Accueil > Articles > Catégorie d'age > 14 ans et plus > Culte, entre stratégies perfides et fanatiques en liesse…

Culte, entre stratégies perfides et fanatiques en liesse…

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 514 vues 9 minutes de lecture

La fin des temps est proche… Le chaos règne et les forces du mal se battent pour devenir le dieu le plus fort, le plus acclamé par des fanatiques en quête de spiritualité sombre et attirés par la richesse qu’elles promettent. Saurez-vous être le Maitre de l’Occulte avant les autres ?

Culte est un maléfique jeu de placement d’ouvriers, mêlant stratégies perfides et tactiques de majorité dans lequel les joueurs incarnent des divinités sombres qui devront être les plus aptes à imposer leur culte à des fanatiques en liesse, grâce à des prêtres à leur service et des rituels démoniaques. A vous d’être la divinité la plus obscure prête à rallier des fidèles, verser des pots-de-vin tout en amassant des richesses, de l’influence et d’ériger les autels les plus somptueux dédiés à vos louanges !

Proposé sur Kickstarter en mars 2018 par Cryptozoic et Igrology, il a été localisé en français par Bragelonne en début de l’année 2019. Prévu pour un public de plus de 14 ans, il se joue de deux à cinq joueurs pour des parties durant 1h30 à deux heures.

Avant de tout vous dire, on regarde immédiatement le contenu d’une boîte de jeu avec notre capsule vidéo en accéléré…

Y’a Koi Dedans ?

 

Choisissez votre dieu avec sagesse

Il y a trois façons de gagner une partie de Culte : la première consiste à être le premier à avoir cinq autels sur le plateau de jeu. La seconde façon est d’avoir rassemblé quatre Foules de Fanatiques et enfin, la troisième possibilité est d’être le premier à avoir accompli l’Invocation par deux fois sur la Faille des Ténèbres. Si plusieurs joueurs parviennent à remplir une des conditions de victoire, le vainqueur sera celui qui possède la plus haute Puissance divine.

Au début de la partie, chaque joueur choisit une divinité qu’il va incarner, commence avec deux fidèles et cinq pièces d’or et se voit assigner trois jetons Prêtre (un de chaque Influence 1 ; 2 ; 3) ainsi que le Patriarche, dont la valeur d’Influence correspond à la somme du nombre de fidèles acquis. Il appose sa fiche de culte face lumineuse visible ; le premier joueur est la divinité qui possède la plus grande Puissance divine, symbolisé par le chiffre dans le coin supérieur droit (le sceau doré). Dans les tours suivants, le joueur qui aura obtenu le Lieu avec la plus haute valeur deviendra le premier joueur et ainsi de suite.

Un tour de jeu se compose de deux phases : la phase d’Intention et la phase de Résolution. En premier lieu, la phase d’Intention pendant laquelle les joueurs vont positionner à tour de rôle leurs prêtres disponibles sur les différents lieux de la Cité. Dans ce cas, ils sont envoyés pour prêcher. Mais attention à avoir assez de fidèles à sacrifier selon le lieu que vous convoitez ! En effet, plus vous cherchez à atteindre les profondeurs de la cité, plus il vous faudra de fidèles à défausser. A noter qu’il suffit d’en avoir assez devant soi pour accéder aux lieux. Cela est indiqué sur la droite du plateau de jeu.

Si vous ne souhaitez pas ou plus poser de prêtres sur le plateau, cela veut dire qu’ils partent prier. Dans ce cas, couchez le Patriarche. Cela signifie que votre phase est terminée mais que vous pourrez bénéficier de l’effet du Lieu, en fonction du nombre de Foule de Fanatiques à votre disposition.

Lors de la Phase de Résolution, les joueurs activent les effets des Lieux, en commençant par les prêtres ayant le plus d’Influence. Le joueur ayant le plus d’Influence remporte ainsi le culte sur ce Lieu et les autres récoltent des pièces d’or en compensation. Si certains lieux permettent d’avoir des ressources (or, fidèles, fanatiques, influence), d’autres permettent de piocher des cartes (Miracle, Privilège ou Intrigue) octroyant des avantages non-négligeables ou construire des autels. Néanmoins, le joueur majoritaire peut choisir de ne pas remporter le culte de son Lieu pour jouer une Carte Miracle ou Intrigue, voire activer une Aptitude de son culte. Soyez attentifs aux effets des Lieux, afin d’acheter les majorités en votre faveur et ainsi créer de la fourberie et de l’interaction avec vos adversaires ! A l’issue de la résolution de chaque lieu actif, chaque joueur récupère ses prêtres ainsi que les ressources gagnées et un nouveau tour reprend jusqu’à ce qu’une des conditions de victoire soit atteinte !

Perfidie et fanatisme sont de rigueur

Pour cette localisation, Bragelonne nous séduit avec du matériel de très bonne facture. Le plateau de jeu et la carte Premier Joueur contiennent les informations nécessaires pour jouer sans avoir besoin de se référer au livret de règles. Les fiches de Culte sont imprimées sur papier cartonné et les cartes sont de très bonne qualité. Mention spéciale pour les inserts thermoformés individuels qui permettent de séparer les jetons Prêtre, les meeples de Fidèles (en position de prière !) et la très belle figurine du Patriarche ! En outre, les pièces d’or en carton sont d’excellente qualité ! Une différence avec la version KS; l’absence des autels en 3D. Ici, nous devons retourner le jeton Prêtre qui se « sacrifie » pour devenir un autel.

Les illustrations et l’univers artistique sont à l’image de la thématique du jeu : c’est sombre, c’est occulte, ça inspire l’invocation de rites funestes, anciens et démoniaques. Et c’est très réussi ! Cette ambiance cabalistique est en parfaite cohérence avec la mécanique de jeu, puisque chaque divinité (avec ses atouts et ses faiblesses) va tenter par tous les moyens d’être celle qui sera supérieure aux autres. A vous d’être majoritaire dans votre stratégie de prédilection !

Le livret de règles semble de prime abord imposant, mais il contient un récapitulatif de chaque dieu disponible. Les règles peuvent sembler compliquées mais on se rend très vite compte que les actions s’enchaînent de manière fluide et automatique. Le livret devient très vite inutile sur la table, tant les règles sont simples. Bragelonne a néanmoins publié un petit guide stratégique qui peut vous aiguiller sur le choix de votre divinité. Et aussi pour corriger quelques coquilles présentes dans le livret de règles. Vous trouverez le lien vers le guide au bas de l’article.

La prise en main et le temps de mise en place est extrêmement rapide et les règles demeurent simples à comprendre. Si l’on peut jouer de deux à cinq joueurs, il est plus intéressant d’y jouer avec le nombre maximum de joueurs, surtout si vous aimez les parties animées et les chantages stratégiques. Néanmoins, Culte s’adresse à des joueurs plutôt expérimentés qui aiment les interactions entre eux et qui seront à l’aise avec la projection de leur stratégie sur plusieurs tours. Il vous faudra être capable d’agir avec agilité et ruse pour contrer les sales coups de vos adversaires tout en imposant votre culte, au moyen des différents combos possibles et des majorités occultes que vous allez gagner. N’hésitez pas à sacrifier vos fidèles pour gagner en crédibilité !

On pourrait craindre le manque de rejouabilité, étant donné que le plateau de jeu reste identique d’une partie à l’autre, mais détrompez-vous ! C’est le choix de la divinité avec laquelle vous jouerez qui déterminera votre stratégie de jeu. Il vous faudra être attentifs à la résolution des lieux et des choix de vos adversaires qui seront motivés à vous devancer dans la course au culte suprême. Au programme de Culte : du placement d’ouv… de fidèles, de la stratégie, de la majorité, des coups bas et beaucoup de dilemmes !

Pas de mode solo (où serait l’intérêt de jouer à Culte sinon), et les parties à deux peuvent peut-être manquer d’un peu de piment car chaque joueur risque de faire sa petite stratégie dans son coin sans forcément provoquer le duel avec son adversaire. Mais si c’est votre truc…

Vous l’aurez compris, ce jeu est une pépite des ténèbres mêlant plusieurs mécaniques de jeu toutes très bien ficelées entre elles, pour le plus grand plaisir des fans du genre « triturage de méninges » et d’une thématique glauque. Mais originale ! On se plaira à apprécier la variété des dieux proposés dans le jeu provenant de différentes mythologies ; citons par exemple le célébrissime Cthulhu, Anubis, Nirriti, Janus, voire même…. L’Athéïste ! Dans la version Kickstarter, les dieux Hastur et Marzanna étaient des stretch goals qui sont malheureusement absents de la version française. Mais il est fort probable que Bragelonne nous les propose en goodies. En revanche, une divinité exclusive à la version française a fait son apparition : Asmodée.

Alors si les forces obscures vous attirent, rangez votre planche de Oui-Ja et plongez dans les bas-fonds de la Cité grouillant de futurs fanatiques prêts à rallier votre Culte ! Nous, on adore !

Maintenant, à vous de vous forger votre propre avis.

Le règle du jeu en français
Le guide stratégique publié par Bragelonne
La fiche du jeu sur Board Game Geek
Le site de l’éditeur Bragelonne

Rédactrice de l’article : Warda

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire