Accueil > Articles > Plague Inc, tes jours sont comptés !

Plague Inc, tes jours sont comptés !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 493 vues 8 minutes de lecture

[10 mai] Breaking News : Nos scientifiques viennent de découvrir une bactérie en Egypte qu’ils ont bâptisée BA2S33. Cette bactérie semble contagieuse mais non dangereuse ne procurant qu’un problème de toux.

[05 juin] Breaking News : La bactérie BA2S33 mute très rapidement, après s’être adaptée à la chaleur du continent africain, elle s’acclimate également aux zones tempérées de l’Europe. Nous soupçonnons son développement également aux Etats Unis d’Amérique. Les gouvernements ont jugé que bien que les symptômes ont évolué et que la bactérie reste non létale, les aéroports et les ports ne seraient pas fermés. Seuls des contrôles seront effectués.

[28 juin] Breaking News : BA2S33 est maintenant répandue sur l’ensemble des continents. Les pires craintes sont avérées, nous venons de perdre l’ensemble de la population du Liberia ! Malgré que l’armée ait bombardé des villages entiers foyers d’infection, elle n’a pas su stopper la progression de la bactérie… Aujourd’hui c’est le monde entier qui est en danger !

L’ensemble du matériel de jeu

Plague Inc, the Board Game est l’adaptation en jeu de plateau du célèbre jeu vidéo du même nom. Un titre qui a littéralement fait un carton sur plateforme mobile. Et voilà qu’à présent le jeu se décline en une version « plateau ». Cette version boardgame, financée en 2016 via une campagne de financement participative sur KickStarter, est un jeu de James Vaughan illustré par Collette Tarbuck et édité par Ndemic Creations. Il permet de gérer l’évolution d’un virus ou une bactérie afin d’infecter un maximum de pays et de détruire leur population. Le titre est prévu de 1 à 4 joueurs (un 5ème joueur possible avec l’extension 5ème joueur) pour des parties d’environ 90 minutes.

Chaque étape d’évolution de la maladie, de la contagion ainsi que de la destruction permet à chaque joueur de gagner des points d’ADN. A la fin de la partie, le joueur ayant le plus de points d’ADN est déclaré vainqueur.

Pour l’instant, le titre n’est disponible qu’en anglais. Une version française a été évoquée mais il n’y a encore rien de concret ayant été officiellement annoncé. Bien entendu, nous ne manquerons pas de vous en informer si quelque chose se précise. Vous avez votre blouse blanche boutonnée et votre masque sur la bouche ? Parfait, on analyse les règles du jeu !

Contaminez la planète

Le jeu se déroule par phases, chaque joueur à son tour effectuera l’ensemble des 5 phases avant de passer au suivant.

Plateau individuel

Première phase, celle d’ADN. Chacun score les points ADN en fonction du contrôle d’infection des pays (on contrôle un pays si on a le plus de jeton infections sur le pays). La deuxième phase est celle dite des pays dans lesquels on pioche une nouvelle carte pays puis on la place sur le plateau ou on la défausse afin de renouveler notre main de cartes de caractéristiques (Traits). La troisième phase permet aux maladies d’évoluer. Le joueur paie le coût en ADN d’une carte Trait afin de faire évoluer sa maladie avec les caractéristiques de la carte (+1 contagion, +1 en létalité, résistance à la chaleur, résistance au froid, voyage par les ports, voyage par les airs). La phase quatre s’attaque quant à elle aux infections. Selon le niveau de contagion de la maladie, on va infecter des villes de pays accessibles (dont la maladie est résistante au climat et connectée à un pays où la maladie est présente). Et finalement, il y a l’éradication, dans laquelle on doit essayer de détruire un pays qu’on contrôle dans lequel toutes les villes sont contaminées. Plus la maladie a des caractéristiques de létalité plus il est facile de détruire un pays.

Le jeu continue en enchaînant les phases jusqu’à ce que la dernière carte pays ait été placée ou défaussée. Vient alors le mode « mort subite ». Dans ce mode on continue à jouer en ne faisant pas la phase 2 et il y a deux manières possibles de terminer la partie : soit il n’y a plus de jeton maladie sur le plateau, soit un joueur ne peux ni faire la phase d’infection, ni la phase d’éradication. A ces conditions, le jeu prend fin immédiatement et on calcule les scores finaux qu’on aditionne aux points ADN marqués, aux points ADN des cartes Traits investis (sur le plateau maladie) et aux bonus de fin de partie.

Un jeu en constante mutation

Une petite boîte rouge avec en filigrane la carte du monde recouvert par un symbole prévenant d’un danger biologique. Voici ce qu’on a en main lorsqu’on récupère un exemplaire de Plague Inc. le jeu de plateau. Dès l’acquisition de la boîte le thème est présent, la couleur rouge nous rappelle la contagion des pays dans le jeu vidéo du même nom.

Quelques cartes

A l’ouverture, on retrouve des plateaux joueurs recto/verso (un côté pour créer une bactérie et un pour un virus), des cartes pays, des cartes traits ainsi que des cartes évènements. En plus de cela, un dé ainsi que des cubes en plastiques aux couleurs des différents joueurs. Est également présent un plateau central sur lequel on dépose les différentes cartes ainsi qu’un plateau pour le PlagueBot (pour les parties solo). Le matériel est de bonne qualité générale mais intégralement en anglais (pour l’instant). Cependant les textes sont simples et on peut trouver aisément des traductions sur internet.

Le plateau central représente par zones les 6 continents sur lesquels on peut placer les cartes pays à infecter. Autour de celui-ci est représentée une piste ADN permettant à tous de suivre l’avancée des autres joueurs. Les plateaux joueurs sont très lisibles et le petit plus est le rappel des différentes phases de jeu sur la droite avec un résumé des règles.

Une règle très aérée, illustrée et facile à comprendre de par les différents exemples présents. A nouveau une version française est disponible sur internet. On vous donne le lien en bas de l’article.

La mise en place est rapide et chaque joueur récupère un plateau joueur, les cubes en plastique de sa couleur, un pays de départ et une main de 5 cartes traits. Chaque joueur place son pays de départ sur le plateau central et infecte une ville et la partie peut démarrer.

Quelques cartes (suite)

Le jeu est assez fluide, de la tension se fait vite ressentir entre les joueurs car il faut arriver à être présent rapidement dans les pays. Chacun doit être toujours dans l’objectif de les contrôler. On trouvera comme pour le jeu vidéo, deux parties de développement de nos maladies. Au début du jeu on va tout faire pour augmenter le niveau de contagion de notre maladie afin de se propager rapidement sur un maximum de pays. Puis en milieu/fin de partie on aura tendance à augmenter la létalité afin de réussir à détruire les pays pour marquer un maximum de points d’ADN.

Le titre est clairement conçu pour des joueurs cherchant à la fois de la gestion, du développement ainsi que de l’interaction. Entre le fait de se bagarrer pour contrôler les pays ou d’avoir des opportunités ou des sabotages grâce aux cartes d’évènements, il y a vraiment de l’interaction et de la tension entre les différents joueurs.

Un point positif est que James Vaughan a vraiment réussi l’équilibrage du jeu. Que l’on joue à 1, 2 voire jusqu’à 5, le jeu fonctionne et le plaisir est là, quel que soit le nombre de joueurs ! L’opus demeure donc très simple en fonctionnement et plus compliqué au niveau de la stratégie à envisager pour gagner. Il y a tout de même un facteur chance sur les pays tirés, les cartes traits amassées ou encore pour l’éradication de pays (on jette un dé et on compare à la létalité de la maladie). Mais ce facteur chance qui reste minime apporte un peu plus de tension dans le jeu. Et c’est très bien ainsi.

Maintenant, à vous de vous forger votre propre avis.

La règle et les cartes du jeu en français
La fiche du jeu sur BGG
Le site de l’éditeur de la VO
La page de la campagne participative sur Kickstarter

Rédacteur de l’article : Sylvain

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire