Accueil > Actualités > Les news j2s > Chimera Sanctuary, domptez-les et vos créatures prendront le « plis » !

Chimera Sanctuary, domptez-les et vos créatures prendront le « plis » !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 541 vues 4 minutes de lecture
Chimera Sanctuary

Domptez, dressez et engagez des créatures légendaires dans d’épiques combats… Voilà ce qui vous est proposé dans Chimera Sanctuary, le premier jeu de l’éditeur Faeric Fabric. Heureusement, cela se passe sur une table de jeu et on vous fait découvrir cette nouveauté ludique.

Il y a quelques années, Cédric Le Deleter présentait son jeu de plis sur un forum en ligne, destinés à des joueurs initiés. Des mois plus tard et après avoir travaillé son projet, Chimera Sanctuary a fait son apparition sur Kickstarter, puis désormais dans toutes les bonnes boutiques de jeux.

Prévu pour deux à cinq joueurs et des parties entre 45 et 60 minutes, l’opus vous propose de devenir un belluaire. Vous dirigez une harde et vous marquez des points de renommée en remportant des combats à l’aide de votre deck de cartes. Sur le principe d’un jeu de plis, Chimera Sanctuary comporte aussi différents effets qui ne manqueront pas d’apporter de la diversité dans les duels de créatures qui propose le jeu.

Mais, voyons comment on y joue…

Chimère contre chimère

Chaque joueur contrôle une harde de créatures et dispose de 15 cartes. Chacun commence la partie avec 7 cartes en main; 6 de sa famille et 1 appartenant à un autre joueur. L’une de vos cartes est également placée face cachée devant vous et personne ne pourra vous la prendre. Le premier à atteindre 50 points l’emporte. Ça y est, la partie peut commencer !

Les manches se jouent à tour de rôle. Le premier joueur choisit une carte et la joue face visible au centre de la table en annonçant l’une des 4 valeurs de sa carte. Les autres devront aussi jouer une carte en comparant le même symbole que celui annoncé par le premier joueur. Après application des éventuels effets proposés par les cartes, la valeur la plus forte gagne le plis. Et le gagnant marque l’ensemble des points de victoire des cartes jouées lors de ce plis. A noter que certaines cartes permettent de mettre en jeu des fortunes. Ces cartes comportent différents effets qui dérogent aux règles et offrent des avantages pour remporter les plis.

Quand toutes les cartes sont jouées, les joueurs reprennent leurs 7 cartes suivantes et la partie continue. La carte placée face cachée devant vous est jouée en dernier et dès qu’un joueur totalise 50 points, il remporte le tournoi des créatures !

Que le tournoi commence !

De très belles illustrations et une règle plutôt facile à prendre en main; voilà un titre qui se laisse facilement appréhender. Alors même que la boîte de jeu comporte pourtant de terribles créatures qui ne nous veulent pas que du bien ! A ce propos, notez qu’il faut avoir un peu d’imagination pour associer le thème au gameplay, mais sur ce point, on vous fait confiance !

Chimera Sanctuary repose donc sur le principe du jeu de plis. Vous jouez une carte, votre adversaire – ou vos adversaires – en jouent une autre, et la valeur la plus élevée l’emporte. Mais le titre va bien entendu plus loin puisque les cartes comportent plusieurs valeurs disponibles qui sont choisies à chaque tour. Et cumulés aux effets du jeu et aux pouvoirs apportés par quelques cartes additionnels, l’opus va clairement plus loin qu’un simple jeu de plis traditionnel. Même si on doit reconnaître que Chimera Sanctuary n’apporte pas une grosse révolution en la matière. Cela dit, l’auteur s’en défend car il voulait uniquement proposer du modernisme en offrant aux habitués des jeux de carte, d’aller plus loin, en utilisant des mécanismes déjà éprouvés. C’est tout à son honneur…

Les nombreux effets offrent une bonne diversité au jeu et les parties varient efficacement d’une à l’autre. Par ailleurs, si vous appréciez les mécanismes classiques d’un jeu de plis, auquel s’ajoute un thème original, alors Chimera Sanctuary est vraiment fait pour vous.

La jolie boîte blanche du jeu est d’ores et déjà disponible dans toutes les bonnes boutiques pour un peu moins de vingt euros. Mais attention à ne pas vous faire griffer ou mordre en l’achetant !

Rédacteur de l’article : Léo

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire