Accueil > Articles > Catégorie d'age > 14 ans et plus > Vanuatu, quand plaisir ludique rime avec traditions

Vanuatu, quand plaisir ludique rime avec traditions

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 423 vues 7 minutes de lecture

Vanuatu ! Un doux nom teinté d’une pointe d’exotisme qui donne assurément une envie de voyage, n’est-ce pas ? Si l’idée vous plaît, il vous faudra faire preuve de patience pour parcourir les quelques 16’000 km qui nous relient à ce petit archipel perdu dans le sud de l’océan pacifique. Et que dire des 20 heures de vol qui vont avec ? Ou alors, il existe la solution signée Quined Games… Vanuatu, un jeu pour 2 à 5 joueurs.

La boîte du jeu

Il faut bien le reconnaître, le Vanuatu est vraiment un lieu à part, perdu dans un océan inhospitalier où les locaux se sont ouverts il y a peu de temps aux touristes venus des quatre coins du monde. Sur l’île de Tanna par exemple, quelques communautés préservent encore leurs traditions ancestrales et leur vie simple. La forêt tropicale leur offre la nourriture et les habits dont ils ont besoin et la végétation, un habitat idéal pour y vivre. Après avoir avalé un kawa, les hommes partent pêcher et ne manqueront pas de terminer leur journée par quelques dessins traditionnels sur la plage ou même sous la hutte du chef pour y fumer un tabac « local ». Chants et danses agrémentent la journée du village, souvent pour le plus grand plaisir des plus jeunes. C’est dans ce contexte que le nouveau titre de Quined nous embarque, le temps d’une partie, dans le quotidien du Vanuatu.

Embarquement immédiat pour le pacifique sud

Dans Vanuatu, sur les huit tours de jeu que compte la partie, il vous faudra prospérer et obtenir plus de points de popularité que vos adversaires. Le tour de jeu commence avec le premier joueur qui est en charge de poser deux tuiles archipel (des îles et/ou des océans), lesquelles vont petit à petit, agrandir l’espace de jeu tout au long de la partie. Sur chaque tuile, seront déposées les nouvelles ressources disponibles pour les joueurs. En commençant par le premier joueur, chacun pourra alors choisir une tuile personnage qui lui procurera une capacité spéciale durant son tour. La troisième phase consistera, grâce à ses cinq pions, à sélectionner plusieurs actions parmi les neuf disponibles sur le plateau de jeu. Il vous sera alors possible de programmer le déplacement de votre voilier, la construction d’une cabane sur une île, l’exploration des mers à la recherche d’un trésor, la pêche, la vente de votre poisson, l’achat de marchandises ou le transport de touristes (pour autant que vous disposiez d’une cabane pour les accueillir). Mais vous pourrez également programmer le fait de dessiner sur la plage en échange de points de prospérité ou même de vous reposer pour récupérer par exemple des points de prospérité ou des vatus (la monnaie des Vanuatu). Vous pourrez espérer réaliser l’action en premier, si vous vous trouvez majoritaire sur ladite action. Si l’un de vos adversaires a déposé davantage de pions que vous sur l’action choisie, vous l’effectuerez après lui mais pour autant que cette action soit encore possible. Vous l’aurez compris, il faudra gérer un savant mélange de majorités et de blocages pour parvenir à vos fins.

Une partie de Vanuatu…

Quand chacun aura posé tous ses pions sur le plateau de jeu, il sera alors temps de réaliser les actions. Le premier joueur réalisera une des actions sur laquelle il est majoritaire, retirera ses pions, puis tour à tour, les autres joueurs en feront autant. Autant dire qu’il sera tout à fait possible que certaines actions ne soient plus réalisables en fonction des agissements des joueurs précédents. La dernière phase consistera à réapprovisionner les îles, à éventuellement modifier le prix de vente du poisson, piocher de nouvelles tuiles archipel et touristes, bref préparer le nouveau tour de jeu. A la fin du huitième tour, le jeu prend fin et chacun pourra réaliser son décompte de points.

Vanuatu, un jeu joli, captivant et… méchant !

Pour beaucoup d’actions dans Vanuatu, on touche de près ou de loin aux traditions ancestrales de ce petit archipel perdu dans l’immensité du pacifique. La pêche, le commerce du poisson, la voile ou même les dessins sur le sable. Et autant dire que cela n’est pas désagréable car la thématique est bien utilisée et surtout bien illustrée. Sur les premiers visuels publiés par l’éditeur, on a vraiment eu des sueurs froides face à la saturation des couleurs de certains composants. Mais au final, Quined a correctement ajusté les niveaux et le matériel est du plus bel effet. Des couleurs vives telles qu’on peut les retrouver au Vanuatu et des illustrations magnifiques (n’ayons pas peur du terme) signées Konstantin Vohwinkel. L’illustrateur est en effet parvenu à mettre en images toute la saveur des tropiques dans des visuels précis et très travaillés. C’est beau, très beau ! Côté composants, on se retrouve avec du matériel de qualité. Le carton de la boîte est particulièrement épais, gaufré sur le titre et avec un vernis sélectif, excusez du peu ! Des composants toilés, de nombreux meeples colorés, des tuiles épaisses, des sachets pour tout ranger, en résumé tout y est !

Le paradis, tout simplement.

En revanche, des impressions beaucoup plus mitigées lors de la première partie. Si la lecture des règles s’avère relativement aisée, les premiers tours de jeux sont un peu compliqués. Parachuté au milieu du pacifique, il n’est pas simple de savoir par où commencer et surtout quelle stratégie mettre en place. Les nombreuses options de jeu et les différents combots à réaliser ne permettent pas au premier coup d’avoir une vision globale de la partie et de savoir où celle-ci va nous emmener. Les premières actions sont un peu réalisées au « petit bonheur » avant que l’on comprennent la direction à prendre. Par ailleurs, il vous faudra également vous familiariser avec les différentes actions du plateau de jeu et des personnages. Encore une fois, la prise en main peut être assez déstabilisante. Cependant, une fois qu’on a saisi la mécanique de jeu, les parties suivantes s’avèrent bien plus fluides et surtout bien plus tendues. Le choix des actions et surtout les blocages possibles entre les joueurs, en font un titre pour lequel on vous conseille vivement de ne pas jouer avec des susceptibles ou des mauvais perdants. Certains coups peuvent s’avérer particulièrement méchants et avoir un réel impact sur les scores en fin de partie. Mais là est tout le piment du jeu !

Au final, un cube en bois « traditionnel » mais travaillé et bien réussi. Des tours de jeu rapides et des choix d’actions qui vont naturellement susciter des réactions entre les joueurs. Un titre dans lequel on communique souvent et où l’on prend aussi un malin plaisir à contrarier ses adversaires.

Maintenant, à vous de vous forger votre propre avis.

La fiche du jeu sur boardgamegeek
La règle du jeu en français
La règle du jeu pour deux joueurs en français
Le site Internet de Quined Games

Rédacteur de l’article : Léo

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire