Accueil > Actualités > Festivals et events > Essen, débrief de la cuvée 2018 !

Essen, débrief de la cuvée 2018 !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 346 vues 28 minutes de lecture

Il y a quelques semaines, s’est déroulée en Allemagne, la grand-messe internationale du jeu de société. L’occasion pour nous de revenir sur cet évènement annuel marquant avec le Debrief 2018 !

L’année dernière on vous avait parlé de nombreux jeux et de nombreux éditeurs. Passant de stand en stand, aux showrooms et à l’espace presse. Cette année, on remet donc le couvert mais d’une manière un peu plus particulière. On a décidé de se concentrer sur une vingtaine de jeux, présents sur le festival, et de vous en parler. Rien d’autres ! Juste pour se focaliser sur l’essentiel, à savoir « le jeu ».

Le festival d’Essen est devenu tellement grand, avec de milliers de titres qui sont présents au public. Mais aussi avec des prototypes à l’attention de la presse. Les Kickstarter’s du moment. Etc… Il est donc impossible de voir ne serait-ce qu’un petit 10% de ce qui y est présenté. Dès lors, on se concentre sur quelques titres, en espérant vous donner envie…

C’est donc parti pour cette sélection 2018 !

Gùgōng

C’était assurément un des jeux les plus attendus du salon, et pour être honnête, il ne nous a pas déçus. Un jeu sur le thème de la Chine avec des points de victoire à scorer et beaucoup de possibilités, de choix tactiques à effectuer pour remporter la partie. C’est un mix entre un jeu de pose d’ouvriers et un jeu de cartes, car pour être plus précis, les cartes que nous avons en main déterminent le nombre d’actions que nous allons pouvoir faire lors d’une manche. Sur le plateau, beaucoup de lieux où nous allons pouvoir interagir et faire des actions. Pour pouvoir accéder à un lieu, il faudra jouer une carte de sa main qui a une valeur plus haute que celle disposée sur le lieu en question. Au fur et à mesure de la partie, nous allons échanger nos cartes dans la main avec celles posées sur le plateau, et toutes ces cartes récupérées constitueront la prochaine main pour le prochain tour de jeu. Simple et efficace, mais qui n’enlève rien à la variété d’options que nous avons devant nous pour, au final, accumuler un maximum de points et remporter la partie. Nous avons pu également voir le matériel qui est vraiment superbe, sans pour autant parler de la version deluxe qui est une vraie merveille (on vous la montre ci-dessous). Allez vite l’essayer !

L’île au trésor

Matagot est venu avec du lourd cette année. Et la petite dernière de la collection se nomme l’île au trésor. Sur leur stand était présent un jeu asymétrique d’exploration dans l’univers de la piraterie. Un joueur incarnera un fameux pirate qui a dissimulé quelque part sur l’île un trésor inestimable. Non ce n’est pas One Piece ! Et qui dit trésor dit chasse au trésor, qui dit chasse au trésor dit beaucoup de pirates à sa recherche ! Non, ce n’est toujours pas One Piece ! Bref, les pirates chercheurs de trésor devront scruter l’île afin de mettre la main sur le coffre et pour cela rien de mieux que de dessiner sur le plateau ! Oui, vous nous avez bien compris, on va dessiner sur le plateau à l’aide de stylos effaçables afin de montrer sur le plateau toute la galère que nous avons endurée pour trouver ce fichu trésor. Quel est alors le rôle du pirate ayant caché le trésor ? Et bien de faire durer le mystère ! Car il s’avère que vous allez non seulement choisir l’emplacement secret du trésor, mais vous allez également faire un petit séjour au trou, et vous aller être contraint de donner des indices aux autres pirates. En espérant qu’au moment de votre sortie de prison vous puissiez vous ruer vers le trésor avant les autres et prendre la poudre d’escampette. Nous en avons fait une partie sur place avec l’auteur. Un top jeu familial qui est assez difficile pour le pirate qui se retrouve seul contre tous, mais qui est fort en émotion, surtout quand on voit les autres pirates se rapprocher du trésor d’un peu trop près…

Everdell

Un magnifique jeu dans toute sa splendeur ! Et un véritable succès sur le stand de l’éditeur. Même si l’arbre en plein milieu du plateau de jeu n’est pas forcément utile, ce n’est pas grave. On adore. Un matériel superbe, des illustrations superbes et un jeu….wait for it… ! Pour résumer brièvement le jeu, nous allons par le biais de placement de meeples, acheter des cartes dans le but d’accomplir des objectifs et faire le plein de points de victoire. Un working placement qui va nous faire gagner des ressources et/ou des cartes qui nous permettront de payer le coût des cartes que nous désirons jouer. Certaines cartes peuvent faire des combos ou des chainages (à la 7 wonders) et nous allons pouvoir jouer des cartes de notre main ou des cartes à disposition de tous les joueurs sur le plateau de jeu. Une particularité intéressante que nous pouvons également mettre en exergue est la possibilité de le jouer en mode solo. Cela devient une tendance de proposer une variante solo et Everdell le propose parfaitement bien, avec une progression simple de l’adversaire sur la base d’un lancer de dé. L’adversaire va récupérer aléatoirement des cartes disponibles au milieu du plateau, pouvant donc vous mettre des bâtons dans les roues, et également remplir des conditions pour acquérir des jetons points bonus et de vous chiper des points sous votre barbe. Nous avons été agréablement surpris devant ce monstre ludique. Et pour certains joueurs c’était un parcours du combattant pour accéder aux tables à disposition tout le long de la grande messe ! La beauté du plateau est aussi bien à la hauteur que de l’expérience de jeu, alors un conseil si vous avez l’occasion de l’essayer, essayez-le encore et encore !

La petite Mort

Et on continue à déambuler dans les allées bondées du festival. Jusque chez les bûcherons… Vivre dans la peau d’une faucheuse, c’est vraiment la mort, mais quand cette dernière part en retraite, il faut bien que quelqu’un d’autre fasse le sale boulot. Voilà où les Lumberjacks vont vous emmener ! Vous êtes des apprentis-faucheuses qui doivent passer le diplôme pour reprendre le flambeau. Rien de mieux que de pratiquer sur le terrain n’est-ce pas ? Alors jouer des personnages, faites-les vieillir et… fauchez-les ! Le premier joueur à arriver à remplir 4 objectifs sur les 5 disponibles se verra remettre son diplôme et deviendra la nouvelle grande faucheuse. La petite mort, avec son thème plutôt mortel, nous propose un jeu à mi-chemin entre party game et jeu de cartes, pour 2 à 4 joueurs. Des illustrations du créateur de la BD, on a nommé Davy Mourier, qui s’est fait plaisir à dessiner des personnages que vous aurez de grande chance de reconnaître ! Foncez passer votre diplôme, paraît-il que c’est toujours bien pour le CV !

Chronicle of Crimes

Un magnifique jeu d’enquête basé sur le scan de QR codes. Il requiert un smartphone pour l’utilisation de son application et pour le lancement des scénarios disponibles. Actuellement, il y a encore plusieurs scénarios en cours d’élaboration qui devront être prêts pour fin 2018/début 2019. Dans l’intervalle, il y a déjà de quoi faire car les premiers scénarios qui sont superbement réalisés avec de la réalité augmentée lors de l’observation des scènes de crimes ! Nous allons pouvoir, via les QR codes, visiter des lieux, interagir avec des personnages, récupérer des objets importants ou non, questionner les personnages sur les objets en notre possession, et bien entendu faire notre rapport final avant le temps imparti afin de résoudre l’enquête. Un jeu recommandé pour tout public, surtout pour les enquêteurs en herbe ! Nous, on dit bravo à Lucky Duck Games pour ce bijou.

Western Legends

Bienvenu dans le monde du far west ! Où la règle est… qu’il n’y a pas de règle, à part celle fournie dans la boîte, bien entendu. Et il y a avait du monde chez Matagot ! Là, on s’intéresse à Western Legends. Un jeu bac à sable qui nous donne la possibilité de jouer de gentils Marshall ou de vilains bandits. Dans les deux cas, il faut réussir à accumuler des points de légende. Suffisamment pour pouvoir gagner la partie. Comme mentionné, il s’agit d’un jeu bac à sable, ce qui veut dire dans notre jargon ludique que l’on va pouvoir faire un peu comme on veut. Nous n’avons aucune ligne directrice qui amène obligatoirement à la victoire, mais plusieurs chemins qui peuvent nous amener à grappiller des points et arriver au terme de la partie. Dans Western Legends, chaque joueur aura un nombre d’actions défini par tour et donc va se balader sur le plateau de jeu et effectuer des actions sur les lieux disponibles, que ce soit dans les fermes à bétails, à la banque, à la mine, au saloon pour jouer au poker, au shop, à l’hôpital pour soigner ses blessures, etc. Une partie pourra être paramétrée pour qu’elle soit plus ou moins longue. Pour cela, nous déterminons le nombre de points de légende nécessaire pour mettre fin au jeu. Le jeu est vraiment très plaisant, avec cette envie de laisser faire son instinct que ce soit dans le bon ou le mauvais côté de la justice. Un vrai coup de foudre lors de ce salon. À vos montures, arme en main, partez l’essayer de suite !

Dice Hospital

Que veux-tu faire mon garçon quand tu seras plus grand ? Tu aimerais être médecin ? Commence alors par gérer un hôpital et on en reparlera, d’accord ? Ah les jeunes de nos jours… Vous aurez compris qu’avec Dice Hospital nous allons sauver des vies, enfin des dés, bon, c’est la même chose dans ce jeu. Peu importe, le fait est que chaque joueur aura son hôpital avec des patients (qui seront symbolisés par les dés) à traiter, un hôpital à améliorer (rajouter des salles supplémentaires) et avec un personnel à embaucher (nous allons pouvoir embaucher des médecins spécialistes). Le but étant très symbolique pour un hôpital, soigner les patients ! On ne fait pas de la charité ici. Plus on soigne de patients, plus de points nous allons pouvoir scorer à la fin de la partie. Il y aura un total de 8 manches pour sauver un maximum de patients. Et pour soigner les patients il va falloir utiliser les salles que nous avons à disposition dans notre hôpital et utiliser les médecins spécialistes pour booster le traitement des patients. Les dés représentent les patients de notre hôpital et pour connaitre l’état du patient il suffit de voir quel chiffre est inscrit dessus. La face 1 = le patient va très mal et est sur le point de mourir, 6 = le patient est pratiquement guéri et pourra bientôt rentrer chez lui. Vous l’aurez deviné, mais les actions que nous allons faire durant la manche en cours, vont avoir des conséquences sur les dés que nous avons dans notre hôpital. Si un patient est traité, son dé augmentera de 1 (ou plus), si un patient est négligé, son dé diminuera de 1 à la fin du tour. Lorsqu’un patient meurt, nous recevons des jetons malus qui diminueront notre score final. Pour valider les points, il faut amener nos patients à 7 (ce qui signifie qu’ils rentrent chez eux). À la fin des 8 manches il y a un décompte de points et celui qui a le plus gros score pourra devenir officiellement médecin ! Le jeu est très fluide et le matériel est simple mais efficace. Sachez qu’il y a une version avec du matériel deluxe très sympathique comme des figurines d’ambulance pour placer les patients (les dés) dessus. C’est purement esthétique mais que c’est beau. Le jeu est plaisant à souhait et saura prendre place dans notre soirée jeux en famille. Le jeu est actuellement édité pour sa version anglaise par Alley Cat Games.

Teotihuacan

Beaucoup d’attente sur ce jeu ! Normal, c’est le digne successeur de Tzolkin paraît-il. Et il est arrivé en retard sur le stand des Pixies Games… Nous allons être totalement transparents avec vous, c’est un gros… gros… jeu de placement. On va donc être très succincts pour expliquer le titre car cela mériterait plutôt d’en faire un article complet. C’est un jeu de placement où nous allons faire une salade de points en fonction des actions que nous allons pouvoir faire sur le plateau de jeu. Il y aura comme objectif de construire le temple central, mais pas que. Il y aura des lieux autour du temple central qui nous permettront d’effectuer des actions, gagner des ressources, scorer des points de victoire ou encore appliquer un effet en payant les ressources nécessaires. Il y aura 3 manches qui sont définies par des « éclipses » et à la fin il y a aura un décompte de points. Celui qui aura le plus haut score remporte la partie. Nous restons en surface parce qu’il y a énormément de façon de scorer des points. Dans ce qui est intéressant dans Teotihuacan, c’est la possibilité de changer les lieux par d’autres disponibles dans la boîte. Pour cela il suffit de placer une fiche lieu par-dessus un lieu de notre choix qui est imprimé sur le plateau et nous avons un plateau différent pour des parties qui seront aussi variées. Ce sont nos amis Pixie Games qui s’offrent la version française du jeu et qui devrait être bientôt disponible en boutique. En tout cas, niveau matériel, il y en a dans la boîte ! Et nous avons hâte de pouvoir y faire un vrai test très prochainement. Vous aussi ?

Swordcrafters Extended Edition

Sur l’espace d’exposition d’Adam’s Apple Games, un petit jeu très original sur la construction de son épée magique à travers des tuiles ! Chaque joueur devra « couper » (le bon terme c’est diviser) les tuiles sur le plateau pour au final récupérer un lot de tuiles et commencer à forger son épée magique. Le but étant très logiquement d’avoir la meilleure épée, et par meilleure épée on sous-entend un système de points en fonction des gemmes de couleurs qui ornent l’épée en question. Jusque-là, cela peut paraître très simple. Certes, mais c’est sans compter une édition spéciale qui contient quelques extensions qui permettent de pimenter un peu cela. Avec des créatures à découper et récolter des points de victoire, avec des cartes objectifs à accomplir, ou avec une tuile spéciale qui fera office de la « pointe » de votre épée qui rapporte des points bonus. En somme une extension indispensable pour rendre votre session de forge plus intéressante et plus compétitive. Nous avons apprécié l’originalité du jeu et du fun sur la construction de son épée.

Tales of Glory

Un jeu très accessible sur un principe de récupération de tuiles afin de construire sa légende. En effet, chaque joueur aura un personnage de départ et le but et de connecter (orthogonalement) des tuiles pour écrire son aventure. Il y aura des tuiles trésors, personnages, combat de créatures et d’autres encore qui feront partie de l’aventure de votre personnage. Seuls les tuiles « bien »connectées entre-elles rapporteront soit une force de frappe magique ou physique supplémentaire (afin de combattre les tuiles créatures) ou rapporteront des points de victoire qui seront comptabilisés à la fin pour déterminer celui ou celle qui aura le plus de points. Il y aura sur une piste centrale une sorte de rivière ou seront placées les tuiles à disposition lors de chaque manche, et selon l’emplacement de la tuile il y aura des coûts supplémentaires à payer. Il y a encore une petite subtilité, chaque joueur lors de la phase de sélection de la tuile désirée, devra à l’aide de cartes numérotées désigner face cachée la tuile qu’il souhaite récupérer. Tout le monde révèle simultanément leur choix. Et si un adversaire a choisi la même tuile que vous, il vous faudra porter votre choix sur une autre tuile. Un jeu très amusant qui nécessite un peu de stratégie et d’opportunisme afin de scorer un maximum de points. Du très bon signé Ankama.

After the End

À Essen, il y a aussi du Kickstarter. Et là c’est justement le cas. Un nouveau Kickstarter qui propose de vivre des scénarios autour d’un monde post-apocalyptique où le groupe devra remplir des objectifs et en même temps faire face à l’adversité ! Des cartes évènements qui affecteront en fonction de votre emplacement (extérieur/intérieur) et un jeu très scénarisé avec des cartes évènements qui vous laisseront le choix du chemin à prendre et qui influenceront le cours de l’histoire. Nous avons pu essayer un prototype qui présente déjà assez bien, avec l’aspect histoire qui est assez immersive et intéressante. Le système de combats se base sur des jets de dés et joue aussi sur le décor avec des lignes de vues, obstacles, distance, etc. Un projet sympathique que nous suivrons afin de découvrir davantage de module supplémentaire encore en développement. La campagne a été actuellement annulée et reportée ultérieurement, donc affaire à suivre.

Rallyman GT

L’accueil est toujours sympa sur le stand des copains d’Holy Grail Games. Et on venait pour Rallyman GT ! Un très sympathique jeu de course qui consiste à lancer un nombre de dés en fonction du nombre de déplacement fait par notre bolide. Va piano va sano, mais pas dans Rallyman GT ! Il y aura une certaine gestion du risque que chaque pilote devra assumer et faire attention à ne pas se manger le hors-piste trop souvent, car les autres concurrents ne vous attendront pas. Après ce sera avec une part de hasard avec les jets de dés, mais il y aura néanmoins un système de jetons bonus (appelés Focus) qui permettront de sécuriser des dés et minimiser le risque de faire une sortie de route. La piste est construite avec des tuiles, ce qui laisse beaucoup de possibilités pour des circuits différents et personnalisables. Un kickstarter est actuellement en cours (novembre 2018) et nous y reviendrons sous peu avec un sujet.

Skull Tales : Full Sail

Vous aviez envie de vivre comme un pirate. Alors bienvenu dans l’univers de Skull Tales : Full Sail ! Un jeu qui en est à sa deuxième édition et qui se joue par scénario/campagne, d’environ 150 minutes chaque ! Il y aura 3 grandes phases de jeu où vous allez totalement changer de décor, de plateau, de gameplay, ce qui est plutôt intéressant. Il y a la phase de navigation, où vous allez donc essayer d’amener votre navire à bon port, à la recherche de trésors bien entendu. Mais il faudra faire face aux dangers liés à la mer, que ce soit des créatures, ou même votre propre équipage qui souhaite lancer une mutinerie contre vous, mon cher capitaine ! Et oui ! Une vraie vie de pirate. Après un voyage tumultueux, il y a aura une phase d’exploration. Comme tout bon dungeon Crawler il faudra se déplacer à travers des tuiles pour trouver son chemin, le bon, qui amènera à un trésor, ou pas. Nous pouvons tomber sur une embuscade ou sur un repère de monstre. Pour cela, ce sera une course contre la montre pour retourner au bateau et ne pas se retrouver perdu sur l’île accostée. La dernière phase est celle de la grande ville, qui permettra de se refaire une santé, dépenser son butin ou bon nous semble, que ce soit pour trouver de meilleurs armes, ou se faire plaisir dans une maison close (nous n’entrerons pas dans les détails). Bref, la grande vie de pirate comme Jack Sparrow dont on a toujours rêvé. Il y a beaucoup beaucoup de beau matériel et c’est un jeu qui a vu le jour sur la plateforme Kickstarter.

Architects of the West Kingdoms

Nous avions fait un article sur celui-là et nous étions curieux de le voir en vrai. On ne s’y attardera donc pas trop. Niveau matériel, c’est du tout bon. L’expérience de jeu est très plaisante et accessible. Un bon placement d’ouvrier dans la lignée de la série des vikings avec un thème plutôt surprenant mais qui fonctionne bien avec un très bon The Mico au niveau des illustrations. Le jeu devrait voir le jour prochainement dans les magasins et mérite grandement de l’essayer. À vous de jouer !

Pyramid of Pengqueen

Dans les jeux tout mignon tout plein avec des pingouins, nous avons eu un coup de cœur pour celui-là qui est destiné pour des joueurs à partir de 8 ans pour environ 30 à 45 minutes de jeu, tout de même ! Le but est simple, les pingouins doivent récupérer un certain nombre de trésors dans une cave ou labyrinthe glacé et l’adversaire jouera une momie qui devra capturer tous les pingouins explorateurs. Jusque-là c’est du très basique. Sauf que voilà, nous avons droit à un plateau de jeu aimanté à double face ou comme lors d’un touché coulé, d’un côté il y aura les pingouins et de l’autre la momie (qui ne verra pas le positionnement des pingouins, à l’inverse les pingouins peuvent suivre le déplacement de la momie). Le jeu consistera à effectuer des lancés de dés pour connaitre le déplacement de son explorateur tout en espérant ne pas tomber sur la face Momie qui permettra à cette dernière de bouger dans le labyrinthe. Durant le tour de la momie il y aura aussi une des « momies » qui indiquera le nombre de déplacements que la momie sera autorisée à faire. Petite précision, lorsqu’un explorateur arrive à mettre la main sur un trésor, il est obligé de dire à la momie quel trésor a été récupéré, ce qui donne une indication précieuse sur l’emplacement du pingouin, donc un conseil ! courrezzzzz ! Vite, vite petit pingouin…ah non, ça c’est un autre jeu.

Monumental

Un kickstarter attendu au tournant après un premier lancement avorté dans la foulée pour revenir tel un phénix avec de belles promesses. Et justement, il trônait en bonne place chez les parisiens de FunForge. Des figurines, des figurines, et encore plus de figurines. « Wow » tout simplement. Ça en jette, mais qu’en est-il du Gameplay ? Dans les grandes lignes, chaque joueur va jouer une civilisation, pour la développer, gestion de ressources, conquérir des territoires, faire des combos avec des cartes avec un système de deckbuilding. Une sorte de 4x qui se joue à travers des âges où il n’y aura qu’un seul vainqueur à la fin ! Le jeu tournera beaucoup sur les cartes et les combos, qui permettront de développer sa civilisation et qui sera la clé pour remporter la partie. Précisons que ce jeu sera exclusivement sur kickstarter en raison de la masse de kiloplastique que comportera le jeu (environ 110 figurines). Un très gros jeu de civilisation en somme, cela vaut la peine de faire un tour sur leur Kickstarter pour plus de détails sur le jeu. Car oui, le résultat est excellent !

Shadows Amsterdam

Est-ce que vous avez déjà imaginé ce que pouvait donner une fusion entre Codenames et Mysterium ? Shadows Amsterdam bien entendu ! Un jeu compétitif et en équipe qui consiste pour les agents de liaison de faire récupérer des preuves dissimulées dans la ville pour ensuite les amener à bon port le plus vite possible. Sauf que voilà, comme les choses ne sont pas si simples, il faudra communiquer par le biais des cartes à images très abstraites (comme dans mysterium) afin que les enquêteurs puissent deviner où se rendre. L’agent de liaison ne peut donc pas parler, et devra s’aider d’une petite carte qui représente le plateau de jeu (comme dans Codenames) où il y aura les cases « preuves » indiquées dessus afin de les récupérer au plus vite par les enquêteurs. Mais il y aura aussi des cases « interdites » sur lesquelles les enquêteurs devront absolument éviter de se poser, car au bout de la 3ème erreur de déplacement l’équipe sera immédiatement éliminée. Le jeu se déroule en temps réel, ce qui veut dire que chaque équipe va à son rythme ! Ce qui augmente la dose d’adrénaline et l’ambiance est électrique par moment !

Solenia

Encore une fois, beaucoup de monde chez Sébastien Dujardin. Mais là… la planète Solenia… enfin ! nous avons fait tout ce chemin pour s’en approcher et sur un coin reculé de la grande messe d’Essen nous l’aperçûmes ! Nous en avions fait un article, mais rien n’est comparable que de pouvoir l’avoir entre nos mains. C’est désormais chose faite. Du matériel de qualité, un dirigeable jaune en plein milieu du plateau, un monde figé entre le jour et la nuit, des ressources à livrer, du très bon Pearl Games en définitive ! Pour rappel, c’est un jeu familial un brin plus stratégique qui consiste à récupérer des ressources pour pouvoir scorer des points de victoire en effectuant des livraisons. C’est très simplifié, mais pour cela nous vous invitons à voir notre article plus détaillé sur Solenia. De notre côté, nous y reviendrons sans doute prochainement même si on vous en a déjà parlé.

Keyforge

Vous en avez assez de Magic the Gathering ? bon, c’est impossible on le sait. Mais quand même, si vous voulez changer un peu d’air, Keyforge est pour vous. Plus de 300 cartes, 7 factions, des packs de decks préconstruits uniques ! Mais comment ça unique ? En effet, vous allez avoir la possibilité d’obtenir des paquets de jeu de carte (un deck) préconstruit, mais chaque paquet contient un jeu totalement unique que l’on pourra acheter séparément. Dans chaque boîte de base vous allez avoir 2 paquets de cartes identiques uniquement pour apprendre à jouer. Ensuite il y a aura 2 paquets scellés qui seront uniques pour vous lancer pleinement dans cet univers de Keyforge. Nous allons être amenés à jouer des créatures, des artefacts, des sorts, avec un objectif très précis : Forger les 3 clés avant l’adversaire. Une des particularités dans le Gamplay est la façon de jouer les cartes, car au début de votre tour vous allez choisir quelle catégorie (ou faction) vous allez jouer et vous aurez la possibilité de jouer uniquement cette catégorie de carte pendant le tour (il n’y a pas de coût à payer comme dans Magic). Si vous n’avez toujours pas saisi la nouveauté dans KeyForge Unique Deck Game ! Tout est dans le titre, on forge des clés avec chacun, un jeu de cartes unique ! Rien que ça.

Newton

Newton est un jeu de Cranio Creations et Simone (CMON) ! Le résultat est bluffant ! Un jeu salade de point sur le thème de l’intellect, pour 1 à 4 joueurs ! En effet, nous sommes envoyés au 18ème siècle où nous avons vécu (pas nous, mais nos ancêtres) un vrai boom scientifique et technologique avec des personnages très emblématiques comme Isaac Newton (il fait déjà le gros titre du jeu donc comment ne pas le citer), Copernic et bien d’autres. Cela donne envie à nous, jeunes étudiants du 18ème de se faire une place au sein de la communauté des grands cerveaux ! C’est ce que le jeu Newton va nous proposer. Nous allons donc incarner un étudiant de l’époque et faire des recherches, étudier, voyager, et gagner des points de victoire ! Il y a dans ce jeu plusieurs plateaux avec lesquels nous allons pouvoir interagir et faire des actions. Pour cela, nous allons jouer un total de 6 manches ou chaque manche est composée de 5 tours de jeu par joueur. Nous recevons des cartes que nous allons pouvoir jouer et effectuer des actions sur les lieux du plateau de notre choix. Chacun sera libre de prendre le chemin qu’il souhaite, de toute façon, tous les chemins mènent au savoir dans Newton ! Un excellent jeu, stratégique et très réfléchi dans lequel on se laisse facilement prendre au thème. Du très bon !

Immortal 8

Un titre signé par un groupe d’éditeur entièrement Frenchies avec les Sorry We Are French, qui se base sur un jeu de cartes en draft. Nous allons devoir marquer un maximum de points en faisant des combos avec des cartes mais attention, chaque joueur incarnera secrètement un Dieu dont chacun a sa propre façon de scorer à la fin du jeu. Donc il y a aura un grand mystère sur l’identité des joueurs et en fonction de leur manière de jouer cela peut donner des pistes sur le Dieu incarné. Il ne faudra pas laisser de trop bonnes cartes bénéfiques aux Dieux adverses. Un jeu stratégiquement poussé et qui donnera entièrement satisfaction après plusieurs parties dans les dents. Ce n’est pas avec une seule partie jouée qu’il sera possible de tirer des conclusions sur Immortal 8. Ça tombe bien, nous y avons joué plein de fois et pour nous c’est une vraie réussite.

Bien entendu, Essen c’est aussi de nombreuses animations et beaucoup de choses en lien avec le monde du jeu. On pourrait encore continuer pendant des lignes et des lignes. Mais le plus simple serait que vous puissiez vous aussi vous y rendre. Si vous appréciez le secteur du jeu, on ne saurait trop vous conseiller que d’effectuer une fois le déplacement.

On vous donne donc rendez-vous l’année prochaine avec, à ce qu’il paraît, encore plus de jeux ! Mais… jusqu’où tout cela va-t-il aller ?

NDLR : A noter que cette année, nous vous avions fait suivre en direct le festival avec de nombreuses photos publiées sur nos réseaux sociaux. Vous retrouverez donc des dizaines de photos supplémentaires sur Facebook et Twitter.

Rédacteur de l’article : Eric

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire