Accueil > Articles > Crypt, pour y jouer à tombeau ouvert !

Crypt, pour y jouer à tombeau ouvert !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 547 vues 10 minutes de lecture

Clic ! Un grondement sourd… et finalement, la lourde dalle en pierre bascule doucement vers le côté. Tout finit par s’immobiliser et un petit couloir sombre, encombré de toiles d’araignées s’enfonce dans la pénombre. Seuls les petits crépitements d’une torche allumée perturbent le silence des lieux. La crypte à présent accessible, ses trésors risquent bien de se volatiliser. Pierres précieuses, et autres objets en or, des richesses qui retourneront finalement à leurs héritiers légitimes. Mais la présence du souverain est bien là… Cas cela ne tienne, la descendance en a décidé autrement !

Avril 2018, un petit éditeur de l’Illinois tente sa chance sur la plateforme Kickstarter avec un jeu qui répond au doux nom de « Crypt ». 9 dollars le jeu et un seuil de 2’500 dollars espéré pour que le projet puisse devenir réalité. C’est plutôt joli, malin et qui sait, cela pourrait fonctionner ? Oui, mais « Road To Infamy » – le porteur de projet – ne s’attendait sans doute pas à un tel plébiscite. Financée à plus de 8760%, la campagne participative saura convaincre quelques 11’600 contributeurs et amasser 219’000 dollars US. Tout simplement incroyable ! Ce petit projet, quelque peu sorti de nulle part, aura été une surprise détonante pour bon nombre de joueurs. Il faut dire qu’un jeu dont la taille de la boîte tient dans la paume d’une main et avec un prix aussi bas, aura su en intriguer plus d’un.

Mais en plus d’être attractif et intriguant, le jeu en avait dans le ventre. Ainsi, l’éditeur suisse Ôz Éditions a voulu franchir le pas en localisant Crypt en français. Et c’est vraiment tant mieux ! Fin novembre/début décembre 2018, Crypt sera donc disponible dans toutes les bonnes boutiques grâce à la distribution assurée par Paille Éditions. L’opus, prévu pour un à quatre joueurs dès douze ans, propose des parties stratégiques d’environ vingt minutes. Tiré de l’imaginaire d’Andrew Nerger et Jeff Chin, le titre est aussi illustré par Jeff Chin.

Dans Crypt, le Roi vient de mourir et en tant que l’un de ses enfants, vous apprenez que l’héritage qui vous revient normalement de droit, ne vous sera pas légué. Non, le Roi a décidé de se faire enterrer dans la crypte royale avec tous ses biens les plus précieux. Vous choisissez donc d’entrer dans la crypte où il est enterré pour récupérer votre part. Pas de chance, les autres héritiers ont eu la même idée que vous. Crypt est ainsi un petit jeu de placement de dés, associé à des collections de cartes. Pas de place à la chance mais de la stratégie et de la finesse… Oui, cela peut même se produire là où le repos est normalement éternel !

Avant toute chose, regardons le contenu d’une boîte de Crypt. Puis, comme nous avons eu la chance de recevoir un exemplaire du jeu en exclusivité, nous vous en parlerons plus en détails.

Y’a Koi Dedans ?

Il est l’Or mon Seignor…

Bien décidé à revendiquer votre héritage, vous allez entrer dans la crypte de votre défunt père le Roi, pour récupérer des trésors. Tout comme les autres enfants du défunt (les autres joueurs) ! Mais vous ne serez pas seul dans votre quête, vous pourrez compter sur vos serviteurs qui sont symbolisés par les trois dés à votre couleur. A la fin de la partie, le joueur qui possède le trésor contenant le plus de pièces d’or l’emporte.

La partie se déroule en plusieurs passages dans la crypte. A chaque fois que vous y pénétrez, différents trésors sont révélés, face cache et face visible. Les différents joueurs commencent par revendiquer les trésors présents en plaçant leurs serviteurs (les dés) sur les cartes révélées au centre de la table. Chacun est libre de choisir la valeur de son dé et forcément, celui dont la valeur est la plus haute remportera le trésor. Et bien entendu, les valeurs de plusieurs dés peuvent s’additionner sur le même trésor. Mais ce n’est pas si simple car le gagnant devra ensuite lancer le dé de son serviteur utilisé. S’il n’obtient pas la même valeur, ou une valeur plus élevée, que celle qu’il a choisie pour remporter le trésor, le serviteur est épuisé et le dé retourne dans la boîte du jeu. Pour récupérer son ou ses dés, il s’agira d’utiliser une autre action qui empêchera alors de revendiquer les trésors suivants. Car oui, c’est bien connu, dans une crypte on ne peut pas tout faire !

Les trésors ainsi récupérés par les joueurs procureront différents effets. Comme par exemple relancer les dés, gagner des pièces d’or supplémentaires, regarder des cartes face cachée, etc. Et surtout, chaque type différent de trésor sera organisé en collection, qui naturellement, permettront de récupérer de l’or en fin de partie. Et quand la pioche des trésors est épuisée, le jeu se termine. Chacun collecte ensuite son or et on détermine le vainqueur.

Caveau le détour !

Un grand jeu dans une petite boîte. Intriguant, non ? Déjà durant la campagne Kickstarter, le projet avait fortement retenu notre attention. A présent, il est temps de déranger le sommeil du souverain et de regarder ce qui se trouve à l’intérieur d’une boîte de Crypt. Il faut dire que le boîtage, embossé et recouvert d’un petit vernis sélectif annonce déjà la couleur. A l’intérieur, 60 cartes et douze dés colorés. Sans oublier la règle du jeu. Et c’est tout ! Le matériel est minimaliste mais joliment produit. Précisons encore que le couvercle de Crypt va servir de défausse pour les dés. C’est toujours très plaisant de pouvoir aussi utiliser la boîte comme élément de jeu. Nous, on adore !

D’emblée, on a apprécié les magnifiques illustrations de Jeff Chin. C’est coloré, très attrayant et franchement invitant. Un plaisir pour les yeux et une direction artistique vraiment réussie. Et l’ensemble est cohérent avec le thème. Un thème qui est d’ailleurs bien présent, soit dans les mécanismes soit avec les illustrations. Il faudra en revanche faire preuve d’un peu d’imagination pour les serviteurs qui sont symbolisés physiquement par les différents dés contenus dans la boîte.

Côté règle du jeu, Crypt propose un livret petit format de 20 pages. Vite lu, ponctué d’illustrations et bien rédigé, le document ne pose aucun problème. En revanche, comptez avec une partie de découverte pour saisir correctement toutes les petites subtilités de la règle et des divers composants du jeu. Après une mise en place rapidement effectuée, on débute la partie et immédiatement on en saisit la finalité. Tout comme les diverses façons de marquer des points de victoire. Petit à petit durant cette partie de découverte, on assimile concrètement les récompenses proposées par les cartes de collectionneurs. Tout se met vite en place et le jeu devient simple à maîtriser.

On vous l’a dit, Crypt est un jeu comportant des dés. Mais aussi étonnant que cela puisse l’être, ce n’est pas un jeu de dés. Bon, un tout petit peu quand même mais cette mécanique n’est vraiment pas centrale dans le jeu. D’ailleurs, il n’y a que peu du hasard. On retrouve donc avant tout des mécanismes de prise de risque. Tout le cœur du jeu tourne autour de ce principe. Les dés servent alors de marqueurs pour matérialiser les risques qu’on souhaite prendre durant son tour. Ensuite, il y a une petite part de hasard avec les lancés de dés mais ceux-ci dépendent directement des risques qui auront été pris. Plus le risque est élevé, plus la chance risque de ne pas être de son côté. Cumulé aux effets de certaines cartes, il faudra donc prendre les bonnes décisions aux bons moments. On retrouve également le mécanisme des collections avec les différents trésors à trouver à l’intérieur de la crypte. Globalement, l’ensemble fonctionne extrêmement bien et l’auteur du jeu a su trouver un excellent équilibre pour que le gameplay soit agréable, amusant et bien dosé en terme de complexité.

De notre point de vue, on a trouvé l’opus très original par son thème qui propose de s’aventurer dans une crypte – qui fait peur, brwwww – pour s’amuser aux dés. Oui, on pousse la caricature de manière un peu abusive il est vrai. N’empêche que tout est réuni pour passer un excellent moment. Et le jeu permet même quelques bons coups tordus. Comme le fait de pouvoir prendre des cartes que d’autres joueurs voulaient absolument. Ou même d’évincer délibérément le dernier serviteur d’un joueur pour l’obliger à récupérer ses dés… Hmmmm, c’est tordu mais on adore !

Encore un mot concernant l’interaction qui est bien présente avec une compétitivité relative à la pose des dés. Les joueurs interagissent durant cette phase et les discussions sont alors souvent animées. La rejouabilité proposée est bonne et on peut exploiter diverses stratégies aussi tordues que variées. Ou alors, essayer exclusivement de maximiser son jeu. Dans tous les cas, plusieurs approches sont possibles et Crypt n’est de loin pas répétitif.

Précisons encore que Crypt propose des variantes que nous vous laissons découvrir grâce au petit livret qui a été mis en ligne par l’éditeur et dont le lien se trouve au bas de l’article. L’opus est également proposé avec un mode solo mais même s’il propose un sympathique défi, ce n’est probablement pas la configuration qui permet au jeu de déployer toute sa saveur.

En définitif, Crypt est un très bon titre offrant de multiples approches. Derrière des mécanismes simples et abordables, l’opus a su nous convaincre par une très jolie profondeur de jeu. Un jeu avec de la profondeur se nommant « Crypt » on va dire que ça colle plutôt bien, vous ne trouvez pas ? Facilement transportable et avec son petit prix très accessible, le jeu pourrait rapidement devenir un excellent compagnon ludique. De notre côté, on vous le recommande très fortement.

Maintenant, à vous de vous forger votre propre avis.

La règle du jeu en français
Les variantes proposées par l’éditeur
La fiche du jeu sur le site de Board Game Geek
Le site de l’éditeur Ôz Éditions

Rédacteur de l’article : Léo

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire