Accueil > Articles > Catégorie d'age > Dès 10 ans > Lockup – A Roll Player Tale, la prison renferme plein de surprises

Lockup – A Roll Player Tale, la prison renferme plein de surprises

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 321 vues 12 minutes de lecture
Lockup – A Roll Player Tale

Un séjour dans la prison de Kulbak n’est jamais une promenade de santé. Des gardes robotisés ultra-performants ne laissent aucune place à une possible évasion. Heureusement que chaque année, le Roi Taron organise des combats à mort au Colisée qui laisseraient l’opportunité aux prisonniers de gagner leur liberté. Mais à condition de rester en vie ! Le risque en vaut la chandelle quoi qu’il arrive. Seulement, il faudra constituer un groupe carcéral de qualité et pour pouvoir recruter ces durs à cuire, il vous faut de la réputation. Ils ne vous suivront pas pour vos jolis yeux. Faites vite, car il ne vous reste que six jours pour vous constituer un puissant gang de malfrat et prétendre combattre au colisée pour votre liberté. Attention tout de même de ne pas trop attirer la suspicion des gardes, sur vous et sur votre clan; cela pourrait faire mal. Très mal.

Lockup est un jeu dans l’univers de Roll Player (comme Cartographers également) de Stan Kordonskiy, édité par Thunder Works. L’opus propose une mécanique de Worker Placement (placement d’ouvrier) pour 1 à 5 prisonniers de 10 ans et plus, pour une durée d’environ 90 minutes par partie. N’oublions pas le côté graphique où nous avons Lucas Ribeiro pour les illustrations. Nous nous sommes laissés envouter par ce titre, car nous appréciions déjà beaucoup les autres jeux qui tournent autour de l’univers de Roll Player. C’est donc avec beaucoup d’attentes que nous avons essayé Lockup et sans vous laisser trop de suspens, le résultat était fort plaisant.

Un jeu qui tourne donc autour du placement d’ouvrier et de majorité, très compétitif et très simple à prendre en main. En somme, c’est une très bonne formule et vous devrez récolter des ressources pour pouvoir bricoler des objets et/ou recruter des hommes de main pour renforcer votre clique de vilains pas beaux ! Tout cela en 6 tours de jeu et en amassant le maximum de points de réputation pour remporter la partie. Attention toutefois aux gardes, qui selon vos actions sur les différents lieux de la prison vous feront récupérer des cubes de suspicions. Si toutes les suspicions sont distribuées, ils se mettront en action et vous feront perdre des points de réputation. En résumé vous recevrez une correction bien méritée !

Mais comment se déroule un tour de jeu dans LockUp ? On vous en parle de ce pas, retournez tranquillement dans votre cellule.

La loi c’est vous, mais derrière les barreaux

Avant de vous expliquer comment se déroule un tour de jeu, il va falloir expliquer deux ou trois détails de règle pour bien comprendre la suite. Tout d’abord, vos jetons prisonniers sont numérotés. Cette information est importante pour comprendre le mécanisme de majorité sur les différents lieux de la prison. Deuxièmement, chaque lieu de la prison est numéroté de 1 à 8 (vous en déduirez qu’il y a 8 endroits de disponible dans la prison) et la résolution des majorités sur chacun de ces lieux se fera dans l’ordre croissant. Dernièrement, vous avez sur chaque lieu un classement de gain. Par exemple, sur le lieu de l’infirmerie, celui qui gagne la majorité (donc le nombre le plus élevé en faisant la somme de ses jetons joués) va gagner 3 ressources de potion, le dernier gagnera 1 ressource de potion. Dans cet exemple, celui ou ceux qui seront entre la première et la dernière place ne gagneront rien du tout ! Vous avez compris l’idée n’est-ce pas ? Et bien chaque lieu aura son propre système de classement de gain, mais on ne va pas tous se les faire.

Passons maintenant à un exemple de tour de jeu. Dans Lockup, chaque joueur aura 5 jetons prisonniers de sa couleur et un plateau joueurs pour stocker les cubes de suspicions et les différentes ressources. Le plateau principal sera placé au centre de la table, des cartes objets et des cartes hommes de main (appelé Goons dans le jeu) seront disposées sur le plateau.

Dans un tour de jeu de LockUp, vous avez 3 phases à retenir (nous avons utilisé nos propres mots pour définir ces 3 phases). La première, la phase de pose d’ouvrier, dans laquelle vous pourrez attribuer sur un lieu autant de jetons que vous voulez. Mais vous avez que 5 jetons. Vous pourrez disposer jusqu’à 2 jetons face cachée. Attention, vous n’aurez pas le droit de revenir sur un lieu déjà visité pour le renforcer, il faudra poser ailleurs.

La deuxième, la phase révélation et résolution des majorités, consiste dans le fait de retourner tous les éventuels jetons face cachée et comparer la force des jetons de chaque joueurs pour savoir qui gagnera le gain du lieu. Finalement, la phase de restauration du plateau, dans laquelle on complète le plateau des éléments fabriqués ou recrutés durant la manche en cours (les cartes objets et homme de main) pour se préparer à la manche suivante et on enlève les ressources excédentaires à notre capacité de stockage.

Au bout de 6 manches nous procèderons à un comptage de points pour savoir qui a la réputation la plus élevée et ce dernier remportera la partie. C’est simple comme bonsoir, mais bien entendu nous ne sommes pas trop rentrés dans les détails pour vous laisser un lot de surprises et de découvertes.

Dans LockUp on n’aime pas trop être confiné

Nous avons entre les mains un jeu avec un matériel très sympathique mais également très simple. Des jetons, des cartes, un beau plateau réversible en fonction du nombre de joueurs, et des cubenbois pour les ressources. Du classique mais du bon matos. Un petit plus pour le rail « prison » qui sert uniquement à tenir vos jetons prisonniers (comme pour les lettres au scrabble), c’est dispensable mais au final, c’est très classe ! On aime !

Les illustrations proposent un très joli rendu et on retrouve le même style avec les autres jeux de la gamme Roll Player. Cependant, celui ci restera plus sobre que ses prédécesseurs. Les cartes homme de main ou les jetons sont vraiment d’un design très simple, même si cela reste toujours un style très plaisant. Toutefois, on regretterait peut-être un brin de folie comme sur les cartes objets, qui sont plus loufoques les unes que les autres.

D’un point de vue iconographie cela reste assez intuitif; nous avons eu besoin de voir une fois la signification de quelques unes d’entre-elles pour s’assurer d’avoir bien compris. On retient bien et on comprend bien, donc de ce point de vue là, nous avons trouvé cela super.

La mécanique du jeu est très simple et colle parfaitement au thème. On est en permanence en compétition entre les joueurs; comme en prison finalement ! Le fait de jouer partiellement ou totalement ses tuiles face cachée fournit ce petit stress et ce petit moment de réflexion en regardant vos adversaires pour essayer de décoder des informations à propos de leurs jetons joués. C’est fourbe, c’est stressant, c’est un effet poker menteur qui embelli l’ambiance et l’immersion de ce jeu, et c’est tout simplement super.

En ce qui concerne l’aspect « majorité » c’est également très subtilement amené. Comme énoncé dans la rubrique exemple du tour de jeu. Chaque lieu possèdera son propre classement pour les gains. Le joueur majoritaire aura un gain très juteux (en ressource ou autre) et pour le reste du classement cela varie en fonction des lieux. Il ne suffit pas de mettre nos jetons en mode « gros bourrins » pour obtenir ce dont on aura besoin pour recruter ou pour fabriquer des objets. D’une part parce que nous sommes limités en « gros » jetons mais aussi parce qu’il faut jouer subtilement sur plusieurs tableaux si on veut optimiser nos tours de jeu. De plus, chaque joueur aura 2 jetons spéciaux (sur les 5 au total) qui n’ont pas de valeur fixe. On ne vous en dit pas plus mais cela mettra en exergue ce côté stratégique du jeu.

Niveau règle, sachez tout de même que Lockup n’est disponible qu’en anglais. Mais même avec un petit niveau, vous devriez vous en sortir car cette règle est plutôt bien rédigée. Cela reste très clair et correctement illustré avec des rubriques bien définies pour facilement s’y retrouver. Cependant, (et nous l’avons appris après coup) une règle Beta en français est disponible sur le site de Thunder Works ! Ayant feuilleté ces quelques pages d’instructions francophones, cela reste plutôt bon. En outre, il n’y a que très peu de texte sur les éléments du jeu donc cela n’est guère un gros problème pour y jouer alors que vous ne maitrisez pas l’anglais. Cela ne doit pas être un frein pour vous laisser tenter.

La mise en place est également quelque chose de très bien expliquée dans les règles. C’est du rapide, car il n’y a pas énormément de matériel, cela se prépare en quelques minutes et vous pourrez très vite vous immerger dans Lockup.

Le jeu est fluide, et c’est en partie en raison d’une prise en main rapide et d’une mécanique accessible. Au bout de la première manche vous comprendrez très vite les tenants et les aboutissants du jeu. Il suffit de voir une fois comment se déroule un tour de jeu pour saisir la complexité du jeu. La façon de scorer et les différentes stratégies vont vite se fluidifier. Il va falloir être vigilant sur ce que font vos adversaires, car ils ne vont pas se priver pour vous chaparder l’objet à fabriquer que vous convoitez ou de recruter avant vous les hommes de main que vous aimeriez avoir dans votre clique.

Un aspect dont nous n’avons pas encore parlé précédemment avec plus de détails concerne les cubes de suspicions et du risque que cela implique. Pour avoir une idée de l’importance de ce point de règle, qui est tout de même central, il faut savoir que les cubes de suspicions que vous allez engranger au fil des manches auront une conséquence désastreuse pour celui qui en possède le plus lors d’un Raid ! En effet, si vous devez distribuer un cube de suspicion et qu’il n’en reste plus aucun dans la réserve, nous procédons à un Raid des gardiens ! Celui qui a le plus de cubes va immédiatement perdre 8 points de réputation, le second 4 points en moins. Il y aura donc une bataille tactique pour se défausser de ces cubes pendant la partie ou bien de les offrir gracieusement aux autres ! Par conséquent, Lockup est un jeu avec beaucoup d’interaction et demande des prises de risque qui en font un jeu très plaisant à jouer, rejouer, re-re-rejouer.  

Une version solo est également disponible, dans laquelle vous devrez rentrer en compétition avec un gardien corrompu. Ce dernier aura son propre plateau de jeu sur lequel il récupérera des ressources et des cartes. Le jeu se déroulera avec un paquet de cartes spécifiques au gardien qui dictera les actions qu’il va entreprendre durant la partie, et aussi avec un paquet de cartes avec les lieux de la prison pour savoir où le gardien réalisera ses actions. Le but étant d’avoir plus de points de réputation que lui au bout de la 6ème manche. La lutte sera acharnée mais vous avez le choix d’enlever ou de rajouter des cartes du paquet gardien pour ajuster la difficulté.

En conclusion, Lockup est un très bon jeu de placement d’ouvriers. Que vous soyez un fan de l’univers Roll Player ou non ne changera rien à la qualité de cet opus. Cela reste un titre accessible et stratégique en même temps. Sa fluidité est selon nous son point fort, ainsi que sa prise en main rapide. Doté d’une excellente rejouabilité cet opus se fera vite une place au chaud dans votre ludothèque et pourra sortir aisément pour animer vos soirées. Saurez-vous tirer le meilleur parti de votre équipe et gagner suffisemment de réputation pour remporter la victoire ?

Maintenant, à vous de vous forger votre propre avis.

La règle du jeu en français
Lockup sur le site de Board Game Geek
Le site de l’éditeur Thunder Works Games

Rédacteur de l’article : Eric

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire