Accueil > Actualités > Harry Potter : Hogwarts Battle – Defence Against the Dark Arts, faisons la Lumos sur ce nouvel opus

Harry Potter : Hogwarts Battle – Defence Against the Dark Arts, faisons la Lumos sur ce nouvel opus

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 326 vues 4 minutes de lecture

Oyez oyez, Moldus de tous horizons ! Ca y est, vous avez terminé les sept chapitres du très réussi deckbuilding coopératif Harry Potter Hogwarts Battle. Vous avez rangé votre malle contenant potions, baguette et cape d’invisibilité et désormais, vous êtes retournés à votre condition de Moldu. Vous ne rêvez que d’une chose : repartir à Poudlard ! Et bonne nouvelle, c’est désormais possible ! Une fois n’est pas coutume, la maison d’édition américaine The OP (anciennement USApoly, spécialisée dans les jeux licenciés) nous propose un nouveau jeu sous licence qui prend place dans l’univers du plus célèbre des sorciers britanniques.

Harry Potter™ Hogwarts™ Battle Defence Against the Dark Arts est un deckbuilding pour deux joueurs qui prend place à Poudlard. Prévu pour des parties de trente minutes pour des Moldus dès l’âge de 11 ans, vous y incarnez deux élèves qui se font face lors de vos leçons de duel magique. Car, avec la menace grandissante des Forces du Mal, votre directeur Albus Dumbledore a accepté les ateliers pratiques afin que les étudiants soient prêts à se défendre par eux-mêmes. Sous la supervision de vos professeurs, vous serez appelés à lancer des sorts, utiliser des objets magiques et vous entourer d’alliés pour contrer vos futurs ennemis. A vous d’être l’élève le plus aguerri et préparé à la future bataille contre les forces du Mal en construisant votre deck avec intelligence afin d’améliorer vos capacités de défense et d’attaque, et en mettant KO votre camarade trois fois pour gagner la partie !

Alohomora !

Vous l’aurez compris, ce nouvel opus n’est plus un deckbuilding coopératif, mais bel et bien compétitif. Vous devrez battre votre adversaire en trois manches pour vous proclamer vainqueur de la leçon pratique. Choisissez la maison à laquelle vous souhaitez appartenir ; chacune d’entre elles possède un pouvoir unique.

A la façon d’un deckbuilding, jouez les cartes de votre main pour en générer les effets ; certaines seront des Malédictions à résoudre, d’autres vous permettront de gagner des alliés, des tokens d’attaque (pour faire avancer le pion de votre adversaire sur la piste de duel), de santé ou d’influence qui vous permettront d’acquérir de nouvelles cartes. Vous avancerez et reculerez sur la piste de duel au fur et à mesure des sorts lancés ; à vous d’être suffisamment vigilants pour ne pas atteindre le dernier palier de la piste ! A la fin du tour, tous les jetons et cartes non utilisés sont défaussés et on pioche cinq cartes. A l’issue d’un KO, les deux joueurs reprennent toutes leurs cartes (alliés compris) et les mélangent pour se refaire la main, les pions remis au centre de la piste et c’est le joueur mis à l’amende qui décide qui recommence.

Rictusempra !

Même s’il s’inspire de la mécanique qui a fait le succès de son prédécesseur Harry Potter Hogwarts Battle, ce jeu est un parfait standalone qui reprend les visuels du premier opus et n’est pas prévu d’être mélangé avec celui-ci. Le plateau de jeu représente la piste de duel, comme celle de l’inoubliable scène entre Severus Rogue et Gilderoy Lockhart du second épisode de la saga. Des standees à l’effigie des quatre étendards de Poudlard seront vos marqueurs de piste et vous retrouverez les mêmes tokens que dans la version coopérative du jeu. On apprécie son côté punitif prenant de l’ampleur au fil des manches et sa rejouabilité, au vu des combinaisons infinies de decks que l’on peut construire. Un must-have pour les amateurs de deckbuilding !

Sorti courant 2019, ce jeu est à ce jour uniquement en VO et aucune information quant à sa localisation francophone n’est disponible. Mais si l’on suit la logique opérée chez The OP, on peut certainement s’attendre à une version française d’ici les prochains mois, à l’instar d’Harry Potter Hogwarts Battle (qui a néanmoins mis pas mal de temps à arriver sous nos latitudes)

D’ici là, vous avez le temps de parfaire votre mouvement de poignet pour lancer un magnifique Petrificus Totalus !

Rédactrice de l’article : Warda

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire