Accueil > Articles > Villainous, je vais devenir le sorcier le plus puissant de la teeeeeerre ! Mouahahahaha !

Villainous, je vais devenir le sorcier le plus puissant de la teeeeeerre ! Mouahahahaha !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 583 vues 10 minutes de lecture

Soyez prêtes pour le coup le plus génial
Soyez prêtes pour le plus beau scandale (Oooooo, la-la-la !)
Je dis compromission
Je dis conspiration
Je crie humiliation
Trois mots qui me feront
Un roi incontesté (Aaaaaaah!)
Respecté, salué (Aaaaaaah!)
Le seul dieu vivant qu’on acclame (Aaaaaaah !)
Votre roi vous invite à la fête
Soyez prêtes !

Avez-vous reconnu ? Mais oui, il s’agit de la chanson fredonnée par Scar à ses hordes d’hyènes dans le Roi Lion. Un des chefs-d’œuvre de Disney dans lequel apparaît l’un des méchants les plus emblématiques de l’univers Disney. Alors qui dit méchant dit forcément… Villainous !

Villainous est un jeu de gestion de main asymétrique dans lequel vous incarnez les anti-héros mal-intentionnés des grands classiques animés de Disney. Créé par Prospero Hall et publié en 2018 par Ravensburger pour l’édition anglo-saxonne, il est disponible en français depuis juillet 2019 avec une distribution assurée par Iello. Villainous se joue de 2 à 6 joueurs, à partir de l’âge de 10 ans, pour des parties d’environ une heure.

Le succès de Villainous fut tel que les créateurs ont déjà publié une version standalone « Villainous: Wicked to the Core » qui reprend la même mécanique de jeu mais qui se joue jusqu’à trois joueurs seulement. Néanmoins, il sera possible d’intégrer les trois nouveaux Vilains à la boite de base, afin de corser le gameplay grâce à des twists stratégiquement ludiques. [Breaking News] Au moment où on vous concoctait cet article, Ravensburger a publié une photo révélant trois mystérieux Vilains supplémentaires qui allaient intégrer une nouvelle extension. Affaire à suivre !

Mais sans plus attendre, regardons ensemble comment on devient un vrai méchant au pays des merveilles…

« Qu’on lui coupe la tête ! » – La Reine de Cœur (Alice au Pays des Merveilles)

Qui dit asymétrique dit forcément moyens d’obtenir vos 20 points de pouvoir de façons diverses et variées. En effet, selon le méchant que vous incarnez, vous aurez des conditions de victoire complètement différentes. Que vous soyez Maléfique (qui lance des maléfices à tire-larigot), Jafar, Ursula, la Reine de Cœur, le Capitaine Crochet voire même le Prince Jean (qui cherche à amasser le plus de fortune que possible), vos objectifs de victoire vous seront détaillés sur votre plateau de jeu en fonction de votre personnage et son histoire personnelle de l’univers Disney.

Chaque joueur reçoit un plateau-royaume et la figurine correspondant à son personnage, ainsi que les decks de Méchant et Fatalité. S’ajoutent à ceci une carte récapitulative de tous les objectifs de chacun et un livret de jeu personnalisé à chaque Vilain, contenant les détails relatifs à son objectif de victoire ainsi que des astuces pour mener à bien sa partie. Chaque joueur débute la partie avec quatre cartes en main ; c’est le joueur avec le regard le plus méchant qui commence. Tin tin tiiinn !

Les phases d’action sont simples : à son tour de jeu, chaque joueur déplace son pion de Méchant sur son plateau-royaume sur l’une des cases disponibles (donc sans cadenas) et effectue les quatre actions indiquées sur la case correspondante à son mouvement (si elles sont disponibles et s’il le souhaite). Elles peuvent être effectuées dans l’ordre souhaité mais ne peuvent être faites qu’une seule fois. Parmi les actions proposées, vous aurez le choix entre : gagner des jetons Pouvoir, jouer une carte de votre main, activer une capacité (fournie par un Objet ou un Allié) et ainsi jouer une carte Fatalité chez un autre joueur. Si par malheur, vous avez une carte Fatalité qui s’est ajoutée à votre royaume, vous ne pourrez plus effectuer les actions couvertes par cette dernière.

Une fois vos actions accomplies, il est temps de se refaire la main avec quatre cartes du deck Méchant. Le deck Méchant contient Objets et Alliés qui vous aideront à atteindre vos objectifs alors que le deck Fatalité est peuplé de Héros (comme par exemple, Peter Pan qui vient embêter le Capitaine Crochet) qui seront ravis de mettre à mal vos plans diaboliques !

Le jeu prend immédiatement fin dès qu’un des joueurs remplit ses objectifs, que ce soit pendant son tour ou au début de celui-ci. Tout dépendra de quel personnage vous jouez !

« J’adore la perfidie de ton crâne de piaf. » – Jafar (Aladin)

Quand on voit débarquer un jeu franchisé sur le marché, il y a toujours la crainte d’avoir un jeu bâclé au profit de la licence. Chez Villainous, il n’en est rien ! Les composants sont d’excellente qualité, tout est pensé au millimètre, thermoformage compris. Mention spéciale pour les figurines représentant les Méchants qui sont de très belle facture ! Le côté vilain du jeu est mis en avant grâce aux codes couleurs proposés dans la boîte : c’est sombre, c’est doré et c’est personnalisé à chaque Méchant. On retrouve à la perfection l’univers artistique de Disney ; chaque set de joueur est personnalisé pour coller au personnage incarné, même les enluminures des dos de cartes sont à l’image du Vilain en question.

La thématique est fraiche, intense et bien pensée. On aurait pu avoir peur de se retrouver avec un jeu doucereux pour enfants, mais on se plait vraiment à devenir les méchants que l’on a aimés détester lors de notre enfance ! Ce jeu s’adresse tout à fait aux joueurs confirmés comme débutants, notamment grâce à la rédaction claire et précise des règles et la rapidité de la mise en place du jeu. Grâce à des exemples et des codes couleurs bien pensés, Villainous est en effet extrêmement simple à installer et à prendre en main !

Le côté asymétrique renforce les enjeux de la partie ; non seulement il faut remplir nos objectifs, mais il faut faire attention à ceux de nos concurrents pour les empêcher de gagner ! Par ailleurs, au début de la partie, des petits avantages vous seront octroyés en fonction de votre place dans le tour de jeu ; le premier joueur ne recevant rien (ayant la primeur d’être le premier), le dernier recevra des points de pouvoir en compensation de sa place désavantagée. La rejouabilité est plus que garantie grâce à la variété des personnages proposés dans la boîte de base. On ne peut tout simplement pas établir de stratégie identique si l’on joue des Méchants différents d’une partie à l’autre. Si certains personnages nécessitent du temps pour construire leur stratégie, d’autres sont plus axés dans l’offensive et iront plus dans la confrontation envers les autres joueurs.

Enfin, si l’on peut jouer jusqu’à six, la configuration optimale serait de quatre joueurs, afin d’explorer au maximum les possibilités du deck Fatalité et empêcher les autres de remplir leurs objectifs trop facilement, sans que cela devienne trop le chaos parmi les joueurs. En revanche, pas de mode solo, mais jouer à deux fonctionne très bien à condition que les personnages choisis soient du même acabit. Sinon la partie risque d’être… fade. Quant à l’interaction entre les joueurs, on pourrait penser que les joueurs risquent de jouer dans leur coin pour atteindre leurs objectifs, mais cela est sans compter sur les coups bas que vos concurrents vous feront subir. Après tout, vous êtes les Méchants de Disney, vous n’allez pas rester dans votre coin !

Rien de pire que d’avoir Aladin qui traine dans nos basques lorsqu’on s’appelle Jafar et qu’on désire la lampe magique ! A vous de bousculer les autres pour être le plus méchant des méchants !

« Sur une échelle de 1 à 10, tu vaux au moins 11. » – Iago (Aladin)

Villainous est une jolie découverte qui donne un coup de peps à la franchise Disney. Le parti pris de jouer les personnages malveillants des dessins animés de notre enfance est très bien pensé et nous autres joueurs pouvons y explorer tout notre potentiel machiavélique.

Le jeu se révèle bien plus technique qu’il n’y parait, tout en gardant la bonne dose d’humour et de fun propre à l’univers Disney qui s’y prête à merveille. Inutile de vous conseiller de jouer une partie avec une playlist des meilleures chansons de Disney pour se mettre dans l’ambiance adéquate… et pourquoi ne pas continuer par un karaoké dont vous seuls aurez le secret !

C’est un jeu qui convient à tous les publics, petits et grands, mais surtout à tous ces nostalgiques de la VHS qui n’ont pas oublié comment utiliser un magnétoscope. Vous allez adorer détester tous ces gentils héros qui seront là pour vous empêcher de devenir le plus fourbe des Vilains !

Maintenant, à vous de vous forger votre propre avis.

La règle du jeu en français
La fiche du jeu sur Board Game Geek
Le site de l’éditeur Ravensburger

Rédactrice de l’article : Warda

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire