Accueil > Actualités > Pelegrinus, un voyage au cœur de la chrétienté du XIIème siècle

Pelegrinus, un voyage au cœur de la chrétienté du XIIème siècle

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 184 vues 7 minutes de lecture

Un rayon de soleil perce le ciel nuageux qui recouvre depuis quelques jours la région de Rome. La lumière aveugle brièvement les fidèles qui se sont rassemblés au cœur des Etats pontificaux pour apercevoir le souverain pontife. Le Pape Pascal II vient d’achever son audience journalière. Le ton grave, il se précipite vers sa résidence, le Palais du Latran. L’un de ses principaux conseillers, le Cardinal Giovani de Gaète l’attend déjà dans l’un des salons de la résidence. A l’arrivée du Saint-Père, de Gaète baise l’anneau papal. Pascal, le deuxième du nom, se place devant l’une des fenêtres et regarde au loin.
– Saint Père, vous n’aviez pas le choix ! Le sort de l’Eglise et de nos fidèles est en jeu !
– Je le sais bien Giovani, que Dieu nous vienne en aide !
En audience, le pape vient d’ordonner la construction de commanderies au Proche-Orient. Des occupations stratégiques mais pour lesquelles de nombreux hommes risqueront leur vie. En ce début du XIIème siècle, le Vatican entame une longue période de conquête spirituelle.

Et vous vous en doutez, cette conquête se déroulera sur un plateau de jeu, dans un nouvel opus qui prendra vie prochainement chez l’éditeur Asyncron. Prévu pour deux à quatre joueurs, dans la collection « Découverte », Pelegrinus nous fera voyager au cœur de la chrétienté du XIIème siècle, dans des parties prévues entre 60 et 70 minutes. En cette époque, jamais il n’y a eu autant de pèlerins sur terre et sur mer à parcourir l’Europe chrétienne et la Méditerranée.

Dans Pelegrinus, vous prendrez le contrôle d’un ordre monastique cherchant à accroître son influence. D’abord au Proche-Orient, puis dans toute l’Europe, vous construirez des commanderies, des abbayes et vous tracerez des chemins de pèlerinage. Vous devrez également vous assurer l’appui du pape, en possédant de précieuses reliques.

Un titre stratégique, orienté programmation et qui se déroulera sur quatorze tours de jeu. Mais pour que le projet devienne réalité, l’éditeur prévoit une campagne sur Kickstarter qui débutera sous peu. Avant de vous donner quelques précisions sur ce financement participatif, arrêtons-nous sur la règle du jeu.

Prenez un saint siège, et assoyez-vous autour de la table !

Les différents joueurs incarnent donc un ordre monastique et reçoivent le matériel de jeu à leur couleur. Le but du jeu est d’obtenir le plus de points de victoire à la fin du 14ème tour de jeu.

Chaque tour de jeu est divisé en trois phases. Un première phase de programmation, puis le placement, et finalement la résolution des majorités.

Durant la phase de programmation, tous les joueurs choisissent secrètement mais de façon simultanée, la destination de leurs cinq personnages. Les jetons de programmation sont utilisés pour définir les différentes destinations. Chaque personnage peut se rendre dans une ville d’une région ouverte ou à la cour papale.

Vient ensuite la deuxième phase, celle de placement. Chaque joueur dévoile alors la destination de ses personnages en les plaçant sur le plateau principal. Lors de cette phase, il se peut que certaines destinations soient considérées comme « non valables ». Par exemple, les villes d’une région qui n’était pas ouverte, la ville d’une région complète dans laquelle le joueur n’a aucune commanderie, la ville d’une région fermée, etc. Dans ce cas de figure, les personnages n’auront aucun effet.

Troisième phase, celle de la résolution des majorités. Dans Pelegrinus, chaque personnage possède une valeur d’influence variant de 0 à 4. Les majorités sont toujours résolues dans le même ordre : cour papale, villes non complètes, et finalement villes complètes. Dans chaque région, le joueur ayant la valeur d’influence la plus importante pourra alors effectuer différentes actions. Les personnages seront ensuite rendus aux joueurs et une nouvelle majorité est résolue.

Les différentes actions dépendent du lieu et son toujours résolues dans l’ordre. La cour papale, les constructions de commanderies, les constructions d’abbayes et finalement, les reliques. A la cour papale, le joueur majoritaire pourra élire le pape de sa couleur pour le tour en cours. Dans les villes non complètes, le joueur majoritaire pourra construire une commanderie. Cependant, le nombre de commanderies dans une ville est limité. Dans une ville complète d’une région complète, le joueur majoritaire pourra alors y construire une abbaye, pour autant qu’il y dispose d’une commanderie. Et il ne peut y avoir qu’un maximum de deux abbayes par région et une seule par ville. Et finalement, les joueurs termineront cette phase avec la résolution des reliques. Chaque joueur dont son gardien des reliques est présent dans la réserve de reliques d’un autre joueur, lui réclame un pion relique de la valeur la plus faible. Une fois la résolution des reliques terminée, un nouveau tour commence, et ce jusqu’à la fin du quatorzième tour.

Dans Pelegrinus, le plateau de jeu comporte cinq lieux de pèlerinage. Jérusalem, Saint-Jacques de Compostelle, le Mont St-Michel, Wambierzyce, ainsi que Rome ou Avignon. A la fin de la partie, les lieux de pèlerinage connectés les uns aux autres, rapporteront des points de victoire. Un réseau de chemins de pèlerinage est un ensemble de commanderies à la couleur d’un joueur qui sont adjacentes les unes aux autres et qui relient des lieux de pèlerinage entre eux.

Une fois que le quatorzième tour a été achevé, la partie prend fin et les joueurs procèdent au décompte des points. Les différents joueurs gagnent des points de victoire par jeton pape de sa couleur sur la piste de papes. Mais aussi grâce aux jetons reliques en sa possession et pour chaque commanderie construite sur le plateau de jeu. Les abbayes rapportent à son propriétaire autant de points de victoire qu’il a de commanderies dans la région. Et finalement, chaque réseau de chemins de pèlerinage constitué par un joueur lui rapporte des points selon le barème défini dans la règle du jeu.

Du proto au Kickstarter

Le prototype de Pelegrinus « tourne » depuis quelques temps dans les clubs ludiques, associations et sur des festivals. Nous avons eu l’occasion de le découvrir à Essen (2017) où l’éditeur le présentait. Après cette première période de rodage, il est temps de prévoir une campagne de financement.

Et justement, le « Kickstarter » est prévu courant mars 2018 (prévu initialement le 2 mars, mais reporté). Une campagne qui sera courte, maximum une quinzaine de jours. Pelegrinus y sera proposé en français, mais aussi en anglais, allemand et polonais pour un prix de 50€. Et il y aura des « Early Birds » ! On vous tiendra donc informés de la date de lancement de la campagne participative.

Un développement que nous aurons donc plaisir à suivre pour un jeu prometteur ! Associé à une thématique originale et captivante, l’opus proposera des parties tendues, disputées et très stratégiques. Avec Pelegrinus, Asyncron va donc enrichir intelligemment sa gamme « découverte » par un jeu de programmation et de majorités, et en même temps, nous faire voyager dans le monde chrétien du XIIème siècle. Les fins ludistes et les amoureux des thématiques historiques seront donc ravis ! De notre côté, nous consacrerons très certainement à Pelegrinus, un article rédactionnel complet, dès que le jeu aura atteint la fin de son cycle de production. Affaire à suivre mes Seigneurs !

La campagne participative sur Kickstarter
La fiche du jeu sur Boardgamegeek
Le site de l’éditeur Asyncron

Rédacteur de l’article : Léo

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire