Accueil > Actualités > Festivals et events > GenCon 2018, les titres qui ont retenu notre attention

GenCon 2018, les titres qui ont retenu notre attention

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 331 vues 8 minutes de lecture

Pour cinq points, nous cherchons un lieu où les gens parlent fort, où on aime manger de bons burgers, où les festivals sont appelés des « conventions » et où que si tu te perds… c’est le shérif que te ramènera chez toi ! Eh oui, nous cherchions les « States » et plus précisément la GenCon !

Comme toutes les années en été, à Indianapolis, la grande messe du jeu de l’Amérique du Nord aura prochainement lieu. Et le rendez-vous est d’ores et déjà fixé du 2 au 5 août 2018 pour la 51ème édition.

Alors comme d’habitude, on vous propose une petite sélection de jeux qui ont retenu notre attention. Parce que c’est toujours intéressant de voir ce qui se fait ailleurs et parce que certains de ces titres pourraient être localisés dans nos vertes contrées. Ou alors, vous aimeriez y jouer même dans la langue de Shakespeare. Accrochez votre ceinture et, c’est parti !

Notre sélection 2018

  • Chez Bézier Games, « Rocky Mountains » la première extension pour Whistle Stop. Dans ce jeu sur l’univers ferroviaire, le terrain comportera désormais des montagnes que les joueurs pourront essayer de traverser. Une épreuve supplémentaire mais avec de juteuses récompenses à la clé.
  • Sur l’espace de l’éditeur Blue Orange, les joueurs pourront découvrir l’une des nouveautés de la rentrée : « Blue Lagoon ». Dans ce jeu pour deux à quatre joueurs, vous incarnez des polynésiens, colonisant les nombreuses petites îles du Pacifique. En utilisant un placement intelligent et un bon soupçon d’anticipation, vous découvrirez les richesses des nouvelles terres et construirez des villages.
  • Cephalofaire Games aura forcément à cœur de présenter sa toute dernière nouveauté que beaucoup attendent « Founders of Gloomhaven ». Dans ce jeu de placement de tuiles signé Isaac Childres, vous construirez la ville de Gloomhaven. A l’aide de cartes d’action vous placez vos bâtiments, récoltez des ressources, et prospérez pour gagner du prestige. Avec des mécanismes de coopération et d’enchères, il faudra être le plus perspicace pour gagner la partie.
  • L’éditeur Eggertspiele présentera le très attendu « Coimbra ». Un opus pour deux à quatre joueurs qui nous transporte au quinzième siècle au Portugal. Un jeu de dé et d’opportunisme dans lequel vous dirigez l’une des plus anciennes maisons de la ville de Coimbra. Pour gagner du prestige, vous développerez les relations avec les proches monastères ou avec les différentes expéditions de l’époque.
  • Chez Gamewright, il y aura forcément le jeu « Forbidden Sky », le dernier de la série. Un jeu coopératif pour deux à cinq joueurs dans lequel vous devrez explorer une plate-forme volante au cœur d’un orage galactique. Vous œuvrerez de concert pour connecter un circuit de câbles afin de lancer une fusée secrète.
  • Genius Games seront présents avec leurs séries de jeux consacrés à la science, au corps humain ou encore à la chimie. Et justement, il y aura « Subatomic » ! De la construction de deck pour s’amuser avec les neutrons, protons et électrons. Le but étant forcément de construire son atome. Et ceci avec un opus qui colle de plus près à la réalité du sujet (comme souvent avec cet éditeur).
  • Au stand de Grail Games, c’est « Yellow & Yangtze » qui a retenu notre attention. Illustré par Vincent Dutrait, le jeu nous emmène aux origines de la Chine. Vous construisez des civilisations avec un système de placement de tuiles. Avec vos cinq leaders (gouverneur, soldat, paysans, commerçants et artisans) vous devrez survivre aux conflits, calmer les révoltes paysannes, développer la sécurité et construire de prestigieuses pagodes.
  • Chez Nauvoo Games, il ne faudra pas louper « The Reckoners ». Pour un à six joueurs, vous incarnerez les protagonistes des romans de Brandon Sanderson et vous devrez, une fois encore, sauver le monde ! Oui, rien que ça ! En jouant de manière coopérative, vous affronterez les super-vilans et si vos priorités sont les bonnes, vous pourrez éventuellement l’emporter.
  • Pandasaurus Games proposera avec fierté son jeu sur les dinos et plus particulièrement l’extension « Dinosaur Island: Totally Liquid ». Un jeu dans lequel vous managez votre parc d’attraction, un peu à la sauce Jurassic Parc, où forcément, l’attraction sont les dinosaures. Un opus intéressant pour lequel il ne faut pas avoir peur de jouer avec de vives couleurs.
  • L’éditeur Portal Games sera également présent avec sa nouveauté « Detective: A Modern Crime Board Game », un jeu créé par un trio d’auteurs dont Ignycy Trzewiczek. Cinq enquêtes qu’apparemment rien ne relie. Et pourtant. A vous de coopérer en tant qu’enquêteur pour résoudre le mystère avant qu’un nouveau crime ne se produise. Vous aurez accès au matériel de jeu mais aussi à la fameuse base de donnée en ligne Antares !
  • Sur l’espace de l’éditeur Quined Games, il faudra découvrir « Carson City, le jeu de cartes ». On vous en avait déjà parlé dans un sujet publié en début d’année.
  • Les ludistes avertis et amateurs de Kickstarter feront une halte chez Restoration Games pour y découvrir le fameux « Fireball Island ». Un jeu de party qui parlera forcément aux nostalgiques du titre « L’île Infernale » édité il y a bien des années chez MB. Et bien l’opus n’est autre qu’une réédition de ce jeu, simplement mise au goût du jour. On en connaît qui trépignent déjà !
  • Le stand de Roxley sera probablement pris d’assaut et nul doute que les tables de « Brass » ne désempliront pas. La réédition du célèbre jeu de Martin Wallace qui se déclinera dans deux opus différents, à savoir Birmingham et Lancashire. Un gros jeu de stratégie économique dans lequel vous devrez développer vos industries et votre réseau ferroviaire afin de capitaliser la demande en fer, en charbon et en coton.
  • Chez l’incontournable Stonemaier Games, impossible de faire l’impasse sur les nouveautés qui concernent « My Little Scythe » et la dernière extension de Scythe « The Rise of Fenris ». Une version junior du jeu devenu culte et que l’on ne présente plus et la dernière extension qui nous promet de vivre l’aventure de Scythe, de manière scénaristique. Mais aussi avec de nouveaux éléments qui viendront encore enrichir le gameplay du jeu.
  • Les connaisseurs s’arrêteront chez Thunderworks Games pour y découvrir le jeu « Dual Powers » qui devrait encore être à l’état de prototype, même si la production finale a été lancée. Un très intéressant jeu stratégique pour un à deux joueurs retraçant le conflit russe de mars 1917 durant lequel le tsar Nicolas II a été contraint d’abandonner son trône. Pour gagner, il faudra obtenir du soutien et un seul l’emportera entre le gouvernement nouvellement formé et le fameux Soviet de Petrograd organisé par des militants socialistes.

Il ne s’agit là que d’une courte liste de jeux qui ont retenu notre attention. Juste notre sélection. Mais si vous avez la chance de vous rendre au pays de l’oncle Sam pour cette convention, vous serez naturellement curieux. La Gen Con regorge de petites pépites qui ne demandent qu’à être découvertes. Bonne Gen Con à tous et belles découvertes ludiques !

Le site de la GenCon

Rédacteur de l’article : Léo

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire