Accueil > Actualités > Aeon’s End, un deck pour lutter contre les Nemesis ! A venir en français chez Matagot.

Aeon’s End, un deck pour lutter contre les Nemesis ! A venir en français chez Matagot.

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 248 vues 3 minutes de lecture

Les ludistes les plus férus l’auront sans doute repéré alors qu’il était en cours de financement sur Kickstarter. Aeon’s End a déjà connu un excellent accueil pour son édition anglaise. Et voilà que le titre s’apprête à débarquer dans nos contrées grâce aux éditions Matagot qui en assumeront le portage en français.

Dans Aeon’s End, tous les joueurs incarnent des survivants d’une invasion qui s’est produite il y a longtemps déjà. Le groupe a trouvé refuge dans la ville souterraine et oubliée de Gravehold. Ne nous dites pas que vous en avez jamais entendu parler ? Mais si, forcément ! Récemment découverte, il ressort que l’énergie des brèches résiduelles, permettrait de maintenir les dernières lignes de défense contre vos ennemis. Une véritable aubaine !

Dans ce jeu coopératif utilisant le système de construction de deck – qui ne sera jamais mélangé – vous devrez faire face à un nombre de tours variable simulant le chaos d’une attaque de Nemesis. A grands coups de sorts et de capacités, vous manipulerez les brèches afin de repousser chaque ennemi qui sera unique.

Un titre dans lequel l’imprévu est roi

Un Nemesis à combattre, dix points de vie pour vous et trente pour Gravehold. Le jeu comporte un marché dans lequel vous pourrez acheter des cartes qui sont de trois types. Les Gemmes, productrices d’éther qui se trouvent être la monnaie du jeu. Les Spell, c’est-à-dire les sorts et finalement les Relic et leurs effets uniques.

Chaque joueur dispose d’un plateau individuel sur lequel sont présentes les fameuses brèches. Les cartes achetées au marché devront être placées sur ces brèches. Et pour ouvrir de nouvelles brèches, vous vous en doutez, il faudra vous acquitter d’une somme en éther. Vous disposez également d’une jauge de charge permettant de déclencher votre pouvoir individuel.

L’ordre du tour est déterminé par des cartes piochées au hasard. Il se peut que se soit aux joueurs d’effectuer leurs actions ou aux Nemesis. Si vos ennemis doivent jouer, vous résolvez les effets des cartes comme les attaques ou l’arrivée de nouveaux Nemesis ainsi que leurs pouvoirs spéciaux se déclenchant à des moments variables du jeu.

Si c’est en revanche à vous de jouer, vous pourrez alors déclencher les sorts présents sur vos brèches. Vous pourrez également préparer des sorts pour le tour prochain mais aussi acheter des cartes au marché et les placer dans votre défausse. Et là il y a une subtilité. Ce qui fait la particularité du jeu. Dans Aeon’s End, la défausse sera bien sûr réutilisée mais les cartes ne seront pas brassées. Ainsi, l’ordre dans lequel vous placez vos cartes dans la défausse est essentiel. A vous d’être perspicace et de les placer de façon à ce qu’elles combotent judicieusement.

En jouant à Aeon’s End, vous vous apercevrez très vite que le jeu est plein d’imprévus. Un ordre de tour totalement aléatoire, des Nemesis aux pouvoirs bien différents les uns des autres, vos capacités spéciales qui varient… Bref, attendez-vous à des surprises sur fond de parties tendues du début à la fin. L’originalité liée au deck apportera également une stratégie qu’il vous faudra maîtriser et mettre en œuvre. Pas si simple !

En équipe ou en solo, Aeon’s End offre de belles possibilités et Matagot a eu fin nez de s’intéresser à cet opus. Le jeu devrait être bientôt disponible en français et on se réjouit d’ores et déjà de pouvoir s’essayer à renvoyer les Nemesis de là où ils sont venus !

La fiche du jeu sur Board Game Geek
Le site de l’éditeur Matagot

Rédacteur de l’article : Léo

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire