Accueil > Participatif > Les campagnes j2s > Tsukuyumi – Full Moon Down, plus rien ne sera comme avant…

Tsukuyumi – Full Moon Down, plus rien ne sera comme avant…

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 308 vues 6 minutes de lecture

Un rift profond s’étend de l’Asie à l’Amérique du Nord en passant par l’Europe. La Lune, guidée par un dieu puissant, a creusé son chemin et gît désormais au cœur de feu l’océan pacifique. Ce Dieu c’est Tsukuyumi, le Dragon blanc, prisonnier de la Lune pour avoir tué l’un des siens. Malgré le choc, Tsukuyumi ne s’est pas libéré de son étau de pierre… Mais la nuit est tombée sur l’humanité. De petits groupes dispersés se battent pour survivre et s’accrochent au moindre espoir. La nature s’est retournée contre l’homme, et l’homme doit réapprendre ce que signifie devenir une proie. Car au milieu du chaos, et sous l’influence de Tsukuyumi attendant d’être libéré par ses Sbires (les ONI), les espèces animales survivantes mutent rapidement. Elles deviennent si puissantes que chacune d’entre elles se retourne contre son créateur. Chacune d’entre elle se bat maintenant pour la domination de la planète Terre. 

Après avoir séduit plus de 1’000 backers en 2017 avec cet univers riche et original, l’auteur et éditeur Félix Mertikat (King Racoon Games), cette fois épaulé par l’éditeur Greyfox Games, revient sur Kickstarter pour une nouvelle version de son jeu, Tsukuyumi – Full Moon Down. 

Un jeu stratégique dans lequel 2 à 4 factions de survivants et de mutants vont s’affronter pendant 1h30 à 2h00 pour devenir l’espèce dominante de ce monde en ruine.

Devenir l’espèce dominante en 3 étapes

Avant que le premier tour ne démarre, les joueurs procèdent à un draft général de 6 cartes actions.

Un tour se compose de 3 étapes. Lors de la première étape, chaque joueur choisit l’une des 6 cartes action qu’il a draftée lors de la mise en place, et effectue 2 actions parmi les 4 que propose chaque recto de carte. Une fois les 2 actions de chaque joueur résolues, tous, passent à la deuxième étape, durant laquelle chacun d’entre eux effectuera les 7 actions inscrites au verso de cette même carte action.

Les actions jouables lors des étapes 1 et 2 d’un tour sont : jouer une carte événement, activer un pouvoir spécifique à une faction, produire de nouvelles unités/armes, se déplacer, combattre, changer l’ordre du tour de jeu, jouer les ONI (faction neutre et agressive se propageant sur le plateau)

Les combats sont résolus sans dé mais en confrontant (suite à l’action mouvement puis combat) les valeurs de conquête puis en soustrayant les points de dommage des unités attaquantes aux points de vie des unités en défense. Une unité sans vie… est retirée du plateau.

Puis vient l’étape de scoring. Les joueurs marquent des points de victoire, principalement en contrôlant certains territoires et en réalisant un objectif et une mission propres à leur faction. En fin de 4ème tour, le joueur possédant le plus de points de victoire devient la nouvelle espèce dominante sur Terre !

Un gameplay simple au service d’une profonde asymétrie mécanique et narrative

2 éléments nous ont spécialement attirés vers ce jeu. C’est d’abord l’incroyable richesse de l’univers ! Une richesse à la fois narrative et graphique, tant les dessins et les figurines nous plongent instantanément dans cette ambiance mythologique et apocalyptique créée par l’auteur.

Puis, à la lecture des règles, c’est un parti-pris qui semble inédit pour un jeu de stratégie « expert » qui nous a intrigués puis séduits : la simplicité des règles de base. Avec le résumé de règles en 3 étapes que vous venez de lire, vous pouvez démarrer une partie ! Mais pour pouvoir espérer la gagner, il vous faudra apprendre à jouer et dé-jouer chacune des 4 factions du jeu. Tsukuyumi – Full Moon Down est en effet un jeu très asymétrique, et il vous faudra, tout en combattant les ONI, vous adapter à la mobilité des Nomades. Mais aussi au surnombre de la Nuée Noire, à la sauvagerie des Seigneurs Sanglier ou aux puissants avantages technologiques des Cyber-Samouraïs.

À tous niveau du jeu, chaque faction possède des caractéristiques très différentes, et la simplicité des règles de bases semblent permettre à l’asymétrie de se déployer pleinement et relativement aisément.

La lune s’était déjà écrasée sur Terre !

Cette campagne Kickstarter suit donc une première campagne financée en 2017. Entre les 2 éditions, nous avons noté des changements notables :

– des miniatures (135) remplacent les standees de la 1ère version ;
– le jeu passe de 3-6 joueurs à 2-4 joueurs (2-6 joueurs avec l’extension « After the Moon Fall ») ;
– l’ajout de nouvelles règles dont un mode coopératif ;
– et évidement, de nouveaux stretch-goals et add-on sont proposés.

Nouveauté non négligeable, le jeu sera localisé en français par Don’t Panic Games.

Pour 88€ (hors frais de port) vous recevrez, chez vous, le jeu de base en français. Si vous voulez pouvoir jouer avec les 35 figurines des factions Fireborn (Dragons) et Lords of the lost sea (Baleines), il faudra participer à hauteur de 132 € (toujours hors frais de port). Des pledges groupés via des boutiques participantes sont possibles pour limiter ce shipping.

A plusieurs jours de la fin de campagne, Tsukuyumi – Full Moon Down, avec un dépassement de 300’000€ collectés, a plus que doublé son ambitieux seuil de financement. Les strech-goals tombent les uns après les autres, et chez Jeudéclick, nous comprenons très bien cet engouement pour ce projet atypique et bien mené.

La campagne de financement participative sur Kickstarter

Rédacteur de l’article : Marc

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire