Accueil > Actualités > Festivals et events > FIJ 2019, notre sélection… accompagnée de plein d’infos !

FIJ 2019, notre sélection… accompagnée de plein d’infos !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 265 vues 23 minutes de lecture

Plus que quelques jours nous séparent désormais du FIJ, petit nom doux que les afficionados ludiques emploient pour parler du Festival International des Jeux de Cannes. Pour cette 33ème édition, ce ne seront pas moins de 300 exposants qui s’installeront joyeusement sur les 30’000 m2 du célèbre Palais des expositions pour accueillir les 100’000 visiteurs attendus entre les 22 et 24 février 2019. Et bien-sûr, nous en serons ! Au sein de la rédaction, le FiJ est un incontournable qui fait clairement partie de nos manifestations ludiques préférées.

Comme chaque année, à l’approche de la manifestation, les informations des différents éditeurs se sont multipliées exponentiellement. Entre annonces de sorties, d’avant-premières, de prototypes à tester, de parties de démonstration en présence des auteurs, de tournois, d’animations particulières, de séances de dédicaces avec les auteurs et les illustrateurs, la toile s’est littéralement mise à crouler d’informations.

Au sein de la rédaction, nous avons d’une part pris l’habitude d’essayer de synthétiser ces informations pour les mettre à disposition du plus grand nombre mais aussi de partager notre liste des jeux, notre petite sélection, que nous trépignons de vous faire découvrir.

Vous trouverez cette liste ci-dessous sous forme d’un document Google Excel partagé. Notez que cette liste n’est pas exhaustive et se base sur toutes les informations qui nous ont été envoyées et collectées. Nous vous encourageons à l’améliorer en y apportant votre contribution si des titres devaient manquer. La première feuille du document liste les jeux qui seront présentés sur le salon par éditeur ainsi que l’horaire de la présence des différents auteurs et illustrateurs.

Une liste de jeux, c’est plutôt utile. Cependant, il n’est pas toujours aisé de déterminer d’un coup d’œil qui se trouve où selon l’horaire. Surtout si l’on souhaite personnaliser un achat… Raison de l’existence d’une deuxième feuille qui liste les dédicaces annoncées par éditeur qui vous permettra d’un coup d’œil de faire vos choix.

Pour ce qui est de l’emplacement des stands au sein de ces zones, l’organisation du Festival fournit un plan détaillé.

Notre sélection 2019

Comme indiqué ci-dessus, nous avons procédé à une petite sélection de jeux qui nous intéresse particulièrement pour cette édition 2019. Il y a fort à parier que nous découvrirons bien d’autres pépites ludiques une fois sur place, mais les titres ci-dessous nous titillent déjà particulièrement.

Nagaraja

Après Kero en 2018, l’équipe d’Hurrican revient en force avec Nagaraja, un jeu de placement de tuiles et de gestion de mains conçu par les excellents Bruno Cathala et Théo Rivière et illustré par Magic Vincent Dutrait. Prévu pour 2 joueurs dès 9 ans pour une durée de partie moyenne de 30 minutes, le jeu transpose les joueurs en Inde et plus exactement dans les temples jumeaux de deux divinités oubliées renfermant d’antiques reliques qui viennent d’être découvertes. Pour s’emparer de ces trésors, les joueurs devront traverser un dédale en perpétuel mouvement et affronter leur éternel rival… Cette course aux reliques offrira aussi bien son lot de dilemmes que de rebondissements ! Ainsi, si vous avez toujours rêvé d’être un Indiana Jones, chassant des reliques dans un temple modulaire indien, que vous A-D-O-R-E-Z (nous on adore ça) mettre des bâtons dans les roues de votre adversaire, que vous affectionnez les jeux oscillants entre stratégie (choix cruels, anticipation) et fun (bluff, chance) alors Nagaraja est sans aucun doute un titre qui vous parlera !

Les chti-gars de Bankiiiz aiment surprendre et innover. Pari très vraisemblablement réussi avec « Mū », un jeu de draft et de placement de tuiles conçu par Johan Benvenuto et David Paput et illustré par Sylvain Aublin. Prévu pour 1 à 5 joueurs dès 10 ans pour une durée de partie moyenne de 25 minutes, Mū va pousser les joueurs à tenter d’accéder à la caste dirigeante (de Mū) en s’attelant à bâtir une Cité-Source à l’aide de neuf bâtiments. Ces derniers seront le cœur de leur future Cité et seront répartis en 5 types comportant des symboles de Force, de Foi et de Nourriture dont les 4 bords présenteront un Fragment de Source. Les cartes Projet et leurs effets seront un soutien essentiel au développement des Cités et s’activeront grâce aux jetons Source obtenus en formant des Sources complètes. Après la 3e, 6e et 9e carte Bâtiment placée, les joueurs s’affronteront en comparant leur Force sur les lignes et colonnes définies par la ou les carte(s) Affrontement. À l’issue de la partie, les joueurs nourriront les habitants de leur Cité lors de la Moisson et additionneront leurs symboles Foi pour gagner des points supplémentaires. Le joueur ayant accumulé le plus grand nombre de points sera déclaré vainqueur.

Ma première aventure – La découverte de l’Atlantide

Au début de cette année 2019, nous remettions le « Prix Spécial Jeudéclick » à la sympathique équipe grenobloise de Game Flow, pour un immense coup de cœur que nous avions eu pour leur livre-jeu « Ma Première aventure » qui permettait d’initier les plus jeunes joueurs à vivre une fantastique aventure ludique. C’est donc avec un plaisir d’autant plus grand que nous avons appris la sortie du deuxième opus de la série. Ma Première Aventure – La Découverte de l’Atlantide est toujours conçu par Roméo Hennion et illustré par Jade Mosch. Prévu pour 1 à 2 joueurs dès 4 ans pour une durée de partie moyenne de 30 minutes, cette nouvelle expédition amènera nos têtes blondes (ou pas uniquement – faut pas déconner hein…) dans les profondeurs sous-marines à la recherche des trésors mystérieux de l’Atlantide ! Rholalalala… Mais pourquoi doit-on vieillir… ?!

Space Gate Odyssey

Au sein de la rédaction, on aime bien Ludonaute; alors quand en plus, ils nous proposent une expérience ludique empreinte de Science-Fiction, signée Cédric Lefebvre et illustrée par Vincent Dutrait (encore ?), on s’assied et on écoute. Space Gate Odyssey est un jeu de placement d’ouvriers et de tuiles prévu pour 2 à 4 joueurs dès 12 ans pour une durée de partie moyenne de 1h à 2h. Dans Space Gate Odyssey, les joueurs vont être projetés dans un futur proche, dans une galaxie finalement pas si lointaine… Après des décennies de recherche et de développement technologique, l’Humanité s’apprête finalement à quitter la Terre. Un système de six Exoplanètes viables a été identifié. Un seul moyen de transport reste dès lors envisageable : les portails spatiaux. Pour des raisons liées à la physique et à d’autres aspects quantiques qu’il serait trop long à expliquer présentement, ces portails ne peuvent être construits que dans l’espace. Les Confédérations se sont donc lancées dans la construction de leur propre base en orbite, équipée de portails spatiaux. Les dirigeants des Confédérations jouent de leur influence dans la station de commande Odyssey, afin d’envoyer un maximum de leurs colons sur ces Exoplanètes. Les joueurs vont incarner les leaders de ces Confédérations. Il leur faudra organiser le travail de leurs ingénieurs, superviser l’agencement des nouveaux modules (de leur base spatiale) et surtout gérer le flux des colons, vers leur base puis vers les Exoplanètes. À la fin de la colonisation des cinq Exoplanètes périphériques, les stations seront téléportées vers la planète centrale et l’influence de chaque Confédération y sera évaluée. La Confédération la plus influente prendra dès lors le contrôle de ce nouveau système, et tiendra dans ses mains l’avenir de l’Humanité.

Pandaï

Dans le planisphère ludique, il est certes question de jeux mais aussi de très belles rencontres. Si on vous dit Sabordage, King of Tokyo, Ex Libris, Cerberus, mais aussi des titres tel que Croâ, Aloha et surtout (SURTOUT !) Shaan, vous nous répondez… ? Vous avez très vraisemblablement deviné. Il s’agit bien du très sympathique et talentueux Igor Polouchine. Après les poissons de Little Big Fish en 2018, il sera question de Panda en 2019 avec le jeu Pandaï. Conçu par Igor Polouchine et illustré par l’excellent Paul Mafayon, ce jeu de placement et de prise est prévu pour 2 à 4 joueurs dès 7 ans pour une durée de partie moyenne de 30 minutes. Dans Pandaï, les joueurs devront être les plus rapide à produire quatre bébés panda. Pour ce faire, une famille de pandas devra explorer les environs ; ils pourront potentiellement trouver de succulents fruits, des animaux ne manquant pas de piquants, des pièges, des tigres terrifiants, mais aussi d’autres pandas bien funky. À chaque tour, les joueurs devront avancer d’une case et choisir une carte parmi la pioche de la forêt ou de la plaine. Il leur faudra retourner la carte piochée puis appliquer son effet. Les fruits permettront de rejouer un autre panda, le porc-épic obligera les joueurs à avancer sur une autre case, la cage les fera passer un tour, etc.

Welcome – Pâques

Au sein de Jeudéclick, non seulement on aime le chien bleu, mais on adore Welcome To. En 2018, Benoît Turpin et Anne Heidsieck faisaient un vrai carton localement et à l’international avec cet excellent draw & write aussi atypique, étonnant qu’addictif. C’est dire si nous avons sauté au plafond en apprenant que la première extension appelée « Pâques, Guerre froide et mode solo » verrait le jour et serait présentée au FIJ 2019. Pour cette première extension, la Welcome Family s’agrandit en accueillant le très sympathique et talentueux bougre d’Alexis Allard, auteur en 2018 de Small Island. Nous ne savons pas encore exactement de quoi il sera question dans ce nouvel opus (au-delà de supputations basées sur le titre), mais l’extension contiendra notamment un nouveau bloc de feuilles thématiques « Chasse aux œufs » et « Guerre atomique », 6 cartes plans de la ville thématiques, 5 cartes architectes spéciales mode Solo et 3 cartes validation de plans spéciales mode Solo.

Chakra

Comme ce bon vieux Dave chantait à son époque, « J’irais bien refaire un tour du côté de chez Blam! »… Pour cette édition 2019, Blam! vous propose de laisser venir à votre oreille le murmure de la réflexion, d’harmoniser vos chakras et de lâcher prise pour évacuer les énergies négatives. Chakras est un jeu stratégique de récupération et de déplacement de gemmes conçu par Luka Krleža et illustré par Claire Cohen. Prévu pour 2 à 4 joueurs dès 8 ans pour une durée de partie de 30 à 60 minutes, les joueurs devront se triturer les méninges dans une ambiance über-Zen pour mener leur barque vers la tranquillité intérieure. Pour ce faire, il leur faudra récupérer des gemmes pour trouver l’harmonie, les faire circuler dans leur corps afin d’aligner leurs chakras tout en prenant garde de ne pas se laisser perturber par les énergies négatives ! Le joueur le plus serein remportera la partie !

La Petite Mort – les Grands méchants

Chers joueurs… Votre but, si bien évidemment vous décidez de… euh… Non en fait, on s’en fiche ! Votre but sera d’être le premier à obtenir votre Diplôme de Fauche en remplissant les 4 objectifs présents sur ce même diplôme. Pour ce faire, chaque joueur disposera de personnages qui vont naître, grandir, vieillir et enrichir leur personnalité en acquérant des aptitudes qui leur apporteront forces et faiblesses durant toute leur vie. Votre objectif consistera à les voir vivre puis à les accompagner en douceur sur leur lit de mort jusqu’à ce que sonne le glas de la dernière marche, de la fauche libératrice. Ainsi, en accompagnant vos personnages opérant pour leur offrir une belle sortie de piste, vous aurez plus de chances de réaliser les objectifs requis pour votre diplôme. Bien évidemment, cela sous-entendra également que les personnages présents dans la zone de jeu de vos adversaires, contrairement aux vôtres, devront voir leur existence être irrémédiablement écourtée. C’est le pitch aussi hilarant que sensationnel du diablement réussi « La petite Mort » conçu par François Bachelart et illustré par le génialissime Davy Mourier en 2018, un must-have prévu pour 2 à 4 joueurs dès 14 ans pour une durée moyenne de partie de 30 minutes. Et bien, la bonne nouvelle – diantre – c’est qu’en 2019, les bûcherons de Lumberjacks remettent le couvert puisque les 2 compères présenteront au cours du FIJ la première extension du jeu « La Petite Mort – les Grands méchants ». C’est dire si on en frémit d’avance ! On vous en parle demain en détails dans un sujet.

Maiko

Conçu par Cécile Langlais et Ludovic Maublanc et illustré par Jemma Salume, Maiko vous propose de vous immerger dans un univers de mémorisation et d’élégance qui fleure bon l’Asie. Prévu pour 2 à 4 joueurs dès 6 ans pour une durée de jeu de 60 minutes, les joueurs y incarneront une apprentie au Japon de l’ère Meiji dont le but est d’exceller dans les arts traditionnels japonais tels que la danse, la musique ou encore l’art de porter le kimono, afin de devenir une femme exceptionnelle, une Geisha. Miam !

Minuit, Meurtre en mer – le jour et la nuit

Et si l’on vous proposait un jeu d’enquêtes policières scénarisées sur un navire de croisière dans lequel vous pourriez choisir l’une des vingt enquêtes disponibles pour rechercher le coupable, son mobile et son mode opératoire et ce en concurrence avec d’autres détectives ? Seriez-vous intéressés ? C’est en 2017 qu’Alain Luttringer accompagné des illustrateurs Baptiste Reymann et Fabrice Weiss allaient poser la question susmentionnée en concevant « Minuit, Meurtre en Mer », un jeu d’exploration, d’enquête et de déduction prévue pour 2 à 6 détectives en herbe dès 12 ans pour une durée de partie variant entre 60 à 120 minutes. Ce polar maritime allait faire un carton, surfant sur la tendance émergeante de jeu du genre. Mais alors que l’on croyait le bateau finalement arrivé à quai, il n’en est finalement rien puisqu’en 2019, « the Loooooveboaaaaaaat soon will be making another ruuuuuuun! », puisque 10 nouvelles enquêtes seront proposées avec une série de nouvelles règles permettant de prolonger le plaisir de cette croisière somme toute très atypique dans l’extension « Minuit, Meurtre en Mer – Le Jour et la Nuit ». On attend plus que vous, Isaac prépare déjà les cocktails !

Draftosaurus

Vous avez frémi durant Jurassic Parc ? Vous avez adoré le concept de Jurassic World ? Vous rêvez depuis de monter votre propre entreprise pour cloner des espèces éteintes depuis des millions d’années pour les présenter dans un Zoo ? Mais ça tombe bien boudiou ! Draftosaurus est un jeu de draft familial conçu par la brochette de staaaaaaars – Ludovic Maublanc, Antoine Bauza, Corentin Lebrat et Théo Rivière et illustré par Jiahui Eva Gao. Prévu pour 2 à 5 joueurs dès 8 ans pour une partie moyenne de 15 à 20 minutes, il est édité par Ankama. Dans Draftosaurus, les joueurs vont diriger un parc à dinosaures cherchant à attirer le plus de visiteurs. À chaque tour, les joueurs devront choisir un dino-meeple de leur main pour le placer dans leur parc, avant de passer leur main à leur voisin. Mais chaque tour amènera également une contrainte de placement, et il sera crucial de bien gérer ses combinaisons de dinosaures afin de remporter le maximum de points ! On ne sait pas pour vous, mais l’eau contenue dans nos verres s’est mise à trembler !

Greenville 1989

Après le lyrisme poétique de Dixit, l’investigation criminelle saupoudrée de parapsychologie de Mysterium, l’onirique et fantasmagorique When I dream, Sorry we Are French qui a décidément un flair ludique de chien truffier, revient en force en ce début d’année 2019 avec un titre qui va vous faire frissonner du slip ! Greenville 1989 est un jeu coopératif, narratif et d’horreur conçu par Florian Fay et illustré par David Sitbon. Prévu pour 3 à 6 joueurs dès 16 ans pour une durée de partie moyenne de 20 à 40 minutes, il va proposer aux joueurs d’incarner un adolescent boutonneux (ou pas) d’une petite ville américaine à la fin des années 1980 dont l’environnement sera sujet à quelques… disons… désagréments. En effet, un phénomène étrange semble s’être produit et tous les joueurs ont été projetés dans un Greenville alternatif vidé de ses habitants et à l’ambiance très « Silent-Hill-esque ». Réussirez-vous à affronter l’horreur ensemble et vous sortir de ce Cauchemar ?

Mission Calaveras

Mexico – Novembre 1983. Dépassée par sa découverte, la talentueuse scientifique Nicole Gomez Santos décide de fuir son pays et de tout révéler publiquement pour se protéger. Pour cela, elle demande de l’aide à un ami journaliste. Mais, à l’heure du rendez-vous, ce dernier manque à l’appel. Elle décide alors de se rendre à son hôtel et découvre avec horreur le corps de son ami, assassiné. Que faire désormais ? C’est le pitch du nouveau titre conçu par Henri Kermarrec et illustré par Philippe Auger. Prévu pour 3 à 6 joueurs dès 12 ans pour une durée de partie moyenne de 25 minutes, il est édité par Gigamic. Dans Mission Calaveras, chaque joueur incarnera un agent qui va tenter avec son partenaire de convaincre Nicole de choisir son organisation pour la protéger. Pour cela, une seule solution : gagner sa confiance en lui désignant un coupable pour le meurtre de son ami. À leur tour, les joueurs devront poser une carte représentant un lieu sur l’espace de jeu. Chaque carte innocentera tantôt des joueurs, et fera tantôt porter des soupçons sur eux, jusqu’à déterminer un coupable aux yeux de Nicole. Finalement, il importera peu qui a vraiment commis le meurtre. La seule chose qui comptera c’est que Nicole vous croit, vous, plutôt que les autres ! Serez-vous assez convainquants ?

Game of Dragon Boules Dead

Décidément, 2019 pourrait bien être l’année « Davy Mourier » puisqu’en plus de sa contribution artistique dans l’extension de La Petite Mort, il sera question d’un jeu complètement délirant inspiré du jeu Cards Against Humanity très sobrement appelé Game of Dragon Boules Dead. Vous souriez déjà ? Nous aussi ! Dans ce jeu de cartes à humour trash au service de la Cul-ture POP (Games of Thrones, Dragon Ball, Les Tortues Ninja, Les Supers Nana, Harry Potter, et bien d’autres trucs qui devraient parler au plus grand nombre), les joueurs devront créer les associations de phrases les plus amusantes, délirantes, débiles. Le joueur le plus drôle remportera la partie et invoquera SHEN-rond le Dragon pas carré pour faire un vœu que les autres joueurs devront exaucer. Autant dire qu’il y a des fans au sein de la rédaction !

Couleur de Paris

Une mécanique originale dans un univers immersif avec des choix difficiles à chaque tour et une tension permanente pour finir ses tableaux au plus vite, c’est ce qui vous attend avec Couleur de Paris, un jeu de placement d’ouvriers et de développement de Nicolas De Oliveira, illustré par Fabrice Weiss. Prévu pour 2 à 4 joueurs dès 10 ans pour une durée de partie moyenne de 20 minutes, il est édité par SuperMeeple. Dans Couleur de Paris, les joueurs seront opposés dans une compétition « amicale » lancée au sein du grand atelier parisien d’artistes peintres « le Bateau-Lavoir » situé à Montmartre dans l’optique de déterminer qui des joueurs en prendra bientôt la tête et dont le nom pourrait devenir aussi célèbre que celui de ses illustres prédécesseurs tels que Cézanne, Monet, Renoir, Toulouse-Lautrec… Pour ce faire, vous devrez réaliser au plus vite les commandes « à la manière de… » tout en améliorant au mieux vos outils et votre technique. La concurrence sera rude mais la gloire vous attendra au bout de l’effort !

Mini Rogue

Au sein de la rédaction, nous aimons les jeux atypiques, étonnants, surprenants. Alors quand un dossier débarque sur notre table en provenance de Nuts! Publishing pour un jeu mettant en scène un donjon prévu uniquement pour un joueur, on dit banco ! Mini Rogue est un jeu conçu par Paolo Di Stefano et Gabriel Gendron et illustré par ce même Gabriel Gendron, prévu pour 1 joueur dès 10 ans pour une durée de jeu variant entre 10 et 60 minutes. Composé de 9 cartes, il amènera un joueur à se plonger dans un terrible donjon pour tenter de dérober le fameux rubis appelé « The Og’s Blood » dissimulé quelque part au rez-de-chaussée dudit donjon. Pour ce faire, le joueur devra choisir comment dépenser ses ressources afin d’être assez puissant pour affronter des monstres toujours aussi vindicatifs. Des événements et des rencontres aléatoires feront de chaque partie une expérience de jeu unique.

Shy Monster

Après les très réussis Tiki, Kiwara et Crypt, Ôz Editions revient en 2019 avec un nouveau titre mêlant astucieusement bluff et déduction dans un univers aussi sympathique que chamarré prévu pour 2 joueurs dès 10 ans. Shy Monsters est conçu par Sandro Dall’Aglio et illustré par Christine Alcouffe. Dans ce jeu asymétrique, un joueur sera occupé à construire un donjon dont le second joueur tentera pour le coup d’en échapper. D’un côté, le Maître du Donjon construira successivement 3 étages au sein desquels il dissimulera judicieusement des monstres. De l’autre, le Héros devra user de ses actions spéciales et faire preuve de perspicacité pour tenter d’atteindre la sortie. Vivant si possible. Le concept de bluff s’articulera principalement autour des exigences de placement propres à chaque monstre. Pour vaincre leur timidité et devenir méchant, chacun d’eux devra être disposé à son endroit préféré : un couloir, un cul-de-sac, un croisement etc. Le duel se basera donc sur une disposition astucieuse des étages par le Maître du Donjon et d’un bon décryptage du donjon par le Héros.

DANY

Et si on vous disait qu’on vous propose un jeu composé d’un bon mélange bien dosé de créativité, de déduction, de bluff et de communication dans un univers abstrait et onirique ? Seriez-vous tenté ? Et bien au sein de la rédaction, carrément oui ! Dany est également un jeu de bluff et de déduction conçu par Phil Vizcarro et illustré par Bengal. Prévu pour 3 à 8 joueurs dès 16 ans, pour une durée de partie moyenne de 30 minutes, il est édité par Grrre Games ! Dans ce jeu de cartes et de communication, les joueurs pourront incarner Dany ou l’une de ses (multiples) personnalités. Pour exister, ces dernières doivent communiquer entre elles en jouant avec les souvenirs de Dany. Dès lors, l’intéressé doit tout mettre en œuvre pour que ces dernières échouent et disparaissent à jamais. Globalement, chaque joueur incarnera secrètement une personnalité dans la tête de Dany. Tous les joueurs seront des personnalités secondaires sauf un qui sera la véritable personnalité de Dany. A chaque tour, la Personnalité Active se verra attribuer une Idée parmi cinq à faire deviner aux autres personnalités grâce à des cartes de souvenirs illustrées. Une fois la composition réalisée, et après discussion le joueur à droite de la Personnalité Active devra énoncer la réponse de son choix et un succès ou un échec sera attribué à l’ensemble des joueurs. Un nouveau tour débutera ensuite avec une nouvelle Personnalité Active. La partie se conclura s’il y a 6 succès permettant ainsi aux personnalités secondaires de l’emporter, 3 échecs (ou si la pioche Souvenir est épuisée) amenant les joueurs à participer au twist final. A savoir, tenter d’éliminer DANY lors d’un vote. Si Dany est éliminé, les personnalités secondaires l’emporteront, sinon, Dany l’emportera et vivra enfin au calme dans sa tête.

Bien entendu, des centaines d’autres jeux seront présentés au FIJ. On a néanmoins essayé de vous proposer une sélection un peu originale. Mais soyez curieux, cherchez, laissez-vous surprendre. Et surtout amusez-vous ! Bon festival à tous et bons jeux !

Rédacteur de l’article : Patrick

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire