Accueil > Articles > Jeux familial + > Until Daylight, horreur jusqu’au bout de la nuit

Until Daylight, horreur jusqu’au bout de la nuit

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 403 vues 9 minutes de lecture
Until Daylight, horreur jusqu’au bout de la nuit

Le soleil se couche et les mort-vivants se lèvent. Voilà que la soirée s’annonce bien mouvementée. Nous avons la chance de ne pas être infectés, enfin, est-ce bien une chance ? Nous allons probablement passer les 10 prochaines heures les plus horribles de notre existence. Pourquoi ne pas abandonner le combat et faire partie de cette troupe de zombie pour l’éternité. Le moral est au plus bas, mais heureusement que nous ne sommes pas seuls ! Vite ! Cherchons dans les décombres le strict nécessaire pour survivre à cette nuit d’horreur. Une arme, des pansements, des câbles électriques, de la nourriture… tout ce qui sera et pourra être utile fera partie de notre inventaire. Le soleil a totalement disparu, il ne reste que très peu de temps avant de voir des infectés venir croquer notre chair. Dépêchez-vous, ils sont là !

Si vous voulez passer une nuit intense de survie, Until Daylight est fait pour vous. Un jeu qui vient tout droit de Kickstarter, proposé par Flyos Games pour 3 à 6 survivants de 14 ans ou plus et pour une durée d’environ 90 minutes.

Dans cet opus, vous devrez survivre 10 tours de jeu, ce qui correspond à 10 vagues d’attaque de zombies (rounds ou manches) qui seront à chaque fois de plus en plus féroces ! Il faudra mettre en avant votre sens de la coopération pour prétendre voir le soleil se lever au petit matin. Si ce n’est pas le cas, votre nuit prendra fin très vite. Vous pouvez nous croire.

La nuit sera longue…

Pour jouer à Until Daylight, il faudra tout d’abord choisir un personnage unique. Tous les joueurs auront un inventaire limité à 10 emplacements disponibles. Chaque personnage est doté d’un pouvoir unique ainsi qu’une arme de départ (ou pas) et également d’un désavantage unique. Chaque personnage sera aussi doté d’objectifs personnels qui permettront de gagner des points d’expérience. Les points d’expérience serviront uniquement à déterminer le leader du groupe – celui qui tranchera sur les décisions ou égalités si besoin – mais dans un premier temps, nous choisissons aléatoirement un leader de départ. Une fois cette étape terminée il suffit de préparer une pile de carte des infectés (zombies et autres méchants comme des pillards), une pile de carte des objets, de mettre les tokens pièges et barricades à disposition (des objets que nous aurons la possibilité de fabriquer). Voilà, vous êtes prêt à jouer !

Il y a seulement 2 phases de jeu dans Until Daylight. Une phase de fouille et une phase de combat. Lors de la phase de fouille, chaque joueur aura la possibilité des fouiller dans la pile des cartes objets pour s’équiper de la meilleure des façons avant de subir la vague de zombies. À tour de rôle, les joueurs ont droit à une seule action parmi les suivantes : piocher 1 carte, fabriquer, échanger, donner, prendre, passer. Ensuite, il termine son tour en disant « à toi » pour que le joueur suivant puisse à son tour, réaliser une seule action. Ce que nous n’avons pas précisé c’est qu’il y aura un temps limité pour pouvoir faire notre « shopping ». Donc, vous avez intérêt à faire vite pour ne pas laisser vos coéquipiers dans la panade. Un sablier est fourni dans la boîte de base mais il y a également une application gratuite qui fera office de compte tour et de sablier pour les phases de fouilles.

Une fois que cette phase est terminée, celui qui était en train d’effectuer sa fouille lorsque le sablier sonne la fin de la phase, sera considéré comme joueur « actif », se prendra dans la figure la vague d’attaque de zombies qui va de l’ordre de X cartes. X étant égal au nombre du tour + nombre de joueurs + un jet de dé (le dé du destin qui peut ajouter ou diminuer d’une carte). Dans cette phase chaque joueur aura le droit à une seule action comme lors de la phase de fouille à la seule différence que l’action de fouille ne sera pas disponible et sera remplacée par l’action d’attaque. En résumé, le joueur « actif » devra faire en sorte de se débarrasser de sa horde de zombies qu’il a sur le dos car, à la fin du tour, les zombies vont attaquer. Et si un seul joueur meurt, la partie est perdue.

Chaque joueur pourra donner un coup de main à son coéquipier et frapper les zombies que ce dernier affronte. Mais pour chaque zombie éliminé il devra prendre chez lui autant de carte zombies de la pioche sauf s’il possède une arme « silencieuse ». Une fois cette phase de combat terminée, nous passons à la manche suivante et les zombies restant sur le champ de bataille, attaquent à leur tour. Si aucun joueur n’a été éliminé pendant cette attaque, la partie continue à la manche suivante. Si malheureusement un joueur succombe aux attaques des zombies, la partie s’achève sur un échec.

Le monde appartient à ceux qui survivent jusqu’au petit matin...

Au niveau du contenu de la boîte, le matériel est vraiment super et extrêmement simple : des cartes, des tokens, un sablier et une fiche personnelle en carton à monter soi-même. Le tout dans une boîte plutôt compacte bien qu’assez épaisse. Concernant le design et les illustrations, nous les avons trouvés à la fois très sobres et bien réalisés. Les illustrations des personnages et zombies sont dignes d’une BD et le choix des couleurs de fond (notamment sur les cartes) rendent le jeu assez beau. Pour les amateurs de protège-cartes, ne vous inquiétez pas, tout rentre dans la boîte sans encombre.

Le thème est hautement respecté avec une phase de fouille très intense et la musique de l’application est d’autant plus stressante. On vous conseille vivement d’utiliser ce petit compagnon numérique !

En ce qui concerne les règles, elles sont très claires et bien illustrées. Qu’on se le dise très franchement, les règles du jeu sont relativement simples et le livret occupe bien l’espace à disposition pour que ce soit agréable à lire. On a très vite parcouru ce document pour comprendre les tenants et les aboutissants d’Until Daylight avec plusieurs images à l’appui.

La mise en place est donc tout aussi simple et rapide. La préparation la plus longue sera de choisir son personnage et de prendre connaissance des ses capacités et de ses objectifs personnels. La prise en main est également rapide en raison de la complexité très maigre de la règle de jeu. Après un tour complet, nous saisissons aisément ce qu’il faut faire. De plus, il y a la présence de petits encadrés dans le livret de règle qui expliquent notre première partie pas à pas, ce qui facilite encore grandement les choses.

La mécanique est intéressante et colle plutôt bien au thème, en raison de la phase fouille qui est particulièrement stressante et du lancer de dés qui reste hasardeux. Si nous devions résumer Until Daylight en faisant référence à un autre jeu culte dans le genre, nous pouvons dire qu’il s’agit d’un Zombicide plus light en temps réel sans le côté « Dungeon crawler ». Car oui, il n’y a pas de tuiles ou de plateau à découvrir/parcourir.

La rejouabilité est énorme car les monstres apparaissent de manière aléatoire et les objets de fouille également. De ce fait, chaque partie sera totalement différente et la coopération entre les joueurs sera mise à rude épreuve sans un minimum de réflexion.

Résultat des courses, nous avons un jeu de survie, de coopération, au format compact pouvant aller jusqu’à 6 joueurs et de surcroît, très accessible. Difficile de demander mieux. Il y a un vrai dynamisme qui s’invite à notre table et un vrai travail d’équipe qui va nous pousser jusqu’à nos derniers retranchements. Nous vous recommandons fortement de tenter votre chance dans cette mission, et d’essayer de survivre. Enfin, si vous y parvenez !

Maintenant, à vous de vous forger votre propre avis.

La règle du jeu en anglais
La fiche du jeu sur Board Game Geek
Le site de l’éditeur Flyos Games

Rédacteur de l’article : Éric

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire