Accueil > Actualités > Les news j2s > The Grimm Forest, place à la version française !

The Grimm Forest, place à la version française !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 284 vues 4 minutes de lecture

Ce qu’il y a de super avec les jeux de société, c’est qu’on peut voyager dans toute sorte d’univers et incarner d’intrépides héros, voire même des personnages carrément burlesques. Alors aujourd’hui, c’est décidé, vous serez un cochon ! Oui, un cochon ! Mais, un gentil cochon… un de ces adorables petit porcelet rose, tout droit sorti d’un livre de conte et qui doit quitter sa maman pour construire sa maison, en évitant de se faire manger par le vilain méchant loup ! Ah… on vous voit derrière votre écran. Ça y est, il semble que vous ayez saisi de quoi il sera question.

Directement inspiré du livre Les Trois Petits Cochons, le jeu « The Grimm Forest » a été édité il y a peu par Druid City Games, après une belle campagne participative sur Kickstarter qui a réuni plus de 7’100 contributeurs.

Un jeu dans lequel vous incarnez l’un des petits héros porcins devant construire sa maison. En paille, en bois, ou bien évidemment en briques ! Doté d’un magnifique matériel avec de grandes figurines, le jeu fait aussi la part belle à d’incroyables visuels mettant en scènes de nombreux personnages des contes de Grimm. Mais pas uniquement, de nombreux autres petits héros y sont présents. Aladin, Blanche Neige, Jack et le Haricot Magique… un véritable voyage dans la féerie de notre enfance. Oui mais voilà, le jeu qui comporte du texte sur le matériel est uniquement disponible en anglais.

Filets mignons de porc à la sauce française

Un jeu uniquement en anglais… Mais ça c’était avant l’annonce ! Même si on s’en doutait depuis quelques temps, une information officialisée il y a peu par l’éditeur Lucky Duck Games confirme que The Grimm Forest sera bien localisé en français pour mai 2019. Et le jeu devrait connaître un prix public conseillé aux alentours de 40€.

Et si le jeu s’adresse principalement à un public familial (ne vous y trompez pas !), voilà une nouvelle qui devrait en ravir plus d’un. Bon nombre de joueurs avaient en effet regretté que le jeu ne soit pas proposé dans la langue de Molière lors de sa sortie sur Kickstarter. Une traduction « fane made » du matériel et de la règle avait même vu le jour.

C’est donc de très bonne augure que The Grimm Forest connaisse un tel portage. Mais finalement comment joue-t-on à The Grimm Forest et quel est le but du jeu ?

Je vais souffler, souffler et ta maison s’envolera

Vous êtes un des petits cochons et le but du jeu est d’être le premier à avoir bâti trois maisons. En paille, en bois ou en briques, c’est vous qui décidez.

En début de partie, tous les joueurs choisissent simultanément et secrètement de se rendre soit dans les champs, soit dans la forêt, soit à la briqueterie. Le but étant de récupérer des ressources de paille, de bois ou de brique. Chaque petit cochon pourra ensuite décider de construire des sections de leurs différentes maisons, à des coûts divers. Le sol, les murs ou le toit. Certains bonus pourront également être gagnés. Mais vous pourrez aussi récupérer différentes cartes qui vous donneront des effets « one shot » ou permanents et qui seront par exemple joués avant le début du tour, face cachée. Ainsi, vous pourrez prendre l’avantage sur d’autres joueurs, faire entrer en jeu de nouveaux personnages, détruire certaines habitations adverses grâce au souffle du loup… Et bien d’autres surprises encore !

Le jeu se termine quand un joueur est parvenu en premier à construire ses trois maisons.

Tout est bon dans le cochon ?

Un petit jeu de course, simple, passe-partout et qui fait plaisir de voir prochainement débarquer en français chez nos meilleurs crémiers. Un opus idéal pour initier les plus jeunes aux plaisirs du jeu de société. On a essayé avec un petit ludiste de cinq ans, c’est parfait ! Et pour les plus âgés, d’y jouer en famille ! En plus, le matériel est de toute beauté… On ne peut donc que saluer l’excellente initiative de Lucky Duck Games !

Rédacteur de l’article : Léo

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire