Accueil > Actualités > Horreur à Arkham, FFG annonce une troisième édition en français

Horreur à Arkham, FFG annonce une troisième édition en français

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 405 vues 4 minutes de lecture

Souvenez-vous, fin de l’année dernière (2017), on vous proposait un article complet sur l’excellent JCE « Horreur à Arkham, le jeu de cartes ». Et voici justement que les prémices d’une troisième édition pointent le bout de son nez mais pour la version jeu de plateau !

Initialement édité en anglais chez Fantasy Flight Games (FFG), la version française – éditée par FFG France – a connu un réel succès et un engouement tout aussi important. Et voilà qu’une troisième édition est sur le point d’arriver, avec une traduction en français qui est en cours de la part de l’éditeur. Rappelons que le premier tirage date de 1987 et que le second, celui que le plus grand nombre connaît avait vu le jour en 2005 chez FFG. Pour cette troisième édition, la sortie dans la langue de Molière est prévue pour fin 2018/début 2019.

Et pour ce cauchemar, troisième du nom, inspiré par l’œuvre de Lovecraft, un à six enquêteurs pourront prendre part à de nouvelles investigations. Mais intéressons-nous plus en détails sur les particularités de ce nouvel opus…

Mystères au cœur de années 20

« Nous sommes en 1926, à l’apogée des Années folles. Des jeunes femmes délurées dansent jusqu’à l’aube dans des bars clandestins enfumés, buvant de l’alcool fourni par la pègre et les contrebandiers. Mais une ombre sinistre grandit dans la ville d’Arkham. Tapies dans le néant au-delà du temps et de l’espace, des entités extraterrestres connues sous le nom de Grands Anciens assaillent les seuils qui séparent les mondes. Seule une poignée d’investigateurs ose braver l’Horreur à Arkham. »

La troisième édition d’Horreur à Arkham rassemblera 12 investigateurs. Et pour le coup, FFG nous annonce d’ores et déjà que plusieurs seront familiers aux joueurs d’Horreur à Arkham LCG ou des Demeures de l’Épouvante, Seconde Édition. Chaque personnage disposera d’une capacité unique et bien entendu de sa propre histoire pour se plonger totalement dans le scénario et dans l’atmosphère mystérieuse de cette ville du Massachusetts. Un kit de départ permettra aux joueurs de choisir l’équipement de leur personnage.

La boîte contiendra quatre scénarios différents pour s’immerger aux portes de la folie. Les joueurs mèneront une course à la collecte d’indices pour progresser dans l’aventure et, entre autre, espérer fermer des portails vers d’autres mondes.

En début de partie, l’objectif précis est un mystère pour tous les investigateurs. Mais petit à petit, des cartes d’archive sont ajoutées à un codex installé près du plateau. Ces cartes sont directement liées à vos agissements, votre progression et à vos décisions. Parfois positives, parfois négatives, votre enquête sera rythmée par ces divers évènements, offrant de nombreux embranchements au sein du scénario.

Horreur à Arkham, ses cartes, ses investigateurs, ses mystères et… son plateau de jeu !

En premier lieu, faisons un bref arrêt sur l’une des principales nouveautés, à savoir le plateau de jeu ! Pour la première fois dans cette série, des tuiles modulaires (recto-verso) représenteront les différents districts d’Arkham et chaque scénario impliquera un placement différent. Plutôt intéressant !

Et ce plateau influencera directement le gameplay qui est composé de plusieurs rounds contenants quatre phases. Une phase d’action durant laquelle il sera possible d’explorer la cité avec des déplacements limités, attaquer des monstres, découvrir des indices, affronter les créatures de passage, etc. Une phase de monstres qui verra les ennemis en errance libre dans les rues, attaquer les investigateurs physiquement et mentalement.

Viendra ensuite la phase de rencontre. Cette dernière met en scène le monde d’Arkham au moyen des cartes Rencontre. Chaque district possède son propre deck de cartes permettant de découvrir quels revers réserve l’histoire en fonction du lieu occupé par les personnages. A noter que ce deck est également alimenté par des cartes d’évènement qui nécessiteront des tests de compétence.

Et finalement, une dernière phase de mythe qui déclenchera des changements dans la ville. Arrivée de monstres, propagation du fléau dans les rues, déclenchement d’un terrible effet Sentence, placement de nouveaux indices etc. Horreur à Arkham vous compliquera même la tâche en faisant changer et évoluer le plateau de jeu.

Au final, un jeu qui a évolué et que nous donne franchement envie ! De notre côté, nous y reviendrons évidemment dans le cadre d’un article rédactionnel complet.

Rédacteur de l’article : Léo

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire