Accueil > Actualités > One Deck Dungeon – Forêt des Ombres, un deuxième opus et l’histoire continue !

One Deck Dungeon – Forêt des Ombres, un deuxième opus et l’histoire continue !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 267 vues 7 minutes de lecture

Le 2 février 2018 sortait dans toutes nos bonnes boutiques, une petite boîte contenant des cartes et des dés, répondant au doux nom de One Deck Dungeon. Et voilà qu’un an après, l’éditeur Nuts! revient avec une extension / stand alone intitulée Forêt des Ombres.

Evidemment, One Deck Dungeon n’est pas passé sous le radar de la rédaction et nous vous en parlions et vous le présentions dans un précédent sujet.

Sur ce nouvel opus, Forêt des Ombres, on retrouve toujours à la baguette Chris Cieslik et à l’illustration Will Pitzer. Le jeu reprend les mécanismes de base introduits dans One Deck Dungeon. En revanche, l’extension apporte de nouveaux personnages, des donjons et des monstres. Vous pourrez aussi exiler des dés, être empoisonnés et pouvoir vous soigner. Et cerise sur le gâteau, il vous sera bien entendu possible de mélanger les deux boîtes de One Deck Dungeon pour jouer maximum à 4 joueurs.

Y’a Koi Dedans ?

Ça va barder !

Au préalable, on vous rappelle brièvement la règle de One Deck Dungeon. Puis on passera aux spécificités de la Forêt des Ombres.

Dans One Deck Dungeon, vous incarnez une aventurière explorant un donjon et vous gagnez la partie si à la fin du troisième étage, vous parvenez à combattre le boss final (le gardien).

A chaque tour de jeu, vous dépensez du temps, symbolisé par votre pioche de cartes, pour explorer les différentes salles du donjon ou pour effectuer des rencontres. Ainsi, vous devrez soit combattre une terrible créature, soit déjouer un horrible piège. Chaque carte que vous retournez lors de vos rencontres comporte différents résultats de dés que vous devez atteindre. Soit des jets de force, d’agilité ou de magie. Et le nombre de dé à lancer est directement dépendant des compétences de votre personnages.

En cas d’échec, vous perdez des vies et du temps. En cours de partie, vous pourrez augmenter vos compétences, utiliser des potions pour déclencher divers effets ou obtenir des capacités spéciales pouvant affecter les rencontres ou vos jets de dés. Et comme pour tout bon héros explorant un donjon, vous pourrez encore gagner des points d’expérience pour augmenter jusqu’au niveau 4. Chaque niveau vous offre de nouveaux dés ou de nouveaux effets.

Lorsque la pioche est terminée, vous la mélangez à nouveau et vous passez au deuxième étage du donjon. Et vous continuez jusqu’à la fin du troisième étage qui déclenchera alors la rencontre avec la vile créature que vous devrez combattre pour remporter la partie. Vous gagnerez seulement si vos compétences sont assez développées, si vous disposez d’un nombre suffisant de dés et si votre lancé est concluant.

Dans la Forêt lointaine, on entend le… Gobelin !

Un tour de jeu se déroule de la même manière que dans le jeu de base. Vous explorez ou vous combattez. Si vous combattez il faudra remplir, en plus des compétences basiques du jeu, les cases contenant un pictogramme feuilles. Si vous ne le faites pas, vous ou un de vos compagnons d’aventures (si vous jouez à 2 ou plus), serez empoisonné. Mais ce poison n’est pas permanent. En effet, vous aurez la possibilité de vous soigner avec un simple lancer de dés. Attention toutefois car si vous ne réussissez pas votre jet, certes vous serez quand même guéri du poison mais vous subirez une blessure. À vous de voir.

Certaines caractéristiques vous demanderont également d’exiler des dés. Vous devrez alors les défausser pour le restant de la partie.

Les poisons sont de la partie

Quel plaisir de retrouver une nouvelle fois One Deck Dungeon. Et dans un nouvel opus, totalement indépendant ou mixant les deux boîtes. On apprécie toujours ces concepts qui laissent la part belle aux choix des joueurs.

Avec Forêt des Ombres, nous retrouvons toujours les mêmes éléments que dans la boîte de base. Des cartes héros, des cartes donjon, des jetons cœur pour les blessures et des cubes blancs pour les potions. Afin de symboliser le poison des jetons verts en forme de larmes sont présents. Et le tout tient très bien dans une petite boîte que vous pourrez transporter partout. Et la qualité reste du même acabit qu’avec One Deck Dungeon.

Pour rendre le jeu encore plus immersif qu’il ne l’est déjà, un mode histoire s’ajoute à cette extension. Pour le moment elle n’est disponible qu’en anglais mais qui sait un jour la version française verra le jour.

Mais tout l’intérêt de cette boîte de Forêt des Ombres réside bien dans l’ajout des poisons. Si vous découvrez le jeu, on vous conseille franchement d’acquérir directement ce deuxième opus qui apporte encore plus de gameplay et de plaisir ludique. Et si après quelques parties vous appréciez de vous promener dans la Forêt des Ombres, alors la boîte de base sera toujours à votre disposition pour rajouter du contenu. Et mélanger le tout ! Idem dans l’autre sens. Si vous possédez One Deck Dungeon, vous pourrez vous tourner vers la Forêt des Ombres dans le but de rajouter de nouveaux challenges à votre expérience de jeu.

Alors finalement, cette Forêt des Ombres, indispensable ou pas ? Pour nous, la réponse est claire; si vous avez apprécié One Deck Dungeon, vous ne pouvez pas couper à ce deuxième volet. Non pas juste pour l’ajout des poisons – qui est sympathique mais pas indispensable – mais bien pour toutes les nouvelles possibilités que propose le matériel de jeu.

Il n’en fallait pas beaucoup pour nous faire craquer sur cette extension au sein de la rédaction. Mais petite boîte, grand jeu et nous prenons toujours un malin plaisir à aller tataner du monstre dans cette Forêt !

Forêt des Ombres est d’ores et déjà disponible dans toutes les bonnes boutiques. Le jeu est proposé en français pour un peu plus d’une vingtaine d’Euros.

Rédacteur de l’article : Vincent

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire