Accueil > Articles > Jouer en famille > La Fiesta de Los Muertos & Cuistot Fury, du fun à votre table de jeu

La Fiesta de Los Muertos & Cuistot Fury, du fun à votre table de jeu

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 257 vues 12 minutes de lecture
La Fiesta de Los Muertos & Cuistot Fury, du fun à votre table de jeu

Les fêtes de fin d’année viennent tout juste d’être passées et ce fut la période des grandes tablées, des heures passées entre amis et famille, l’occasion de rassembler différentes générations autour de la table. Et pourquoi pas proposer des jeux simples, festifs et coopératifs, le temps que la dinde continue sa cuisson dans le four ? Nous vous proposons deux jeux qui ont fait des émules lors de ces heures de réveillon ! ça vous dit ? Alors… place aux jeux !

Tout d’abord, La Fiesta de Los Muertos qui est un jeu d’ambiance coopératif pour quatre à huit joueurs sur le principe d’association d’idées. Edité par Old Chap Games en 2019 et créé par Antonin Boccara, ce jeu mêlant déduction et imagination aura pour but de vous faire deviner les personnages présents lors de la partie et d’apaiser ainsi leurs esprits à l’occasion de la Fête des Morts qui prend place le 2 novembre au Mexique. Car célébrer ses défunts leur permettra d’apaiser leurs esprits !

Cuistot Fury, quant à lui, aussi un jeu de compétition en équipes à temps réel, qui fera de vous des membres de brigade de cuisine. Prévu de deux à neuf joueurs, vous intégrez jusqu’à trois brigades dont le but sera de concocter et servir des plats aux clients (aux exigences pointues !) et évidemment préparer votre cuisine pour votre duel suivant. Le tout avant les autres ! Illustré par Christophe Palma et Samuel Louart, Cuistot Fury est proposé par Mathieu Baiget, fondateur de Ludiconcept et financé sur Ulule en juin 2019 à hauteur de 130%. Il a notamment reçu le prix du Festival Octogone 2019, catégorie tout public.

La Fiesta de Los Muertos, c’est mortel !

Chaque joueur prend une ardoise Crâne, une ardoise Déduction, un feutre et autant d’Os du Souvenir selon le nombre de joueurs. Des cartes Numéro (correspondant au nombre de joueurs présents lors de la partie) seront mis de côté pour la suite de la partie.

Une partie de Fiesta se déroule en quatre phases. Tout d’abord, chaque joueur pioche une carte Personnage et inscrit discrètement le nom de son Personnage à l’intérieur de son ardoise Crâne puis la referme. Il écrit alors sur l’espace blanc de la mâchoire un moment qui lui fera penser à son personnage puis colorie une dent de l’ardoise. Lorsque tous les joueurs ont accompli cette phase, on passe son Crâne à son voisin de gauche. Celui-ci lit le mot inscrit dans la mâchoire, l’efface et écrit un autre mot à la place. Ce mot doit lui faire penser ce qu’il vient d’effacer. Il colorie aussi une dent et passe l’ardoise au joueur suivant. Lorsque cette phase s’est effectuée quatre fois (parce que…. quatre dents !), toutes les ardoises Crâne sont placées mélangées au centre de la table en dessous d’une carte Numéro. On récupère sans regarder les cartes Personnage qu’on mélange et qu’on révèle en dessous des Crânes.

Vous voici dans la phase de Déduction : sans se concerter avec les autres, chaque joueur tente de retrouver le Personnage qui correspond au dernier mot inscrit sur chaque mâchoire de Crâne et inscrit le Personnage à côté du numéro de Crâne correspondant sur son ardoise Déduction. Le moment est venu pour vous d’apaiser les Morts : vérifiez chaque réponse en ouvrant le premier Crâne puis comparez le nom du Personnage à l’intérieur avec les réponses de chaque joueur. Pour chaque bonne réponse, cochez une case de la frise à l’intérieur du Crâne en commençant par la case correspondant au nombre de joueur, puis en continuant vers la droite. L’esprit du Personnage est apaisé si vous parvenez à cocher toutes les cases blanches. Si c’est le cas, vous obtenez un Os du Souvenir en bonus à garder sous le coude. Si en revanche, l’esprit n’est pas apaisé (ce qui signifie que des joueurs n’ont pas associé le Personnage avec le bon Crâne), vous pourrez utiliser ces Os, ainsi que ceux reçus en début de partie, pour cocher une case blanche. La partie s’achève lorsque vous aurez tenté d’apaiser le plus d’esprits que possible !

Les petits plats dans les grands avec Cuistot Fury

Tout d’abord, formez deux ou trois brigades de un à trois joueurs. Les joueurs se répartissent les rôles : chef, commis et serveur (dans les brigades de 1 ou 2 joueurs, vous devrez assumer plusieurs rôles). Chaque brigade prend un plateau cuisson ainsi que les 18 cartes ustensiles et ingrédients, que les membres se répartissent et posent devant eux ; chaque joueur doit avoir le même nombre d’ingrédients et ustensiles et lui seul aura le droit de les utiliser. Mélangez les cartes clients et recettes, piochez-en (six clients et cinq recettes) puis disposez-les devant chaque brigade. Vous êtes prêts pour le coup de feu !

Dans Cuistot Fury, les brigades jouent chacune leur tour. Pour lancer le jeu, retournez le sablier une première fois. La première équipe qui retourne le sablier à nouveau prend la main et joue la première. C’est là qu’elle choisit une recette parmi les cinq devant et qu’elle place en haut de son plateau cuisson. Elle la prépare en empilant les ustensiles et les ingrédients de bas en haut, en respectant évidemment les différents emplacements du plateau cuisson, symbolisés par les pistes de couleurs sur la carte et le plateau. Dès que la recette est prête, la brigade crie « On enlève ! » et retourne le sablier pour mettre fin à son tour ; c’est au tour de la brigade de gauche de jouer. Les tours s’enchaînent jusqu’à ce qu’il y ait faute professionnelle.

Pendant qu’une brigade cuisine, les autres rétablissent leur espace de jeu. Tout d’abord, le serveur désigné fait le service en posant la carte recette fraichement concoctée sur un de ses clients, tout en respectant ses exigences (ne veut pas de viande ou veut absolument du poivron dans son plat, par exemple. Si aucune recette ne convient, il fera une pile à côté des clients. Le commis fait la plonge et redistribue les ingrédients et ustensiles à sa brigade. Le chef, quant à lui surveille la brigade adverse qui cuisine ; à lui d’être attentif aux fautes professionnelles ! Si une faute est constatée, le jeu s’arrête, le tour de la brigade incriminée est annulé et elle ne peut pas servir sa recette. Les brigades peuvent, si elles le souhaitent, échanger l’une de leurs recettes ou un de leur clients (sauf les recettes réussies et clients servis). Si la brigade a été accusée à tort, elle peut servir sa recette et peut choisir et échanger l’une de ses recettes ou un client avec la brigade qui l’a accusée à tort. Les fautes professionnelles peuvent être : une recette non-respectée (les cartes mal empilées ou au mauvais endroit) au moment du retournement de sablier, un membre de brigade qui saisit la carte d’un autre ou encore… si le sablier est vide. Après avoir résolu la faute professionnelle, reprenez le jeu dès l’étape du sablier et ce jusqu’à ce qu’une des brigades ait servi tous ses clients et scande « Fin du service ! ».

Team Fiesta ou Team Cuistot ?

Des petits jeux d’ambiance pour des parties de 15 minutes pour jouer à table en famille ou à l’apéro entre amis, voici ce que ces deux jeux proposent. Et c’est très réussi ! Ce seront des boîtes que vous transporterez facilement.

Pour les deux jeux, les règles sont simples, faciles à prendre en main et rapides à mettre en place et à expliquer, ce qui reste l’atout majeur de ces jeux d’ambiance qui s’adressent à des grands groupes.

Dans la Fiesta de Los Muertos, nous avons affaire à un jeu calme (mais pas ennuyant – fous rires garantis !) où l’on fera appel à votre sens de la déduction. Un jeu qui reprend le concept du « téléphone arabe » et qui a su l’habiller d’un thème original et plutôt inattendu. Car qui l’eut cru que la Fête des Morts aurait pu être la thématique pour un jeu d’ambiance ? Pari risqué et très réussi ! Le thème est d’ailleurs au centre du design du jeu. Les ardoises épaisses et plastifiées (pour un meilleur effacement de l’encre) sont joliment décorées de couleurs chatoyantes, tout comme le reste du matériel, qui est de bonne qualité. On espère que les ardoises résisteront à l’usure du temps…

La grande quantité de cartes Personnages garantit une belle rejouabilité, d’autant plus que des Personnages marqués d’une étoile (Personnages plus faciles pour les enfants) et des cartes vierges pour vos propres idées sont de la partie. La rejouabilité sera aussi de la partie grâce à l’imagination débordante des joueurs qui trouveront des associations d’idées les plus farfelues les unes que les autres ! Pour les plus téméraires d’entre vous, vous pourrez corser le niveau du jeu en vous imposant des contraintes thématiques grâce aux cartes Contraintes que vous révèlerez en fonction du niveau de difficulté que vous souhaitez donner à votre partie.

Cuistot Fury sera sensiblement différent, puisque c’est un jeu de rapidité en temps réel et vous jouez par équipes les unes contre les autres. Le matériel, composé uniquement de cartes et d’un sablier est également de bonne facture et est très joliment illustré. Pour les maniaques d’entre vous, il vous sera peut-être utile de sleever les cartes, vu la frénésie des parties !

Des stretch goals durant la campagne ont permis de débloquer des contraintes supplémentaires pour corser le gameplay et en garantir la rejouabilité, tels que des cartes Défi (des défis qu’une brigade lancera à une autre durant la partie) ou des cartes Chefs cuistots, qui vous permettront d’obtenir des bonus si vous résolvez la condition de la carte. Un mode coopératif « Aventure » a même été intégré au jeu et se jouera jusqu’à quatre joueurs ou en solo ! On aime beaucoup l’intensité de Cuistot Fury et sa capacité de mettre les joueurs dans une ambiance effrénée, façon cuisine professionnelle. On se prend très vite au jeu de scander les mots des ingrédients, de brailler les fautes professionnelles des concurrents, de lever les bras lorsqu’on termine notre recette, comme dans des concours de cuisine que l’on ne nommera pas ! C’est bruyant, c’est cocasse et nerveux et c’est certain qu’il fera l’unanimité parmi les joueurs. Car la communication sera le maître-mot de Cuistot Fury ; à vous d’écouter les membres de votre brigade, être attentif à éviter les fautes professionnelles et pourquoi pas… construire une stratégie pour les provoquer chez vos concurrents !

Interactif à souhait !

Ce que l’on peut retenir de ces deux jeux, c’est qu’ils sont parvenus à leurs fins, à savoir provoquer des éclats de rires durant les sessions de jeu pendant les fêtes de fin d’année. L’interaction sera au centre même des parties de la Fiesta de Los Muertos et de Cuistot Fury, que ce soit en coopération pour le premier ou par équipes pour le second. Evidemment, le plaisir de jeu sera optimal si vous parvenez à jouer avec la configuration maximale ! Alors, serez-vous plutôt Team Fiesta ou Team Cuistot ?

Maintenant, à vous de vous forger votre propre avis.

La fiche de La Fiesta de Los Muertos sur Board Game Geek
Cuistot Fury chez Ludiconcept

Rédactrice de l’article : Warda

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire