Accueil > Actualités > Les news j2s > Forwarder of Xanadu, un bon contrat est un contrat rempli !

Forwarder of Xanadu, un bon contrat est un contrat rempli !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 322 vues 8 minutes de lecture

Les mouvements étaient lents, précis et coordonnés. Rien n’avait été laissé au hasard et la concentration était totale ; les relevés semblaient enfin parfaits. Le dernier test permis d’évacuer une énorme colonne de vapeur alors que l’aube pointait le bout de son nez. Tout était fin prêt pour les Expéditionnaires de Xanadu ! Un jeu pour trois à cinq joueurs par l’éditeur japonais Manifest Destiny, à venir pour Essen 2018 !

Dans le monde de Bonten, la découverte d’un nouveau propulseur, petit bijou de technologie, déclencha une véritable révolution industrielle. En très peu de temps, de nouvelles usines s’installèrent dans les villes et d’immenses navires de transport se mirent à aller et venir, faisant plus que jamais prospérer le commerce et augmentant graduellement le niveau de vie des habitants. Pourtant, le débarquement de tous ces concurrents quelques peu invasifs, n’était pas forcément vécu positivement par les industriels locaux qui voyaient leurs parts de marché jusqu’ici jalousement protégées, s’envoler par brouettes. Ce fut d’autant plus manifeste dans l’industrie du Fret et de la livraison. En moins de temps qu’il suffit à le dire « Emballage », le marché se diversifia et se spécialisa, donnant lieu à une toute nouvelle caste de professionnels capable d’expédier et de livrer des marchandises avec une efficacité maximale. Cette caste était appelée les Expéditionnaires (« Forwarder »). C’est à peu près à ce moment-là, avec le vent en poupe, que votre décision fut prise de fonder votre propre compagnie d’Expéditionnaires à Hotan située au centre de Bonten. Au fur et à mesure, la concurrence se densifia avant de s’équilibrer autour de six sociétés qui se partagent désormais les parts du marché : Widget Shippers Gakutendo, Rapid Vanguards Suo Chao, Elephant Express, La Bear Company Red Helmet et Amazu Nakahara Trading Co. Ce qui advint d’eux fait partie de l’histoire… Votre histoire !

Le seul endroit où vous rêves sont impossibles c’est dans votre tête

Forwarder of Xanadu est un pick-up and delivery et de pose d’ouvriers aux saveurs Steampunk-fantasy-anime, conçu par le prolifique auteur japonais Kuro (Ars Alchimia, Testament…) et illustré par une kyrielle d’artistes talentueux ayant pour particularité d’avoir déjà tous collaboré par le passé avec l’auteur. A savoir, Kokuzu (Furu Camp, Testament…), Lidsan (Ophir: The divine Eldorado, Laurel Crown…), Rumanda Fuji (Testament, Next Seven Days…), Umenchu (Kengo, Arma…), Haruyori (Next Seven Days), et Kasauo (Arma). Prévu pour 3 à 5 joueurs dès 14 ans pour une durée de partie moyenne de 120 minutes, le jeu est édité par Manifest Destiny et sera disponible pour le Spielmesse d’Essen 2018 dans sa version anglophone.

Dans Forwarder of Xanadu, les joueurs sont à la tête de société de Fret qui doivent remplir des contrats pour transporter des marchandises dans l’optique de gagner des points de réputation. Une partie se déroule en 6 tours. Après 3 et 6 tours, on comptabilise les points de réputation. Le joueur ayant accumulé le plus grand nombre de points en fin de partie est déclaré vainqueur.

Une mauvaise réputation est un fardeau, léger à soulever, lourd à porter, difficile à déposer. [Hésiode]

Forwarder of Xanadu est un opus « modulaire », composé de différents modules de jeu (tuile diverses) permettant de le faire varier. L’action se déroule dans la cité de Hotan qu’il vous faudra composer en plaçant le port en son centre, suivi du reste des tuiles placées au hasard à sa suite en suivant un schéma défini dans les règles du jeu.

Il existe 3 types de contrats que les joueurs pourront remplir. Les contrats « normaux », « spéciaux » et « journaliers ». Les contrats normaux et spéciaux formeront notamment un marché de 6 cartes communes à tous les joueurs. Les contrats journaliers seront potentiellement identiques à tous les joueurs (puisque tirés au sort en début de partie) et disponibles chaque tour. Chaque contrat comportera une indication quant à la quantité de produits et la qualité des produits à livrer ainsi que du nombre de points que les joueurs remporteront si le contrat est rempli. Il existe 5 types de produits (fournitures, livres, alimentaire, habits et jouets) de 3 types de qualité (Normal, Premium et Deluxe représentés par 3 différents cubes).

Chaque tuile formant la cité de Hotan comporte une zone de stockage pour chaque joueur. Chaque hangar peut stocker jusqu’à 6 cubes de biens. Mais au départ du jeu et sans amélioration apportée dans le courant de ce dernier, cette limitation sera ramenée à 4 biens. Le port d’Hotan est la seule exception. Chaque joueur démarrera d’ailleurs le jeu avec 6 cubes de qualité normale placés dans ce même hangar.

Une action est une pensée qui se manifeste… [Paulo Coelho]

Un plateau d’actions permettra aux joueurs de définir l’une des 3 actions possibles qu’ils souhaitent réaliser (et le nombre de fois qu’ils pourront l’appliquer) lors de leur tour. A savoir, transporter du matériel (soit déplacer), raffiner un bien (améliorer la qualité) ou remplir un contrat (accumuler des points de réputation).

Remplir un contrat (Normal/Spécial) nécessitera simplement d’avoir autant de biens stockés dans un hangar du type de produit/type de qualité requis sur ledit contrat. Une fois ce dernier rempli, le joueur actif gagnera autant de points de réputation qu’indiqués sur la carte contrat. En sus, pour marquer le fait qu’une transaction aura été effectuée avec succès, on incrémentera les parts de marché du joueur dans ce type de produit sur la tuile correspondante. Avoir la majorité des parts de marché dans un type de produit permettra aux joueurs concernés de gagner des points de réputation additionnels.

Il s’agira donc de jauger intelligemment son stock pour ne pas être à court de produits au mauvais moment. Il sera cependant permis, et parfois obligatoire, d’utiliser des produits de meilleure qualité pour remplir un contrat et ne pas se laisser distancer. Ainsi, rien ne vous empêchera d’utiliser des biens de qualité « Deluxe » en lieu de place de bien de qualité « Premium », ou des biens de qualité « Premium » à la place de bien de qualité « Normale ». À vous de voir…

Le tour de jeu

Le déroulement d’un tour s’avèrera en fin de compte très très simple. Über-simple pour tout dire…

A son tour, le joueur actif devra placer l’un de ses pions ouvriers sur le plateau d’action, puis la résoudre. Si un joueur se retrouve dans la situation de ne plus avoir d’ouvriers, il devra bêtement passer son tour.

C’est tout ! Simple comme bonjour.

Notez qu’il sera possible d’obtenir des ouvriers supplémentaires à usage unique durant la partie. Ces ouvriers sont appelés des Proxy et à la différence des ouvriers « officiels » des joueurs, ces derniers seront de couleur blanche.

Il ne restera alors plus que deux ou trois bricoles à effectuer en fin de tour. On commencera notamment par vérifier si parmi les 3 espaces d’actions toutes les cases sont occupées par des ouvriers (ou des Proxy) et le cas échéant, on retournera les Proxy à la banque centrale et les ouvriers aux joueurs respectifs.

Chaque joueur aura le loisir d’améliorer un élément de sa compagnie une fois entre les tours 1 et 3 et deux fois entre les tours 4 et 6. A savoir, augmenter sa capacité de stockage, sa capacité d’expédition, sa capacité de raffinage, ou plus simplement ses habilités. Pour finir, chaque joueur obtiendra 2 biens normaux (+ upgrade éventuel selon habilités) à placer dans l’espace de stockage du port de Hotan.

Au final et comme indiqué précédemment, on procèdera à deux décomptes du score durant la partie. Une fois en tour 3 puis une dernière fois en tour 6.

En tour 3, il s’agira de décompter les majorités sur toutes les tuiles. Globalement, plus la tuile sera éloignée du Port de Hotan, plus le nombre de points à remporter sera important. À la fin du sixième et dernier tour, on procèdera exactement de la même manière avec les majorités en y ajoutant des bonus éventuels de fin de partie.

Le joueur qui aura cumulé le plus grand nombre de points de réputation sera déclaré vainqueur !

Made in Japan

La popularité des jeux Made in Japan n’a eu de cesse de croître au cours des 8-10 dernières années venant même chatouiller dans certaines zones du pays, la massive industrie du jeu vidéo. Cette manne de créativité encore sensiblement méconnue en Europe a pourtant déjà donné lieu, à plusieurs reprises, à des perles ludiques trouvant son public sous nos latitudes. Forwarder of Xanadu fait selon nous indubitablement partie de ces titres qui gagneraient à être mieux connus. Si tant est que vous ne soyez pas allergiques à la japanimation et que les jeux opportunistes ne vous effraient pas, il se pourrait bien que Forwarder of Xanadu soit fait pour vous… Sur ce, Sayonara.

Rédacteur de l’article : Patrick

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire