Accueil > Articles > Coups de cœur > Les coups de cœur de la rédaction : Juillet 2019

Les coups de cœur de la rédaction : Juillet 2019

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 213 vues 16 minutes de lecture

Juillet, c’est pour beaucoup le temps des vacances. De la plage, de la montagne ou des voyages à l’autre bout du monde. Mais dans tous les cas, on n’oublie pas de jouer ! Non, jamais ! Alors même en juillet, entre deux cocktails, on vous propose notre sélection de ce que l’on apprécie énormément…

Et comme on a du temps, à notre disposition, forcément, on ne joue pas qu’à des nouveautés. L’été c’est aussi l’occasion de découvrir ou de redécouvrir des jeux sortis il y a quelques temps ou des opus qu’on voudrait approfondir. Et bien sûr, parmi toutes ces boîtes, il y a du bon. Du très bon même ! Cette sélection de juillet 2019 en est donc un parfait exemple; il y en a pour tous les goûts et pas uniquement de la nouveauté à peine installée en boutique.

Et en ce mois de juillet 2019, on en profite également pour souhaiter la cordiale bienvenue à David. Notre nouvelle recrue qui intègre l’équipe et qui était déjà rédacteur dans le monde du jeu vidéo. Mais heureusement, il est revenu du bon côté de la force. Quoi qu’il en soit, nous sommes ravis de l’avoir parmi nous.

Sans plus attendre, on vous laisse vous désaltérer avec notre sélection du mois. Et n’oubliez pas la crème solaire !

La Cour des Miracles

Coup de cœur de Vincent
Ce mois-ci, je vous emmène avec moi dans le Paris du XVIème siècle. Ce mois-ci, je vous embarque avec moi dans la cour des miracles. Ces endroits où le soir après avoir mendier, voler… les estropiés retrouvent leurs membres, les non-voyants retrouvent la vue… Dans la Cour des Miracles vous serez à la tête d’une famille de Ribauds. Vous devrez poser un Ribaud sur une case d’un quartier, vous y appliquez les effets et si trois Ribauds se trouvent sur le quartier, un conflit se déclenche. Le vainqueur de ce conflit devient majoritaire dans le quartier. Subtil mélange de majorité, de placements de Ribauds et de fourberies, vous devrez être le premier à avoir posé vos 6 pions de renommée sur le plateau représentant le Paris du XVIème siècle. Mais attention, pour remporter la partie vous devrez vous unir avec vos adversaires pour contrer l’avancée du roi sans le sous. Si vous aimez la BD, les illustrations vous sembleront familières et cela est normal car l’auteur et l’illustrateur sont les auteurs du Roi des Ribauds dont la cour des miracles s’inspire très largement, sans en être une adaptation. Un jeu malin et facile d’accès. Une jolie interaction entre les joueurs et un résultat plaisant si on y joue à son maximum de 5 joueurs. Une bien belle découverte !

Gravity Superstar

Coup de cœur de Marc
C’est l’histoire d’un meeple qui tombe vers une étrange petite planète à la gravité singulière. Le meeple, au fur et à mesure de sa chute, se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien… Jusqu’ici tout va bien… Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage. Un atterrissage, les poches remplies d’étoiles. Et si ces étoiles viennent d’être dérobées à un adversaire tout juste percuté, alors c’est encore mieux ! Gravity Superstar est un jeu aux règles super simples et à la sensation de jeu très proche d’une vielle borne d’arcade. Pour jouer avec les forces gravitationnelles, plutôt que de tapoter frénétiquement sur un joystick poisseux, vous choisirez quelques cartes de déplacement/d’action de votre main… Et vous vous laisserez tomber de plateforme en plateforme, empochant étoile sur étoile. Si tout se passe bien ! Très accessible, ce nouveau titre de Julian Allain est un jeu familial par excellence, pouvant se jouer autant en dilettante qu’en mode abstraction/réflexion, avec au bout, un vrai plaisir de jeu, simple et fun.

InBetween

Coup de cœur de Warda
Mon coup de cœur du mois est directement lié à l’actualité Netflixienne, puisque que je vais vous parler d’InBetween, dont l’inspiration est largement puisée de l’univers Stranger Things. La saison 3 étant sortie ce mois-ci, j’ai eu une furieuse envie d’explorer l’Upside Down en rejouant à ce jeu. Mettons donc en lumière ce jeu plutôt confidentiel, créé en 2017 par Adam Kwapiński (notamment aux commandes des excellents Nemesis et Lord of Hellas) et édité par Board&Dice. InBetween est un petit jeu de cartes compétitif, type gestion de main asymétrique, qui se joue à deux. Chaque joueur va incarner soit les habitants d’Upsideville, soit La Créature qui y vit en-dessous. Le but est donc de s’affronter, soit en augmentant la sécurité des habitants de la ville soit en les contaminant et ainsi les attirer dans la dimension de la Créature. Chaque joueur joue ses cartes afin d’augmenter leur force, améliorer leur sécurité, jouer leurs habilités qui affecteront la santé des personnages de la Ville et enfin, augmenter son niveau de Conscience. Plusieurs façons de gagner sont possibles : citons par exemple le fait d’être le premier à attirer au moins trois habitants dans sa dimension ou atteindre son 6ème niveau de Conscience. Faudrait mettre : Mention spéciale pour le design du jeu « double-face » qui reprend les codes de Stranger Things, sans pour autant citer la série. Se jouant sur un coin de table, ce jeu sera parfait dans ma valise et me permettra de patienter lors de mon voyage pour rejoindre Hawkins, Indiana !

Nemesis

Coup de cœur d’Eric
Sarah Connor ? Non c’est à côté ! Mais ne passez pas à côté de Nemesis, chez Funforge en français. Il y a de l’Alien, il y a de la figurine, il y a du challenge, il y a de la trahison, il y a de la rejouabilité, bref c’est « toppissime ». Dans les grandes lignes, vous êtes dans un vaisseau infesté d’aliens qui vont vous donner beaucoup de fil à retordre. Vous avez des objectifs à remplir et peu importe si cela est au détriment du groupe. Vous allez parfois coopérer pour vous en sortir ou… trahir pour également arriver à vos fins. Vous allez pouvoir jouer avec des personnages qui possèdent des compétences différentes des uns et des autres, ce qui change énormément l’expérience de jeu. Fouillez le vaisseau pour améliorer vos équipements et tâchez de rester en vie ! Le matériel est de haute qualité et l’ambiance est superbe et immersive. J’ai beaucoup apprécié la version Kickstarter qui propose des modes de jeu variés (full coop et asymétrique) mais je pense sincèrement que la plus intéressante reste le mode semi-coopératif (la version retail, ça tombe bien !) qui va semer la pagaille entre les joueurs. La prise en main est fluide, le mécanisme des actions de jeu en ayant l’obligation de défausser des cartes pour y payer le coût, est un système très intéressant qui nous pousse à faire quelques choix cornéliens et à prendre certains risques puisque le nombre de cartes restantes dans votre main, à la fin du tour, correspond à votre niveau de vulnérabilité contre les attaques d’aliens ! Un mode solo est également disponible, ce qui est aussi un petit bonus qui ne me laisse pas insensible. Un vrai bijou à se procurer absolument !

Echidna Shuffle

Coup de cœur de Léo
Ça vous surprend qu’un jeu destiné aux enfants dès 6 ans soit en coup de cœur d’une équipe de gamers ? Attendez, je vous explique… Disponible de manière assez confidentielle (pour le moment), le titre vous invite à déplacer vos insectes sur le dos d’échidnés, qui sont de petits mammifères au museau caractéristique. A votre tour, vous lancez un dé pour définir votre nombre de déplacements. Puis vous déplacez les bestioles sur le plateau. Vous devez bien sûr récupérer vos trois insectes et les déposer sur les souches d’arbre à votre couleur. Rien de bien compliqué. Le premier qui a véhiculé ses trois insectes remporte la partie. Et à ce stade, vous vous demandez toujours en quoi cela peut être un coup de cœur ? Alors évidemment, avec les enfants, le jeu fonctionne très bien et le plaisir en famille est bien là. Mais entre adultes, c’est une toute autre histoire. Car cela n’a pas encore été dit, mais vous pouvez déplacer n’importe quel animal, même ceux transportant les insectes des autres joueurs. C’est à partir de là que ce jeu si mignon en devient vraiment tordu. C’est une course à l’optimisation de déplacements mais aussi une pagaille organisée où les mauvais coups sont légion. Les déplacements sont orientés avec des flèches sur le plateau et donc, envoyer les échidnés des autres joueurs dans de mauvaises direction est un vrai plaisir sadique ! Beaucoup d’interaction, de fourberie, d’alliance entre certains joueurs, de trahison, de réflexion et le tout, avec un matériel de toute beauté. Et petite mention spéciale pour le plateau des déplacements qui va réguler le hasard du lancé de dé, en vous imposant le déplacement de votre prochain tour. Un jeu idéal pour se fâcher avec ses amis ou pour passer de bons moments en famille. On a adoré ! On vous en parle bientôt dans un article rédactionnel complet.

Foothills

Coup de cœur de Anne
Mon coup de cœur de juillet s’est porté sur un jeu pour deux joueurs qui se déroule dans les plaines du Pays de Galles. Dans Foothills, en tant que chef de votre équipe d’ouvriers vous devrez obtenir des ressources, évacuer les gravats, poser les rails, construire les gares, ceci afin de développer le réseau ferroviaire gallois tout en accumulant le plus de points de victoire. Il s’agit là d’un jeu de cartes et de développement. J’ai beaucoup apprécié ce jeu d’action où il faut développer sa stratégie tout au long de la partie afin de contrer son adversaire. La mécanique du jeu est relativement simple, il faudra utiliser les 5 cartes actions disponibles pour développer les 6 lignes du réseau ferroviaire. Une fois l’action effectuée, vous retournez votre carte et une nouvelle action est désormais disponible. Vous disposez donc de 10 actions différentes pour cumuler le plus de points de victoire et remporter la partie. Si une ligne est entièrement construite, elle sera fermée et il sera nécessaire d’avoir un ticket pour y effectuer certaines actions dont notamment la construction de gare. J’ai adoré le fait de pouvoir contrer son adversaire en anticipant ses coups et en bloquant ses actions. De plus, il faut également contourner les obstacles rencontrés en cours de partie qui perturberont nos plans et compromettront notre victoire. Rien n’est joué jusqu’à la fin et le suspens est à son comble. Le jeu est conseillé à partir de 12 ans pour une durée d’environ 30 minutes mais prévoyez davantage de temps à votre disposition.

Super Cats

Coup de cœur de David
Les week-ends de juillet chargés en repas dominicaux sur la terrasse se prolongent souvent autour de partygames. Lorsqu’on est un papa soucieux de faire jouer les enfants et les adultes ensemble, on est curieux du moindre jeu capable d’un tel miracle. Super Cats est de cette trempe. Un jeu céleste, à la distribution d’auteurs « Smash Up All-Star », prévu pour 3 à 6 joueurs rassemblés autour d’un jeu de doigts insensé à l’ambiance Samouraï Pizza Cat. Deux phases distinctes aussi délirantes l’une que l’autre: la première, durant laquelle on transforme ses mignons petits chatons en justiciers pour constituer la redoutable ligue des Super Cats; dans la seconde phase, les joueurs perdants unissent leurs forces sous les traits du terrible RoboDog pour combattre les Super Cats. Une lutte terrible, âpre, riche en grosses rigolades, qui enthousiasme les enfants au point qu’on ne sait plus comment leur faire comprendre qu’au bout de la cinquième partie on voudrait bien jouer à autre chose.

Yokohama

Coup de cœur de Laurent
Mon coup de cœur de ce mois-ci va pour Yokohama de Hisashi Hayashi localisé en français par DLP Games. Ce puissant jeu stratégique jouable pour 2 à 4 et d’une durée de 1h30 à 2h nous plonge dans le Japon de l’ère Meiji (rien à voir avec Spiderman). C’est clairement un brillant jeu de pose d’ouvriers et de développement économique boosté à la fois de manière originale et dynamique. Dans le port de Yokohama y’à des marins qui…(pardon je m’égare sur les ports) plutôt des marchands qui collectent des ressources, pour ensuite remplir des commandes et exporter ces produits (mais pas que). Et la victoire à la renommée grâce aussi au positionnement des bâtiments construits va être de longue haleine (bien que des stratégies blitz existent) et celui qui aura le mieux planifié et contré ses adversaires devrait l’emporter. Par la dissémination des cubes marchands, l’obligation du chemin pour son président et les multiples possibilités de blocage adverse, la pose d’ouvriers va s’avérer subtile, tendue et casse-neurones. Une bien belle découverte vivifiante que ce jeu.

L’Expédition Perdue, Fontaine de Jouvence

Coup de cœur de Sylvain
Cela faisait quelques temps que je n’avais pas joué à l’Expédition Perdue. Cette fois-ci j’ai voulu partir à la recherche de la cité perdue d’El Dorado avec l’extension « La Fontaine de Jouvence ». Quelle fraicheur que cette extension. Tous ces modules sont vraiment intéressants et apportent un réel plus au jeu de base. De plus, cette extension facilite un peu l’accomplissement des expéditions, notamment par l’ajout du compagnon et la possibilité de récupérer l’ensemble des points de vie d’un explorateur lors de la transformation en bête. En outre, les petits effets qui se rajoutent lors de l’avancée dans la jungle apportent un excellent renouveau aux parties. Je trouve ce jeu vraiment passionnant en solitaire, les choix sont toujours très complexes et il n’y a que peu de place pour l’erreur. Tout cela fait que j’ai placé ce jeu de Peer Sylvester ainsi que son extension éditée en français par Nuts! pour mon coup de cœur de ce mois de juillet ! Aurez-vous le courage de monter une expédition à votre tour ?

Endangered Orphans of Condyle Cove

Coup de cœur de Patrick
Bienvenue à l’orphelinat de Condyle Cove et sincères félicitations ! Vous vous êtes décidés pour l’adoption ; quel geste admirable de votre part… Il y a tant de pauvres enfants sur cette Terre qui désespèrent de voir un jour des parents aimants jeter leur dévolu sur eux. Oui, mais voilà, comment dire ? Si je pouvais juste vous suggérer une petite bricole, il vaudrait mieux éviter de trop vous y attacher ! Vous la voyez pointer l’ironie-slash-second-degré-slash-fun ? Les joueurs vont donc jouer le rôle d’Orphelins qui vont tenter tant bien que mal de sortir vivant d’une sorte de Battle Royale menée par le « gros vilain pas beau » croque-mitaine. Chaque joueur disposera pour moyen de défense d’une certaine quantité de cartes d’options. Ces options permettront d’appliquer certaines actions qui auront soit tendance à favoriser le joueur, soit à sérieusement ennuyer les adversaires. Evidemment, certaines combinaisons de cartes permettront de créer de sympathiques réactions en chaînes aussi jouissives que déterminantes. Une autre série de cartes (Crique) permettra de faire évoluer la ville de départ composée de 4 cartes et du Manoir du Croque-mitaine. Chacune de ces cartes possèdera également un unique pouvoir que les joueurs seront à même d’utiliser au cours de la partie. Toute la substantifique moelle du jeu consistera donc à éviter de se retrouver à court d’options ou de devoir finir son déplacement sur le manoir du Croque-Mitaine. Alors que le manque d’options signera l’arrêt de mort du joueur concerné, l’autre pourrait être synonyme de rencontre impromptue avec qui vous savez. Tendu, efficace, drôle, totalement politiquement incorrect et de ce fait brillant. Un jeu à découvrir absolument !

Voilà… il est temps maintenant d’éteindre votre smartphone, votre tablette ou votre ordinateur et de vous retourner de l’autre côté de votre chaise longue. Une petite gorgée de limonade et la sieste peut reprendre ! Rendez-vous en août pour le deuxième volet de nos coups de cœur de l’été !

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire