Accueil > Actualités > The Magnificent, jouez les David Copperfield !

The Magnificent, jouez les David Copperfield !

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 269 vues 5 minutes de lecture

Les auteurs de Santa Maria, à savoir Eilif Svensson et Kristian Amundsen Ostby reviennent avec un nouveau jeu bâptisé The Magnificent. Cette fois, il n’est plus question de découverte de l’Amérique mais plutôt de monter un spectacle de magie. C’est toujours avec Aporta Games que les auteurs ont choisi d’éditer ce nouveau titre, et cette fois-ci, ils ont fait appel à Martin Mottet pour la partie graphique du jeu. Découvrons cela ensemble…

Si on vous en parle en ce moment, c’est parce que The Magnificent sera disponible à l’achat pour le salon international du jeu d’Essen fin octobre prochain (2019). Il est prévu pour 1 à 4 magiciens qui effectueront des spectacles allant de 60 à 90 minutes, entracte compris. Et n’oublions pas le principal… il semble très intéressant !

Sans plus attendre, penchons-nous sur la règle du jeu !

Il y a un double-fond dans ton chapeau ?

Une partie de The Magnificent se déroule en 3 manches. Chacune étant composée de 4 tours. Durant ces manches, vous tentez de gagner un maximum de points de victoire en exécutant vos tours. A l’issue de la partie, le magicien en ayant le plus sera déclaré Grand Magicien. Oui, pourquoi pas !

Chaque tour est décomposé en 3 phases. La première permet de récupérer un dé du plateau central afin de le poser sur une de nos « master card » disponibles. La seconde permet de déterminer le niveau de pouvoir de chacun des magiciens en ajoutant la valeur du dé à celles des autres dés de la même couleur et que vous avez déjà placé durant la manche. La dernière phase permet de choisir et exécuter une des trois actions disponibles, entre construire, voyager ou faire un spectacle.

L’action de construction, permet de placer des tuiles « camp » sur notre plateau personnel. La couleur des tuiles correspond à celle du dé choisi lors de la phase 1 et le nombre de tuiles à placer se fait en fonction du niveau de pouvoir déterminé lors de la seconde phase. Le placement des tuiles permet de recouvrir des cases spécifiques de notre plateau nous octroyant en même temps un bonus identifié sur ce même plateau.

Le voyage permet de déplacer un wagon de la même couleur que le dé choisi sur sa piste permettant de récupérer des gemmes, tentes et posters. Le déplacement du wagon est défini par le niveau de pouvoir déterminé.

La troisième action permet d’effectuer un spectacle. La valeur de pouvoir permet de définir le nombre de spectacle qu’il sera possible d’effectuer. Pour cela, vous allez choisir de valider un poster (spectacle) ayant une tente associée. Sur ces posters sont présents des prérequis de tuiles placés dans votre camp et gemmes. Il faudra donc avoir ces tuiles et défausser les gemmes requises afin de marquer des points de victoire et obtenir des pièces de monnaie.

A la fin de la manche, il vous faudra payer une somme en rapport aux dés choisis puis valider une des « master card » afin de gagner les bonus indiqués. Ensuite, on prépare la manche suivante et cela jusqu’au décompte final qui aura lieu à la fin de la 3ème manche.

Et maintenant, les autres joueurs vont disparaître !

Vous commencez à en avoir l’habitude, lorsqu’un petit « 1 » apparaît sur une boîte de jeu, on ne peut pas nous empêcher de nous intéresser de plus près au jeu. Naturellement nous avons décortiqué cette variante officielle.

Le but de la version solitaire est de faire un maximum de points de victoire et de comparer le score à un barème (minimum 200 points). Quelques ajustements de mise en place sont de rigueur, mais également pour le début de chaque tours ainsi que pour les fins de manche.

The Show must go on !

Ce jeu de placement de dés et de tuiles est vraiment intéressant. Les choix faits durant la partie semblent être cruciaux et The Magnificent plaira à tous les fans de jeu d’optimisation. La direction artistique est très sympa et le jeu attire l’œil de par son visuel, ce qui est toujours un bon point.

Bien qu’il ne soit pas prévu à l’heure actuelle une version française, il n’y a pas de texte sur le matériel, seulement des pictogrammes facilement compréhensibles. La règle est plutôt facile à lire et contient de nombreuses illustrations et exemples de jeu. De plus, un lexique en fin de cette dernière permet de préciser certains bonus de façon à ce que toute ambiguïté soit levée.

The Magnificent est actuellement disponible en précommande pour retrait lors du salon allemand au stand de l’éditeur (5-E128) pour le prix de 50€. A vos baguettes !

Rédacteur de l’article : Sylvain

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire