Accueil > Actualités > Detective Club, argumentaire mon cher Watson !

Detective Club, argumentaire mon cher Watson !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 267 vues 4 minutes de lecture

Après une arrivée remarquée à Essen en octobre 2018, Detective Club n’a pas fini de faire parler de lui. Ce « petit jeu » d’ambiance signé Oleksandr Nevskiy (Mysterium) et édité chez IGames ayant séduit plus d’un joueur à l’automne dernier, nous étions en droit de nous demander si une distribution dans la sphère ludique francophone allait bientôt voir le jour. Eh bien ce sera bientôt chose faite puisque Blackrock le distribuera bel et bien à partir du mois d’avril. L’éditeur IGames en profite également pour entrer au catalogue de Blackrock. Et comme chez Jeudéclick nous sommes friands de bonnes nouvelles, on a décidé de vous en dire quelques mots histoire de vous mettre l’eau à la loupe !

Investigateurs francophones bienvenue au Club !

Enfilez votre plus beau pardessus, retroussez vos manches et poussez les portes du Detective Club prévu pour 4 à 8 joueurs (à partir de 8 ans) pour des parties allant de 30 minutes à 1 heure pour un prix public annoncé autour de 27€.

Dans Detective Club, chaque joueur va incarner, de façon aléatoire à chaque manche, soit le conspirateur, soit l’un des détectives chargés de révéler ledit conspirateur. La mécanique est simple, le joueur actif de la manche écrit sur les carnets des détectives, sauf un, le mot auquel il pense et qu’il devra illustrer avec deux des images qu’il a en main. Tous les autres joueurs se voient donc distribuer un petit carnet sur lequel figure le mot choisi pour cette manche. Le joueur qui reçoit le carnet vierge devient le conspirateur et devra tirer son épingle du jeu parmi l’assemblée des détectives.

Par un système de pose de cartes, le joueur actif doit guider le conspirateur en étant le plus explicite possible sans parler dans un premier temps. Chacun des joueurs posera une carte, puis deux, à sa suite afin d’imager le mot dont il est question. Le conspirateur devra alors la jouer fine pour coller aux images des autres joueurs et passer inaperçu. Cependant, une fois toutes les images posées, la phase d’argumentation va venir mettre son grain de sel et corser les choses pour le conspirateur qui devra se montrer particulièrement persuasif. Après que chacun a fait son discours et expliqué les cartes preuves utilisées, la phase de vote est lancée. Si le conspirateur est démasqué par le plus grand nombre, les détectives marquent des PV. Si, au contraire, le conspirateur a bien joué le jeu et n’a pas été révélé, il marque des PV ainsi que le joueur actif qui lui aura facilité la tâche.

Une fois que tous les participants ont été joueurs actifs une fois (ou deux lors d’une partie à moins de 6 joueurs), le décompte des points révélera le meilleur détective de la partie.

Digne héritier de Mysterium

S’il est indéniable que Detective Club s’inscrit dans la veine de son aîné Mysterium (thème et mécanique de jeu, pose de cartes, déductions visuelles), Oleksandr Nevskiy réussit à transformer l’essai en donnant à ce jeu une dimension nouvelle. En effet, grâce à sa simplicité, sa prise en main rapide et une bonne interaction entre les joueurs, Detective Club en a conquis plus d’un. Outre son aspect plaisant et cette étiquette de « jeu d’ambiance », c’est la phase d’improvisation – réelle acrobatie ludico-verbale – qui séduit d’emblée les joueurs. Chacun devant laisser libre cours à son imagination tout en étant des plus convaincants. De quoi pimenter la partie tout en promettant de franches rigolades ! Cette phase de bluff donne au jeu une grande rejouabilité puisqu’il y aura autant d’interprétations possibles d’une carte preuve que de joueurs entrant dans le cercle très prisé de ce Detective Club.

Si le jeu a pu être comparé et critiqué pour sa ressemblance avec Dixit, au-delà du principe de déduction visuelle qui repose sur les magnifiques illustrations proposées par M81 Studio (Shadows Amsterdam) le rapprochement est assez mince. Les joueurs apprécieront particulièrement le côté vivant du jeu et le système de scoring qui découle sur une vraie fin de partie.

Avec Detective Club, Blackrock nous propose un jeu d’ambiance qui séduira petits et grands, chacun pouvant se servir de ses talents de déduction et de son imagination pour interpréter les images proposées. Le jeu est en ce sens « évolutif » puisque le « club » n’aura pas la même allure en fonction des détectives qui le composent et ça c’est plutôt malin !

Enfin, mention spéciale pour la phase d’argumentation qui donne du relief au jeu et renforce l’interaction entre les joueurs. Autrement dit, vivement avril prochain pour découvrir ou redécouvrir ce très attendu Detective Club !

Rédacteur de l’article : Fanny

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire