Articles

Paku Paku, lequel de vous sera de corvée vaisselle ?


Présentation du matériel de jeu

« Vous savez les gens, être un panda c’est plutôt la belle vie ! Nous les pandas d’Asie, on ne mange pas exclusivement des bambous ! Non non, cela c’est uniquement prévu pour le show dans le contrat que l’on signe avec vos parcs animaliers ! Nous les pandas, on préfère les bons petits plats cuisinés. Moi, je suis plutôt lasagnes, et par exemple ma cousine Berthe, elle c’est les tartes à la framboise et mon oncle Dimitry… oui, enfin bref ! On adore s’en mettre jusque derrière la cravate ! Même si techniquement, nous les pandas, on n’est pas spécialement destinés à porter des cravates ! Hihihi, blague de panda, elle sera difficile à comprendre pour vous les humains ! Cela étant, si je vous explique toutes ces choses passionnantes sur notre espèce, c’est pour en arriver à évoquer le grand concours des pandas. Et ouais chaque année, les plus grands estomacs reçoivent une convocation pour des joutes dans lesquelles nous nous affrontons pour remporter la prestigieuse « boulette de riz d’or » ! Il s’agit d’un concours dans lequel celui qui dispose d’un estomac aussi puissant que sa volonté, devient un véritable héros national ! Bon, le seul problème c’est qu’une fois le concours terminé, notre tour de ventre ne nous permet plus de boutonner notre « panda-lon ». Mouhahaha, encore une blague panda un peu subtile… Bon les gens, je vous laisse, le grand concours m’appelle. »

Laissons ce compétiteur hors pair regagner son terrain de jeu et intéressons-nous à cette petite boîte de jeu signée Ravensburger, éditée dans la collection « Fanny Game ». Funny Game vous dites ? Cela voudrait-il dire que nous sommes là sur un petit fun destiné à toute la famille pour parties de franche rigolade ? Absolument, vous avez vu juste ! Mais attention, derrière ce packaging verdâtre, se cache un auteur bien connu, au crin étincelant et au regard pandatesque; l’unique, le seul, le vrai Antoine Bauza ! Rassurez-vous, nous allons nous calmer pour vous préciser encore que Paku Paku est un party game qui se joue en dix minutes, pour deux à huit joueurs, dès huit ans. Nous avons fait le test avec de jeunes têtes blondes qui n’avaient pas huit ans et le jeu a quand même été un franc succès.

Paku Paku est un jeu endiablé aux règles simples. Vous devrez tous ensemble jeter des dés, les passer à vos voisins, empiler de la vaisselle, et surtout ne pas être crédité de dix points de pénalité, sinon honte sur vous et sur toute une génération de pandas !

Mangez équilibré !

Vous vous retrouvez au concours annuel « à la vie, à la… boulette de riz » des grands Pandas d’Asie. Le but du jeu est de récupérer le moins de points de pénalité en fin de partie. En revanche, le joueur qui cumule dix points de pénalité ou plus, met fin à la partie.

Le plateau « table », ainsi que la vaisselle et les jetons de points de pénalité sont placés au centre de l’aire de jeu. Les cinq dés du jeu sont répartis le plus équitablement possible entre les joueurs. Tous les joueurs comptent jusqu’à trois et crient ensemble « Paku Paku » afin de faire débuter la partie, puis ceux qui possèdent des dés les lancent simultanément.

Chaque joueur doit obtenir le plus rapidement possible des faces de pandas contents (les faces vertes) pour les passer à son voisin de gauche. En revanche, si une face vaisselle apparaît (les faces rouges), le joueur doit empiler une pièce de vaisselle par face de dé rouge sur la pile centrale avant de relancer le dé. Si une face de dé « 1 » ou « 2 » apparaît, rien ne se passe, le dé est conservé par son propriétaire qui doit le relancer.

Si un joueur possède cinq dès devant lui (à deux ou trois joueurs), ou quatre dés (à quatre et cinq joueurs) ou trois dés (de six à huit joueurs), ou qu’il fait malencontreusement tomber la pile de vaisselle, tous ceux qui s’en aperçoivent crient « Paku stop ! ». La partie est momentanément arrêtée et le joueur lance tous les dés qui se trouvent devant lui. Il additionne les éventuelles valeurs numériques des dés et récupère l’équivalence en points de pénalité.

Vaisselle cassée, c’est la fessée !

Les dés de Paku Paku

Dans cette petite boîte estampillée « Funny Game », Ravensburger y a inclus une tuile « table », des tokens pour pénaliser les pandas les plus malchanceux, cinq jolis dés et surtout 24 pièces de vaisselle. Côté production, rien à dire, le matériel est résistant pour des heures et des heures de parties endiablées.

Une règle d’une simplicité déconcertante que l’éditeur propose pour des joueurs âgés dès huit ans. Même aucun souci pour y jouer avant l’âge de huit ans, le jeu est vraiment accessible. Surtout que Paku Paku est un jeu peu complexe mais doté de cette addictive expression « allez, on s’en refait une ! ». Autour de la table, on subit clairement les aléas des lancés de dés mais en quelques dizaines de secondes, le stress s’empare des joueurs, on se prend au jeu et la frénésie rythmera la partie jusqu’au prochain « Paku stop ! ».

Côté mécanique, on exploite la rapidité avec les différents lancés de dés, à laquelle devra indéniablement se joindre la dextérité. Pas forcément évident d’empiler une tasse, sur une pile déjà branlante, alors que son voisin de droite essaie par tous les moyens de vous donner le dernier dé qu’il vous manque avant que la risée de toute la table s’abatte sur vous !

Même si vous n’êtes peut-être pas la cible de ce type de jeu dit « d’apéro », Paku Paku est véritablement le jeu qu’il faut emporter avec vous pour animer vos Bauza’près-midi en famille, le début ou la fin de vos soirées jeu ou même lors de votre prochain entretien d’embauche ! Un peu d’humour diantre !

Maintenant, à vous de vous forger votre propre avis.

La fiche du jeu sur Boardgamegeek
Une partie de Paku Paku lors de la TricTrac Télé
Le site de l’éditeur Ravensburger


View Comments
Aucun commentaire pour le moment.

*