Accueil > Articles > La sélection Jeudéclick des meilleurs jeux solo

La sélection Jeudéclick des meilleurs jeux solo

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 1,4K vues 35 minutes de lecture

Certains détestent, d’autres adorent. Jouer en solitaire à des jeux de société, cela peut paraître un peu étonnant. Et pourtant, la pratique se veut de plus en plus répandue. Que ce soit pour une façon différente d’appréhender un gameplay ou pour la difficulté de trouver d’autres joueurs intéressés, dans tous les cas, chez Jeudéclick, on adore les jeux solo ! Alors, on vous propose notre sélection des meilleurs jeux pour 1 joueur.

On ne pouvait pas résister à l’envie de vous proposer ce genre d’article. Pour être franc, l’idée nous trottait en tête depuis quelques temps. Et comme vous nous l’avez même demandé, on s’est dit que le moment était venu. Mais attention, il ne s’agit pas d’un classement. Non, pas du tout ! Vous commencez à nous connaître, nous sommes là uniquement pour partager avec vous notre plaisir du jeu. Ainsi, une sélection des meilleurs – selon nous – nous semblait beaucoup plus adaptée. 

Par ailleurs, rappelez-vous qu’une sélection, au même titre qu’un panel ou qu’un prix n’est qu’une photographie à un moment donné effectué par un groupe de personnes. Des individus qui sélectionnent en fonction de leur ressenti ou de leur expérience. C’est donc normal que votre avis puisse diverger. Et d’un côté, heureusement ! Et avec le large choix de jeux proposés sur le marché, impossible pour nous de tout essayer. La sélection se base donc sur des titres joués par notre équipe. Mais si on peut vous faire découvrir quelques opus, et vous donner envie, l’objectif sera donc atteint.

Je joue tout seul ! Les gens… j’aime pas !

Voici donc notre sélection effectuée à fin février 2019. Nous avons à chaque fois listé six jeux par rubrique. Et les jeux sont regroupés par temps de partie. Pourquoi ?… Et bien, parce que ! Sans plus tarder, accrochez vos ceintures, c’est parti !


Moins de 30 minutes

Goblivion

Édité chez Goblivion Games en français, pour 1 à 2 joueurs.
Issu d’un financement participatif via la plateforme Kickstarter, ce jeu de cartes de 1 à 2 joueurs en provenance du Québec vous place à la tête d’un royaume en tant que Reine ou Roi. Vous aurez pour tâche de le défendre face à des hordes de gobelins ou orcs. Entre tower defense et deckbuilding ce jeu aux mécanismes proches du jeu « Vendredi » a pour avantage sa thématique très bien retranscrite ainsi que ses mécanismes particuliers. Ce jeu est addictif et on doit recruter les meilleurs soldats en faisant évoluer les fermiers de nos royaumes et composer avec eux afin d’affronter et battre les ennemis se massant aux portes du château. On peut utiliser nos ressources de nourritures – faisant office de points de vie – afin d’aider au recrutement. Jean-François Gauthier est au four et au moulin pour son jeu et il fait cela très bien. On peut d’ailleurs le remercier pour ce jeu nous faisant redécouvrir les sensations découvertes dans Vendredi mais avec ses belles différences, le rendant original.

Négociateur Prise d’Otages

Édité chez Don’t Panic Games en français, pour 1 joueur uniquement.
La sonnerie du téléphone vient tout juste de retentir. Une prise d’otages est en cours; il est temps pour vous de jouer les négociateurs ! Un jeu de cartes et de dés dans lequel des vies sont en jeu. Pour gagner, vous devrez sauver au moins la moitié des otages et capturer ou éliminer le preneur d’otage. A chaque tour vous conversez avec le criminel et grâce aux lancés de dés, vous essayez de réduire le niveau de menace. Mais aussi d’acquérir des points de conversation pour acheter de nouvelles cartes avec de nouveaux effets. Des effets qui permettront peut être de faire évacuer les innocents retenus en otage. Mais attention, à chaque tour, le preneur d’otage peut faire régner la terreur avec des réactions totalement disproportionnées ! Un jeu qui procure des sensations de tension qui sont bien présentes du début à la fin. Des mécanismes de deckbuiding, de gestion de main et aussi un peu de hasard. Pour chaque preneur d’otages, il y a une stratégie à trouver, à mettre en place et des prises de risques à considérer. Et certains combos de cartes seront indispensables pour mener à bien votre opération en cours. Clairement passionnant, efficace et très addictif, voilà un titre qui n’a pas fini d’occuper les joueurs solo.

Palm Island

Edité chez Portal Dragon en anglais, pour 1 à 2 joueurs.
Ce petit jeu de cartes jouable avec seulement 17 cartes est l’œuvre de Jon Mietling. Sorti durant l’été 2018 suite à un financement participatif, il est remarquable par sa simplicité niveau jouabilité ainsi que sa durée de vie malgré ses quelques cartes. Le titre étant inspiré du fait que le jeu se joue en tenant les cartes dans ses paumes de la main, est un bijou d’efficacité. Une fois les cartes mélangées, on devra les passer en revue 8 fois afin d’habiliter une île de la meilleur façon possible en stockant des ressources et en les utilisant de façon à retourner ou inverser les cartes. Les challenges sont difficiles à atteindre et en progressant, vous débloquerez des « feast » permettant toujours de se surpasser. Ce jeu est addictif et on peut l’emmener partout (il tient dans la poche) et sa durée de jeu très courte d’une dizaine de minutes, permet de le sortir à la moindre occasion. Un titre original par sa mécanique qui ne laisse personne indifférent.

Vendredi

Édité chez EDGE en français, pour 1 joueur uniquement.
Un titre pour jouer les Robinsons, ça vous dit ? Vendredi est un petit jeu de cartes par son format mais un grand jeu pour tous les amateurs d’opus en solo. Le concept, imaginé par le talentueux Friedemann Friese, consiste à vous faire passer des épreuves pour quitter votre île sur laquelle vous vous sentez un peu seul. Et en finalité, affronter les redoutables pirates ! A chaque tour, vous piochez des cartes de différentes valeurs pour effectuer des épreuves. Un deuxième deck, comportant des cartes de combat, vous fera passer les épreuves. Ou pas ! Si vous y parvenez, vos cartes épreuves deviennent des cartes de combat et si vous échouez, vous entamez les vingt points de vie à votre disposition. Un jeu passionnant et vraiment addictif dans lequel il faudra trouver « l’astuce » pour progresser dans le jeu et se constituer un deck de combat suffisamment puissant pour vaincre ces fichus pirates. Avec un gameplay très abordable et une mécanique bien huilée, il y a de quoi se prendre au jeu. Surtout qu’il y a de vrais choix à effectuer, de l’anticipation à faire preuve et une thématique sympathique qui ne demande qu’à se laisser appréhender. Une superbe expérience, très plaisante, et avec Vendredi, croyez bien que vous ne serez pas pressés que samedi arrive !

Les Châteaux de Bourgogne, le jeu de dés

Edité chez Ravensburger en français, pour 1 à 5 joueurs.
Ce jeu, fruit de l’association de Stephan Feld et Christoph Toussaint vous emmène dans l’univers des Châteaux de Bourgogne. Mais sous la forme d’un Roll & Write (lancer de dés et écriture) ! Les auteurs ont réussi à retranscrire les sensations d’un des plus grands succès de Feld sous un format plus léger. En solitaire, vous jouez 3 manches de 8 tours durant lesquels vous lancez les 5 dés (1 sablier, 2 valeurs et 2 couleurs) et vous choisirez une combinaison d’une valeur et couleur afin d’occuper un des territoires de votre feuille de jeu. Le but étant de faire un maximum de points de victoire mais vos choix seront importants afin de réussir le meilleur challenge. Un jeu très efficace avec ses 4 cartes de territoires différentes. Il apporte une grande rejouabilité et encore une fois comme souvent avec ces jeux au petit format, une réelle addiction. Qu’on soit amateur des Châteaux de Bourgogne ou pas ce jeu permet de charmer tout le monde.

Pulp Detective

Édité chez AV Studio Games en français, pour 1 à 2 joueurs (mais développé pour y être joué en solo).
Chapeau sur la tête et loupe en main, il faudra faire vite pour arrêter le criminel et résoudre l’enquête qui vous a été confiée ! Dans Pulp Detective, vous avez 24 heures pour arrêter le coupable sinon la partie est perdue. A chaque tour, vous piochez des cartes « Coup de Théâtre », « Informateur » et « Suivre une piste » afin de récupérer des objets, des indices ou de l’énergie. Et pour atteindre l’objectif de chaque carte, vous lancez des dés et progressez dans l’histoire. Quatre indices récupérés et vous pourrez confronter le criminel ! Un jeu léger, fun et amusant qui a été magnifiquement thématisé dans le style des années 30 pour s’immerger au cœur de l’enquête. Des mécanismes simples, qui fonctionnent bien et un jeu qui propose un sympathique challenge associé à des choix en matière de prise de risques. Le hasard est présent et on ne contrôle pas tout mais Pulp Detective procure à chaque fois une sensation plaisante, des bons moments et l’envie d’y revenir. En outre, avec ses deux extensions, la richesse de jeu a été réellement poussée dans ses derniers retranchements. On adore !


De 30 a 60 Minutes

Clank!

Edité chez Renegade Games Studios en français, pour 1 à 4 joueurs.
Ce doux bruit que fait ce petit « Clank », cependant ce bruit est un réel danger : il pourrait réveiller le dragon qui sommeille dans les profondeurs du château ! Ce jeu de Deckbuilding de Paul Dennen est surtout appréciable en solitaire avec la variante – adoptée par l’éditeur – de Martin Montreuil. Bien qu’il existe une variante officielle à l’aide d’une application sur smartphone, celle proposée par notre ami YouTubeur est plus appréciable. Dans ce jeu vous aurez à charge de descendre dans les entrailles de la terre accessibles par un château afin d’aller voler des trésors au terrible dragon. Pour cela vous allez jouer toute votre main de cartes afin de pouvoir vous déplacer, recruter des compagnons ou acheter des objets ou encore combattre des monstres. Cependant attention, si le dragon se réveille il sera en colère et cherchera à vous éliminer. Ce jeu est vraiment splendide. Ce mélange entre « deckbuilding » et « push your luck » est vraiment efficace et agréable. Simple à prendre en mains, il n’est néanmoins pas forcément aisé de remonter les trésors tant désirés. Cette variante solo est disponible sur le site sessionsolo.com

L’expédition perdue (The Lost Expedition)

Édité chez Nuts Publishing en français, pour 1 à 5 joueurs.
La cité d’Eldorado aura de tous temps attisé les convoitises les plus folles. A vous d’essayer de la retrouver dans un jeu où vous prendrez la tête d’une équipe de trois aventuriers qui effectueront des expéditions dans la jungle. Au début du tour, vous recevez six cartes dont trois vont constituer votre expédition du matin et trois autres, votre expédition du soir. A chaque expédition, vous ajouterez trois cartes de la pioche et vous constiturez une aventure avec les différentes cartes. Les cartes sont à classer de différentes façon en fonction du matin ou du soir. Et sur chaque carte vous pourrez par exemple progresser dans la jungle, gagner ou perdre vies, nourriture, compétences ou balles, etc. Et si tous les membres de votre équipe décèdent avant d’avoir atteint Eldorado, c’est perdu ! On a immédiatement été séduits par les visuels du jeu, dans le plus pur style BD; c’est du plus bel effet. Surtout que ces illustrations reposent sur de grandes cartes de jeu style tarot. Rapidement prise en main, L’expédition perdue offre des sensations de jeu vraiment agréable avec des tours de jeu fluides et de vrais choix à effectuer. Une bonne dose d’anticipation, de la gestion de main, de la réflexion, de la stratégie, il y a tout pour passer un super moment ludique. Surtout que la rejouabilité est excellente ! Un opus qu’on vous conseille fortement et qu’on prend toujours plaisir à ressortir régulièrement.

AuZtralia

Edité chez Nuts! Publishing en français, pour 1 à 4 joueurs.
Des expéditions en terres australes afin d’aller vaincre les Grands Anciens, tel est votre but dans AuZtralia, du grand Martin Wallace. Ce jeu de programmation, exploration et affrontement issu d’une campagne Kickstarter est arrivé sur les étals de nos magasins préférés en version française grâce aux bretons de Nuts! Publishing. Le jeu apporte un réel challenge, en prenant la tête d’une expédition, nous devons établir un camp de base et des chemins vers l’intérieur de l’Australie afin de déloger les présences maléfiques dirigées par Chtulhu. Ce jeu se basant sur un système de points de temps, vous propose deux parties : une durant laquelle vous vous installerez et vous développerez et une où les Grands Anciens se sentant menacés vont se réveiller et attaquer. Il faut faire preuve d’anticipation, d’un réel courage afin de mener vos troupes vers la victoire et empêcher les forces du mal de gagner. Les différents objectifs solitaires permettent également d’orienter votre jeu et de vous aider à vaincre l’ennemi de l’humanité. Le jeu est facile à prendre en mains et avec ses différents niveaux de difficulté permet d’avoir une expérience ludique très agréable avec une très belle longévité.

Paper Tales, Au-delà des Portes

Édité chez Catch Up Games en français, pour 1 à 7 joueurs (en solo uniquement avec l’extension Au-delà des Portes).
En solo dans Paper Tales, vous ferez face au Roi Liche et à son armée. Pour gagner, vous devrez avoir plus de points de légende que le Roi à la fin des quatre tours de jeu. Vous débutez par un draft avec le joueur virtuel, dans laquelle vous récupérez cinq cartes d’unités. Ces unités sont ensuite payées pour être déployées sur l’aire de jeu en vue d’un combat. En utilisant les cartes draftées en début de tour, vous allez affronter le Roi Liche avec vos unités qui comportent chacune différentes valeurs, et bien sûr des effets que vous pourrez faire comboter. Des points de légende sont attribués à chaque combat gagnant. Finalement, vous récupérerez également des pièces d’or et pourrez construire des bâtiments qui procureront différents effets. Et vous répétez tout cela quatre fois avant de déterminer le gagnant. On a tout d’abord été charmés par la direction artistique et les superbes illustrations de Christine Alcouffe. Une fois pris en main, le jeu nous offre une belle fluidité et aussi étonnant que cela puisse être, le draft fonctionne très bien en solo. Il fallait le faire ! Surtout que l’intensité du joueur virtuel est vraiment élevée. Même si on peut faire varier la difficulté de l’IA, le Roi Liche ne lâche rien ! Les parties sont donc très tendues et pour gagner, il est indispensable d’optimiser son deck au maximum et de se montrer agressif. Entre gestion de main, gestion de ressources ou encore combos, Paper Tales nous offre un jeu d’affrontement complet et captivant. En solo, c’est une superbe expérience et un vrai défi qui va nous pousser à donner toujours le meilleur. Tout en assurant un renouvellement de jeu excellent.

Clans of Caledonia

Edité chez Pixie Games en français, pour 1 à 4 joueurs.
Ce jeu de l’allemand Juma Al-JouJou vous envoie en Ecosse à la tête d’un des grands Clans du 19è siècle afin de pouvoir développer ses productions et son économie. Entre conquête de territoire pour pouvoir étendre ses productions et gestion économique, Clans of Caledonia vous propose de développer votre agriculture et vos industries. Le but étant de pouvoir les vendre au marché ou encore répondre à des demandes de livraison. Dans ce jeu sorti en 2018 dans la langue de Molière, l’argent est le nerf de la guerre, tant que vous en avez, vous pouvez effectuer des actions. En solitaire, deux versions existent, une officielle permettant d’optimiser au maximum le jeu avec une intelligence permettant la variation du marché ou des variantes « fanmade » dans lesquelles vous affrontez une intelligence artificielle simulant un adversaire. Quelle que soit la version solitaire choisie, le jeu est toujours un vrai challenge dans lequel les méninges seront mises à l’épreuve afin de pouvoir trouver la meilleure optimisation pour sortir victorieux du jeu.

Dual Powers

Édité chez Thunderworks Games en anglais, pour 1 à 2 joueurs (règle française disponible).
Au cœur d’un conflit historique en 1917, vous vous retrouvez dans les rues de Saint-Petersbourg, entre l’Etat Russe et une force d’opposition socialiste. Vous incarnez l’un des deux camps; l’IA votre adversaire. Pour gagner, il faudra détenir le plus de points de soutien (de la population) à la fin des trois tours de jeu. Avec cinq cartes en main, vous jouez à tour de rôle avec le joueur virtuel. A chaque carte vous choisissez de déclencher l’effet de la carte ou sa valeur de recrutement pour déployer vos unités et leaders dans les différents quartiers de la ville. A la fin de chaque tour, vous marquez des points en fonction des majorités présentes dans trois quartiers déterminés. Les joueurs pourront aussi prendre le contrôle des jetons neutres représentant la population mais devront aussi faire face à des barricades qui gêneront les déplacements. Un card driven très travaillé qui repose sur des mécanismes simples mais qui offre une superbe profondeur de jeu. Placement, majorité, stratégie et le tout, dans un contexte historique subtil et léger. Les phases de jeu sont intenses bien que la difficulté puisse être choisie. L’IA prend vite sa place sur le plateau et il faudra redoubler d’effort pour se positionner efficacement et déclencher les bons effets aux bons moments. Juste… superbe !


De 1 a 2 heures

Black Orchestra

Édité chez Starling Games en anglais, pour 1 à 5 joueurs (règle française disponible).
Fomenter un complot pour éliminer Adolf Hitler, voilà votre mission. Vous parcourez l’Europe pour rassembler différents objets et informations afin d’échafauder un plan d’assassinat. A chaque tour, vous déclenchez les effets des adjoints du Führer avant d’effectuer vos actions. Découvrir des objets, en récolter, conspirer pour gagner des actions, se déplacer, constituer un dossier pour déclencher des effets… sans vous faire enfermer par l’omniprésente Gestapo. Des cartes d’événement sont révélées en fin de tour. Mais si vous épuisez le deck sans que votre plan n’ait été accompli, la partie est perdue. Une thématique pas si simple mais qui a été abordée sans fioritures pour laisser la part belle au gameplay. Le défi est annoncé dès le départ et le temps joue contre nous. Le jeu offre des possibilités variées, entre gestion de ressources, gestion de main de cartes et positionnements stratégiques. Une certaine dose de hasard, de la prise de risques et des mécanismes de motivation et de suspicion avec lesquels il faudra jongler. L’originalité du jeu et l’audace de son thème sont à relever. Mais derrière cela c’est bien un jeu de gestion affûté pour lequel il faudra être perspicace. Seule frustration, on peut perdre la partie sur un lancé de dé. La vie est injuste !

Viticulture & Toscany (Essential Edition)

Edité chez Matagot en français, pour 1 à 6 joueurs.
Ce jeu de Jamey Stegmaier et Alan Stone a vu naître avec son extension Toscane en 2014, le maintenant célèbre Automa Factory de Morten Monrad Pedersen. C’est donc avec cette révolution dans la pratique solitaire qu’on découvre Viticulture. Dans ce dernier, nous prenons la tête d’une exploitation viticole italienne et nous tenterons de battre un automate en 7 manches représentant 7 années. Ces années découpées en saisons voient l’automate nous bloquer des actions, nous empêchant de nous développer tranquillement et lui permettant de conserver son avance. La tension dans le jeu est palpable tout du long. On se rend compte qu’on manque de temps et notre adversaire virtuel semble prendre un malin plaisir à nous bloquer les actions dont nous avons le plus besoin. Il faut faire preuve de grandes capacités à s’adapter et à saisir les opportunités afin d’essayer tant bien que mal de livrer un vin de qualité et répondre aux demandes. Les sensations sont bonnes et l’automate est vraiment dur à battre sans non plus donner l’impression de blocage. Il fonctionne très bien quel que soit les modules utilisés pour ce jeu et apporte une très grande satisfaction et un plaisir jamais boudé.

Freedom, le chemin de fer clandestin

Édité chez Asyncron en français, pour 1 à 4 joueurs.
L’histoire des États-Unis a été marquée par l’esclavage, mais aussi et surtout par son abolition. Vous voici donc des abolitionnistes tentant de mettre fin à l’esclavagisme. Pour gagner, vous devez envoyer au Canada un nombre défini d’esclaves, depuis les plantations de coton où ils sont retenus et exploités. Et avant le huitième tour de jeu ! Vous devrez aussi être en possession de jetons de soutien. A chaque tour, des chasseurs d’esclaves se déplacent sur le plateau de jeu pour capturer les hommes que vous tentez de sauver. Vous aurez ensuite la possibilité de lever des fonds et de déplacer les esclaves de villes en villes sur le plateau central. Mais à chaque déplacement, les chasseurs se rapprocheront des esclaves. En fonction de l’avancée des années, vous pourrez aussi acquérir des cartes pour utiliser différents effets qui vous aideront dans vos actions. A la fin de chaque tour, de nouveaux esclaves sont vendus aux plantations. Encore un thème très prenant et qui ne laisse pas indifférent. Mais un jeu merveilleusement travaillé ! Freedom va cependant vous donner du fil à retordre avec un opus d’une difficulté assez élevée. Le placement stratégique, la prise de risques et une bonne gestion de votre main de cartes marqueront votre expérience ludique. Au final, des paramètres multiples à gérer mais un jeu tendu du début à la fin. Wouaw, la grande classe !

Rise to Nobility

Edité chez Final Frontier Games en français, pour 1 à 6 joueurs.
Dans ce second opus de l’éditeur Final Frontier Games, distribué par Pixie Games et dans le même univers que Cavern Tavern, les auteurs Ivana & Vojkan Krstevski vous proposent de gagner le plus de prestige en 10 tours afin de pouvoir prendre la direction du Conseil de Pierre (pas celui de Rrrrr !). Dans sa version solitaire, en plus de devenir prestigieux, il faudra valider un objectif pris au hasard. Cependant vous ne pouvez pas vous développer dans votre coin. Avant chaque manche, il faut lancer les dés et selon le résultat vous verrez un certain nombre d’actions bloquées. Il faudra, malgré ces blocages, réussir à se développer tout en optimisant au maximum les valeurs de nos propres dés. Le temps est compté et même si on peut modifier la valeur de nos dés, cela ne nous empêche pas de pester sur l’adversaire virtuel trouvant toujours le moyen de bloquer l’action absolument nécessaire afin de ne pas perdre de vue l’objectif à atteindre. Dans ce jeu expert, la tension est présente en solitaire et le jeu est très fluide. On ne voit pas du tout le temps passer ! La frustration est toujours bonne dans un jeu car il permet de donner l’envie d’y rejouer et de faire mieux. Et on ne va pas se mentir, on adore ça ! De plus, l’ambiance farfelue du jeu ajoute vraiment au plaisir.

V-Commandos

Édité chez Triton Noir en français, pour 1 à 4 joueurs.
Incarnez des commandos en missions d’infiltration dans l’Europe occupée de la Seconde Guerre Mondiale. A la tête de votre équipe, pour gagner les différentes missions, vous devez accomplir les objectifs spécifiques et surtout, rester en vie ! A chaque tour de jeu, un événement se déclenche. Puis vous pourrez ensuite effectuer vos trois actions par commando. Entre ramasser des équipements, faire exploser des charges de TNT, se déplacer, attaquer en combat rapproché, tirer, utiliser des équipements, éteindre des alarmes, interagir avec des objectifs etc. vos possibilités sont vastes. Et avant qu’un nouveau tour reprenne, ce sera aux troupes ennemies d’investir le terrain et de parer à vos agissements. Et si l’alarme se déclenche par votre manque de discrétion, alors malheur à vous ! Un environnement très travaillé et un opus qui rappelle le jeu vidéo « Commandos » pour un petit bijou ludique qui donne véritablement envie. La règle demande un peu d’investissement en raison de nombreuses petites subtilités. Mais il s’agit bien de vos talents de planification, d’anticipation et de programmation auxquels vous devrez faire appel. Le jeu comporte aussi des dés et la chance sera donc forcément de la partie. Une forte rejouabilité et des sensations de jeu qui sont superbes. Voilà un opus qui offre un challenge intelligent, complexe et ampli de réflexion où les paramètres multiples seront à gérer mais où les possibilités seront grandes. Et sur un fond historique, quel plaisir que ce V-Commandos !

Terraforming Mars

Edité chez Intrafin Games en français, pour 1 à 5 joueurs.
Il y a des jeux qui marquent les esprits et ce jeu des frères Fryxelius en fait partie. Sorti en 2017 en français, peu de personnes habituées aux jeux plutôt velus ne le connaissent pas. Ce jeu qui vous place à la tête d’une entreprise ayant pour but de développer l’habitat sur la planète rouge en travaillant sur la qualité de l’air, la température et l’existence d’eau et également devenu un classique du jeu en solitaire. Dans cette variante officielle, nous avons à notre disposition 14 générations afin d’arriver à rendre la planète habitable. Plus que jamais, il faut optimiser les projets (cartes) à notre disposition et gérer notre budget afin de pouvoir réussir cette terraformation dans les temps. Si l’objectif est atteint alors on peut même noter notre score afin d’essayer de le battre la prochaine fois. Dans ce jeu, notre plus grand adversaire c’est nous même. Il ne faut pas se dissiper et il faut bien choisir les projets à construire. La multitude de cartes rend cela difficile car on se laisse facilement tenter par des projets qu’on peut trouver sympathiques mais qui ne nous aideront pas à progresser vers l’objectif. Cependant, ce grand nombre permet une rejouabilité exceptionnelle tant on aura jamais deux fois les mêmes configurations et opportunités en plusieurs parties. Pour nous un must have sur les jeux d’optimisation et gestion tant il est complet et complexe et cela c’est sans compter sur ses diverses extensions apportant davantage de possibilités ! On adore !


Plus de 2 heures

City of Kings

Edité chez The City of Games en anglais, pour 1 à 4 joueurs.
Ce jeu d’aventures en provenance d’Angleterre, œuvre de Frank West a réussi à faire sa place dans les ludothèques des passionnés du genre. Jeu purement coopératif, vous y jouez en solitaire de la même façon qu’en multijoueur à la différence que vous contrôlez plusieurs héros. Dans ce titre vous représentez des héros vivant dans la cité des rois, dernier rempart contre les forces de Vesh (un grand méchant très vilain qui fait peur… bouuuh). Vous devrez choisir soit de jouer des scénarios ayant un objectif à accomplir, soit de jouer des histoires d’un ensemble de plusieurs scénarios évolutifs. Quel que soit le mode de jeu, vous devrez parcourir les terres extérieures à la cité des rois afin de récolter des ressources, chercher un lieu ou une relique ainsi que les débarrasser des forces du mal. Il faudra compter sur des quêtes annexes à récupérer afin de pouvoir faire évoluer les héros si faibles au début. Les particularités de ce jeu sont qu’il faut optimiser les déplacements, les positions ainsi que les évolutions des héros afin de faire face aux menaces devenant de plus en plus dangereuses. Dans the City of Kings, vous devrez également œuvrer avec le temps comme adversaire : vous n’aurez que quelques jours pour arriver à atteindre l’objectif fixé et ces journées à disposition passent vite. Ce jeu tient sa richesse que son auteur ainsi que des fans mettent régulièrement à disposition du contenu avec de nouveaux scénarios ou de nouvelles histoires pour le rendre immortel ! Bien que récent, son avenir est très prometteur et une fois un scénario fini, nous avons envie de repartir avec les protagonistes à l’aventure sans même leur laisser le temps de se reposer.

This War of Mine

Édité chez EDGE en français, pour 1 à 6 joueurs.
S’amuser avec l’enfer de la guerre en incarnant de modestes civils. Il fallait oser ! Dans This War of Mine, votre groupe de personnages se trouve retranché dans un modeste refuge et votre objectif premier sera de survivre. Mais aussi de faire face aux événements et d’atteindre des objectifs. Le tour de jeu se découpe en deux parties. Une phase de jour durant laquelle vous utilisez vos points d’action pour améliorer vos conditions de vie et récolter de quoi faire face au conflit qui fait rage. Et une phase de nuit durant laquelle vous vous déplacez hors de votre repaire et durant laquelle vous faites face à d’éventuelles menaces. Le jeu comporte également un important livre de plus de 1940 paragraphes qui viendront compléter votre expérience de jeu. Voilà une thématique extrêmement prenante, immersive et très travaillée. Des scénarios qui ne laissent pas indifférents avec souvent, des choix terribles à effectuer. Quelle véritable claque on se prend, c’est à couper le souffle ! Mais aussi un gameplay simplement génial qui repose sur des cartes, des choix à effectuer et de l’anticipation. Et ce fichu refuge qu’on améliore tant bien que mal avec les moyens du bord. Un gestion de ressources minutieuse sera nécessaire et même si cela sera parfois immoral, il faudra saisir les bonnes opportunités pour survivre. Même si les rencontres en tous genres ne manque pas ! Un opus véritablement difficile, stratégique mais qui nous met au défi. Celui de la survie dans une immersion… totale !

Comancheria

Edité chez GMT Games en anglais, pour 1 joueur.
Dans ce jeu historique de Joel Toppen, le but est d’aider le peuple Comanches à se développer, chasser et surtout survivre, le tout courant des années 1700 et 1800. Au départ une petite tribu, ce peuple était réputé pour son utilisation des chevaux ainsi que pour être un peuple de guerriers redoutables. Lorsqu’on se lance dans une partie, on choisit un scénario à jouer correspondant à une période. A chaque période, les Comanches avaient leurs ennemis, alliés et une expansion propre. Dans Comancheria, vous devrez en jouant tour par tour, vous développer afin d’essayer d’atteindre l’objectif de la partie choisie. Cependant, comme dans la réalité historique, les attaques des peuples pour voler des chevaux ou autres otages peuvent entraîner une réaction des cibles emmenant parfois à la guerre. Il faudra donc bien gérer les besoins de la tribu ainsi que la volonté de se développer et conquérir dans le but d’atteindre l’objectif de la période jouée. Ce jeu est touffu, mais en tant que joueurs, nous avons la chance d’avoir une traduction de tout le matériel en français, réalisée par des fans du jeu. Ce qui permet d’en profiter de manière optimale. Le titre apporte des sensations ludiques assez exceptionnelles. On est vraiment pris dans le thème et lorsqu’on joue on a à cœur à ce que nos tribus arrivent à s’imposer dans les diverses régions et prospérer. Un jeu extrêmement difficile, pour les amateurs du genre mais qui apporte une grande satisfaction tellement il est bon. Un vrai jeu solitaire procurant des heures de plaisir à chaque partie.

Nemo’s War

Édité chez Victory Point Games en anglais, pour 1 à 4 joueurs.
Un jeu d’aventure dans l’univers de Jules Verne aux côtés du Capitaine Nemo et de son équipage. Vous êtes partants ? Le but du jeu en solo est de parcourir les mers, combattre des navires et marquer le plus de points de victoire. Mais surtout de vivre une aventure épique ! A chaque tour, vous êtes confrontés à des événements qui vont nécessiter des jets (de dés) de compétences. Puis vous devrez vous occuper de la gestion de l’équipage, de l’état du Nautilus, de la santé de Némo, de dénicher des trésors, d’effectuer des déplacements au fond des mers, des tests de compétences, d’upgrader votre navire, et bien entendu de vous battre contre ces navires dans des combats épiques. Le jeu offre un univers graphique travaillé par l’excellent Ian O’Toole et un gameplay incroyable. Du placement, de la gestion de main, de la gestion de ressources, de la chance, de l’anticipation, de la réflexion, vous allez ludiquement galérer ! Mais que c’est bon ! On en prend plein les yeux ! L’opus permet même de scorer différemment d’une partie à l’autre et la rejouabilité s’en ressent ainsi clairement. Un merveilleux titre, exigeant et avec de nombreux paramètres à gérer, pour les amateurs de gros jeux en solo ; presque un indispensable de toute bonne ludothèque !

Mage Knight

Edité chez Intrafin Games en français, pour 1 à 5 joueurs.
Nous ne pouvions pas faire cette sélection sans parler de ce chef d’œuvre de Vlaada Chvatil. Mage Knight truste la première place du top 100 des jeux solitaires du site Board Game Geek depuis 5 ans ! Il est la référence du jeu d’aventure ! Dans celui-ci, vous incarner un chevalier mage et votre but est de devenir le plus puissant possible pour valider les objectifs du scenario. Pour cela, nous avons un deck de cartes que nous allons pouvoir faire évoluer en acquérant des sors plus puissants ou en recrutant de l’aide. Il faudra se battre, visiter des villages, des tours de magie ainsi qu’explorer le monde à notre portée. Ce jeu mélange plusieurs mécanismes dont deckbuilding, gestion de ressources et de dés. C’est un vrai jeu à monde ouvert où beaucoup de possibilités s’offrent à nous. Cette liberté peut avoir un prix, notamment ne pas aller à l’essentiel et perdre l’objectif de vue, mais elle est surtout grisante car on a vraiment l’impression de vivre l’aventure et d’être un vrai héros devenant de plus en plus puissant avec le temps qui passe. En 2019, l’édition en français du jeu dans sa version ultimate (comprenant toutes les extensions ce qui est inédit en français) va lui permettre de gagner un peu plus en notoriété encore.

The 7th Continent

Édité chez Serious Poulp en français, pour 1 à 4 joueurs.
En 1907, vous êtes de retour de votre expédition sur le 7ème Continent. Mais pour gagner la partie, vous devrez y retourner pour lever la malédiction qui vous ronge. Et plusieurs malédictions sont disponibles dans la boîte de jeu ! Avec le personnage que vous incarnez, vous utilisez un deck de cartes d’événements pour effectuer différentes actions et surtout, vous cherchez le moyen de lever la malédiction. Vous pouvez par exemple vous déplacer, fouiller des lieux, construire des objets, creuser, pêcher, combattre, chasser, faire du feu, jouer de la musique, etc. Chaque action pourra vous faire progresser dans le jeu mais aussi affecter votre état et les conditions physiques et psychiques de votre personnage. Jusqu’à en affecter votre survie. Et si vous épuisez le deck d’évènements et qu’une carte de malédiction est piochée, la partie s’arrête. Un jeu dans lequel on vit une aventure incroyable, sublimé par des visuels travaillés et dont l’atmosphère raconte de vraies histoires. A chaque carte de terrain on prend un plaisir fou à découvrir toutes les richesses de ce continent inconnu. Au cœur du gameplay, une gestion de main de cartes réfléchie où la pesée des risques peut nous faire avancer ou à contrario, nous mettre dans des situations scabreuses. Une exploration qui nous met continuellement au défi et qui propose des centaines d’heures de jeu. A chaque fois, on y revient pour le plaisir de la réflexion, de la découverte, de la résolution de casse-tête et de grands défis. Un jeu démesuré pour une expérience ludique inégalée. 

Vous l’aurez compris au gré de cet article, il s’agit de notre sélection. Une sélection effectuée en fonction de nos impressions personnelles et de nos préférences. Mais nous avons sélectionné autant de petits jeux simples et rapides, que de gros opus, longs et exigeants. Dans tous les cas, les mécanismes travaillés, bien ficelés et amusants nous ont donné envie de vous en parler et de les inclure dans cette sélection. Et vous, quels sont vos jeux solo préférés ? Indiquez-le juste en dessous, dans les commentaires.

Rédacteurs de l’article : Sylvain & Léo

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire