Accueil > Actualités > Les news j2s > Paléo, une belle bande de sauvages !

Paléo, une belle bande de sauvages !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 413 vues 6 minutes de lecture
Paléo, une belle bande de sauvages !

Le catalogue des jeux Z-Man Games regorge de pépites ludiques. Il y en a pour tous les goûts, et les belles références ne manquent pas. Et justement, le jeu « Paléo » a débarqué à fin 2020; ainsi il est temps pour nous de vous en parler dans un petit billet d’actualité.

Au début de l’Âge de Pierre, bien avant que l’Humanité ne se sédentarise, chaque journée était un défi à relever. Trouver de la nourriture n’était pas une tâche facile et de nombreux dangers se cachaient au cœur de cette nature sauvage. Imaginé par Peter Rustemeyer, Paléo propose une aventure coopérative pour 2 à 4 joueurs, à partir de 10 ans et des parties d’environ 45 à 60 minutes. Une version solo est également inclue dans la boîte.

Ainsi, vous incarnez des hommes des cavernes. Vous devez accomplir différentes missions proposées par le jeu, réaliser une fresque rupestre, et vous devez tout faire pour garder en vie les membres de votre tribu. A chaque tour, les joueurs choisissent simultanément une carte parmi les trois premières de leurs decks respectifs. Chacun peut alors se rendre dans la forêt, à la rivière, dans la montagne, où à d’autres endroits, pour chasser, ramasser des ressources et effectuer diverses rencontres. Le groupe de joueur doit ainsi gérer ses ressources, veiller au bien de tous, tout en accomplissant la mission demandée.

Les grottes vous attendent…

Plus concrètement, comment fonctionne Paléo ?

Chaque joueur contrôle plusieurs personnages. L’ensemble forme le groupe. Chaque scénario propose des objectifs différents mais le but commun consiste à rassembler les cinq parties d’une fresque rupestre. Si cette condition est remplie à n’importe quel moment du jeu, la partie est gagnée. En revanche, si le groupe reçoit son cinquième jeton crâne, tous les joueurs perdent.

A chaque tour, chacun pioche les trois premières cartes de son deck. En fonction du verso de la carte, on en choisit une. Tous retournent alors simultanément leur carte et chacun choisit une option à effectuer. Il est alors possible, de chasser, récupérer des ressources, combattre, avoir de nouvelles idées, construire des objets etc. Chaque option comporte un coût en ressources, en compétences ou en cartes à défausser/détruire. Il n’est jamais obligatoire d’effectuer les actions et les joueurs peuvent souvent aider un autre joueur pour mettre leurs compétences en commun. En revanche, les cartes à fond rouge ne peuvent pas être passées et doivent être accomplies sous peine de perdre des vies à un ou plusieurs personnages de leur groupe. Et si un personnage n’a plus aucun point de vie, un jeton crâne doit être ajouté.

Quand tous les joueurs ont épuisé leur deck, la phase de nuit débute. Chaque membre du groupe doit être nourri avec un jeton nourriture. Puis différentes conditions, propres à chaque scénario, doivent être accomplies. Si un personnage ne peut pas être nourri ou si une condition requise ne peut également pas être accomplie en totalité, des jetons crânes sont aussi assignés au groupe. Puis, on reconstitue les decks des joueurs et un nouveau tour commence. La partie se poursuit ainsi de suite jusqu’à une condition de victoire ou de défaite.

Quel est l’âge… de Pierre ?

Si un homme des cavernes sommeille en vous, alors c’est sûr, Paléo est fait pour vous ! Blague à part, Z-Man nous propose là un bien joli titre (Hans Im Glück pour l’édition originale), avec une thématique vraiment sympathique et très conviviale. Idéal pour un jeu coopératif ! Le tout agrémenté d’un matériel de jeu qui ne manque pas de volume. Un râtelier et un cimetière en carton sont à assembler et fonctionneront comme support pour vos composants. Original et très agréable !

Grâce à une règle facile d’accès et de nombreux pictogrammes très intuitifs, le jeu se prend vite en main. Et très vite, on entre dans le vif du sujet avec un opus qui met véritablement au défi ! Être un homme ou une femme des cavernes ne devait pas être chose facile. Et cela se ressent bien dans le jeu; gagner n’est pas une tâche aisée. Mais le moins qu’on puisse dire c’est que Paléo met clairement au défi. A chaque carte, il convient de défausser des ressources et utiliser des capacités. Les choix et les options sont nombreux et les blessures guettent à chaque carte. Pour les connaisseurs, on aurait envie de comparer Paléo au jeu Vendredi (pour le système « d’épreuves » à passer), mais avec une expérience de jeu beaucoup plus riche et complète.

Dans Paléo, le jeu propose un gros deck de cartes de bases, des personnages, des rêves, des idées, des secrets. A tout cela s’ajoute de nombreux modules, une dizaine, avec des cartes complémentaires. Elles aussi inclues dans le jeu de base. Au total, plus de 220 cartes pour un excellent renouvellement du titre.

C’est sûr, le titre impressionne par une excellente immersion. Les tours de jeu sont fluides et les possibilités sont grandes. Comme on vous l’a déjà indiqué, Paléo nous met au défi et même la première aventure n’est de loin pas évidente à gagner. On s’arrache les cheveux à trouver une stratégie pour survivre. Et c’est une sorte de petit moteur de jeu qu’il faut mettre en place. Parcourir la nature pour récupérer du bois, pour fabriquer des lances, pour ensuite chasser, puis pour récupérer de la peau, qui servira ensuite pour fabriquer une tente, pour passer la nuit… et ainsi de suite. Une planification et une réflexion maline et ludique qui fera le plaisir de tous les joueurs. Et qui mettra clairement au défi !

Précisons encore que l’éditeur mentionne un titre jouable de 2 à 4 joueurs. Élément que nous ne comprenons pas car Paléo est également praticable en solo. D’ailleurs, le livret des règles comprend même une section « variante solo ». Et cela fonctionne du tonnerre avec le même principe et les mêmes règles qu’en multi-joueurs ! Donc ne vous y trompez pas, nous avons clairement à faire à un titre pour 1 à 4 hommes de l’âge de Pierre…

Et pour ceux qui voudraient y jouer sans plus attendre, l’opus est proposé en dématérialisé avec des parties en ligne sur Tabletopia.

Paléo est à découvrir dès à présent dans toutes les bonnes grottes ludiques, bien entendu en français. Il sera sans doute le compagnon idéal de votre quarantaine, pour une quarantaine d’euros. C’est sûr, il n’y a pas de coïncidence !

Rédacteur de l’article : Léo

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire