Accueil > Articles > Catégorie d'age > 14 ans et plus > Scythe, jouer en solo avec Automa

Scythe, jouer en solo avec Automa

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 1,K vues 6 minutes de lecture

Cet article est complémentaire à notre présentation de Scythe. Consulter l’article de base. Également les extensions ici et ici.

Aujourd’hui, il n’y a plus à avoir honte de jouer en solo, comme pourrait le dire Martin de la zone jeux de société : « Joueurs solos, sortons du placard ! Editeurs, rajoutez ce petit « 1 » sur vos boîtes ! ».

Le jeu solo devient de plus en plus populaire et l’expérience du jeu de cette manière permet de découvrir notre passion de façon bien différente.

Pour cela, nous pouvons faire confiance à Jamey Steigmaier et le petit symbole qu’on peut trouver sur la boîte : L’Automa Factory ! Automa est un système pensé pour simuler les actions d’un adversaire non joueur, que l’on peut d’ailleurs retrouver dans différents jeux de l’auteur. Le tout, afin de pouvoir vivre un jeu d’une façon solitaire ou de rajouter des joueurs virtuels.

Principes de base

Joueur contre Automa c’est comme si on jouait à deux joueurs, sauf que ce dernier a des actions simplifiées et dirigées par ses cartes « Automate ».

Jouer contre l’automate de Scythe c’est faire ses actions puis une fois celles-ci effectuées, on pioche la première carte du paquet « Automate » puis on exécute les actions de notre adversaire virtuel comme indiqué sur la carte. Et ainsi de suite.

L’automate contrairement au joueur humain, ne place pas ses « étoiles » de la même manière : Il a une carte « étoile » permettant de voir la progression de ce dernier sur laquelle sont indiquées les étoiles que ce dernier posera. Il y a quatre niveaux de difficultés pour Automa lui permettant de réduire sa progression et de produire ses étoiles plus rapidement. La fin de partie étant déclenchée dès qu’un joueur pose sa sixième étoile.

Les cartes Automates

Les cartes de l’Automa

Les cartes automates sont divisées en plusieurs zones. Premièrement nous pouvons voir qu’il y a une zone verte et une rouge. Sur la carte « étoile » de l’Automa, sur une étape de progression est écrit le chiffre romain II. Cela veut dire qu’avant ce chiffre, lorsqu’on active l’Automa on joue les actions côté vert et à partir de cette étape on joue les actions côté rouge.

Chacune de ces deux zones sont séparées de la même manière en trois :

  • une ligne d’action de l’automate : où est indiquée l’action de déplacement de l’automate à faire.
  • une ligne de gain : où sont indiqués les recrutements ou gains d’argent de l’automate.
  • une ligne de bonus recrue du joueur : lorsque le joueur a débloqué sur son plateau la recrue désignée alors il gagne ce bonus.

Au centre de la carte, se trouve l’indication de la progression sur la piste étoiles. Sur cette progression, on voit apparaître soit une étoile dorée, soit une étoile grisée barrée. Dans le cas où l’étoile dorée apparaît alors sur la carte étoile on fait progresser le marqueur sur le niveau suivant.

Lorsqu’on joue avec Automa, nous prenons avec nous un lot de cartes « aide » décrivant exactement que faire au tour de ce dernier en rapport au symbole de l’action.

Les cartes automates sont donc jouées au tour d’Automa dans l’ordre donc un déplacement, le recrutement, le bonus recrue et enfin on vérifie la piste des étoiles. Dès lors qu’une action est choisie on se réfère à la carte « aide » correspondante et on n’a plus qu’à suivre les étapes indiquées.

Les combats contre l’automate ressemblent énormément aux combats contre les joueurs humains.  Une fois notre force d’attaque ainsi que la(les) carte(s) choisie(s), on se réfère sur les cartes Automate afin de connaître la force engagée par ce dernier et on compare le résultat. Si le combat a lieu sur une zone pouvant produire des ressources alors un gain de ressource pour le joueur est possible et indiqué sur une carte Automate.

Sur les autres, tu régneras seul

Ce qu’on peut dire de l’automate c’est qu’il est très agressif. Lorsqu’on joue contre lui, on ne se développe pas de la même façon que contre des joueurs humains. Notamment, on va peut-être davantage débloquer les recrues permettant d’avoir des bonus certains lors du tour de l’automate.

Automa va vraiment avoir une stratégie d’expansion et contrôlera un maximum de territoires. Il ne faudra pas hésiter à le repousser un maximum quitte à perdre de l’influence. Lui par contre, ne perdra pas d’influence lorsqu’il attaque les ouvriers, il est au niveau 2 d’influence (influence à 10) pour les décomptes des points et il sera difficile de récupérer l’usine dès lors qu’il s’y sera installé.

Pour les premières parties contre Automa, en plus de jouer contre Autometta qui est beaucoup moins agressif, il est conseillé de prendre des factions géographiquement opposées. Son agressivité naturelle risquerait de renvoyer nos ouvriers trop rapidement vers notre base.

Souvent, une chose appréciable dans un jeu solo est que la mise en place, ainsi que le rangement, soit simple. Avec scythe, c’est le cas. La mise en place est semblable à celle pour jouer en multijoueurs, il suffit juste de préparer en plus la pile de cartes Automate ainsi que la carte Etoile. Le joueur virtuel n’utilise que son plateau de faction et n’a besoin donc que de ses pions étoile, ses ouvriers ainsi que ses mechs.

En conclusion, l’expérience solo pour scythe est vraiment très plaisante. Peut-être que la première partie sera un peu plus complexe, le temps de prendre en main le système de mouvements de l’Automa, mais la partie est vite fluide et donne une impression de difficulté dans la réussite du jeu. Le fait de pouvoir évoluer en difficulté d’une partie à l’autre est également agréable car c’est le genre de jeu qui donne l’envie de se dépasser de partie en partie.

Rédacteur de l’article : Sylvain

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire