Accueil > Actualités > L’aperçu du Dune Ecaz and Moritani Expansion

L’aperçu du Dune Ecaz and Moritani Expansion

par jeudeclick
361 vues 9 minutes de lecture

C’est écrit sur la boîte : les épices doivent couler à flot. Et le piment continue de couler grâce à l’attention constante portée à l’extension du contenu du jeu classique de Dune, qui a été réédité par Gale Force Nine en 2019. Depuis, nous avons eu droit à deux boîtes d’extension, et la troisième arrive maintenant sur les étagères.

Dune continue d’être un jeu pour le bon groupe, et il récompense ceux qui plongent profondément dans ses systèmes et embrassent le chaos. L’extension Ecaz & Moritani est conçue par Jack Reda et ajoute deux nouvelles factions, portant le total à douze. Elle reprend également la narration de l’univers créé à l’origine par Frank Herbert. Ce nouveau contenu est-il indispensable pour apprécier le jeu ? Entrons dans les détails.

Vue d’ensemble de l’extension :

Pour comprendre la place de cette extension dans l’univers du jeu Dune, nous devons prendre note de ce qui a déjà été ajouté au gameplay de base. Tout d’abord, l’extension Ixiens & Tleilaxu a ajouté deux factions favorites des fans en améliorant les réservoirs de renaissance et les conditions de victoire. Ensuite, l’extension CHOAM & Richese a ajouté deux factions supplémentaires qui ont eu un impact sur l’économie et les enchères, ainsi que de nouvelles compétences de chef et des fiefs avancés. Les nouvelles factions sont cette fois la Maison Moritani et la Maison Ecaz.

La faction Moritani est axée sur les tactiques de terreur. Elle place ses forces sur le plateau après toutes les autres factions et dispose de six jetons de terreur à répartir sur le territoire. Ces jetons à usage unique sont ajoutés aux forteresses et peuvent être déclenchés lorsque des forces adverses entrent ou naviguent sur l’emplacement du jeton. Les effets vont de l’assassinat du chef à l’extorsion, en passant par les attaques furtives, et bien plus encore. Moritani dispose également d’une puissante option d’alliance appelée Ennemi de mon ennemi, qui lui permet de forger (ou de forcer ?) une alliance au lieu de révéler un jeton de terreur.

Alors que Moritani se concentre sur les failles et les subterfuges, Ecaz s’attache à forger des alliances solides. Les Ecaz commencent avec cinq jetons ambassadeurs aléatoires qui peuvent être ajoutés aux fiefs au prix d’épices. Chaque jeton ambassadeur produit un effet spécifique lié à la thématique de la faction imprimée et se déclenche lorsque des forces adverses pénètrent sur l’emplacement du jeton. Par exemple, un ambassadeur Fremen vous permet de déplacer un groupe de vos forces sur le plateau vers n’importe quel territoire (sous réserve des règles de tempête et d’occupation). Les Moritani ont également un bonus d’occupation qui leur permet d’entrer dans les espaces alliés comme s’ils faisaient partie de cette faction.

Il y a également un nouveau chef sans carte de traître, le duc Prad Vidal, qui passe d’une maison à l’autre. Il est gagné par les Moritani s’ils participent à deux batailles dans des forteresses au cours d’un tour. Ecaz le gagne en utilisant un jeton ambassadeur. Lorsqu’il est déclenché, Ecaz gagne Vidal s’il n’est pas dans les chars ou capturé. Ils peuvent également l’offrir à la faction qui a déclenché ce jeton s’ils acceptent une alliance, bien qu’il ne soit disponible que pour le tour en cours.

Cette extension ajoute de nouveaux modules de variantes. Le premier, Homeworlds, fournit à chaque faction sa propre planète d’origine qui abrite des troupes extérieures. En fonction du nombre de troupes en stock, le monde natal présente soit un avantage lorsque beaucoup de troupes sont en stock, soit un inconvénient potentiel si les troupes sont absentes sur une planète. La deuxième variante, appelée cartes Nexus, offre des avantages aux factions qui ne s’allient pas pendant la phase Nexus. Chaque carte a trois effets possibles intitulés Trahison, Ruse et Allié secret, selon que la faction est en jeu ou non.

Le troisième module majeur est celui des jetons de découverte. Les cartes Nouveau souffle d’épice présentent l’une des deux icônes suivantes : Hiereg ou Contrebandier. Lorsqu’elle est tirée, un jeton aléatoire est ajouté à l’emplacement de cette carte. Les jetons Hiereg peuvent être vus à tout moment par les Fremen, tandis que les jetons Contrebandier peuvent être vus à tout moment par la Guilde de l’espace. Toute faction occupant l’espace bénéficie du jeton. Il peut s’agir d’une réserve d’épices, d’un ornithoptère ou d’une forteresse secrète.

Expérience de jeu avec l’extension :

Pour les fans du jeu Dune, cette extension vise à étendre le monde narratif et à fournir de nouveaux lieux à explorer. Dans les deux extensions précédentes, ce sont les nouvelles factions qui ont suscité l’enthousiasme, mais ici, ce sont les nouveaux modules de variantes qui m’ont le plus plu. Il ne s’agit pas de diminuer les deux nouvelles factions maison, qui racontent à elles seules une histoire unique, mais plutôt de féliciter les améliorations apportées en étoffant davantage l’espace de conception.

En prenant un peu de recul, j’ai eu l’impression que les deux extensions précédentes étaient plus ou moins réussies, même si elles ont ajouté de nouveaux éléments à prendre en compte. Les modules de variantes comme l’avantage de la forteresse et les jetons technologiques m’ont tous semblé inutiles, et je pense qu’ils ont été remplacés par les options incluses dans cette nouvelle extension. Parmi les premiers modules, ce sont les compétences de chef qui ont suscité le plus d’intérêt de la part de mon groupe, bien que nous ne les jugions pas nécessaires.

Les nouveaux modules sont excellents. L’idée d’inclure des cartes Nexus qui apportent un avantage à quelqu’un qui ne peut pas s’allier (par exemple, dans les parties à nombre de joueurs impair) ajoute une amélioration parfaite au jeu de règles de base. Ces cartes n’ont pas seulement une touche thématique avec leur capacité d’allié secret, mais elles offrent un nouvel espace de décision en matière d’alliance. Dois-je attendre une alliance pour prendre l’avantage dans une bataille de forteresse ? Suis-je déjà hors-jeu et ai-je envie d’ajouter un peu de chaos au mélange ? Ces cartes sont là pour répondre à ces questions.

Le module Homeworlds se distingue également par le fait qu’il fournit une base d’opérations améliorée. Je ne le recommanderais pas aux nouveaux joueurs, mais ceux qui connaissent les règles avancées peuvent facilement l’ajouter à une session. Chaque planète offre des avantages différents, mais il y a aussi la menace que des forces adverses se rendent sur votre planète et tentent de l’occuper. Dans ce cas, la force d’occupation prend l’avantage sur vous. Bien que cela s’éloigne de l’objectif central de prise de forteresse, il y a plus d’agence en jeu avec votre faction et la décision d’envoyer des forces sur la planète.

Le module Jetons de découverte met en lumière les coins sombres d’Arrakis. C’est un autre ajout qui s’éloigne de la mission centrale, mais ce faisant, il crée également plus d’options de génération d’épices, ainsi que le potentiel d’une forteresse cachée. Ces options permettent également de contrôler les tempêtes et de voyager, ce qui peut s’avérer utile à certains moments clés du jeu. Il ne s’agit pas d’une inclusion automatique, mais elle sera jouée de temps en temps, car c’est un bon moyen de promouvoir le mouvement.

Il nous reste donc les nouvelles factions. Toutes deux ont une approche similaire : placer des jetons et en récolter les bénéfices. Elles s’appliquent simplement différemment : l’une veut détruire et l’autre veut aligner. Ce qui est intéressant, c’est que le fait d’avoir les deux en jeu en même temps rend le leader Duke Vidal plus intéressant, même si je ne vois pas la nécessité d’avoir les deux en jeu en même temps. Je pense que les deux factions sont excellentes et adoptent des approches différentes du jeu, mais le mystère et la menace supplémentaires des jetons Moritani l’emportent sur les options d’ambassadeur d’Ecaz.

Réflexions finales :

Après avoir touché à chacune des extensions, il est difficile de déterminer laquelle est essentielle. Je pense que le fait d’assembler des morceaux de chacune d’entre elles apporte beaucoup d’intrigues à chaque session, bien qu’aucune extension ne se démarque des autres. Avec un jeu comme Dune, la composition du groupe est déterminante, et ces extensions permettent aux groupes d’expérimenter ce qui leur convient le mieux. Tout est facile à mettre en œuvre, mais Dune reste une expérience tactique dense qui va au-delà de la structure de ses phases. Avec l’extension Ecaz & Moritani, je pense que sur le plan thématique, tout est bien pensé. Il y a l’essentiel (les cartes Nexus) et le reste dépend du temps passé sur la planète.

Les succès :
– Cartes du Nexus
– Les mondes d’origine
– Le livre de règles inclut des combinaisons de factions thématiques

Raté :
– Duke Vidal brille avec les deux factions en jeu
– Moritani est impitoyable
– Ecaz bénéficie d’un plus grand nombre de joueurs

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire