Accueil > Actualités > Les news j2s > Wingspan, réveille l’ornithologue qui sommeille en toi !

Wingspan, réveille l’ornithologue qui sommeille en toi !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 319 vues 7 minutes de lecture

Une des devises de Stonemaier Games consiste à dire que leur énergie est vouée à créer des jeux mémorables, beaux et amusants qui engagent et ravissent les joueurs du monde entier. Aussi, après My Little Scythe et Between Two Castles en 2018, la fabrique à succès de Jamey Stegmaier ouvre les hostilités de 2019 avec Wingspan: un titre qui n’a pas fini de vous surprendre et qui arrive bientôt en français chez Matagot.

C’est la rentrée, il est temps de quitter votre nid

Après avoir tenté de satisfaire ses ouvriers tout en leur évitant d’être un tantinet trop lucide dans Euphoria, d’avoir été invités à se pencher sur l’épineuse question du vin et du terroir dans Viticulture et Tuscany, d’avoir incarné un jeune urbaniste de renommée mondiale dans Between 2 Cities, d’avoir lancé ses Mechas et troupes à l’assaut de la cité Usine dans le 4X multirécompensé Scythe, d’avoir déployé des brouettes de savoir et d’ingéniosité pour bâtir un nouveau village dans Charterstone, d’avoir fureté dans le royaume de Pomme à la recherche de gemmes magiques dans My Little Scythe et d’avoir bâti la nouvelle Forteresse du souverain fou Louis II,… Stonemaier Games et Matagot vous proposent de vous tourner délicatement du côté de la nature, de sortir vos plus belles jumelles et d’observer les volatiles qui vous entourent. Enfin pas que !

Qui vole un oeuf… bah, vole un œuf !

Wingspan est un jeu de dés, de gestion de mains et de collection de cartes conçu par Elizabeth Hargrave (Tussie Mussie) et illustré par le trio Ana Maria Martinez Jaramillo, Natalia Rojas et Beth Sobel (Arboretum, Between Two Cities…). Un vrai composé de Girl Power comme on aimerait en voir plus souvent à faire pâlir les Spice Girls ! Prévu pour 1 à 5 joueurs dès 10 ans, pour une durée de partie moyenne variant entre 45 et 70 minutes, le jeu est édité par Stonemaier Games et sera localisé en français par Matagot pour mars 2019.

Pour synthétiser, les joueurs vont incarner des ornithologues en herbe souhaitant découvrir et attirer le plus d’oiseaux différents possible dans leur volière. Chaque oiseau étant associé à un type d’action. Ces actions combinées aux choix tactiques des joueurs quant aux placements de ces derniers dans la volière, permettront de comptabiliser des points de victoire tout au long des 4 rounds de 8 tours que compte une partie. C’est évidemment le joueur qui aura collecté le plus de points de victoire à la fin qui sera déclaré vainqueur.

Deux oiseaux sur le même épi ne restent pas longtemps amis

Wingspan permet de jouer à 2 variantes de décompte de points. Une variante plus compétitive (verte) avec un calcul de majorité par round et une variante moins compétitive (bleue) avec une distribution de points par objectif accompli. Une fois que la variante aura été déterminée, il suffira de compléter le plateau concerné par des tokens tirés au hasard formulant les objectifs.

En début de partie, chaque joueur reçoit un plateau de jeu personnel (qui accueillera les cartes d’action « Oiseau » tout au long du jeu), 8 cubes d’action, 2 cartes bonus, 5 cartes « oiseau » et 5 tokens de nourriture (un de chaque type).

Un premier dilemme va heurter les joueurs puisqu’il leur faudra se défausser d’une carte bonus et décider combien de cartes « oiseau » ils souhaiteront garder parmi les 5 piochées sachant que pour chaque carte ainsi gardée, il leur faudra dépenser un token de nourriture.

Dès lors, la partie pourra commencer. À son tour, un joueur devra effectuer une action parmi 4 possibles :

  • Jouer une carte action/oiseau de sa main en payant le coût requis
  • Collecter de la nourriture et activer le pouvoir des volatiles de forêt
  • Déposer des œufs et activer le pouvoir des volatiles des hautes herbes
  • Piocher une carte action/oiseau du marché commun et activer le pouvoir des volatiles des marais.

Pour jouer une carte action/oiseau, le joueur devra :

  • Poser un cube d’action sur le premier emplacement libre le plus à gauche de la zone concernée
  • Payer le coût éventuel indiqué sur le plateau
  • Poser une carte sur un emplacement libre en suivant les mêmes règles de placement en prenant garde de correctement choisir l’habitat (forêt, hautes herbes, marais).
  • Activer un pouvoir éventuel indiqué sur la carte.

Les 3 autres actions suivront globalement un même schéma :

  • Poser un cube d’action sur le premier habitat libre le plus à gauche de la zone concernée
  • Appliquer l’action convoitée (Collecter Nourriture / Déposer des œufs / Piocher une carte action)
  • Déplacer son cube d’action d’une case à gauche.

Le tour prendra alors fin. On passera au joueur suivant et ainsi de suite jusqu’à ce que chaque joueur ait déposé ses 8 cubes d’action mettant fin au premier round. Évidemment, plus le nombre de cubes et de cartes sera important sur chacun des plateaux, plus le nombre de combinaisons entre cartes et pouvoirs associés sera élevé et intéressant. Il s’agira donc pour les joueurs de bien choisir leur tactique et leurs cartes action/oiseau.

Comme indiqué précédemment, dans Wingspan, les joueurs devront déterminer leur PV après chacun des 4 rounds. Ce processus variera selon la variante de décompte des points sélectionnée en début de partie (Vert/Bleu). Chaque joueur devra donc indiquer son score sur la piste en utilisant un cube d’action. Ce qui sous-entend comme vous l’aurez peut-être anticipé, que les joueurs bénéficieront de moins de cubes d’action au cours des Rounds suivant. (7 pour le round 2, 6 pour le round 3 et 5 pour le round 4) rendant évidemment les choix plus cornéliens et bien plus tactiques. A la fin du 4ème Round, on comptabilisera tous les points via une feuille de score. Le joueur avec le plus grand nombre de points de victoire sera déclaré vainqueur.

Juste encore une bricole… Avant de conclure, permettons-nous un tout petit coup de projecteur sur quelques éléments du jeu. A commencer par la nourriture représentée par 5 types de jetons (standard) différents (Invertébrés, graines, poisson, fruit, rongeur) dans la mesure où nos amis volatiles ne béquettent pas la même chose… mon cher Sam. On monte en puissance en design avec les œufs dans la mesure ou Wingspan compose avec 75 miniatures de couleurs différentes aussi mignonnes qu’efficaces ! La cerise sur le gâteau vient avec la tour à dés en forme de nichoirs. Vraiment super sympa !

Et si on terminait par un cul-de-chouette ?

En plus d’être particulièrement attractif visuellement et de proposer une thématique ludico-didactico-poétique intelligente (chaque carte d’oiseau comporte une information didactique) s’organisant autour d’un sujet qu’il est bien moins coutumier de rencontrer, Wingpsan repose sur des bases structurelles solides bétonnées par la bande à Stegmaier profitant qui plus est d’un système de jeu joyeusement ingénieux mélangeant capacités, actions, œuf, combinaisons et cube d’action etc.

Est-ce que Stonemaier Games/Matagot tiendrait avec ce titre la poule… euh… le volatile aux œufs d’or ? Réveillera-t-il l’ornithologue qui sommeille en vous ? L’avenir nous le dira…

Rédacteur de l’article : Patrick

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire