Accueil > Actualités > Trapwords, Advanced Donjons et divination

Trapwords, Advanced Donjons et divination

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 356 vues 3 minutes de lecture

L’éditeur Czech Games Edition (CGE) a été fondé en 2007 par une bande d’amis qui avaient le rêve un peu fou de faire de leur hobby, leur gagne-pain. Un rêve qui devint réalité puisque pas moins de 11 ans et quelques 40 titres plus tard (à une vache près), CGE devint l’un des acteurs majeurs du milieu ludique, ayant dans son écurie des titres aussi mythiques que Galaxy Tucker, Dungeon Lords, Dungeon Petz et plus récemment Codenames devenu aujourd’hui un véritable classique.

À la dernière GenCon, CGE était présent, notamment pour présenter son dernier né : Trapwords.

Quand Codenames rencontre D&D

Trapwords est un party game de déduction conçu par un trio de jeunes et talentueux auteurs tchèques (Jan Březina , Martin Hrabálek et Michal Požárek) dont il s’agit du premier jeu édité. Il est illustré par Régis Torres dont on a déjà pu apprécier la patte sur des titres tels que King of Tokyo, Welcome to the Dungeon ou encore le récent Gnome and Associates… Prévu pour 4 à 12 joueurs dès 10 ans pour une durée de jeu de 30 à 45 minutes en moyenne, Trapwords sera disponible durant la Spielmesse d’Essen 2018.

Dans Trapwords, 2 équipes de joyeux lurons devront s’aventurer / s’affronter dans un donjon, tentant de passer de pièce en pièce sans encombre jusqu’à atteindre la pièce ultime – celle qui contiendra le Grand Moulélé, Ze Big Boss !

Pour ce faire, il s’agira pour une des 2 équipes de choisir un mot (dans la thématique Med-fan ou générale proposée) qu’un membre de l’équipe adverse devra faire deviner à son équipe. Cependant, une difficulté de taille viendra s’immiscer dans le jeu : à savoir qu’en plus du mot susmentionné, l’équipe devra également sélectionner une certaine quantité de mots/pièges que l’équipe adverse ne devra pas prononcer. Cette quantité sera indiquée sur la tuile/pièce sur laquelle l’équipe concernée se situera dans le donjon. Il va sans dire que le nombre de mots à ne pas prononcer et in facto la difficulté seront croissants tout au long de l’aventure. Et bien évidemment, vous vous en doutez, l’exercice sera limité dans le temps !

Si vous aimez les party games funs et bigarrés et qu’un fan de Codenames sommeille en vous, il y a fort à parier que Trapwords fera partie des titres que vous apprécierez. Fait amusant s’il en est, l’équipe travailla deux ans pour développer ce qui donna lieu à Trapwords et l’un des tous premiers prototypes qui fut testé, était basé sur les mots de Codenames pour sa polyvalence.

Si ce n’est pas un signe ça ! Enfin, nous on dit ça, on ne dit rien, hein…

Rédacteur de l’article : Patrick

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire