Accueil > Actualités > Four Senses, dans tous les sens mais pas pour tous les sens !

Four Senses, dans tous les sens mais pas pour tous les sens !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 499 vues 4 minutes de lecture

Pour la plus grande majorité, quoi de plus normal que de sortir un jeu dans notre ludothèque et d’y jouer ! Mais qu’en est-il lorsque notre vision est fortement diminuée, ou même totalement défaillante ? Et s’il ne fallait que se fier au toucher et que la sensation de « voir » vous était entièrement retirée ? L’éditeur Helvetiq nous propose justement une expérience ludique singulière, pour laquelle vous serez totalement privé de votre vision. Voici « Four Senses », un jeu de placement à l’aveugle !

Nouveauté ludique de cette année 2019, le jeu « Four Senses » propose une variante du fameux Puissance 4, en 3D, avec un masque sur les yeux des joueurs et des conditions de victoire nettement plus évoluées. L’opus a été presque entièrement réalisé en bois – il faut dire qu’Helvetiq dispose d’une excellente expertise en la matière – et seul quelques éléments en céramique viennent compléter l’ensemble. Aux commandes, l’auteur Mitsuo Yamamoto qui a voulu un titre jouable à deux et trois joueurs pour des parties d’une durée de quinze minutes environ.

On a rien vu venir…

Le but du jeu consistera à aligner verticalement, horizontalement ou diagonalement, 4 pièces identiques, 4 pièces au même niveau ou 3 pièces en escalier pour remporte la partie. Oui, sauf que vous ne verrez absolument rien et que chaque joueur aura les yeux bandés.

Sur un plateau excavé comprenant seize emplacements, chacun joue à tour de rôle. A son tour, le joueur actif prend une pièce de la réserve et la place dans un emplacement du plateau; soit un emplacement vide, soit un emplacement comprenant déjà une pièce. Chaque emplacement ne peut contenir que deux pièces au maximum et il existe des pièces de hauteur 1 et de hauteur 2. Puis, c’est au joueur suivant de procéder ainsi de suite.

Chacun ne peut s’aider que du « toucher » pour savoir où se trouve les pièces déjà jouées. Et quand un joueur estime qu’il a satisfait à une des trois conditions pour remporter la partie, il réclame la victoire.

Le jeu qui nous a tapé dans l’œil

Voilà un jeu qui efface totalement les barrières du handicap visuel. Et sans aucune adaptation du matériel. Voyants, mal-voyants ou non-voyants disposent des mêmes chances pour remporter la partie, ou pour se prendre « la raclée du siècle » !

Vous le savez, chez Jeudéclick, au bas de tous nos articles rédactionnels, nous indiquons les éventuelles barrières liées à une atteinte à la santé (visuelle, auditive ou déficience intellectuelle). Ainsi, on ne peut qu’applaudir une telle démarche éditoriale et ce genre de jeu ne nous laisse pas indifférent.

Avec un système de jeu relativement simple mais qui a déjà fait ses preuves, Four Senses s’adresse véritablement à tous types de joueurs. La prise en main est aisée et le gameplay ne comporte aucune difficulté pour être assimilé. Helvetiq indique que le jeu peut être pratiqué à partir de huit ans, mais vous pourrez sans souci vous y essayer avec de plus jeunes joueurs.

Pour la majorité des joueurs, qui ne présentent pas d’atteintes visuelles, autant dire que l’expérience de jeu est plutôt singulière. Voire même perturbante et totalement déstabilisante. Il faut complètement oublier sa vision et se concentrer sur les autres sens, principalement le toucher. A cela, chacun aura également à cœur de mettre en place sa stratégie, passant par le blocage de l’adversaire ou par des placements stratégiques qui ne laisseront aucune chance à l’autre. Ou aux autres ! La 3D, avec la gestion des hauteurs pour les pièces jouées, rajoute un paramètre dans l’équation, ce qui n’est pas toujours évident à maîtriser lorsque nos yeux ne peuvent voir…

Avec ses jolis composants en bois, Four Senses est d’ores et déjà disponible en boutique pour un peu moins de 24€ (34 CHF). Il n’y a bien entendu aucun texte sur le matériel de jeu et l’opus est vendu avec un livre de règles traduit en six langues dont le français.

Rédacteur de l’article : Léo

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire