrées renfermeront également des composantes magiques qui une fois associées, leur permettront de créer des Artefacts puissants qui leur procureront différents avantages. Il va sans dire que chaque créature possède qui plus est un petit pouvoir qui lui est propre qui pourra également être exploité. Le jeu utilise des dés de couleur avec un système de réussite/plantage simplissime. Outre les figurines, un système de cartes d’actions rajoutera un peu plus de piment au tout. Bien plus tactique qu’il n’y paraît au premier abord, la combinaison de pouvoirs, cartes et objectifs permettra de bien varier les parties. Une passerelle idéale vers l’Univers des jeux de Figurines…

Et c’est ainsi qu’on termine cette sélection de novembre. On se donne d’ores et déjà rendez-vous à la fin de l’année, pour les derniers coups de cœur de 2018. Là, on a la pression ! Bons jeux à tous…

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire