Accueil > Actualités > Comanautes, et si on jouait avec nos démons intérieurs ?

Comanautes, et si on jouait avec nos démons intérieurs ?

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 429 vues 7 minutes de lecture

Après Histoires de Peluches, l’éditeur Plaid Hat Games va remettre le couvert avec Comanautes. Même système de jeu, même principe, mais avec un thème et un univers beaucoup plus adulte. Prêts à plonger avec nous dans les méandres torturés et étranges d’un esprit profondément endormi ?

Avec la sortie prochaine de Comanautes, l’occasion était trop belle pour ne pas vous proposer un petit tour d’horizon. Mais avant tout, remettons les choses dans le bon ordre car tout commence avec le jeu Histoires de Peluches. Pour celles et ceux qui dormaient au fond de la salle, Histoires de Peluches c’est un jeu coopératif dans lequel tous les joueurs incarnent de sympathiques « doudous » qui doivent chasser monstres et fantômes, dans la chambre d’une petite fille endormie. Particularité, le jeu se joue avec un livre, ou plutôt sur un livre ! Un ouvrage qui fait non seulement office de support scénaristique mais aussi de plateau de jeu. On vous en a parlé en long et en large dans ce billet qu’on vous propose de consulter si vous souhaitez en savoir plus…

Petit deviendra grand

Mais alors, pourquoi nous parler de ces peluches ? Tout simplement parce que Comanautes n’est autre que le deuxième volet de la série. Si, à ce stade on peut parler d’une série car il y aura même un troisième tome. Mais nous y reviendrons.

On garde donc le même système de jeu. C’est-à-dire les héros incarnés par les joueurs, la trame scénarisée, le principe du coopératif pour 2 à 4 aventuriers, et ce fameux livre qui fera également office de support de jeu.

En revanche, on change la thématique ! A la base, Histoires de Peluches était destiné à de jeunes joueurs ou devrait-on dire plutôt des pré-ados. Même si de notre point de vue, on se dirigeait plutôt vers un panel avec un peu plus de poils au menton. Mais bon… Là, avec Comanautes, on s’oriente clairement vers un opus destiné aux plus grands. Aux plus âgés.

Concrètement, Martin Strobal se trouve actuellement dans un profond coma. Vous, en tant que Comanaute, devrez vous immiscer et explorer son subconscient avec pour objectif de le réveiller de son sommeil. Mais Martin est tourmenté par des démons intérieurs et à chaque partie, il faudra les combattre. Pour ce faire, pas d’autres choix que d’entrer dans les zones de coma, au plus profond de l’esprit de Sobral.

Une histoire d’enfant intérieur

Vous et tous les autres joueurs, incarnez donc des avatars. Votre objectif sera de localiser l’enfant intérieur, prisonnier de ses démons, qui se cache parmi les onze zones de coma disponibles dans le jeu. Ou plutôt dans la tête de notre comateux. Libérer l’enfant intérieur de ses démons aidera Martin à se réveiller.

Lorsque les joueurs entrent pour la première fois dans l’esprit de Martin, il faudra récupérer des cartes d’indice. Ces cartes, accessibles grâce à des pions d’intuition permettront de déterminer quelle sera la prochaine zone de coma à explorer pour trouver l’enfant intérieur de Sobral. Les Comanautes devront analyser ces cartes et réfléchir ensemble pour s’orienter vers la direction qui leur paraît le plus juste. Mais ce n’est pas tout, il faudra aussi récupérer différents totems qui eux, permettront de se rendre vers la destination voulue.

Chaque avatar aura en sa possession un équipement de départ et une capacité spéciale. Là où les pions « rembourrage » fonctionnaient comme monnaie du jeu dans Histoires de Peluches, ici, il s’agit des pions de lucidité.

A chaque tour, les joueurs lancent cinq dés de couleurs différentes. Chaque couleur permettant d’effectuer une action spécifique pour se déplacer, combattre etc. Particularité avec le dé bleu qui permettra de révéler l’emplacement de l’enfant intérieur dans la zone de jeu; la zone de coma en cours d’exploration. Et les joueurs pourront interagir avec l’enfant intérieur pour récupérer des indices visant à localiser le démon qui empêche l’enfant de se libérer. Mais la valeur du dé bleu aura un impact sur la suite et il se pourrait bien qu’un test soit nécessaire.

A chaque zone de coma, cinq démons intérieurs devront être combattus par les avatars. Ainsi qu’un démon intérieur majeur! C’est en se déplaçant dans les différentes zones que les indices pourront être collectés, mais aussi, que les démons pourront être combattus.

Par ailleurs, si Martin est habité par ses démons intérieurs, chaque avatar – c’est-à-dire vous – aurez aussi à faire face à vos émotions et vos peurs. En cours de partie, certains de vos troubles personnels seront révélés et viendront vous compliquer la tâche.

L’aventure débute sous peu

Les joueurs familiers d’Histoires de Peluches auront bien évidemment compris le système de jeu. Un système dont la base est reprise pour Comanautes. L’interaction, l’anticipation et la réflexion en équipe est indispensable dans cet opus. De nombreux chapitres très variés et dont le contenu narratif a été ampli de petites anecdotes et de clins d’œil, permettra aux joueurs de vivre une aventure originale. Dans les méandres d’un esprit torturé !

Comanautes sera disponible en français, pour fin août 2019, grâce à une localisation assurée par EDGE. Le studio d’Asmodee ajoute ainsi un titre vraiment original à son catalogue, avec un prix public conseillé affiché à 69€. Une référence que vous pourrez acquérir en boutique et apporter avec vous lors votre prochaine séance de psychanalyse !

Et sachez d’ores et déjà qu’un troisième jeu arrivera prochainement, avec « Aftermath ». Pour compléter la trilogie, et toujours avec le même gameplay, vous incarnerez alors une bande de petits animaux. Un cochon d’Inde, un hamster, une souris et un campagnol qui luttent pour survivre et prospérer dans un monde immense et dangereux. 27 missions pour 1 à 4 joueurs et un jeu qui sortira pour la fin 2019 en anglais.

Rédacteur de l’article : Léo

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire