Accueil > Articles > Catégorie d'age > Dès 10 ans > Parks, venez jouer avec le fun et la flore au pays de l’Oncle Sam !

Parks, venez jouer avec le fun et la flore au pays de l’Oncle Sam !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 436 vues 12 minutes de lecture

Partir en randonnée au beau milieu d’une végétation luxuriante, protégée de toutes activités humaines, est une véritable aventure. Il faut s’y préparer minutieusement et en profiter un maximum, car c’est souvent le voyage d’une vie. Passer en premier lieu par les minis cascades naturelles de Cuyahoga Valley ou par la Mammoth Cave dans le Kentucky. Peu importe la destination que vous choisirez, ce sera le voyage qui sera le plus important. Appareil photo en main, votre gourde, vos chaussures de marche et votre de sac de couchage, le tout bien rangé dans votre sac à dos, vous êtes parés pour partir à l’aventure. Votre première nuit se déroulera dans le parc National du Yosemite, en espérant ne pas rencontrer les grands ours bruns qui se promènent dans les parages. Même s’ils sont très mignons, ils n’en restent pas moins des animaux sauvages et dangereux. Chaque étape de votre voyage sera planifiée avec soin. La seule crainte et de ne pas avoir suffisamment de temps pour tout voir. Au bout de quatre années pleines de souvenirs, de longues heures de marche, de kilomètres parcourus, de sites naturels visités, de clichés pris avec votre appareil photo, il est temps de rentrer au bercail et de faire le bilan de votre péripétie. Ce sera sans nul doute, un voyage qui restera, à jamais dans votre mémoire.

Parks est un jeu qui tourne autour du thème du trekking, édité par Keymaster Games pour la version anglaise originale. En ce qui concerne la version française, ce sera nos amis de chez Matagot qui se feront un plaisir de s’occuper de la traduction et de la disponibilité dans nos contrées européennes pour l’été 2020. Prévu pour 1 à 5 randonneurs de 10 ans et plus, pour des parties d’environ 45-60 minutes, nous devons remercier Henry Audubon qui en est l’auteur.

Concrètement, Parks est un jeu qui reprend une mécanique de pose d’ouvrier/gestion de ressources et un objectif de points de victoire pour désigner le vainqueur du jeu. Thématiquement, nous allons récolter des ressources durant notre voyage qui vont nous permettre de visiter des Parcs nationaux (acheté avec les ressources qu’il faudra dépenser) et d’engranger des points de victoire.

Ce qu’il y a de particulier avec Parks, c’est le partenariat avec Fifty-Nine Parks. Cette société vend des produits on-line de goodies et posters réalisés par une horde d’illustrateurs différents, dont un certain pourcentage est reversé aux parcs nationaux des États-Unis (National Parks Service ou dit NPS) afin de contribuer à leurs conservations. Les illustrations dans le jeu Parks, qui sont issues de Fifty-Nine Parks, regroupent environ 40 illustrateurs différents et représentent pour l’année 2019 environ 10’000$ de donations pour la NPS grâce aux ventes de posters et du jeu de société Parks. Nous parlerons des illustrations tout à l’heure, lors du débriefing final, mais sachez que ce jeu est non seulement esthétiquement très beau, mais ludiquement très intéressant.

On vous en dit un peu plus sur le déroulement du jeu dans quelques secondes…

À vos Parks, prêt, partez !

Parks est un voyage ! Oui, un voyage à travers des lieux (représentés par des tuiles) où vos 2 randonneurs (2 par joueurs) pourront se poser et faire l’action associée du lieu. Vous allez principalement y récupérer des ressources qui seront utiles pour visiter des Parcs durant votre périple. En d’autres termes, vous allez acheter des cartes avec vos ressources et vous marquerez des points de victoire inscrits sur vos cartes à la fin de la partie.

Le plateau de tuile se compose d’une tuile de départ et d’une tuile d’arrivée et lorsque tous les randonneurs se trouvent sur la dernière tuile, la saison en cours est terminée. Nous remettons par la suite le plateau à nouveau en place (en mélangeant les tuiles lieux pour que le chemin soit à chaque fois différent) et nous effectuerons un total de 4 saisons.

Lors de vos tours de jeux vous avez 1 seul action par tour et 3 règles à respecter. La première, vous devez impérativement déplacer un de vos randonneurs sur la piste des lieux (peu importe le nombre de case). La deuxième, vous ne pouvez jamais faire marche arrière. La troisième et dernière, vous ne pouvez pas vous arrêtez sur une tuile où un randonneur s’y trouve déjà sauf si vous avez votre jeton « feu de camp » allumé (il faudra ensuite le retourner sur sa face éteinte). Si vous comprenez ces 3 règles d’or, vous avez compris les 80% du jeu.

Quand votre randonneur s’arrête sur une tuile, il effectue l’action associé de la tuile et récupère les éventuelles ressources qui y sont placées au préalable lors de la mise en place de la saison en cours. Les différentes actions existantes dans Parks sont les suivantes : récolter des ressources (inscrite sur la tuile), réserver une carte Parks (pour que personne d’autre ne puisse la « visiter » hormis vous), visiter une carte Parks (en dépensant les ressources demandées par la carte), acheter une carte équipement (qui donne des bonus/boosts permanents), récupérer une carte gourde (qui donnera une action bonus lorsque vous la remplissez avec une ressource d’eau) et prendre une photo (qui rapportera 1 point de victoire par photo en fin de partie).

Chaque nouvelle saison se verra augmentée d’une tuile supplémentaire pour que le chemin soit toujours de plus en plus long et avec plus d’actions disponibles. C’est seulement à la fin de la 4ème saison que vous effectuerez un décompte de points de victoire qui se caractérise par les points de victoire inscrites sur vos cartes Parks visitées, le nombre de photo que vous avez prises, le jeton premier joueur et votre carte d’objectif personnel qui est distribuée aléatoirement au début du jeu. Celui ou celle qui aura fait le plus de points de victoire est déclaré vainqueur.

Un jeu qui vous en mettra plein les yeux !

Parks est doté d’un matériel extrêmement classe, et c’est un euphémisme. La qualité des jetons de ressources en bois, les cartes dotées d’un bel imprimé, le rangement fourni par Game Trayz qui optimise au millimètre prêt les zones de rangement des composants de Parks, le jeton premier joueur en métal, etc… c’est de la perfection. Seul les adeptes des protèges cartes pourront s’arracher les cheveux car le tout est agencé pour que tout rentre dans la boite en laissant presque aucun espace vide. Zut ! La boite est d’ailleurs dimensionnée de sorte à ce qu’elle ne prenne pas trop de volume.

Les illustrations sont très réussies et il y en a pour tous les gouts. Rappelez-vous que pas moins de 40 artistes ont mis la main à la pâte pour concocter les illustrations des différents parcs nationaux et c’est une véritable explosion graphique sur nos rétines.

Le thème est forcément très présent et il se marie bien avec la mécanique du jeu. Une mécanique qui est simple à comprendre. D’une part parce que les règles sont très bien écrites et bien illustrées, permettant très vite de se mettre dans le bain. D’autre part, parce que la prise en main est facile à apprivoiser. Au bout d’une saison, le tout est assimilé et permet de continuer le jeu sans retenue. Il faut dire que le jeu va crescendo au fil des saisons, ce qui facilite aussi cette prise en main progressive.

Cela donnera envie d’y revenir après notre première partie et fort heureusement que la mise en place est aussi d’une facilité et rapidité déconcertante. Il suffit d’un mélange de cartes pour chaque paquet du jeu, de la mise en place des ressources disponibles sur les tuiles de la saison et une distribution d’un objectif personnel pour que vous soyez tous à nouveau prêts pour relancer une partie de Parks.    

Pour en revenir sur la mécanique, nous insistons sur son accessibilité et sa facilité à le prendre en main, car pour nous, c’est un atout dans Parks qui nous plait énormément. En effet, nous qualifions Parks comme un jeu familial+ pour son challenge côté gestion de ressource, qui sera le nerf de la guerre et qui est influencé par un facteur légèrement aléatoire, mais qui sera tout de même possible d’optimiser/contrôler en fonction des actions bonus disponibles (cartes équipement, les gourdes ou les actions de certaines tuiles).

Les parties seront en principe très disputées sauf si vous êtes vraiment à côté de vos pompes sur cet aspect gestion de ressources. Ce qui arrive à tout le monde, et même aux meilleurs ! Mais qu’à cela ne tienne, Parks se déroulera comme un beau fleuve tranquille et comme les tours de jeu sont rapides et fluides, vous aurez le temps d’y revenir encore et encore. Dans ce jeu, l’interaction est présente, sans pour autant pouvoir se faire des crasses légendaires qui pourraient remettre en cause votre amitié avec vos adversaires du jour. Il y a un côté « course » à la visite des cartes Parks qui seront d’une part influencées

par votre objectif personnel et par la gourmandise des points de victoire de la carte convoitée (tout simplement). Ce qui fait de Parks un jeu « friendly » mais pas trop non plus.

La rejouabilité est également grande, avec l’agencement des tuiles aléatoires lors de la mise en place de chaque saison, de la multitude de cartes Parks disponibles dans le jeu, etc… Y rejouer est l’équivalent de re-voyager et ce n’est pas pour nous déplaire. C’est en gros ce que nous avons, dans une certaine mesure, le plus apprécié dans Parks. Un cadre, un matériel magnifique avec une mécanique qui tient très bien la route et qui possède une certaine légèreté dans sa maitrise sans pour autant que cela tombe dans le « trop facile ». Tout est question d’équilibre et nous pensons que c’est réussi avec Parks.

De plus, une variante solo pour nos fan’s du « solo Gaming » est également très intéressante et très challenge. Cependant, nous avons l’impression que le mode solo présent dans le jeu a un potentiel de développement qui pourrait être creusé. Soyons clair, le jeu est selon nous bien plus intéressant à plusieurs que pour le jouer face à soi-même. Toutefois, ne vous privez pas pour autant de rêvasser à travers cet univers en mode solo. Vous verrez ce n’est pas si facile d’obtenir un haut scorring face au jeu qui sera joué comme une IA contre vous !  

En résumé, Parks est un jeu formidable qui nous en mettra plein les yeux tellement ses aspects visuels sont, à notre goût, réussis et qui aura certainement un public très large de randonneur pour son côté accessible. Un clin d’œil est également fortement apprécié pour le côté engagé de la maison d’édition pour la conservation des parcs nationaux qui sont, à travers les illustrations de nos 40 amis illustrateurs, un vrai plaisir pour les yeux (sans parler du plaisir ludique).

Maintenant, à vous de vous forger votre propre avis.

Parks sur Board Game Geek
Le site des Editions Matagot
Le site de l’éditeur Keymaster Games
59 Parks on-line !

Rédacteur de l’article : Éric

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire