Accueil > Articles > Catégorie d'age > 14 ans et plus > Mage Knight, la grande aventure en version Ultimate !

Mage Knight, la grande aventure en version Ultimate !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 757 vues 15 minutes de lecture

« Ça y est, je la vois enfin, la cité ! Cela fait 3 jours et 2 nuits que j’ai passé le portail afin de partir la chercher. Le Conseil était formel, en échange de mes pouvoirs et de mes capacités, je dois mener à bien les missions qui me sont imposées. Cette fois, je devais partir à la recherche de cette cité et mon but était de la faire tomber. Après ces journées sans repos durant lesquelles j’ai dû affronter un grand nombre d’Orques et autres créatures, je touche enfin le but. »

Mais un bruit sourd, comme un grognement retentit derrière lui : Une fumée s’échappe de derrière la colline, puis un cri strident et soudain il le voit. Il reconnait la créature qui lui fonce dessus. C’est bien un dragon doré. L’aventure n’est pas finie et cette fois-ci le combat sera plus que rude !

Avec l’arrivée en version française de la version Ultimate du célèbre jeu de Vladaa Chvàtil, il était inconcevable de ne pas vous parler de ce jeu. Celui-ci qui truste depuis 2014 la première place du classement des joueurs sur les jeux solitaires du site Board Game Geek.

Mage Knight est sorti initialement en 2011 et n’avait pu voir, en version française, que sa version de base localisée par Intrafin Games en 2014. Prévu pour 1 à 4 joueurs de 12 ans et plus, l’opus vous plonge au cœur de l’Empire Atlante (ou de ce qui l’en reste). Vous serez des Chevaliers-Mages; et une partie du peuple vous acclame car vous être suffisamment fort pour stopper les raids des Orques Khans ou autres dragons, mais beaucoup vous craignent également car vous êtes en capacité à faire tomber les citées humaines de par votre force. D’ailleurs, ils ne le savent pas mais vous êtes envoyés pour envahir l’Empire Atlante. Sous les ordres du Conseil du Néant, vous prendrez par la force, ce que vous revendiquerez… et gare aux pauvres âmes souhaitant vous affronter !

En vrai jeu d’aventure complet où vous suivrez un scénario, vous devrez avancer dans l’Empire Atlante en découvrant de nouveaux territoires, en vous battant contre les ennemis et également en sympathisant avec les villageois que vous croiserez durant votre aventure. Ce jeu allie exploration, confrontation, deck building et gestion de ressources. Un savant mélange qui nous fait baver et nous incite à partir à l’aventure pour des parties allant d’une heure trente à plusieurs heures.

On regarde un peu plus en détails les règles du jeu puis on vous explique ce qui nous a plu dans Mage Knight.

Une mission et c’est parti !

Tout d’abord concentrons-nous sur le but d’une partie de Mage Knight. Et ce n’est pas si compliqué puisqu’il faut avoir, à la fin de la partie, atteint l’objectif de la mission et avoir plus de points de victoire que nos adversaires. En effet, Mage Knight n’est pas un jeu coopératif de base, il est compétitif. Bien que des variantes proposées permettent la coopération, votre but est de devenir le Chevalier-Mage le plus fort ! De ce fait, en plus de la mission, il y a une « course » entre les différents protagonistes qui distribuera des points de victoire en fin de partie selon si on est par exemple le Chevalier ayant terrassé le plus d’ennemis. La fin de partie est dictée dans le scénario choisi : il se peut que ce soit en découvrant un objectif ou alors à l’issue d’un nombre de jours passés à traverser l’Empire.

Dans le fonctionnement, chaque joueur dispose, au début de la partie, d’un Deck de cartes propre à son héros et devra jouer ces cartes chacun son tour, jusqu’à épuisement de l’un des decks synonyme de changement de phase entre jour et nuit.

A son tour, un joueur pourra jouer des cartes de sa main afin de faire des actions de déplacement et d’interactions. Les cartes offrent alors un nombre de points d’actions (2 points de mouvement par exemple) qu’on pourra cumuler afin d’augmenter ce nombre de points. Une fois les actions du tour effectuées, le joueur défausse les cartes jouées et recomplète sa main avec le nombre de cartes dépendant de son niveau.

Au travers des rencontres, les héros vont gagner de l’expérience et pouvoir obtenir des cartes plus puissantes permettant d’améliorer le deck. Que ce soit avec des compétences avancées, des sorts ou encore des artefacts. Tout au long de la partie votre Chevalier-Mage deviendra de plus en plus fort, lui permettant d’affronter des menaces de plus en plus robustes.

Tout n’est que puissance…

Dans sa version Ultimate, le moins que l’on puisse dire c’est que le matériel est quantitatif. Ce n’est pas que nous sommes fainéants mais on ne va pas vous énumérer l’exhaustivité des tuiles, jetons, dés, cristaux ou même cartes mais sachez que le matériel est plus que complet et en nombre. La boîte massive contient en plus de la pléthore de matériel, 7 figurines de héros déjà peintes ainsi que 4 forteresses et une figurine du boss du jeu (Volkare) le tout déjà peint également. Bien évidemment les afficionados de la peinture de figurine pourront reprendre et améliorer le rendu mais le travail de peinture existant rend suffisamment bien pour que nous puissions prendre du plaisir à la manipulation et utilisation de ces figurines dans le jeu. Un insert est présent dans la boîte afin de nous faciliter le rangement des différents composants et cela bien sûr aide également à la mise en place d’une partie. La boîte de jeu est lourde mais cela pour notre plus grand bonheur. Quantitativement on y est… et qualitativement, la production est très bien réussie. Le matériel est soigné et joliment produit. On en a vraiment pour notre argent.

A noter que la version Ultimate de Mage Knight contient le jeu de base, les extensions La Légion Oubliée, Les Ombres de Tezla, et Krang, les règles complètes et intégrées, cinq nouvelles cartes et des figurines avec des peintures alternatives.

Au niveau artistique, le jeu est beau, les différents visuels aident vraiment à l’immersion dans nos parties de Mage Knight, que ce soit les illustrations des cartes ou même des tuiles. Le titre est également composé de nombreux pictogrammes qui sont repris sur des aides de jeux mais qui aident beaucoup à la compréhension lors d’une session. Sur les cartes sont indiquées des textes expliquant les différents effets de jeu de ces dernières. Le rendu est très agréable, l’ensemble des composants forme une harmonie qui est loin d’être déplaisante, bien au contraire. On adore !

Dans cette « œuvre » de Vladaa, tout nous embarque dans l’aventure. On se retrouve pris dans la thématique; que ce soit les actions possibles, les différents graphismes mais également les évolutions de nos Chevaliers-Mages. On se sent voyager dans l’Empire Atlante et on se prend d’affection pour notre héros souhaitant l’emmener le plus loin possible. Si si, on vous assure !

Au premier abord, on peut avoir peur car il y a énormément de points de règles dans Mage Knight. Cependant, l’auteur a très bien fait les choses car il existe pour débuter un « Livret de découverte ». Ce livret est à utiliser lors de nos premières parties et nous permet de suivre le premier scénario du jeu : « La Mission de Reconnaissance ». Il est organisé de façon à ce qu’on découvre les règles au fur et à mesure de notre partie ce qui est très agréable. Sinon, en ce qui concerne des autres livrets de règles, ils sont tous clairs, accompagnés d’exemples et d’illustrations. Tout cela facilite grandement la prise en main du jeu. Par contre, il faudra prendre le temps de tout lire; les pavés de textes sont énormes !

Quand on se lance dans une partie de Mage Knight, la mise en place est un peu longue. Il faut choisir le scénario ainsi que les composants utiles pour celui-ci (ennemis, cartes, tuiles…). Nous pouvons facilement passer un bon quart d’heure pour mettre en place le jeu. Cela même avec l’insert qui permet un meilleur rangement des composants.

La prise en main se fait assez aisément (pour un jeu lourd). Une fois les principes de jeu assimilés, on ne fait que peu d’aller/retours dans la règle. On comprend assez rapidement comment jouer et nous sommes rapidement plongés dans l’aventure. Cependant, il vous faudra quand même accumuler un peu d’expérience afin de faire les bons choix pour les différentes actions.

Les mécanismes du jeu sont assez complexes de par leur composition. Nous avons du Deck building, de la gestion de ressource, de la découverte, du temps à gérer… tout cela donne un mélange savoureux mais également apporte toute la complexité pour mener à bien nos parties. En fin de partie, il faut savoir que toutes nos actions, expériences ou victoires peuvent participer à l’obtention des points de victoire. Il faudra quelques parties afin de maîtriser les actions durant les heures de jeu, pour optimiser l’acquisition des points de victoire. Ces différents mécanismes aident vraiment à rendre le jeu riche et intéressant.

Les tours de jeu sont assez rapides. Cependant, le plus long c’est la réflexion sur les cartes à utiliser pour optimiser les actions à entreprendre. Il peut y avoir là un phénomène d’analysis paralysis qui peut ralentir fortement les parties de Mage Knight. Néanmoins, la tension reste bien présente mais plutôt dépendante de nous-mêmes que de nos adversaires. En parlant de ces derniers, selon les parties, il y a plus ou moins d’interactions. Il est possible d’aller taper nos concurrents afin de prendre un ascendant sur ces derniers mais sinon c’est essentiellement la course aux objectifs.

Un des grands avantages de ce titre est sa rejouabilité. Il y a dans la version Ultimate, suffisamment de scénarii qui vous prendront quelques dizaines d’heures afin de les mener à bien. De plus, rejouer un scénario n’est pas un problème car les rencontres, les cartes disponibles et les actions et choix, seront toujours différents d’une partie à une autre. Et cela sans compter le nombre de scénarii ou campagnes créés par des fans qui permettent encore et toujours de continuer à profiter du jeu.

Le jeu est plaisant et lors d’une partie de Mage Knight, on ne voit pas le temps passé. De plus, on a un sentiment de liberté car nos protagonistes agissent dans un monde ouvert où les actions et les rencontres sont le fruit de nos choix. On peut choisir de mettre le feu à un monastère ou de venir en aide aux villageois. Le choix est le nôtre et cette liberté est grisante. Pour les amateurs de jeux vidéo, on se retrouve un peu dans un univers de liberté comparable au jeu « Fable ».

Quel que soit le nombre de joueur, le plaisir est toujours là. Des variantes permettent de jouer en coopération, en équipe ou tout simplement les uns contre les autres. C’est aux joueurs de choisir le scénario leur correspondant de façon à vivre leur aventure épique.

Et en solo ?

Pour les solitaires, ce jeu est la référence… presque ultime ! Et cela se comprend, lorsqu’on est seul on a davantage l’impression d’entrer dans l’histoire du jeu, d’être acteur dans l’Empire Atlante. Et le fait qu’il n’y ait pas de concurrence permet vraiment d’être totalement maître de ses choix.

Des variantes des scenarii multi-joueurs sont mises en place dans les règles de façon à pouvoir vivre des aventures similaires à la version face à d’autres adversaire. Dans les variantes solitaires, vous devrez affronter tout de même un adversaire fictif qui a comme seul but de pouvoir faire avancer le temps au cas où vous seriez tentés de temporiser. Cet adversaire sera souvent à l’œuvre du changement de phase de jeu entre le jour et la nuit.

Mage Knight, un incontournable !

Lorsqu’on aime les jeux d’aventures il ne faut surtout pas passer à côté de Mage Knight ! Ce jeu est le top du genre. Il n’est pas simple, c’est une évidence, mais la liberté procurée et le mélange des différents mécanismes permettent vraiment de prendre un plaisir ludique maximum. Le matériel est en nombre et de qualité et lors d’une partie on s’immerge parfaitement dans nos aventures. Un jeu qui ne laisse pas indifférent et qui fait partie de cette petite liste de jeux qui sans aucun doute durera dans le temps. Déjà 7 années d’existence et le renouveau avec cette version Ultimate permet de lui souhaiter encore de belles et nombreuses années de succès.

Cette version a également un plus, même si le prix (environ 130€) peut paraître très cher. En effet, il est complet et permet pour la première fois de proposer l’ensemble des extensions (inclues dans cette version) en français.

Allez-vous suivre les ordres du Conseil du Néant ? En route vers la puissance !

Maintenant, à vous de vous forger votre propre avis.

La règle du jeu en français
La fiche de Mage Knight sur le site d’Intrafin
Mage Knight sur Board Game Geek
Aventures de Tovak en solitaire
Le site de l’éditeur Intrafin

Rédacteur de l’article : Sylvain

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire