Accueil > Actualités > Festivals et events > Tsume Fan Days, nous étions à Luxembourg pour cette 5ème édition

Tsume Fan Days, nous étions à Luxembourg pour cette 5ème édition

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 452 vues 12 minutes de lecture

Bienvenue dans l’univers du manga avec Tsume, qui est une société luxembourgeoise proposant principalement des figurines d’une qualité rare et d’une précision chirurgicale. Et maintenant ils font du jeu ! De belles licences telles que Saint Seiya, Dragon ball Z, One Piece, Naruto, Terra Formars, Bleach, etc. sont présentes pour les figurines et tous autres produits dérivés signés Tsume.

Les jeux de société n’échappent pas à la règle avec Yoka Games ! Après avoir débuté dans le monde ludique avec Naruto Shippuden le jeu de société, Yoka Games enchaîne avec des jeux de société sous le thème manga, tel que Terra Formars et d’ici quelques jours/semaines, le lancement du jeu One Punch Man !

Grâce à une petite visite sur place au fameux Tsume Fan Days 5ème édition à Mondorf-les-Bains (une convention annuelle pour les fans de Tsume au Luxembourg), nous vous offrons quelques infos sur les prochaines sorties et prochains projets chauds bouillants chez Tsume – Yoka Games !

One Punch Man

Débutons avec One Punch Man ! Un jeu petit format plutôt familial, 2 à 4 joueurs d’environ 30 minutes. Créé par Nicolas Badoux, le titre consiste à jouer des cartes de sa main dans le but d’augmenter sa force de frappe et de profiter des pouvoirs des cartes jouées pour tuer les monstres révélés à chaque round de jeu. Les pouvoirs des cartes amènent des interactions entre joueurs ou une manière de refaire/améliorer sa main. En effet, il s’agit bien d’un jeu compétitif où il faut être le premier à casser du monstre et à accumuler un maximum de points de victoire. Sauf que voilà, un petit bonhomme chauve, vêtu de jaune, ayant l’air de ne pas savoir ce qu’il fait là, s’avance peu à peu sur une piste « compte-tour » toujours plus près du monstre. Si vous connaissez le manga, vous n’êtes pas sans savoir que rien ne résiste à One Punch Man alias Saitama. Il tue ses adversaires en un seul coup de poing ! C’est également le cas sur le jeu de société ! Si personne n’arrive à tuer le monstre actif avant que Saitama arrive vers la case adjacente au monstre, Saitama le tue instantanément et personne ne gagne de points de victoire. On révèle ainsi de suite le prochain monstre du paquet monstre et Saitama est remis sur la piste à l’endroit indiqué sur la carte monstre révélée. Le premier à avoir atteint un nombre de 10 points de victoire est déclaré le grand vainqueur.

Orodeloro

Orodeloro sortira d’ici quelques jours sur le site online de Tsume. Un jeu de tuile sur le thème de la piraterie.Jeu format de poche et très accessible, avec un gameplay qui reste simple malgré les petits coups fourrés possibles entre joueurs. Mais c’est ça la vie d’un pirate, n’est-ce pas moussaillon ?

Un compétitif de 2 à 4 joueurs d’environ 30 minutes, créé par Nicolas Badoux, qui consiste à être le plus riche en fin de partie. Pour cela, il faut poser des tuiles en respectant la ligne rouge et le type de terrains adjacents à la tuile posée et petit à petit, on voit se dessiner une carte… mais oui ! Une carte aux trésors !

La règle est donc simple. On reçoit chacun 3 tuiles à disposition face visible pour tous les joueurs. Durant notre tour on choisit une tuile, on la pose, on applique son pouvoir éventuel. Et à la fin de son tour, on récupère 1 pièce d’or de la réserve et on re-pioche une tuile pour avoir 3 tuiles à disposition. Les pouvoirs permettront d’échanger des tuiles entre les joueurs, de voler des pièces d’or, de faire passer le tour au joueur suivant, de faire perdre de l’argent aux adversaires et de reprendre le perroquet qui désigne le capitaine. Tout le monde sait qu’on ne s’attaque jamais à un capitaine. En tout cas, dans Orodeloro c’est le cas, et le capitaine ne peut pas être la cible de voleurs de pièces. Disponible très bientôt dans la boutique online chez Tsume.

Dragon Ball Z et Saint Seiya

Le prochain jeu – Dragon Ball Z – est encore signé Nicolas Badoux (décidément !) mais pour les deux opus, ils doivent encore être testés avant d’être envoyés en production. Ca tombe bien ! Nous avons pu essayer pour vous !

Il s’agit dans un premier temps d’un jeu de société du célèbre manga Dragon Ball Z ! Qui sera un jeu en duel (possibilité de jouer en équipe) avec des mini figurines. L’univers est le tout premier chapitre de la série Dragon Ball Z avec l’attaque de la terre par les supers Sayans, Vegeta, Nappa et les Saibamans. De ce fait, un joueur jouera les méchants Sayans et l’autre jouera l’équipe Z avec Son Goku, Son Gohan, Piccolo, Krilin, etc…

Nous allons former notre équipe avec un système de points (un peu comme dans le jeu Krosmaster ou une équipe ne doit pas dépasser X points) dans le but d’avoir un équilibre entre les 2 équipes adverses. Chaque personnage possède une carte avec ces caractéristiques de points de vie, des pouvoirs et une jauge de Ki.

Une fois que l’équipe est formée, le jeu consiste à éliminer l’équipe adverse. Grâce à un système de lancer de dés, dépense de points d’action pour déclencher des attaques fulgurantes, le mécanisme est très simple, mais demandera tout de même de la stratégie. Le plateau regorge de ressources à récupérer qui peuvent nous donner un avantage au combat, mais parfois nous trouvons également une boule de cristal orange avec des étoiles rouges dessus… Mais à quoi cela pourrait nous servir ? On vous laisse deviner.

Le jeu Saint Seiya (une co-création entre Nicolas Badoux et Maxime Babad) s’inscrira dans la famille des deck-buildings, ou les joueurs devront commencer avec un personnage de base et il faudra le faire évoluer en lui fournissant une armure « badass » qui le rendra indestructible. Cela résume bien l’esprit du manga non ?

Un tapis de jeu sera fourni ainsi que l’horloge du sanctuaire aimanté afin de savoir où nous en sommes au niveau des tours de jeu, ce qui est vraiment très sympa ! Pas la peine de préciser que ce jeu tournera sur l’épisode du sanctuaire avec donc tous les personnages de cet arc. Le jeu sera pour du 2 à 5 joueurs avec un temps de jeu d’environ 60 minutes. Nous attendons la possibilité d’en dire plus lors d’une prochaine actu.

Arkans

Arkans est également une sortie « imminente » chez Yoka ! Créé par Benoit Miclotte avec des illustrations de Régis Torres, les deux présents lors du Tsume Fan Days 5 !

Le but du jeu étant de prendre possession des quatre coins du plateau grâce à nos armées représentées par des tuiles. Nous allons avoir sur le plateau de jeu, une zone centrale avec des valeurs de départ de chaque côté. Nous allons à tour de rôle poser une tuile qui, de manière orthogonale, aura des chiffres inscrits dessus. Ces valeurs seront utiles pour se connecter avec les tuiles adjacentes (ou au contraire, les détruire). Un jeu pour 2 joueurs ou 4 joueurs en équipes qui durera environ 30-45 minutes. La règle de pose est absolue. Il faut que la tuile que nous posons fasse valeur égale (ou supérieure) à la/les tuiles adjacentes. Nous pouvons poser notre tuile autour de la zone centrale pour autant qu’il y ait une place disponible. Si cette règle de pose n’est pas respectée, nous ne pouvons pas poser de tuile et nous passons notre tour.  Les tuiles de valeur inférieure à la tuile posée par un joueur sont retirées du plateau.

Il faudra donc faire preuve de stratégie pour gagner et le jeu fournit un plateau recto-verso pour un niveau de difficulté de départ plus dur (notamment avec une zone centrale comportant des valeurs plus élevées).  Cela devrait sortir très vite dans la boutique Yoka vu que plusieurs boîtes se sont déjà écoulées lors du Tsume Fan Days 5 avec une magnifique dédicace de l’illustrateur en « super bonus ».

Contract

Le dernier jeu que nous souhaitions brièvement vous présenter émane du même auteur du jeu Mauw ; Vincent Joassin. Probablement que les joueurs les plus aguerris le connaissent déjà. Son dernier projet en date se nomme « Contract ». Un jeu d’influence pour espérer gagner des trafics mafieux qui rapportent de gros billets verts.

Pour être totalement honnête, c’est le coup de cœur de la convention. Même si le jeu est encore au stade de prototype, nous avons apprécié l’ambiance et la tension qu’il y a dans ce jeu. Donc, il est fortement conseillé de jouer avec de très bons copains ! Enfin, peut-être qu’ils le resteront quand même après la partie.

Il y aura dans « contract », 5 familles représentées par une couleur spécifique. Chacune de ces familles règne sur un trafic mafieux qui rapporte beaucoup d’argent. Cette valeur changera à chaque partie, car ce sont des tuiles que nous disposons au hasard sur le plateau principal. Cela évite que ce soit toujours une même famille qui soit la famille « dominante » d’un point de vue « gros billets ».

A chaque tour de jeu, 6 cartes seront posées aléatoirement sur la table dont une sur deux sera posée face cachée et le reste face visible. Chaque famille est constituée de 5 cartes allant de la valeur 2 à 6, ni plus, ni moins. Le but est de récupérer des membres de la famille (si possible de grande valeur) en proposant un juteux contrat afin de rejoindre nos rangs.

Pour influencer nous allons piocher 5 cartes par tour de jeu, avec possiblement des contrats spécifiques d’une couleur elle aussi spécifique, ayant une valeur de 2, qui pourront être joués que sur une carte de la famille de la couleur correspondante à la carte contrat. Et aussi des billets de 1 dollar qui pourront être utilisés pour tout type de carte.

Sauf que nous ne sommes pas les seuls malfrats à vouloir convoiter l’argent sale de la Mafia. Les adversaires seront impitoyables et très gourmands. Sur la base de la surenchère du poker, les adversaires pourront s’aligner sur la somme proposée par vos soins ou sur enchérir afin de vous « chaparder » la carte. Le tour de jeu prend fin une fois que chaque joueur passe son tour, comme au poker. Il y a encore un autre fait de jeu que nous n’étalons pas en détail, il s’agit de 2 pions qui peuvent nous rapporter des bonus en fin de tour si ils sont positionnés sur une carte que nous récupérons. Cela peut encore évoluer d’ici là, mais il y a un joli travail ergonomique qui a été fait sur le jeu et le gameplay, qui est très plaisant.

A la fin de la partie, nous allons tous comparer sur chacune des familles qui est le joueur avec la valeur la plus grande, qui sera donc le plus influant. Celui qui sera le plus influant remportera le pactole du trafic correspondant à la famille. Nous allons procéder ainsi avec chacune des familles et c’est celui qui aura le plus d’argent qui sera sacré le roi de la Mafia.

C’est avec impatience que nous attendons le jeu sur une version finalisée, ce qui pourrait arriver, selon les propos de l’auteur, pour Essen 2018 ! Mais d’ici là, il y a encore du chemin donc prenons notre mal en patience et espérons une belle surprise pour la prochaine édition d’Essen.

Le site Yoka by Tsume

Rédacteur de l’article : Eric

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire